FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 → Intrigue 7 : soirée de commémoration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
LE MAITRE DU JEU

LE MAITRE DU JEU
+ SORCIER DEPUIS LE : 13/11/2009
+ PARCHEMINS : 1569

Message Sujet: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Mer 21 Oct - 18:46


   
 
     
Soirée de commémoration

   


Le monde magique en deuil
Alors que la société sorcière panse ses plaies, le Ministère de la Magie encourage l’espoir et l’unité.

Les terribles évènements qui ont touchés le marché nocturne de Pré-au-Lard ont plongés la société magique dans les ténèbres et la peur, mais face au drame et à la crainte provoqués par ce groupuscule, désormais connus sous le nom de « mangemorts », le Ministère de la Magie souhaite montrer que la société sorcière saura se relever.  « Ces mages noirs ne parviendront pas à insuffler la peur, nous ne les laisserons pas faire » A affirmé le Ministre de la magie, Garrett Anderson, avant d’ajouter que « nous ne devons laisser des âges sombres se profiler. Le temps n’est pas à la peur, il n’est pas à la suspicion. Dans ces temps troubles, nous devons penser aux défunts, aux blessés et à leurs proches. Le temps est à la commémoration. »
Une cérémonie en hommage aux sorciers tombés ou blessés lors de l’attaque du village de Pré-au-Lard aura lieu ce samedi 18 avril. Organisée au sein même du Ministère de la Magie, cette soirée sera dédiée au souvenir et au recueillement et sera l’occasion pour tous les sorciers de faire leur deuil et d’apaiser leurs maux. Aussi présents lors de l’attaque du marché nocturne et touchés par ce drame, les élèves de l’école de Poudlard sont également conviés à venir se recueillir lors de cette cérémonie. Conscients des troubles qui agitent le monde magique, surtout après l’assassinat de Buster McDornen, notre feu-Ministre de la Magie au sein même des murs du ministère, le bureau des Aurors et les tireurs d’élite de baguette magique seront postés un peu partout dans le bâtiment afin de pouvoir prévenir tout comportement suspect et éviter le moindre esclandre. « Les sorciers doivent se sentir en sécurité, il s’agit de notre priorité, surtout en une occasion si funeste. C’est pour cette raison que nos effectifs dédiés à leur sureté ont été doublés et nos moyens considérablement augmentés. Nous prenons notre tâche très au sérieux. » A déclaré Abraxas Ivanov, chef de la brigade magique, en charge du bon déroulement de cette soirée.
Une nuit placée sous le signe de l'apaisement mais aussi du contrôle se profile donc, espérons qu'elle parvienne à soulager les esprits.
 



 → Une soirée de commémoration, en hommages aux sorciers morts ou blessés durant l'attaque de Pré-au-Lard est donc organisée par le Ministère de la Magie.
 → Dans quelques minutes, le Ministre de la Magie doit prononcer un discours, celui-ci sera suivi d'une minute de silence.
 → Sorciers adultes et élèves de Poudlard sont conviés.
 → Les élèves se sont rendus au Ministère grâce à un portoloin en forme de tabouret installé dans la Grande Salle.
  → D'abord réticent à laisser ses élèves sortir de l'enceinte protégée de Poudlard, Dumbledore n'a accepté qu'après que les effectifs des aurors aient été doublés. Les membres de l'Ordre sont également présents dans la salle, prêts à agir au moindre trouble.
 → De plus, des légilimens entraînés par le département des mystères se trouvent dans la salle et sondent aux hasard les esprits des sorciers présents.

  → Merci de privilégier les rps courts et dynamiques, 600 mots maximum.
  → Il n'y a pas d'ordre prédéfini, vous pouvez poster comme bon vous semble.
  → Si vous avez des questions vous pouvez les poser dans ce topic.

   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daily-prophet.forumactif.org
avatar
LA PRINCESSE ADOPTÉE

LA PRINCESSE ADOPTÉE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/09/2014
+ PARCHEMINS : 5009
+ LOCALISATION : au pays de la débauche /pan/ non celui des livres, de la magie

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Jeu 22 Oct - 16:45



intrigue 7




WELCOME TO THE MINISTRY.


Une soirée de commémoration.  Voila ce que le ministère de la magie, Garrett Anderson, avait trouvé comme prétexte pour se faire remarquer depuis l'accident au marché nocturne de Poudlard. D'après ce que j'avais pu entendre, il avait organisé cette soirée pour rendre hommages aux sorciers morts ou blessés durant l'attaque. Pour moi ce n'était qu'un prétexte pour montrer que le gouvernement gérait la situation et qu'ils étaient plus forts que les mangemorts. Des idiots. Il fallait l'être pour foncer tête baissée sans connaitre l'ennemi. D'après une élève de ma maison, elle avait entendu dire que Dumbledore n'avait pas été chaud pour nous laisser partir à cette soirée et avait exigé beaucoup de choses du ministère pour qu'il accepte que la nouvelle génération aille au ministère. A la plus grande joie des élèves dont la plupart voyait en cette soirée l'occasion de se changer les idées et d'être en toute sécurité. Car comme le ministre lui-même disait "c'était un endroit sur" et qu'il avait convié toutes les brigades de défenses à la soirée pour se charger de notre surveillance. De quoi de ne nous donner aucune raison de refuser leur invitation. Enfin, vu l'importance de la soirée, c'était plus un ordre d'y aller qu'une gentille proposition. Si j'avais eu le choix, je me serais mis sous mes couvertures aux couleurs de serdaigle plutôt que de me rendre au ministère de la magie. S'il y avait bien un endroit qui depuis peu, je fuyais c'était bien là-bas. Tout ça parce que je ne voulais pas retomber une nouvelle fois sur mon premier amour, Bellamy Carrow.

C'est donc avec le peu de volonté que j'avais et les prières que madame la chance m'accompagne à cette soirée, que je m'étais préparé et que je m'étais rendu ensuite à la Grande Salle. Arrivée devant les portes de celle-ci, une foule d'élèves attendaient leur tour pour se rendre à la soirée. Au moins une chose était sur, tout le monde avait choisi plus au moins le même code couleur vestimentaire le noir. Couleur de deuil. Parfait pour une soirée de commémoration. Je devais faire tâche avec ma robe blanche au milieu de tous ses vêtements sombres. Chose que je m'en fichais éperdument. J'aurais aimé y aller avec Azazel mais vu l'endroit public et le fait que la haine qui engendrait la première branche des Carrow à la famille Wilbert était de notoriété publique, je ne pouvais pas y aller avec lui. Du moins, pas dans la véritable nature de notre relation. Un toussotement derrière m'indiqua que la queue avançait et qui me sorti de mes pensées. Jetant un quasi regard noir à la personne derrière moi, j'avançais non sans lui sortir un « Calme tes ardeurs sinon je me chargerais personnellement de ton cas pour que tu n'y te rendes pas. » . Oui mon humeur était maussade. Mais il y avait de quoi l'être. Je n'avais pas envie d'y aller. Contrairement à eux. Que des impatients. Je leur aurais donné ma place volontiers si j'avais eu le choix de ma soirée. Mais on n'avait pas toujours le choix quand on était élève à Poudlard et on vous le rappelait souvent.  Sans m'en rendre compte, j'étais arrivé devant un tabouret. Le fameux portoloin qui m'emmènerait au ministère de la magie. Pas très original mais qui faisait bien son rôle. En moins de temps de dire quidditch, mes pieds rencontrèrent le sol du gouvernement magique. Mes yeux rencontrèrent instinctivement l'imposante sculpture qui garnissait le hall du bâtiment avant que je ne pris la décision de suivre la foule qui m'attendait au lieu de réception de la soirée.  Quelques mètres plus tard, me voici enfin arrivé à la soirée de commémoration. Mes yeux vagabondèrent dans la foule qui commençait tout doucement à prendre forme et a triplé de volume. De mon poste d'observation, je pouvais voir les fameux aurors chargés de la surveillance. Peut-être que Seth y sera. Du moins, je l'espérais. Attrapant un verre qui flottait tout en croisant les bras ensuite, je priais intérieurement que cette soirée n'allait pas être pire que celle de la dernière fois. Et que je ne le croise pas lui.


