FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous

Invité

Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron Empty
Message Sujet: Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron   Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron Icon_minitimeVen 31 Oct - 17:57



« Et celle-ci Nan ? » On lui tendit une robe en dentelle à l'affreuse couleur violette, une moue impatiente sur les lèvres. Haussant les sourcils Nymeria ne prit même pas la peine de répondre tant c'était évident qu'elle ne porterait jamais ça. « Bas quoi, c'est pas mal ? » La brune se contenta de lever les yeux aux ciel et de poursuivre ses recherches dans les étalages de la boutique de seconde-main, le nez pincé de façon inconsciente. Elle avait les moyens de s'acheter des vêtements dans des boutiques beaucoup mieux situées fournies par des designers réputés dans le monde sorcier, mais c'était la solution de facilité. Le secret de son élégance résidait dans quelques pièces vintages introuvables mêlées aux robes classiques que toute jeune femme de son type pouvait trouver dans n'importe qu'elle boutique. « Bon j'en ai marre on trouvera rien ici. » Lança une autre, la tête encore enfoui dans un tas de vêtements désordonné. Cela lui valu de s'attirer un regard agacé de la vendeuse qui sembla prendre personnellement l'attaque fait à la qualité des produits de sa boutique. Nymeria esquissa un sourire amusé devant l'employée qui s'offusquait maintenant de la façon qu'avait sa camarade de secouer frénétiquement ses cheveux comme si elle avait peur d'avoir attrapé des bêtes. Quoique ça n'aurait pas été tellement étonnant vu l'endroit. La brune n'aurait pas aimé qu'on la retrouve même morte dans une boutique pareille et pourtant c'était le prix à payer pour avoir la meilleure garde-robe. Les trois amies quittèrent finalement le magasin. « Un verre d'hydromel ça vous dit ? » Hochement unanime des deux autres têtes et le trio se dirigea donc vers une allée plus fréquentée. « J'offre bien sûr Nymeria vu ce que tu as vécu… » proposa la rouquine avec un battement de cil innocent. Comme si, si Nymeria avait eu besoin de soutient celui-ci aurait été donné de façon adéquate en lui offrant un simple verre. Gracieuse et malgré ce qu'elle pouvait en penser, celle-ci accepta néanmoins la proposition d'un sourire amical. « J'espère qu'on va retrouver Fabio bientôt » fit l'autre en posant une main réconfortante sur l'épaule de la Lestrange qui dut se forcer à apparaître contrite. Elle n'avait pas prévu à l'époque où elle s'était débarrassée de son futur mari qu'on l'embêterait autant à ce sujet, qu'elle devrait en entendre parler pendant des mois et faire semblant d'être inquiète. Bientôt elle pourrait arrêter, elle espérait du moins. Peut-être que si on lui trouvait un autre fiancé l'affaire serait enfin enfouie. « Merci, j'espère aussi. Je veux juste savoir ce qu'il s'est passé. » Faux. Elle voulait juste qu'on cesse enfin de lui casser les pieds avec Fabio. Elle payait fort le prix de son impulsivité. Les trois jeunes femmes s'installèrent aux trois balais et le sujet fut fort heureusement détourné. Sinon Nymeria aurait du prétendre avoir une course à faire pour échapper à leurs regards faussement empli de pitié. Au moins elle n'avait pas de remords à avoir à leur mentir à elles, ses amies.

