FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 soirée d'étoiles (néron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous

Invité

soirée d'étoiles (néron) Empty
Message Sujet: soirée d'étoiles (néron)   soirée d'étoiles (néron) Icon_minitimeMar 30 Sep - 22:26

maman m'a levé ce matin,
ou c'était peut-être demain.
Je ne sais plus vraiment,
la nuit s'allume doucement.

(saez)

C’est une de ces soirées où il n’y a rien à faire d’autre que penser. Aux proches. Au lendemain. A la vie. A la recette des cakes aux fizwizbiz. Aux étoiles. Le tout mélangé. Après ça, c’est le dallage dans ton cerveau couleur chewing-gum. Tout se mélange, tout s’embrouille. Alors quand tu retrouves tes esprits, tu penses que les étoiles sont l’un des ingrédients du cake aux fizwizbiz. Faut tout remettre en place après.
C’est pour ça que tu marches (mais tu marches pas pour ça). Tu te dégourdis les pensées. Les pauvres, elles sont toutes courbaturées. Et tu déambules dans le château, où il y fait de plus en plus obscur. C’est calme, c’est immobile. C’est… inhabituel. Tu profites bien de ça. Des couloirs qui ne raisonnent pas des paroles des élèves et des dalles qui ne tremblent pas sous l’effervescence des êtres pressés. Ça change. Tu respires une grande goulée d’air avant de sortir dans la cour pavée. Ici, au dehors, les étoiles peuvent veiller sur toi, t’as plus très peur maintenant. Un sourire flotte sur tes lèvres pâles. Il commence à faire froid ces temps-ci. Pourquoi ne peux-tu pas aller dans la bibliothèque déjà ? ...
Heureusement, y’a pas l’air d’avoir un chat à l’horizon. Ou même un hibou. Bref, les seuls êtres vivants qui t’entourent sont les plantes. Les si jolies plantes. Tu les regardes avec attention pendant un temps avant de t’allonger sur l’un des bancs en pierre.
Pas très confortable c’t’histoire mais bon. En cours de métamorphose, on devrait t’apprendre à transformer une feuille en un matelas. Ça serait utile à défaut d’être ennuyeux au possible.
Soupir.
Les étoiles dansent devant tes yeux, te rappelant un des passages d’un livre moldu populaire. « Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire. » Dis-tu en essayant d’attraper les étoiles avec tes mains. Mais les étoiles, ça ne s’attrape pas. C’est pas pour rien qu’il n’y a pas de chasse aux étoiles. T’aimerais bien toi avoir une étoile dans ta chambre. T’aurais même plus peur du noir avant de t’endormir le soir. Mais c’est pas possible parce qu’elles sont trop libres les étoiles. Pis elles pourraient pas t’aider parce qu’elles savent pas ce que c’est la peur du noir. Leurs sourires illuminent trop pour ne serait-ce que connaitre le noir. Le néant.
Tu les envies, ces petites étoiles. Les grosses aussi. Faut pas chercher, t’aimerais bien devenir une étoile dans une prochaine vie, pour regarder toutes ces fourmis humaines du haut de ta tour de poussières volantes.
Ouais.
Ça sera l’bon plan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

soirée d'étoiles (néron) Empty
Message Sujet: Re: soirée d'étoiles (néron)   soirée d'étoiles (néron) Icon_minitimeMer 1 Oct - 18:32

Dans la mélancolie je me noie en enfer, et la fumée de ma cigarette grimpe dans l'air.
Patsy & Néron
La nuit viens de tomber, enveloppant Poudlard de son voile noir parsemé d’étoiles. Accoudé au rebord de la fenêtre de son dortoir, Néron observe les astres. Les étoiles brillent si fort, alors qu’elles sont si loin. Certaines d’entre elles sont même déjà mortes, cependant, leur lumière si lointaine parvient encore jusqu’à la terre.  Elles sont à des années-lumière. Pourtant, on pourrait croire qu’en tendant un peu le bras, il serait possible d’en attraper une poignée. Si les Serdaigle sont connus pour être des intellectuels assoiffés de connaissance, ça ne les empêche pas de rêver de temps à autre. De se perdre dans leurs propres pensés, tout comme lui à cet instant. Ce n’est que la  voix éraillée d’adolescent de l’un de ses camarades qui ramena Néron à la réalité. « T’as besoin de la salle de bain ou pas ? » Sursautant légèrement et faisant volte-face subitement, dévisageant l’autre il haussa les épaules pour signifier qu’il s’en fichait bien. Il irait prendre une douche plus tard. Pour l’instant, il devait descendre ouvrir une lettre reçue plus tôt dans la matinée.

