FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen Macmillan
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Empty
Message Sujet: La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)   La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Icon_minitimeDim 26 Aoû - 17:27

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Tumblr_lk0yjmv4qe1qh8t5go1_500
La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) 3014340567_1_11_K6xZLC1V
Dawn & Ambre

Dimanche matin, en général, Ambre jouait la flemmarde et restait dans son lit mais ce jour-là, elle souhaitait envoyer une nouvelle lettre à sa sœur. Surement, une nouvelle envie de lui dire combien elle lui manquait et surtout lui demander de répondre à ses lettres. C'est dans cet état d'esprit qu'elle était partie poster sa lettre. [...] Quand elle eut fini, elle revint vers la salle commune en trainant des pieds et dire que quelques minutes avant, elle était tellement active, Ambre venait de se rendre compte, une nouvelle fois encore, qu'avec tous les efforts du monde, elle ne pourrait pas gagner. Si Elizabeth, sa grande sœur ne souhaitait pas lui répondre, elle ne le ferait pas. Elle connaissait que trop bien son ainée, surtout pour ses entêtements. A présent, elle voulait se défouler sur quelqu'un, pourri la vie de cette même personne et retournait dormir quand elle en aurait fini avec elle. Cela pouvait parraitre tellement puéril mais c'était comme ça. Elle se fichait totalement de ce qu'on pouvait penser d'elle. Bien entendu, elle ferait attention sur qui cela tomberait, elle n'irait sans doute pas agresser un élève par hasard dans le château. Elle n'était pas aussi sado que ça mais si cette pouvait se montrer être un de ses ennemis, ça ne pouvait pas être mal. Dans les couloirs, elle ne trouva personne qui correspondait aux critères de la victime de la demoiselle. Elle soupira, elle avait étrangement mal de ne pas pouvoir se venger de quelqu'un qu'elle détestait.

Elle arriva donc dans la salle commune, complétement désespérée. Elle n'avait pas pour habitude de ne pas avoir ce qu'elle souhaitait. Elle se stoppa net en voyant Dawn, assise sur un fauteuil en train de lire je-ne-sais-quoi. Ambre cligna des yeux un instant, se rendant compte qu'il n'était pas si tôt que cela finalement. Un sourire malicieux se dessina alors sur le visage angélique de la sixième année. Elle se rappelait nettement de la dernière crasse qu'elle avait pu lui faire et ce que Dawn lui avait rendu. Les deux se ressemblaient plus qu'elles ne le pensaient mais ne se l'avoueraient sans doute jamais. Tel un vautour, Ambre avait trouvé sa victime. La belle n'était pas forcément de nature méchante mais elle n'avait pas pour habitude d'améliorer ses relations avec ses ennemis. Dawn était une personne qui l'avait perturbé. Cela remontait à quatre ans si ses souvenirs étaient bons. La gamine n'avait eu aucun respect pour son ainée et ça n'avait pas plu des masses à Ambre qui s'est donc montrée très casse pied. Elle s'installa donc dans un fauteuil. Peut importe ce qu'elle allait dire, elle voulait juste l'embêter dans sa lecture. «C'est très rare de te voir lire, dis-moi. »Commença t-elle alors, ne sachant pas vraiment ce qu'elle allait ajouter. Elle avait bien entendu appuyer sur les mots "très rare", histoire d'attirer plus ou moins son attention. «Parce que d'après une rumeur, tu ne saurais pas lire. Je t'avoue, j'ai du mal à y croire mais comme tu es rarement avec un livre, bah voilà quoi. » Ajouta t-elle alors, un ton ironique dans la voix. Elle fit mine d'hésiter et puis prit une toute petite voix toujours hésitante. «Alors je voulais savoir comment tu faisais avec ... cette lacune. » Ambre avait apprit à bien jouer la comédie et ça en était devenu la meilleure façon de jouer la peste tout en se moquant des autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn R. Blackwood
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Empty
Message Sujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)   La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Icon_minitimeMar 28 Aoû - 0:18