Elle se lancèrent ensuite dans la deuxième partie de leur après-midi shopping, en espérant que celle-ci serait plus concluante que la première et décidant d'opter cette fois-ci pour les valeurs sûres des magasins de couture. Discutant et réajustant une pince dans sa cascade de cheveux bruns, Nymeria ne remarqua pas que ses amies s'étaient arrêtées et encore moins la raison. Ce n'est que lorsque celle-ci lui rentra dedans qu'elle leva les yeux et compris pourquoi elle semblait s'être lancée dans un monologue depuis quelques secondes. Pour être juste, c'était plutôt elle qui lui était rentrée dedans, non que ça change quoi que ce soit à son agacement immédiat et à son envie de tourner les talons. Son premier réflexe fut de faire signe à ses amies de partir par dessus son épaule, elle les rejoindrait plus tard. Elles hésitèrent, mais préférèrent finalement laisser les Lestrange entre eux. À peine furent elles parties et la jeune femme releva-t-elle ses prunelles céruléennes vers les iris bleus de Néron qu'elle regretta son geste. Elle aurait du tourner les talons avec ses amies, c'était mieux que d'être vue avec le gigolo qui lui servait de frère. Mais puisque c'était fait autant qu'elle ait une petite conversation avec lui. « Qu'est-ce que tu fais là toi, t'es pas censé être en cours ou je sais pas… ? » …ailleurs que dans mes pattes avait-elle envie d'ajouter. Elle ne voulait pas paraître agressive, même si au fond elle l'était un peu. Elle ne doutait pas qu'il allait lui gâcher sa journée, en un sens c'était déjà fait. Il avait un don pour ça le cadet Lestrange, un véritable talent pour être au mauvais endroit au mauvais moment et pour pourrir la vie de son aînée. « Et puis apprends à t'habiller un peu. » fit-elle agacée par les regards des passants en directio Néron. Nymeria était tout pour attirer l'attention sur sa famille, mais pas pour les mauvaises raisons et le maquillage de son frère était définitivement une mauvaise raison. D'accord ça mettait en valeur ses jolies prunelles, mais l'usage d'eye-liner et tout le reste, c'était quelque chose qui selon elle devait lui être réservée, à elle la fille Lestrange. Il obtenait le meilleur, le nom à vie et l'héritage, il fallait bien qu'il lui laisse quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron Empty
Message Sujet: Re: Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron   Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron Icon_minitimeVen 31 Oct - 22:37

Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid
Nymeria & Néron
Sortir à pré au lard était sans doute l’une des activités favorites du jeune Lestrange. C’était l’occasion ou jamais de décompresser un peu des cours, de prendre du bon temps et de respirer l’air frais. Boire une bière au beurre, faire le plein de confiseries chez Honneydukes pour la semaine à venir et aller manger une tarte chez Pieddodu tout en buvant un thé. Mais c’était aussi le moment pour lui de se livrer à une autre de ses activités favorites : Le shopping. Le look était sans doute la chose comptant le plus – après les études- aux yeux de Néron. Si bien qu’il ne reculait devant rien. Piercings, tatouages, maquillage, vernis à ongle, jeans trop moulants trouvés au rayon femme… Malgré ses cheveux coupés courts à l’occasion du bal de St Valentin qui aurait lieu ce soir, il avait mis un point d’honneur à tout de même porter du maquillage. Il savait dores et déjà qu’il en porterait également ce soir, prenant le risque d’être peut être ainsi élu « reine du bal » par moquerie.

S’étant décidé à la dernière minute de s’y rendre, c’est-à-dire pas plus tard qu’hier après son entraînement de Quidditch, il devait trouver la tenue parfaite. Accompagné d’un groupe de filles de Serpentard avec lesquelles il avait pour habitude de discuter chiffons, il avait passé la journée à se demander s’il allait porter une robe de sorcier ou bien un costume moldu. Une chose est sure, il allait porter du noir pour la soirée. Restait à savoir s’il allait égayer sa tenue avec quelques couleurs, comme par exemple du rouge, pour avoir l’air moins sinistre. Néanmoins, même si son look en surprenait plus d’un, tout le monde s’accordait sur un point : le noir était la couleur lui allant le mieux. Egayant son teint naturellement pâle à l’aide d’un fond de teint adapté à sa carnation, Néron savait très bien comment se maquiller pour cacher quelques imperfections cutanées dues à l’adolescence, mais aussi le maquillage lui était indispensable pour ne pas avoir l’air malade. En effet, si les Lestrange avaient pour habitude d’avoir une peau diaphane, ses cheveux noirs ne faisaient qu’accentuer cette pâleur. Sa sœur Nymeria avait eu la chance de naître avec des cheveux moins foncés que les siens. Au moins, elle n’avait pas à dépenser sans compter dans du maquillage adapté. Poudre de riz et fond de teint pour peau très pâles… Autant dire qu’il fallait qu’il aille dans des magasins spécialisés pour trouver de tels cosmétiques, la tendance étant plutôt inverse. Pourquoi vouloir être bronzé quand on est né pâle ? Jamais personne ne le verra porter du fond de teint hâlé lui donnant l’air d’être orange. Il s’en était fait le serment.