© Pando

_________________
Only you can set my heart on fire.
Tu es la seule chose que je veuille toucher, j'ignorais que cela pouvait signifier autant. Tu es le danger, je m'en moque car je n'ai jamais été aussi bien. ✻ “ Suis-moi dans le noir, laisse-moi t'emmener au-delà des satellites. Tu pourras voir le monde que tu as ramené à la vie. Alors, aime-moi comme tu sais le faire touche-moi comme tu sais le faire, qu'attends-tu ? ”


Dernière édition par Lorelei E. Wilbert le Ven 23 Oct - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CHAT DU CHESHIRE

CHAT DU CHESHIRE
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/02/2015
+ PARCHEMINS : 581
+ LOCALISATION : londres.

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Jeu 22 Oct - 21:20

C'était comme introduire un loup dans la bergerie. Juste après l'attaque à Prés-Au-Lard, qui avait fait de nombreuses victimes, il était normal que le ministère réplique. Quand on lui avait apprit la nouvelle pour le discours du ministre, il n'avait pas hésité une seconde. Non, il ne se sentait pas coupable du rôle qu'il avait tenu dans cette affaire. Il avait fait son job comme disaient certains. Il avait agressé son meilleur ami, Eden, il avait blessé une élève, lui même n'en était pas encore sortit indemne, sa jambe qui avait été touché par une vaillante élève de Serpentard en ressentait encore les effets. Et il comprenait parfaitement le geste du ministre. Et il se tenait là, parmi tout les autres conviés au discours. C'était tellement ironique comme situation, presque jouissif. Lui qui ne trouvait pas souvent réjouissant de faire partis des méchants... Aujourd’hui, la situation était plaisante à ses yeux. Le voilà arrivée devant l'importante statue du ministère. Elle reflétait tellement l'équilibre que tout le monde pensait prospère de leur petit monde magique. Il n'était plus. Ils avaient remporté une manche, que les aurors ou autres sorciers ne les acceptant pas le veuillent ou non. Ce qui comptait ce soir, c'était de trouver Eden. Il avait besoin de savoir si de son côté, tout allait bien. Mais le destin n'en fit qu'à sa tête, comme bien souvent et la première personne connue sur lesquels se posèrent les yeux de Mickey fut Lorelei Wilbert.

Je suis surpris de te voir ici Wilbert.

En guise de bonjour, quand on connaissait leur relation plus que houleuse, c'était plutôt pas mal. Au moins il n'avait pas fait de lourdes blagues insultantes comme à son habitude. Et dire que la dernière fois qu'il avait vu la princesse Wilbert, c'était dans un petit sous bois, dans un parc au cœur de Londres. S'il n'était pas intervenu cette nuit là, la belle aurait sans doute fini déchiqueté par un loup visiblement affamé. Ah, mais pourquoi l'avait-il sauvé ! Il était bien trop bon avec les personnes qui le méprisait de A à Z. Au lieu de ça, elle était toujours en vie, et elle lui lancai toujours un de ses regards plus que méprisant. Ah, si elle savait. Si elle savait que c'était lui qui l'avait secouru ce soir là. Il se demandait si elle avait été atteinte durant l'attaque à Prés-Au-Lard. La connaissant elle avait du fièrement se défendre.

_________________
MY PAST DOES NOT DEFINE ME. MY CALM MAKE A STORM. MY INNOCENCE IS NOT MY IGNORANCE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Jeu 22 Oct - 21:43

Dieu qu’il faisait froid ce soir, et pourtant, je ne suis pas un loup frileux. Pas pour un sou. C’était peut-être parce que je cherchais un bon prétexte pour ne pas participer à cette cérémonie qui ne me concernait pas ? En fait, j’avais plutôt intérêt à montrer le bout de mon museau si je n’avais pas envie de me faire taper sur les doigts par mon apprentie. Cette charmante demoiselle m’avait sommée en tant que représentant du Rolling Scones, d’être présent au risque de me retrouver avec des griffures du vieux balai qui ne sert même plus à voler. Je comprenais parfaitement pourquoi j’étais là. Il y avait eu des morts et des blessés et j’avais eu de la chance de ne pas en faire partie étant donné mon niveau en magie. J’ai, certes, fait des progrès, ils ne seront sans doute pas suffisant pour que je puisse sauver quiconque. Si j’arrive à me sauver moi, déjà c’est une bonne chose. Après, qui sait, avec mon endurance, je pourrais sans doute attraper deux ou trois élèves dans ma course pour leur éviter la mort. Pourquoi je pense à ça ? Je soupire, éteint ma cigarette et souffle une dernière fois.

Voilà, je suis fin prêt. J’approche presque timidement de l’immense bâtisse. L’intérieur est tout aussi sobre et solennel que l’extérieur. C’est sans doute ce qui rend toujours les choses difficiles entre les politiques et moi. J’aime quand c’est clean, je n’aime pas quand on essaie d’en imposer en en mettant plein la vue. Non, décidément, moldu ou pas, la politique ça pue toujours autant.

J’essaie de voir si je reconnais des têtes, il y en a bien une qui a l’air tout aussi tendue que moi. Je pourrais tenter une approche, mais je n’ai pas envie de me faire mordre tout de suite. Cela m’arrache un sourire discret tandis que j’avance pour laisser passer les nouveaux arrivants. Je sens que cette soirée va être bien ennuyeuse… pitié, Merlin, ou tout autre barbue susceptible de possédé un quelconque pouvoir du destin, faites qu’il se passe quelque chose, qu’on puisse rire un coup au lieu de serrer les fesses en attendant un discours bourré d’hypocrisie de la part d’un gros lard bien planqué lors de l’attaque. Non mais sans rire… je ne suis pas certain qu’il mesure réellement l’ampleur de là où il était. Peu importe. Je crois que je ferais mieux d’aller manger des petits fours et d’en faire la critique, je n’ai que ça à faire. Le tout, c’est de le faire avec classe maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Jeu 22 Oct - 21:59