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Ks1yLa vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Faye3
AMBRE & DAWN
Revenge is sweeter
Than you ever were


    En ce premier dimanche de Septembre il régnait dans la salle commune des Serpentards une forte animation. Ennuyés par le mauvais le temps et par l'absence d'activités qui ne débuteraient que deux semaines après la rentrée, la plupart des élèves de Serpentard semblaient avoir décidés d'un commun accord d'investir la salle commune. Emplit de plus d'une trentaine de personnes, la salle pourtant vaste paraissait bondée. Il y avait un tel bruit que la simple idée de réaliser en catastrophe les devoirs de vacances était totalement impensable et par le même temps, absolument irréalisable. Mais cette ambiance folle ne semblait gêner aucun des élèves qui s'étaient réfugiés, bien au contraire. Un petit groupe d'élève était amassé au fond de la salle, surement en train de regarder la démonstration d'une de ces nouvelles farces et attrapes qui faisaient fureur chez les jeunes sorciers, et qui, malgré les nombreuses interdictions du concierge, étaient toujours présentes en grand nombre dans le château. Trois ou quatre autres verts et argents s'étaient assis à une même table près d'une fenêtre, il semblaient en pleine conversation et ne laissaient personne les approcher. A y regarder de plus près la situation devenait très claire, ils faisaient tous partie d'une grande famille de sang-pure et leur réunion ne devait acceptée que les sorciers avec un rang élevé. D'autres élèves étaient éparpillés ici et là dans la salle commune, occupés à des choses plus ou moins bruyantes, plus ou moins légales et surtout plus ou moins morales.

    Malgré la salle commune emplit d'élèves Dawan avait trouvé le moyen de s'installer seule dans un coin. La pièce était plein d'élèves de tous âges et pourtant elle s'ennuyait ferme. Elle ignorait ou était Oprah, sa meilleure amie, et n'avait aucune envie d'engager une conversation avec un élève qu'elle ne connaissait que peu, ce n'était pas son style et les autres ne connaissaient que trop bien sa réputation pour avoir l'audace de venir la déranger. Confortablement installée dans un de ses fauteuils favoris elle tenait entre ses mains un petit ouvrage qui relatait les plus grands exploits de la magie. Ses yeux noisettes allaient et venaient sur les pages jaunies par le temps, effectuant un ballet incessant. Certaines histoires l'intéressaient plus que d'autres et elle aurait préférée se trouver ailleurs, occupée à une activité plus passionnante avec ses amis mais en leur absence ce petit livre faisait l'affaire.

    La jeune sorcière était plongée dans le récit des exploits de Merlin quand une silhouette apparue à ses côtés. Sans un mot Dawn observa Ambre Wilson s'installer dans le fauteuil près du sien, une lueur étrange dans les yeux. Aussitôt la Serpentarde su que sa tranquillité était terminée. Néanmoins elle détourna le regard de sa camarade et se reporta sur son livre, l'ignorant superbement. Ambre et Dawn n'étaient pas vraiment ce que l'on pouvait appeler des amies, leur relation était même l'opposée. Pourtant elles se connaissaient depuis longtemps et elle se ressemblaient plus qu'elles ne voulaient se l'avouer. Seulement les choses avaient mal commencées entre elle et rien n'était aller en s'arrangeant avec le temps. Dans l'une de leurs idées éclair -et inutiles- pour aider les premières années à s'intégrer au château les professeurs avaient pendant un temps décidé d'attribuer à chaque nouvel élève une sorte de tuteur. Celui-ci était chargé de les aider dans les cours et dans leur vie à Poudlard. Dawn s'était retrouvée à devoir faire équipe avec Ambre. « C'est très rare de te voir lire, dis-moi. » Un imperceptible soupir s'échappa des lèvres de la jeune Blackwood tandis qu'elle s'efforçait d'oublier la présence à ses côtés. Cette histoire de tuteurs avait été la pire idée que les professeurs avaient pu avoir. Dès le début les choses avaient dérapées entre Ambre et Dawn. La jeune sorcière n'avait eu aucune envie de se retrouver avec quelqu'un sur le dos, estimant qu'elle se débrouillait parfaitement seule et sa tutrice du moment lui avait clairement fait comprendre que se retrouver avec une élève dans les pattes ne lui plaisait pas plus. Ça avait été un désastre, aucunes des deux Serpentardes n'avaient fait d'efforts, mettant même de la mauvaise volonté à la tâche. Et dès ce moment là Dawn avait su qu'elle ne pourrait jamais supporter la Wilson, elle était beaucoup trop caractérielle, trop égoïste et surtout chiante à mourir. Les professeurs avaient rapidement compris que leur projet était un fiasco total et avait tout arrêter après quelques semaines de tortures mais la relation entre les deux vertes et argents ne s'était pas améliorer pour autant. Non, c'était bien pire désormais.