« Tu serais bien dans cette robe de sorcier Néron. » Haussant un sourcil dubitatif en voyant sa camarade pointer une robe bleue nuit il soupira longuement « Du bleu… Très original pour un Serdaigle. J’en porte déjà toute la semaine avec mon uniforme. Sans compter qu’il y a de la dentelle sur les manches. Je n’ai pas très envie de ressembler à ma grand-mère. » Décidément, de tout ce groupe il avait beau être le seul garçon il était sans conteste celui possédant le plus de gout. « Il me faut quelque chose de sobre mais d’élégant. Tes parents ne t’ont rien appris ? Tu n’es donc jamais allée dans une soirée guindée de sang-purs ?... » Esquissant un sourire mauvais à l’adresse de la jeune femme il ajouta sur un ton sarcastique « Ah non c’est vrai excuses-moi… Ton sang est impur. » Entrainant les rires des deux autres filles, il leur adressa un clin d’œil. Décidément, elle allait bien vite regretter d’avoir tenté de s’incruster dans cette bande de sangs-purs. Voyant celle-ci rougir et baisser les yeux, il se reconcentra sur sa recherche, n’hésitant pas à écumer chaque porte manteau. « Je peux vous aid… » Ne laissant pas la vendeuse finir sa phrase, le bleu et bronze se contenta de claquer sa langue contre son palais et de lui faire signe de dégager. Non, il ne voulait pas d’aide. Il savait parfaitement ce qui lui allait ou non, quoi qu’on en dise. Néron aurait pu continuer encore des heures durant à chercher la perle rare dans cette boutique se disant « de haute couture ».

Mais c’était sans compter sur un élément perturbateur. Sentant qu’on entrait en collision avec lui au niveau du torse, il se retourna en fronçant les sourcils « JE VOUS AI DIT QUE JE N’AVAIS PAS BESOIN D’… » S’arrêtant immédiatement de hurler en reconnaissant la propriétaire de cette tignasse brune, le batteur soupira de nouveau « Salut Nymeria. » Il fallait bien évidemment qu’il rencontre sa sœur cet après-midi. Quelle était la probabilité que le frère et la sœur Lestrange viennent à se croiser dans une boutique à pré au lard ? Sans pour autant chercher à faire un calcul savant, Néron savait bien que c’était le fruit du hasard. Ils étaient bien loin de Londres, là où Eileen avait généralement ses habitudes. Ici, dans ce petit village sorcier, les boutiques étaient moins réputées qu’à la capitale. Moins chic. « Qu'est-ce que tu fais là toi, t'es pas censé être en cours ou je sais pas… ? »  Grognant après sa sœur et voyant sa bande partir du coin de l’œil il rétorqua « Et toi pourquoi tu ne fais pas ton Shopping à Londres comme d’habitude ? C’est le weekend end j’ai pas cours et au cas où tu ne lises pas les journaux, il y a un bal ce soir à Poudlard. Je dois trouver la tenue idéale. » Afin de ne pas laisser l’occasion à la brune de renchérir niveau moquerie, il précisa « Et j’ai trouvé une cavalière. Elle est très jolie d’ailleurs, et même si elle est de sang mêlée je suis sûr que ça ne posera de problème à personne. Miss Nightingale, tu sais, la violoniste en vogue dans les soirées… » Leurs amies respectives avaient préféré s’éclipser en les voyant tous les deux. Toute personne saine d’esprit sait bien que deux Lestrange à la fois donne lieu à des situations parfois difficilement gérables et embarrassantes pour quiconque se tenant à leurs côtés. La blonde de son groupe s’adressa tout de même à lui avant de quitter le magasin « Vaut mieux les laisser tous les deux. Venez on va boire un chocolat chaud. Néron ! Tu nous rejoins après ? » Se contentant de hocher la tête en leur direction pour confirmer, il reporta l’attention sur sa sœur aînée qui de nouveau prenait la parole : « Et puis apprends à t'habiller un peu. »