Habituellement, l’annonce d’un événement particulier ou d’une quelconque mondanité organisée par l’école n’était pas sans me ravir. Bien au contraire cela me mettait dans une humeur des plus joviales car je voyais là une occasion supplémentaire de parader au milieu de mes camarades, exhibant mes tenues hors de prix avec fierté. Il est vrai, j’avais un gout particulièrement prononcé pour les entrées théâtrales et l’exhibition. En tant qu’héritière digne de ce nom il n’était pas pensable de rater quelconque occasion de brandir mon nom avec fierté.  Pourtant l’annonce d’une « soirée de commémoration » organisée par les soins du ministère en raison des récents événements ne me procura ni joie ni excitation. Au contraire je ressentais une profonde lassitude et dérangeant sentiment d’anxiété en repensant à la terrible attaque de Pré-au-Lard qui m’avait profondément ébranlée. Pour la première fois je n’avais pas le cœur aux festivités et par dessus tout je craignais qu’un autre drame surgisse. Comme beaucoup d’autres sorciers et sorcières j’avais été profondément surprise d’apprendre que Dumbledore s’était laissé convaincre par le ministère et la présence d’aurors  n’était pas suffisante à me rassurer. Quoiqu’il en soit, ma peur n’était pas suffisante pour me tenir éloignée de ce type d’événements. Ainsi j’avais revêtu ma plus belle robe noire et j’avais rejoint la salle commune où une portoloin en forme de tabouret permettait aux élèves de rejoindre la soirée. Les premières années étaient bruyants et surexcités ce qui avait le don de profondément m’agacer. Les étudiants de la prestigieuse école britannique formaient une ligne plus ou moins disciplinée jusqu’à la porte de la grande salle et chacun à leur tour prenaient le portoloin.  Je pris Dawn par la main et d’un pas énergique je doublai une bonne partie de la file en fusillant les râleurs du regard.

De nombreux élèves étaient déjà présents alors que nous arrivâmes sur les lieux.  Une estrade avait été disposée et le ministre de la magie s’apprêtait à faire un discours. La tête haute je balayais la salle du regard avec mon habituel regard hautain. Autour de moi je reconnaissais déjà de nombreux visages, parmi eux mon amie Lorelei à qui je fis un signe, et  Dawn et moi saluâmes certains de nos camarades. Alors que je tendais à boire à mon amie je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter pour elle.

« Comment tu te sens ? » demandais-je avec une douceur que peu me connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Ven 23 Oct - 11:16

Soirée de commémoration

INTRIGUE 7

La main enserrée dans celle de Sienna Black, Dawn se laissa entraîner dans la Grande Salle. Sans un mot, les deux Serpentarde traversèrent la file des élèves, les doublant sans la moindre culpabilité. Personne n’osa protester devant les deux héritières, mais Dawn accrocha le regard d’un jeune Serdaigle de deuxième année. « T’as quelque chose à redire peut-être ? » Siffla-t-elle en lui adressant un regard acéré. Le bleu détourna les prunelles en rougissant, mais Dawn s’était déjà désintéressée de lui. Devant elle se trouvait le portoloin qui les mènerait loin de Poudlard. Ce soir, les élèves du château et le corps enseignant étaient invités à prendre part à la grande soirée de commémoration organisée par le ministère. Après des jours de discussion, Dumbledore avait fini par céder à la demande du Ministre de la magie et autorisé les étudiants à s’y rendre, à la condition que les conditions de sécurité soient maximales. Effectifs d’Aurors doublés, sortilèges de protections renforcés et sorciers de la brigade magique postés dans chaque recoin. Certaines rumeurs disaient même que des légilimens entraînés par le ministère seraient présents pour sonder les esprits, une idée qui était loin de réjouir la Serpentarde. Tout avait été mis en œuvre pour assurer la sureté des convives. Mais ce n’était pas pour autant que Dawn avait envie de s’y rendre. Elle le savait, cette soirée serait une mascarade, comme toutes les autres. Le Ministre avait juste besoin de faire bonne figure après les horreurs du marché nocturne, montrer qu’il avait toujours le contrôle et s’attirer la sympathie des sorciers. Organiser une soirée en hommage aux morts et blessés était dans la logique des choses, et si elle avait été capable d’empathie envers des inconnus, elle aurait compati à leur peine. Mais ce n’était pas le cas.

Mal à l’aise dans sa robe noir ajustée, et sans la moindre envie de se trouver là Dawn parcouru du regard la grande salle du ministère où les sorciers étaient réunis. Une estrade avait été installée pour que le Ministre puisse y faire son discours mielleux et vide et les Aurors étaient visibles partout dans leurs tenues reconnaissables et leurs visages fermés. Elle adressa quelques signes aux sorciers qu’elle connaissait. Notamment Lorelei qui détonnait dans sa robe blanche et Lucas qui avait bien meilleure allure lorsqu’il n’était pas couvert de boue et de bleus. « Comme tu te sens ? » La voix de la jeune Black, la sortie de ses pensées. Elle accepta avec gratitude la coupe qu’elle lui tendait. Elle pouvait vraiment compter sur sa meilleure amie, en toutes circonstances, Sienna était plus qu’une simple amie, elle était une sœur, sa soul mate. Alors elle n’avait pas besoin de faire semblant face à elle. « Y'a tellement d'hypocrisie dans cette salle qu'on va bientôt étouffer, mais ça va. » Répondit-elle à mi-voix en lui adressant un petit sourire. Elle avisa ses parents un peu plus loin dans la salle, vêtus de leurs plus beaux atours. Quelle ironie lorsque l’on savait quel tatouage son paternel arborait. Si elle était là ce soir, c’était uniquement parce qu’ils lui avaient imposé. En tant que Blackwood, mais aussi que victime des mangemorts elle, devait se montrer, porter son nom dans la lumière et surtout jouer la comédie de l’héritière. De sa main libre, elle effleura le bras de Sienna. « Viens, éloignons-nous de mes parents, je suis pas vraiment d'humeur à écouter leurs petits discours ce soir. » Ils auraient déjà assez à faire avec celui du ministre.


(c) sweet.lips


_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE PETIT CHAPERON ROUGE

LE PETIT CHAPERON ROUGE
+ SORCIER DEPUIS LE : 06/10/2014
+ PARCHEMINS : 303
+ LOCALISATION : Poudlard will always be my home

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Ven 23 Oct - 15:35



     

      Soirée de commémoration
       INTRIGUE 7


T
rop plongée dans ses pensées pour réagir, Cassie ne dit rien lorsque deux jeunes Serpentardes dépassèrent toute la file pour passer devant. À quoi bon ? La remarque à la menace à peine voilée que l’une d’elles venait de lancer à un plus jeune montrait que toute discussion était inutile. Et puis, ça ne la dérangeait pas d’arriver plus tard au Ministère, elle n’avait pas vraiment envie de s’y rendre. Elle comprenait la volonté qui se cachait derrière cette soirée de commémoration, les sorciers voulaient faire leur deuil, mais aussi prouver qu’ils pouvaient s’unir dans l’adversité. De plus, le Ministre de la Magie avait bien besoin de remonter sa cote de popularité. L’attaque du marché nocturne avait brutalement ébranlé le monde magique, mais aussi la confiance que les sorciers avaient en leur dirigeant. Cet évènement remplirait donc de nombreux objectifs. Mais elle, elle voulait simplement pouvoir oublier cette soirée qui peuplait ses nuits de cauchemars. Seulement, elle ne voulait pas non plus rester seule dans la salle commune alors que tous ses camarades étaient au Ministère. Alors lorsque vînt son tour de s’asseoir sur le tabouret qui servait de portoloin pour les emmener au Ministère, elle retînt un soupir, tenta d’oublier tous les regards que ses camarades portaient sur elle et s’exécuta.