    « Parce que d'après une rumeur, tu ne saurais pas lire. Je t'avoue, j'ai du mal à y croire mais comme tu es rarement avec un livre, bah voilà quoi. » Exaspérée Dawn referma dans un claquement sec son livre. Ses yeux rencontrèrent brièvement le plafond avant de se poser avec lenteur sur Ambre. Une rumeur comme quoi elle ne savait pas lire, honnêtement elle n'avait pas beaucoup d'imagination pour n'avoir trouver que ça à lui jeter au visage. C'en était presque décevant, mais pour le moment elle trouvait juste ça pathétique. La simple présence d'Ambre à ses côtés réussissait à lui hérisser le poil et à première vue la Serpentarde n'avait pas l'intention de partir. Au contraire elle s'était mise à son aise, prête à venir embêter Dawn jusqu'au bout. Cette fois ci Dawn laissa échapper un soupir franc et excédé, Ambre ne ratait aucune occasion de venir lui chercher des noises et là elle ne semblait pas prête à la lâcher. Tant pis pour la tranquillité. Voyant Ambre hésiter elle lui coupa la parole. « Une rumeur hein? Woah très impressionnant Wilson, tu t'es trouvée un passe-temps dans la vie, écouter les idioties que les autres peuvent raconter. J'en serais presque admirative. » Un air dédaigneux avait pris place sur les traits fins de la jeune femme. Elle laissa quelques secondes s'écouler dans de planter son regard dans celui de sa camarade. « Franchement, t'as pas trouver mieux? »

    « Alors je voulais savoir comment tu faisais avec ... cette lacune. » Elle avait minauder ces dernières paroles, d'une petite voix hésitante et agaçante. Tout en Ambre avait le don d'énerver prodigieusement Dawn, rien que sa vue l'énervait. Si au départ elle n'avait pas comprit le but de sa venue maintenant elle voyait claire dans son jeu. Ambre était comme une petite fille, prête à tout pour avoir ce qu'elle voulait et là elle s'ennuyait, elle voulait de l'action, des paroles acerbes alors elle avait trouvée sa cible favorite, celle qu'elle savait faire réagir. Et ça marchait plutôt bien Dawn devait se l'avouer. Elle n'allait tout de même pas se laisser insulter sans réagir, surtout pas par elle. « Et toi Wilson, comment tu fais pour vivre avec la cervelle d'un troll? Ça va c'est pas trop dur? Non parce que c'est limité la dedans... » Sa voix s'était faite froide et venimeuse mais son visage affichait toujours un calme olympien. Ambre pouvait bien réussir à la mettre sur les nerfs ce n'était pas pour autant qu'elle allait faire un scandale, pas maintenant. Un petit sourire faussement compréhensif se peigna sur ses lèvres rosées mais son regard révélait tout autre chose.

    « Qu'est-ce que tu viens faire ici d'ailleurs? Va donc voir ailleurs si j'y suis. » D'un geste elle rouvrit son livre, tout en portant attention à chacun des gestes de la Serpentarde elle fit mine de se désintéresser d'elle. Elle avait bien mieux à faire.