Voilà que son aînée recommençait ses réflexions. Pourtant depuis bien longtemps Néron ne faisait même plus attention au regard surpris voir même outré des badauds à son passage dans la rue. Il assumait totalement sa dégaine, même si parfois sa mère lui disait qu’il était fagoté comme l’as de pique. Levant les yeux au ciel à sa réflexion il préféra se regarder les vêtements présents un instant le temps de trouver quoi répondre « Toi tu n’es pas mieux, ta jupe te fait un gros cul. Prends du noir la prochaine fois ça amincit. Le rouge c’est trop voyant ça augmente le volume des courbes. » Prenant le temps de regarder sa sœur de haut en bas en haussant un sourcil, le cadet de la famille Lestrange esquissa un sourire mauvais « Tu commences à t’empâter tu devrais faire plus attention. T’as toujours pas perdu les kilos pris à Noël ?... Faut croire que la génétique a été plus sympa avec moi. » En effet, malgré un régime alimentaire riche en gras –et particulièrement en bacon-, il gardait la ligne en toutes circonstances, restant étonnamment mince.

Passant une main dans ses cheveux pour les remettre quelque peu en place, il prit un costume noir, plutôt basique. Se retournant vers Nymeria, il lui demanda tout de même son avis. Malgré les piques qu’ils s’envoyaient mutuellement à longueur de temps, Néron avait hérité du gout de la mode de sa sœur. « Qu’est-ce que tu en penses ? Avec un petit veston cintré en dessous et une chemise… ça peut être pas mal. » Jetant tout de même un œil à la taille pour être certain que ce ne serait pas trop lâche, il hocha la tête d’un air satisfait « Il faut que je l’essaye pour voir si le pantalon est assez long. Ce serait bête qu’il m’arrive aux chevilles j’aurais l’air couillon. » Prenant l'ensemble dans son panier, l'adolescent se retourna vers sa sœur « Très joli, tes boucles d'oreilles. » Il fallait bien qu'il lui fasse un compliment, histoire de détendre l'atmosphère. Tous les deux n'avaient jamais été très proches, sans doute à cause de leurs quelques années d'écart. Mais aussi parce qu'en venant au monde, toutes les chances de Nymeria d'être un jour l'héritière en titre avaient disparu. Il était un garçon, si bien que tout lui revenait de droit. Le manoir, le nom, le plus gros de la fortune familiale... Mais depuis l'été dernier, le destin les avait contrés à se rapprocher. Pour garder un secret commun, le meurtre de Fabio Vincentelli que tout le monde pensait disparu, évaporé dans la nature, peut être même assassiné par les mangemorts... Ils n'étaient pas loin de la vérité. Après tout, elle faisait partie de ce cercle fermé. « Autant en profiter pour aller boire un verre ensemble. Tu crois pas ?... Au moins pour faire bonne impression si quelqu'un nous voit tous les deux. Faudrait pas qu'on aille raconter aux parents qu'on s'est bouffés le nez en publique. »
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
 

Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Les multinationales dans le monde
» [Terminé] Rien dans ce monde n’arrive par hasard || Anubis
» Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y arriver ✘Lexa
» Debout les fous, le monde sans vous perd sa raison. | Relationship !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-