Elle posa les pieds sur le sol du Ministère quelques instants plus tard, légèrement vacillante et déboussolée. Malgré les années, elle n’avait jamais réussi à s’habituer aux modes de transports magiques, les portoloins et autres poudres de cheminette lui donnait toujours le vertige. Seul le balai volant ne lui faisait pas cet effet-là, mais bien sûr, ce n’était pas un moyen assez discret. Elle s’autorisa un léger soupir et passa une main dans ses cheveux pour leur redonner une forme. Elle avait choisi de les laisser détaché ce soir-là et avait enfilé une petite robe noire de circonstance. Un coup d’œil autour d’elle lui permit de voir qu’elle avait fait le bon choix, tous les sorciers qui l’entouraient portaient des couleurs sombres. Seule Lorelei Wilbert se démarquait dans sa tenue blanche, nul doute que certains prendraient ça pour un manque de respect, mais ça n’étonnait pas vraiment Cassie. Après l’attitude détestable dont elle avait fait preuve pendant l’attaque, plus rien ne l’étonnait de sa part. Elle détourna également le regard de Lucas qui n’avait pas vraiment son affection et parti à la recherche d’un visage amical. Tout en tentant d’éviter les groupes de sang-purs, elle se dirigea vers le buffet pour se servir un verre d’eau. Buvant le liquide à petites gorgées, elle reporta ses prunelles sur la foule, espérant y voir Ethan, Erin ou Lumen. Bref, quelqu’un qui pourrait rendre cette soirée plus douce.
WILDBIRD
   

_________________
"Only the caged birg sings"
Regrets collect like old friends, here to relive your darkest moments I can see no way, I can see no way and all of the ghouls come out to play. And every demon wants his pound of flesh, but I like to keep some things to myself, I like to keep my issues drawn. It's always darkest before the dawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Ven 23 Oct - 17:35

intrigue 7


SOIRÉE  DE COMMÉMORATION


« Dépêche toi Seila sinon ils vont partir sans nous. » m'hurlait une élève de poufsouffle, qui était accessoirement mon amie, en tournant la tête en ma direction tout en courant. Droit devant elle. En direction de la Grande Salle. Au moins, il y en avait une qui était contente d'aller à la soirée donnée, par le ministère de la magie en personne, en mémoire aux disparus et aux blessés de l'attentat de Pré-au-Lard. Un bon geste de sa part qui me rappelait les messes que j'avais assistées durant mon enfance. Certes, les deux n'avaient rien à voir mais l'objectif état le même. Rendre hommage à quelqu'un. Pour la plupart des gens, cette soirée n'était qu'une stratégie parmi tant d'autres pour ce faire bien voir auprès de la population sorcière. Pour leur montrer que malgré la nouvelle menace qui planait dans le monde magique, son gouvernement était toujours aussi solide. Et il n'y avait rien de mieux qu'une soirée de commémoration pour le faire rappeler. Soupirant comme l'empressement de mon envie, j'accélérai d'un pas en faisant attention à ne pas emmêler mes jambes dans la robe noire que je portais pour l'occasion. Une robe qui était plus que banale mais qui faisait l'affaire pour un évènement tel que celui-là. S'il y avait quelque chose en redire, je leur dirais simplement la vérité. Je n'avais pas eu le temps de trouver mieux. Certes, la soirée était annoncée depuis pas mal de temps mais notre présence n'avait été acceptée que depuis quelques jours. Car selon India, Dumbledore avait changé d'avis que récemment quand le ministère de la magie lui a garanti que la sécurité sera au maximum pour nous permettre de passer une soirée tranquillement. Sans sortilèges. Sans masques noirs. Sans blessés ou mort.

Ce fut le dos de mon amie que je percutai de plein fouet qui me sortit de mes pensées noires et je me fis violence pour ne pas tomber. J'allais lui demander pourquoi diable elle s'était arrêtée comme ça mais la réponse me sauta aux yeux. On était arrivé à la Grande Salle et on devait faire la queue comme tout le monde. Du moins pas comme les deux serpentards Dawn et Sienna, qui elles doublaient avant de disparaitre à l'aide du portoloin mise à disposition. Rien d'étonnant. Secouant la tête et faisant par ce même geste voler mes cheveux que j'avais pour l'occasion bouclés, j'attendais mon tour. L'attente fut longue et c'est avec un soupire de soulagement que je m'installai sur le tabouret et que je m'envolai confiante à mon tour au ministère de la magie. Mais n'étant pas une maladroite pour rien, l'arrivée fut douloureuse. Il y avait peu de chance que je tombe du tabouret et pourtant ce fut bien le cas. Maudissant ma maladresse, je me relevais difficilement tout en jetant un regard autour de moi. Personne n'avait assisté à mon foireux atterrissage. Merci Merlin. Je me dirigeai ensuite vers l'endroit où avait lieu la soirée de commémoration avec les yeux qui pétillaient. C'était la première fois que je m'étais les pieds au ministère de la magie et j'étais plus que fasciné par son décor théâtrale. Des bruits de voix me sortirent de ma contemplation. J'étais arrivée. Mes yeux s'habituèrent à cet endroit nouveau tandis que mes pas me portèrent dans la salle. Une chevelure brune attira mon attention. Cassie. Un sourire à son adresse quand j'arrivai vers elle. Puis quelques paroles pour détendre l'atmosphère « Devine qui a fais connaissance avec le sol du ministère ?   » avant d'attraper discrètement un petit four pour le mettre en bouche. La soirée allait être longue. Je le sentais.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LE CLAIR OBSCUR

LE CLAIR OBSCUR
+ SORCIER DEPUIS LE : 08/04/2013
+ PARCHEMINS : 824
+ LOCALISATION : Dans l'enceinte de Poudlard, peut-être dans un coin solitaire à boire pour oublier, ou avec ses amis pour faire bonne figure !

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Sam 24 Oct - 15:25


Soirée de commémoration
Calixte Webster feat le monde :oups: .

 