Descendant les escaliers jusqu’à la salle commune quatre à quatre il adressa un regard désolé à Bluenn étudiant au coin du feu. Depuis le baiser qu’ils avaient échangé en haut de la tour d’astronomie, le bleu et bronze était un peu perdu et ne savait plus très bien s’ils étaient simplement amis… Ou bien un peu plus. Une née moldue… A croire qu’il le faisait exprès. Après avoir aimé un homme ayant le double de son âge, il risquait encore une fois de se mettre dans une situation délicate s’il venait à fréquenter Carter de manière plus intime. Cet homme d’ailleurs, c’est de lui que venait cette lettre. Marlowe et lui s’étaient séparés peu de temps avant la rentrée scolaire. A cause de vilains mensonges du Lestrange, la séparation avait été plutôt difficile, violente. Ou avait-il la tête ce jour-là ? Au fond d’un verre de Whisky. Tout comme avec Bluenn. Il avait affirmé être âgé de dix-neuf ans, alors qu’il n’en avait en réalité que quinze. Drôle de situation, un adolescent de quinze ans et un homme de trente-deux ans. L’écart était considérable, et la relation interdite. Pourtant durant tout l’été, il s’était épris de lui. Il était devenu accro, alors qu’il s’était juré de ne jamais réellement tomber amoureux de quelqu’un, pour ne pas souffrir. Marlowe MacNair avait eu raison de lui, et de son bon sens.

Néron désireux de se repentir avait envoyé un hibou pour s’excuser, et demander si une entrevue était possible. Pour que tous les deux puissent mettre les choses au clair, pour que le Serdaigle soit fixé une bonne fois pour toutes. On ne se débarrasse pas aussi facilement d’un Lestrange ! Il essayerait, jusqu’au bout de convaincre Marlowe de le reprendre. Quitte à devoir se mettre à genoux. Il se dégoutait lui-même d’être si faible et prêt à tout même à renoncer à sa fierté pour un homme. Le brun n’avait pas voulu ouvrir la lettre, préférant la garder pour le soir. Pour la lire à l’abri des regards indiscrets. Il ne pouvait décemment pas prendre le risque de mettre quelqu’un au courant. Personne ne devait jamais savoir, les répercutions seraient terrible, autant pour les Lestrange que pour les MacNair. Deux familles de sang-pur bafouées en une pierre deux coups.

Ses pas le menèrent à la cour pavée. Un endroit habituellement désert à une heure si avancée. Il aimait le calme régnant dans le château la nuit. Poudlard le jour et Poudlard la nuit étaient deux mondes radicalement différents. S’installant sur un banc pour allumer une cigarette il fixa longuement l’enveloppe, sans oser l’ouvrir. Des bruits de pas lui firent lever la tête. A quelques mètres de lui se tenait une jeune femme qu’il avait déjà croisée par le passé. Il ignorait son nom, mais la reconnaissait. Une asiatique chez les jaunes et noirs, sans doute un peu plus âgée que lui. Il l’avait défendue un jour, pour se défouler sur quelque chose, sur ses agresseurs. Le brun lui adressa un faible sourire, avant de précipitamment ranger cette lettre si dangereuse dans la poche de sa veste en cuir. « Salut. Tu viens promener aussi ? » La question était tout à fait rhétorique. Bien entendu, elle n'était pas venue ici pour jouer aux échecs sorcier avec lui. C'était un moyen comme un autre d'engager la conversation, pour se vider la tête. Pour penser enfin à autre chose qu'à cette foutue lettre reçue ce matin.


   
code by mirror.wax + Saez (quote)
   
Revenir en haut Aller en bas
 

soirée d'étoiles (néron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» soirée fraîche
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Une soirée enivrante...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-