FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 La haine est certainement le plus durable des plaisirs : on se presse d'aimer, on se déteste à loisir.[Majka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous

Invité

La haine est certainement le plus durable des plaisirs : on se presse d'aimer, on se déteste à loisir.[Majka] Empty
Message Sujet: La haine est certainement le plus durable des plaisirs : on se presse d'aimer, on se déteste à loisir.[Majka]   La haine est certainement le plus durable des plaisirs : on se presse d'aimer, on se déteste à loisir.[Majka] Icon_minitimeLun 22 Sep - 13:02

I can’t stand the people after me.They all pretend to be my friends when they are just ennemies.
Lullaby et Majkalena
Ses doigts pianotent de plus en plus vite sur la surface en cuir du livre qu’elle tient dans sa main droite. Mélange de peur. De colère. D’exaspération. Ses dents blanches mordillent fermement la douceur de ses lèvres tendres au point d’y laisser des marques rouges. Ses yeux bleus lancent des éclairs à tous les élèves des alentours les mettant au défi de s’approcher d’elle. Un signal montrant qu’elle n’est pas d’humeur à discuter avec qui que ce soit. Et que celui qui voudrait s’y frotter le ferait à ses risques et périls. Surprenant sans doute pour une grande partie des serdaigles de la voir ainsi. Lullaby est connue pour être douce. Timide. Bref quelque part invisible. Très loin de la personne caractérielle qui leur fait face. Et pourtant Lullaby bout littéralement de colère. Et même se sentiment lui semble étrange.

Parce qu’elle connait la douleur Lullaby … mais que la colère l’amène bien trop près de la vie qu’elle avait pour qu’elle l’apprécie …

Surtout qu’elle ne comprend pas vraiment pourquoi elle se sent si énervée Lullaby à vrai dire. Tout à commencé lorsqu’elle est arrivée dans sa salle commune. Tête basse, les yeux fixés sur un livre de métamorphose tout en ne saluant personne. Comme d’habitude en somme. Et soudain une rousse de septième année qu’elle ne connaissait que de vue était venue l’aborder un sourire à la fois large et mesquin sur ses lèvres. Un sourire que Lullaby connaissait bien pour l’avoir vu sur le visage de toutes les commères qu’elle avait rencontré. Faussement amical et plein de perfidie à la fois. D’avidité. Car elles voulaient toujours être les premières à en propager une autre. Et en temps normal Lullaby se serait contentée d’éviter la petite peste avec indifférence et un sourire poli plaqué sur son visage d’ange mais la septième année avait prononcé le seul mot capable de retenir son attention.

Lysander. En entendant ce nom Lullaby s’était soudainement figée, un faux air désintéressé sur le visage qui ne trompait personne. Avec délectation la grande aux cheveux rouge s’était d’abord assurée qu’elle était effectivement amie et proche du gryffondor avant de larguer sa bombe. Espérant sans doute que Lullaby était plus que simplement amie avec le jeune homme. Ce qui était … sujet à controverse en réalité. Parce que Lullaby ne sait pas réellement ce qu’est sa relation avec le jeune homme. Mais apprendre qu’il avait embrassé Majka lui avait fait un choc. Sans aucun doute. Un coup au cœur en réalité. Mais elle avait mis son parfait masque d’indifférence sur son visage et s’était contentée d’hocher la tête en demandant à la rousse en quoi cela la concernait. Comme si de rien n’était. Mais en cet instant le masque était tombé. Ses ongles avaient depuis longtemps laissés des marques en forme de demi-lune sur la couverture en cuir de son livre.

Brusquement Lullaby secoue la tête et se lève. Le seul moyen d’obtenir d’avantage de renseignements c’est de les demander à la seule personne qui peut vraiment y répondre. Et elle n’ira pas voir Lysander. Pas alors qu’un mélange de colère et de douleur tord son cœur sans qu’elle ne comprenne vraiment pourquoi ! Il ne reste donc plus que Majka. Si elle y réfléchit elle n’a pas vraiment envie de la voir. Pas du tout même. Mais elle se sent coupable de ne pas l’aimer. Surtout sachant que la serpentarde n’a jamais montré que de la gentillesse à son égard. Et aller à la pêche aux informations lui semble à la fois mesquin et déplacé. Pourtant elle ne peut s’en empêcher. C’est pour cela qu’elle prend son sac , va chercher sous son lit le sac en papier qu’elle avait caché depuis quelques temps et qu’elle sort ensuite de la salle commune en trombe.

Pour aller chercher Majka ….

Le premier serpentard qu’elle croise est arrêté d’une main ferme. C’est à lui qu’elle demande. Lui qui la dirige vers l’étage ou il a vu Majka pour la dernière fois. Alors Lullaby marche d’un pas rapide et décidé vers la direction indiquée. Non sans oublier bien sûr de coller un sourire poli sur son visage et d’adresser un remerciement au jeune vert et argent. On n’oublie tout de même pas les bonnes manières ! Rapidement Lullaby aperçoit la jolie brune et son pas ralentit. Plus calme. Comme si elle avait enfin trouvé la personne qu’elle cherchait et que désormais elle se sentait parfaitement bien. Elle colle un léger sourire sur son visage. Celui qu’elle adresse toujours à la brune parce qu’elle se sent coupable de ne pas l’apprécier. Quand elle arrive à sa hauteur elle prends un ton léger et joyeux. « Salut, toi ! », Lullaby penche doucement la tête sur le côté et continue. « Je te cherchais ».

Stricte et pure vérité. Mais le but de sa visite n’est simplement pas le même que celui qu’elle avait annoncé. « Je m’ennuie. Et je cherchais quelqu’un avec qui m’amuser. » Son sourire s’étire légèrement et des étincelles pétillent dans ses yeux. « Ça te dit de venir avec moi ? ». Un léger rire lui échappe et elle désigne son sac entrouvert et la bouteille de whisky qui se profile à l’intérieur. « J’ai amené de quoi faire la fête. ». Proposition qui n’est pas étonnante pour quiconque connait un peu Lullaby. Doucement Lullaby se retourne et hausse les épaules. «  Ceci dit on devrait peut-être chercher un coin plus tranquille … »
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
 

La haine est certainement le plus durable des plaisirs : on se presse d'aimer, on se déteste à loisir.[Majka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Heine Rammsteiner, le Chien Errant !
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» La droite américaine est beaucoup plus à droite que le Front national.»
» Nain vs Gobelin
» La haine et la répulsion, la lune et le soleil.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-