La soirée promettait d’être longue. Attendant notre tour pour prendre le portoloin nous menant au ministère de la magie, Ethan et moi nous tenons côte à côte parmi les autres élèves de Poudlard. Une vive angoisse se répandait en moi, la présence de mon meilleur ami me réchauffe le cœur et me donne du courage pour affronter cet évènement. Mais l’inquiétude me ronge les entrailles. Autant j’ai pu éviter le marché nocturne et je n’en suis pas peu fier, mais ce soir, je ne peux pas juste rester au château. Tout le monde magique est invité pour rendre hommage à ceux qui ont péri pendant le marché et ceux qui endurent encore de graves séquelles. J’ai revêtu mon plus beau costume et c’est contre ma volonté que je me retrouve, trop rapidement pour mon propre bien, à toucher le portoloin avec  Ethan, qui nous emmène dans une belle secousse sur le lieu de la réception. La foule se fait aussitôt présente et opaque autour de nous. Trop de sorciers, trop de mélange, trop de monde au même endroit et la seule pensée qui ne me quitte pas depuis le début de la journée est que je vais sans aucun doute possible croiser le chemin de mes parents. Il faut à tout prix que j’écarte Ethan d’eux, ils m’ont déjà bien trop relaté ce qu’ils lui feront s’ils me recroisent de nouveau avec lui. Maintenant que je suis devenu leur héritier, je n’ai plus le droit à aucune erreur, mon meilleur ami faisant partie de la liste principale des choses que je dois gommer de mon existence, bien entendu. Je le suis parmi la foule, écoutant à peine ce qu’il me raconte, sondant chaque visage, chaque personne que nous dépassons, je redoute à tout moment une confrontation. Le climat tendu du château depuis l’accident n’était en rien semblable à l’humeur suffocante qui régnait ce soir. L’ambiance me parait tellement plus sereine et rassurante en comparaison. Là, je suis à deux doigts de défaillir, trop de choses à gérer en même temps, trop de doutes, trop d’inquiétudes, j’ai l’impression désagréable d’être rongé de l’intérieur par un mal grandissant. Je me sens oppressé dans mon costume, la foule se resserre à mesure que les gens arrivent et je pourrais être à deux doigts de suffoquer si je n’avais pas l’habitude de prendre sur moi et de refouler mes sentiments comme me la si sauvagement inculqué mon paternel. Je balais une nouvelle fois la grande pièce où se déroule la réception et tombe sur le regard à la fois consterné, interrogateur et taquin de mon ami « Excuse-moi Bro', je n’ai pas entendu ce que tu m’as dit ! » Il faut que j’arrête de stresser pour un rien et profiter un peu du moment présent, même si ce n’est pas la soirée qui s’annonce être la plus poilante du monde. De nouveau j’annule complètement mon ami en tombant dans le regard profond de Zephir qui se trouve à plusieurs mètres de distance de moi. Elle me captive un instant, je lis dans son regard autant de choses qui doivent se refléter dans mon propre regard. L’autre jour, dans le placard, nous avons eu une discussion profonde, je ne sais pas très bien où cela va nous mener, mais je sens qu’une barrière a été franchi. Je vais pour lui adresser un petit signe de tête discret, il ne faudrait pas que quelqu’un nous voit, quand une personne s’intercale entre nous. Mon regard remonte doucement pour se poser sur une des personnes que j’exècre le plus au monde. Une insidieuse colère se glisse doucement dans mes veines en reconnaissant Damian Beurk. Je sens dans son attitude qu’il ne va pas en rester là. Trop de choses ont été dites à son propos ces derniers temps, la confrontation ne va pas être des plus douces et je ne pensais surtout pas avoir l’horreur de le croiser ce soir, alors que ça fait des jours que je l’ignore complètement. La voix de mon meilleur ami résonne de nouveau à mes oreilles, sa présence est bien trop présente autour de moi. Je lui lance un regard meurtrier et lui lance dans un murmure « Dégages ! » en le poussant assez violemment sur le côté opposé d’où se trouve Damian, espérant secrètement que ce dernier n’a pas repéré mon manège parmi la foule dense et qu’Ethan comprendra le message de fuir comme si sa vie en dépendait, car en quelque sorte c’est un peu le cas, et qu’il ne m’en voudra pas trop surtout. Je me dirige alors à l'aveugle, dans une autre direction d'où se trouve Ethan et Damian, l'espoir fait vivre !


@destiny.




Pouet:
 

_________________


I'm half a heart without you

Being here without you It's like I'm waking up to Only half a blue sky I'm half the man, at best I miss everything we do I'm half a heart without you© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA BLESSURE DE L'INSOMNIE

LA BLESSURE DE L'INSOMNIE
+ SORCIER DEPUIS LE : 24/01/2013
+ PARCHEMINS : 358
+ LOCALISATION : Principalement dans l'enceinte du château de Poudlard depuis septembre dernier

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Sam 24 Oct - 18:35


Soirée de CommémorationMinistère de la magie


Oh, this delusion in our heads Is gonna bring us to our knees.
Le ministère avait fait fort. Après le marché nocturne, un vent de terreur avait soufflé sur le monde magique, l’apparition d’un groupe de terroristes avait émergé des ténèbres et éclaté à la vue du monde entier, et la majorité des sorciers se retrouvaient meurtries et inquiets de l’avenir qui se profilait incertainement à l’horizon. Regrouper tout le monde magique pour une soirée de commémoration ne semblait pas être une idée brillante, à part rejouer les mêmes circonstances, plaçant les sorciers sur un plateau d’argent, et pourquoi pas inciter les mangemorts à renouveler l’expérience de destruction. Je ne trouve pas cette idée très pertinente et je pense que Dumbledore partage mon avis vu qu’il a accepté l’invitation pour le tout Poudlard uniquement en s’assurant de la sécurité renforcé pour ses élèves.

En tant que professeur, j’ai une place toute particulière pour surveiller mes étudiants, et en tant que membre de l’ordre du phœnix, quelle meilleure couverture pour m’infiltrer sans éveiller les soupçons que celle que je possède à l’heure actuelle. J’ai fait partie des professeurs qui se trouvaient déjà sur place au ministère pour accueillir les élèves et les diriger au bon endroit. Tout s’est déroulé sans encombre, et puis mon statut de professeur de vol me confère un passe-droit particulier auprès des jeunes, je ne suis pas le vieux prof chiant qui donne des devoirs dispense un cours obligatoire complètement soporifique, il est donc très facile pour moi de démarrer une conversation avec eux, je ne suis pas une menace à proprement parlé. Maintenant que tout le monde est bien arrivé, je peux me promener tranquillement parmi les invités, me mêler aux autres et surtout ouvrir grand les yeux pour repérer tout mouvement anormal et recueillir la moindre information. Je remarque plusieurs élèves que je connais pour pratique le quidditch dans leur maison respective, notamment je vois le jeune Webster pousser l’un des deux batteurs de gryffondors, la tête que lui lance en retour Ethan Ó Conchúir me laisse penser qu’il ne s’attendait pas à cette réaction, mais après tout, ces deux-là ont souvent un comportement un peu étonnant, alors je laisse courir pour l’instant, j’y reviendrais en cas de besoin.

Un peu plus loin, je repère également Cassie se diriger vers le buffet, l’attaque au marché n’a pas été de tout repos pour elle et la nervosité qu’elle dégage est compréhensible, je décide de la suivre un instant, histoire d’être sûr qu’elle ne reste pas seule trop longtemps. Ma petite poursuite m’amène vers le buffet présent pour l’occasion de la commémoration et assez rapidement je me retrouve à côté du pâtissier du Rolling Scones. Lucas est devenu un ami, depuis la rentrée scolaire, je passe beaucoup de temps dans sa boutique et nous nous sommes trouvés de nombreux points communs. C’est un type très sympathique c’est donc avec plaisir que je m’approche de lui pour discuter. En arrivant à sa hauteur, je sens l’odeur de cigarette qui imprègne ses vêtements, élément marquant connaissant un peu Lucas. Je pose ma main sur son épaule et lance joyeusement, pour le taquiner un peu comme à notre habitude « Salut Mec ! Ne me dis pas que tu étais stressé pour la soirée ! Tiens prend une coupe pour te détendre. » En parlant, je prends deux coupes sur la table et lui en tend une. Tout le monde est un peu stressé ce soir, quoi de plus normal après les derniers évènements. Sur un ton de confidence je continue la conversation : « Tu ne trouves pas que c’est une belle blague cette histoire de commémoration ? » Je prends un petit four en attendant sa réponse et pour me donner une attitude la plus naturelle possible.







Pouet:
 

_________________
But now I realize, It was always you
Can't believe I could not see it all this time
Woke up sweating from a dream ❁ With a different kind of feeling ❁ All day long my heart was beating ❁ Searching for the meaning ❁ Hazel eyes ❁ Now I know why my heart wasn't satisfied ❁ It was always you


Supers Détectives : "W&S" :
 


Dernière édition par Ezra Scodelario le Dim 25 Oct - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Dim 25 Oct - 1:04



Intrigue 7


Les jours avaient passé depuis l'attaque du marché nocturne. Pour honorer la mémoire de tous ces morts et des blessés, le ministère de la magie a organisé une petite cérémonie. Bien évidemment le directeur de l'école n'a pas tout de suite accepter d'y envoyer ses élèves bien que ces derniers étaient conviés. Au départ, la préfète des Poufsouffle avait espéré y aller en famille. Pouvoir juste pour l'occasion rejoindre ses parents avec sa sœur à Londres et puis faire le trajet avec eux. Mais elle s'en doutait un peu ce n'était pas possible. Le directeur avait organisé leur déplacement avec beaucoup de précaution. Le matin du jour-J, Amélia O'Connor se prépara et enfila une jolie robe rouge. Elle remonta ses cheveux en cascade et choisit avec soin les boucles d'oreilles. Elle voulait faire honneur à sa famille, ce n'était pas tous les jours qu'elle pouvait se rendre au Ministère de la Magie. Après cela, les élèves étaient conviés à se rendre dans la salle commune où un tabouret était installé  pour les transporter au cœur du ministère. Le porte-au-loin trônait au milieu de la salle. Les élèves se mirent à faire une petite chaîne et passèrent  un par un sur le tabouret. Bientôt le tour de la préfète arriva et elle posa elle aussi son postérieur dessus.  

En peu de temps, elle se retrouva au milieu de la salle appétée pour la commémoration au ministère de la magie. Elle fit quelques pas et regarda tout autour d'elle ce qui se passait. Pour le moment dans la foule elle ne voyait personne de connu, à croire que les élèves s'étaient vite dispersés par petits groupes ça et là. Elle cherchait des yeux Lumen, ou même sa sœur qu'elle ne trouvait ni l'une ni l'autre pour le moment. Ce fut à ce moment là qu'une voix vint l’interpeller. Amélia se tourna dans sa direction un peu surprise. Il y avait un homme, brun, lunettes et portant un costume des plus banals. Il lui rappelait vaguement quelqu'un et le regard encourageant qu'elle capta chez sa mère lui fit l'effet d'un électrochoc. Il s’agissait d'Adam quelque chose, elle ne se rappelait plus de son nom de famille. Elle savait en revanche que c'était un ami de la famille. Elle accepta son bras en souriant et fendit la foule jusqu'au buffet. En chemin elle croisa des élèves et piqua instantanément du nez. Le type à son bras avait bien trente-cinq ans voir un peu plus et elle, même avec son maquillage qui la vieillissait légèrement elle ne dépassait pas le quart de siècle. Le pire ce fut lorsqu'elle faillit rentrer dans Ethan. Le Gryffondor venait de se faire pousser par l'un de ses camarades rouge et or. « Pardon Ethan, tout va bien avec.. euh lui, là-bas ? » demanda-t-elle en désignant du menton le garçon (Calixte)
« Ah et voici Adam.. ...Wellington, enchanté ! » termina l'homme en inclinant sa tête et en lui tendant une main. Amélia, elle se contenta de hocher de la tête pour approuver les dire de son pseudo cavalier. Il s’agissait d'un né-moldu, mais excellant dans son métier.

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Dim 25 Oct - 18:36

La plupart des gens se montraient courtois, mais il y avait cette tension palpable qui me rappelait à quel point le genre humain aimait se donner en spectacle au point que ça en devienne ridicule. Les sorciers ne sont pas bien différents. Oui, forcément on avait des gênes en communs puisque deux seules espèces à être capable du pire et à posséder les mêmes propriétés à l’exception de la magie. Enfin, je ne suis pas scientifique et je m’en fiche. C’était juste pour dire qu’ils haïssaient pour certains, les moldu, mais que je ne voyais personne ici valoir plus que ces derniers. Non, on est tous pareils. Près du buffet, je commence à ausculter les petits-fours, tout en engouffrant celui d’à côté. Je n’allais pas m’empiffrer, ce ne serait pas poli. Du moins, pas tout de suite.

Une main se posa sur mon épaule et j’eus la surprise de voir Ezra. Enfin non, c’est plutôt moi qui avais omis la possibilité qu’un professeur puisse être là alors qu’il était évident que si les élèves se présentaient ici, c’est que le corps enseignant était de la partie. Mon sourire s’agrandit tandis qu’il me lança une de ses petites remarques amicale qui m’arracha un rire.

« Non, c’est juste que je me voyais mal allumer une cigarette à l’intérieur du ministère, puis on dirait de moi que je suis un mauvais exemple avec tous ces ados »

Je prends volontiers la coupe qu’il me tend et trinque avec lui. Je devine qu’il n’apprécie pas cette invitation, et je peux bien comprendre. Je soupire.

« Ne m’en parles pas. Je suis venu pour faire office de déco. Bon d’accord, et aussi pour savoir ce que ça valait vraiment un buffet offert par le ministère »

Blague à part, je n’avais rien de mieux à faire de toute façon. Et je ne suis pas le gars le plus sociable qui soit. Mon ami ici présent pouvait en attester. Enfin, je ne suis pas non plus un monstre de silence. De toute façon, ça n’a pas d’importance, je ne pense pas qu’un simple pâtissier aussi doué soit-il intéresse vraiment les gens de la haute société magique.

« Les politiques en général je les sens pas. Mais là, je ne vois pas l’intérêt. Ou alors… j’ai bien une idée… »

Autant dire qu’elle ne plaira pas à la majorité. Ce n’est pas comme si j’en avais quelque chose à faire de ce que pensaient les autres. De toute façon, personne ne tendra l’oreille à ce que je dirais, mis à part Ezra qui est tout autant rassuré que moi. Je bois une gorgée de ma flute avant de reprendre.

« Peut-être que nous sommes des cobayes et que ce soir, si on nous attaque, le but du jeu pour le gouvernement sera d’assurer au mieux notre sécurité. Si ça marche, c’est qu’ils auront gagné, pour un temps seulement. Et sinon… cet attroupement met en danger des centaines de têtes importantes ainsi que l’école la plus prestigieuse du pays. » Tel était ma vision des choses. Je devrais peut-être arrêter de réfléchir avant que la migraine ne se pointe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Dim 25 Oct - 22:44



       
       Intrigue 7 : soirée de commémoration
       Everybody

   
U
n sourire amusé aux lèvres, Dillawn avait passé son bras sous celui de Caelan, tirant alors son frère après elle, celui-ci grommelant sur le costume qu’il portait actuellement. Son jumeau n’était pas très formel, pas du tout même, et se retrouver ainsi affublé l’agaçait bien plus qu’autre chose. Pour sa part, Dillawn, très féminine malgré son caractère rentre-dedans, appréciait de pouvoir porter pour une fois une tenue quelque peu plus classe que ses habituels uniformes d’école. Bien évidemment, étant elle-même, elle n’avait pas revêtu une robe, mais un costume très féminin, accompagné d’escarpins aux talons vertigineux. Ignorant son frère qui continuait de râler sur tout et n’importe quoi, lui décochant tout de même un sourire taquin au passage, elle se dirigea vers le tabouret au centre de la Grande Salle, prenant sa place dans la ligne avec les autres. Elle aurait aimé accompagner ses amis directement, afin de rejoindre le Ministère, mais elle avait pris Caelan en pitié et avait décidé de l’aider à se préparer. Elle était une grande sœur aimante et généreuse après tout, ce à quoi il avait répondu par un ricanement presque offensant. Mais qu’à ne cela ne tienne, elle avait déjà une idée bien précise en tête pour se venger. Restant innocente pour le moment, elle acquiesça poliment au professeur qui s’occupait des départs en portoloin, avant de saisir l’objet, tout comme son jumeau, ressentant de nouveau l’étrange sensation d’aspiration qui se déroulait à chaque fois.

A peine ses pieds posée sur le sol, Dillawn jeta un œil à son frère qui commençait à avoir l’air perdu… et l’abandonna tout simplement au milieu de la foule. Totalement dans son élément, elle qui était sociable et avait l’habitude des soirées, elle vogua au milieu des personnes, récupérant une coupe d’une quelconque boisson. Cherchant certains de ses amis du regard, elle aperçut Calixte et Ethan, à sa plus grande joie. Même si sa surprise fut immense en voyant le premier pousser le second, avant de s’éloigner vivement. Jetant un œil à Ethan, elle le vit en compagnie d’O’Connor, une demoiselle de Poufsouffle, et se dirigea donc plutôt vers Calixte. Son ami marchait plutôt vite, mais elle le suivit sans mal, bien habituée à marcher avec des escarpins, même s’ils avaient quinze centimètres de talons. Pensive, elle observa tout ce petit monde qui agissait autour d’elle. La soirée était réalisée en l’honneur des pertes lors de l’attaque du marché nocturne, ce qui était honorable, même si Dillawn ne voyait pas en quoi réaliser une soirée aussi mondaine pouvait aider les pertes de quelque manière… ou même empêcher de futures pertes. Mais c’était la politique, encore et toujours. Ses parents auraient dû être présents, d’ailleurs, son père étant un briseur de sorts reconnus, mais des fouilles en Syrie les avaient retenus. Tant mieux pour eux, dans un sens. Rejoignant finalement Calixte, elle posa une main sur son bras, l’entraînant calmement mais avec une force certaine, dans un coin de la salle. L’observant attentivement, elle le scruta de ses yeux d’un bleu perçant. « Cal’, qu’est-ce qu’il se passe ? Il y a un problème avec Ethan ou… ? Tu n’as pas l’air bien. »
WILDBIRD
     
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Dim 25 Oct - 23:47



Intrigue 7

Nora grinça des dents en recevant la lettre du ministère de la magie. Encore une fois ses supérieurs et ce cher ministre avaient organisé une petite soirée. Cette fois il s'agissait d'une commémoration en l'honneur des morts et des blessés de l'attaque de Pré-Au-Lards. Nora ne voulait pas y aller. Elle avait encore le souvenir de l'attaque lors de la dernière soirée. Elle y avait cassé sa baguette en défendant d'autres sorciers. Le problème c'était qu'elle était encore une fois obligée de faire acte de présence. Elle était un membre du ministère et son absence serait très mal vu. Elle soupira et replia la lettre avant de la mettre dans une de ses poches et de partir de chez elle. L'interprète rejoignit le ministère et se prépara psychologiquement à affronter la soirée.

Le soir venu, Nora s'habilla d'une robe bleu argenté un peu scintillante. Elle coiffa ses cheveux et les boucla légèrement. Elle les laissa détachés et finit de se préparer. Elle quitta ensuite son petit appartement et prit le chemin pour le ministère. Elle y arriva en tout début de soirée. Elle était déjà présente, fort heureusement, lorsque le ministre fit son petit discours. L'interprète scruta la salle et tenta de mémoriser le maximum de visages. Si jamais il y avait un problème, elle serait en mesure d’aider les Aurors et notamment pour identifier les coupables. Après le discours, elle circula entre les autres convives et se saisit d'une coupe qui passait par là. Puis elle alla prendre un petit four. Elle croisa le regard que lança un adolescent à un homme qu'elle ne connaissait pas. C n'était guère étonnant. Elle chercha ensuite du regard sa nièce. Si l'école avait autorisé la venue des élèves, elle devrait y retrouver Lumen et pourquoi pas Aiden. Elle redoutait un peu de voir le cousin de sa nièce d'ailleurs. Plantée à côté d'une table, elle attendait simplement de reconnaître quelqu'un pour bouger. Au loin elle reconnut cependant le marchand de baguette. Elle serait bien aller le saluer mais il s'adressa à une jeune fille. Nora Caelum décida alors de rester là où elle était.
FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Lun 26 Oct - 3:36






Intrigue 7
«Dans ce monde, le masque le plus efficace est de feindre la confiance. »

Dorian balaya la salle du regard, il devait surveiller chaque élève pour éviter tout débordement. Contenir cette foule afin qu'elle ne se précipite pas sur le portoloin était une épreuve pour le professeur. Tout ça pour aller au ministère de la magie pour une cérémonie qui n'avait pas vraiment de sens à ses yeux. Prè au Lard gardait les stigmates de l'attaque, comme  les esprits des victimes et leur corps meurtris. Dorian avait su gardé son rôle d'excellent professeur en protégeant des élèves. Mais à quoi bon une vulgaire cérémonie?  Il remarqua des regards apeurés, des tristes, des fiers, et des vides parmi les adolescents et les professeurs également. Deux jeunes serpentards passèrent devant la file mais le professeur ne répliqua pas. Leur action quelque peu irrespectueuse n'avait pas fait de vagues. Il n'allait pas lui-même en provoquer ce jour-là. Puis le professeur d'astronomie devait garder son masque de confiance, celui d'un bon modèle. Alors qu'au fond de lui, cette cérémonie n'était qu'une parade. Le ministère de la magie voulait se pavanait, dire que tout allait bien, que tout est sous contrôle après l'attaque des mangemorts. Mais Dorian savait parfaitement que ce n'était pas le cas. Son père semblait trop fier depuis qu'il était revenu de son "voyage d'affaire". Travaillant au ministère, il avait dû avoir vent de secrets, de sombres rumeurs.

Le professeur d'astronomie sourit à quelques élèves et finit par prendre lui-même le portoloin vu qu'il était remplacé par une autre enseignante dans la Grande salle. Il se retrouva au ministère de la magie en un rien de temps. Un sentiment de puissance le prit soudainement. Si Dumbledore connaissait réellement son tempérament, sa nature mauvaise, jamais il se retrouverait là à cet instant. Dorian observa les personnes en petit groupe et fut légèrement blasé de la tournure de cette cérémonie, comme il s'y attendait, c'était à qui se pavanera le mieux. Enfin, lui-même portait son éternel trois pièces, il avait laissé sa veste de professeur, inutile. Aussi étonnant que ça puisse paraitre, il détestait porter que du noir, il avait mis un mouchoir en soie violet dans la veste de son costume pour éviter le côté trop unie de la tenue. L'enseignant de Poudlard resta immobile le temps du discours pleins d'espoirs et d'hypocrisie du ministre puis il quitta son état de statue. Il se faufila dans la masse présente et salua poliment les personnes qui le reconnaissait. Des connaissances pour la plupart, ou des proches de sa mère, elle avait toujours une bonne réputation dans le ministère, contrairement à son père. Il devait certainement être présent lui aussi, mais Dorian ne voulait pas penser à ce géniteur mangemort pour le moment. Le professeur d'astronomie s'approcha du bar installait là, et s'empara d'une coupe d'un quelconque breuvage. Il avait simplement besoin de contenir son sourire pour le moins inconvenant. Il croisa la silhouette d'une amie parmi la foule. Elle ressortait dans sa tenue de gala. Nora. Leur dernier rendez-vous lui revint en mémoire et il n'empêcha pas ses pas de la conduire près d'elle. Elle lui ferait penser à autre chose. Valait mieux pour lui, s'il y avait des légimens dans les rangs de sécurité, il se devait de maintenant son esprit juste et respectable. Dorian portait un masque jusque dans son esprit, un voile blanc pour couvrir ses véritables pensées. Il s'approcha de son amie rapidement, tout en remettant ses cheveux en place.

« Je peux te tenir compagnie? » murmura-t-il près d'elle.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




Dernière édition par Dorian E. Selwyn le Lun 26 Oct - 18:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   Lun 26 Oct - 9:31

Intrigue 7 : soirée de commémoration
 
Allongée sur son lit, les yeux fermés, Lumen avait l'air paisible. Pourtant dans son esprit se jouait un débat des plus passionnants. Sa conscience la poussait à aller à cette soirée de commémoration tandis que son cœur lui hurlait qu'elle n'avait rien à y faire. En fait, elle ne voyait pas tellement l'intérêt d'une telle fête - enfin si on pouvait l'appeler ainsi- car ça prenait davantage l'air d'un jeu d'échec politique. Voilà la première pièce que le ministère plaçait : une grande soirée commémorative pour marquer le coup. Cet homme voulait seulement montrer qu'il était encore là, qu'il avait un petit contrôle suite des événements. Mais d'un autre côté, ça n'avait rien de spécialement révoltant, c'était même plutôt anodin. De mémoire, après chaque guerre, il y avait eu des mémoriels. Et bien sûr, les morts étaient enterrés. Jusqu'à leur prochaine demeure, les corps avaient le droit à des moments en leur honneur fêtés en grande pompe. En fait, cette soirée de commémoration ne perturbait pas tant que ça Lumen. Disons qu'elle ne savait pas trop pourquoi elle devait y aller. Elle se fichait pas mal de ceux qui étaient tombés. Tous ceux qui lui importaient étaient encore vivants. Les gens à qui elle tenait - oui parce qu'il y en avait quelques uns- avaient survécu. Mais sa conscience lui rappelait le respect qu'elle devait à ces personnes. Et aussi son absence ferait de toute façon tâche. Elle entendait déjà les critiques pleuvoir sur son compte. « Allez Lumen, il faut y aller, ils ne vont pas nous attendre indéfiniment.  » Elle ouvrit les yeux. Elle avait pas tord la camarade de dortoir. Elle se leva d'un bond, attrapa la petite robe sobre qu'elle avait eu pour l'occasion et se dirigea en vitesse vers la salle de bain pour l'enfiler. Après cela, elle tira quelques mèches de ses cheveux en un chignon laissant les autres tomber sur ses joues, mit ses chaussures et zou la grande salle.   

Bien entendu, il y avait la queue, mais elle ne pouvait que s'en prendre à elle-même. Mais attendre, c'était tout sauf sa tasse de thé. Elle se arma d'un joli sourire et se glissa dans la file tant bien que mal. «  Désolée. Je cherche Amelia. Elle est au bord de la crise de nerf... trucs de filles vous comprenez ? Il faut à tout prix que je la trouve avant qu'elle n'explose comme un dragon !     » Une moue désolée, un regard attristé, un sourire gêné. Pis l'excuse était tout à fait acceptable. Les garçons ne cherchaient jamais à avoir des explications. C'était tellement cliché et parfois tellement vrai. Et elle arriva finalement parmi les premiers. Elle s'installa à son tour sur le tabouret et apparut finalement sur le sol du ministère sans encombre. Elle balaya la salle du regard et avança dans la foule à la recherche de têtes connues. Tout le monde était habillé de noir ou presque. Ceux qui étaient en couleur se voyaient à des kilomètres, comme Lorelei... en blanc.   «  Charmant.     » Soupira t-elle en repérant ensuite... Amy ! Elle, c'était pas mieux, elle était en rouge. en ROUGE ! Mais elle se croyait où ? Dans un bal ou quoi ? On venait commémorer des morts et elle s'habillait en rouge... Cherchez l'erreur. Il fallait lui apprendre la notion des convenances à cette poufsouffle là. Lumen finit par repérer Cassie. Voilà une personne qu'elle avait réellement envie de voir. Pour plusieurs raisons. La première étant de savoir comment elle allait. Elle s'était beaucoup trop isolée pour avoir eu le temps de ne serait-ce que lui demander comment elle s'en remettait. Elle fonça donc vers elle comme une fusée dans l'espace, sans faire attention aux personnes qu'elle bousculait. «  Cassie !   » C'est alors qu'elle réalisa qu'il y avait quelqu'un avec sa camarade de maison. «  Oh Seila ! Excuse moi de ce dérangement, mais j'aurais besoin de discuter avec Cassie. Ca ne te dérange pas que je te l'emprunte ?    » Et sans plus attendre, elle attrapa le bras de son amie et attrapa le verre d'eau de Cassie pour l'échanger contre un rempli de jus de citrouille. Elle se prit ensuite un verre d'alcool. Elle arqua un sourcil... ça devait être de l'hydromel. Ça ferait l'affaire. «  Alors dis moi comment tu vas ? Ethan m'a dit que l'infirmière t'avait remis sur pieds. Mais psychologiquement, tu te remets ? Ah et tiens regarde mon bras a cicatrisé ! Il est comme neuf...    » Elle lui montra son avant bras et se figea. Par Merlin qu'elle était con quand même ! Est-ce que ça devait rassurer Cassie ou au contraire la faire culpabiliser davantage ? Elle laissa son regard se balader dans la salle avant de voir une chevelure rousse reconnaissable entre mille. «  Tu saurais m'expliquer comment Dillawn fait pour marcher sur ses échasses ?    » Elle laissa échapper un rire cristallin avant de secouer la tête et de soupirer.  «  Fais moi penser à lui demander ce soir en rentrant dans notre salle commune.   » 
ACIDBRAIN

Plop:
 

_________________


Les fleurs du mal
Helen Keller ☽ The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: → Intrigue 7 : soirée de commémoration   

Revenir en haut Aller en bas
 

→ Intrigue 7 : soirée de commémoration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Commémoration du 8 mai (2015)
» → Intrigue 7 : soirée de commémoration
» Commémoration du 8 mai (2016)
» Commémoration du 16 août 2016
» Commémoration de l'assasinat de l'Empereur Jacques 1er, fondateur d'Ayiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-