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumen Macmillan
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Empty
Message Sujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)   La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Icon_minitimeMer 29 Aoû - 9:41

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Tumblr_lvosy1H8yY1r23tzz
La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Tumblr_m37owrbbHj1royst4
Dawn & Ambre

Si Ambre aimait bien la salle commune, cette fois là, ce n'était pas vraiment le cas. La sang mêlée regarda autour d'elle avant de reporter son attention sur son ennemie, sa victime favorite comme elle aimait à le dire. La sixième année tentait de concocter un plan afin d’assener le coup final à cette pauvre quatrième année qui se prenait pour plus supérieure qu'elle. Dawn n'avait aucun respect pour ses ainés et était arrogante de surcroit. Ambre attendait qu'elle réponde mais vue qu'elle ne fit rien, elle continua, tentant de la faire oublier son livre tant bien que mal, elle y arriverait, comme d'habitude, elle atteindrait son but. Ce fut quand elle referma son livre que la plus âgée sut qu'elle avait plus ou moins gagnée. L'ainée la fixa, ne la lâchant pas du regard, elle n'était vraiment pas prête à lâcher l'affaire. Et cela la Blackwood semblait l'avoir compris. Ainsi, elle répondit. Oh miracle, enfin ! Ses lèvres s'étirèrent doucement, Ambre aimait jouer à ce jeu-là, quitte à passer pour une gamine, elle était bien plus mature qu'elle pouvait le montrer chaque jour, elle n'avait juste pas envie de montrer sa réelle personnalité.

« Jouons carte sur table, Dawn. Tu sais aussi bien que moi qu'une simple rumeur peut ruiner ta réputation et en quelques jours, tu pourrais te retrouver avec des tas de personnes comme moi sur le dos. » Affirma t-elle alors en s'enfonçant bien dans son fauteuil. Elle regarda alors fixement la Blackwood se demandant si cette dernière semblait comprendre. « Cela est pathétique, je le conçois mais toi, contrairement à moi, tu n'aimes pas vraiment être dérangée pour une raison ou une autre. » Continua t-elle en faisant un signe de la main pour attiser son attention. « C'est facile de faire vivre à quelqu'un un enfer... » Ajouta t-elle alors en fermant les yeux simplement. « Et toi Wilson, comment tu fais pour vivre avec la cervelle d'un troll? Ça va c'est pas trop dur? Non parce que c'est limité la dedans... » Le sourcil droit de Ambre se leva, puis ses yeux s'ouvrirent alors. C'était tout ? Une cervelle de troll ? N'avait-elle pas trouver mieux... qu'une cervelle de troll. Et dire que depuis le début, elle croyait s'adresser à une camarade de maison experte dans l'art de citer des répliques méprisantes. L'ainée tourna la tête vers la plus jeune, elle soupira. Finalement, elle était tellement... commune. « Oh, je le vis bien tu sais ? Mais ma cervelle de troll me permet beaucoup plus de choses que un troll puisse faire. Je ne peux pas dire de même pour toi, trouver quelque chose d'aussi commun. Finalement, très chère, tu es banale à pleurer. »

Si Ambre pensait que la quatrième année allait s'énerver chaque fois un peu plus, elle était vraiment déçue, peut être qu'elle allait être servie dans un futur proche. Du moins elle l'espérait. C'était comme payer une place de spectacle pour ne pas le voir jusqu'au bout. Ça lui paraissait tellement impossible qu'elle ne fasse pas un scandale après. Ambre observa encore autour d'elle, la pièce ne désemplissait pas, tant mieux, c'était plus sympathique quand il y avait du monde autour. « Sais-tu que appeler quelqu'un par son nom de famille est aussi quelque chose de commun ? C'est pourquoi, venant de ta bouche, m'appeler par mon nom de famille, je ne trouve pas ça impoli. » Précisa t-elle sur un ton qui se voulait tranchant. Dawn n'y ferait peut être attention mais lui renverrait quelque chose à la figure. Quelque chose de plus impressionnant peut être. Entre, c'était une histoire qui remontait à quatre ans déjà. Et dire que des professeurs avaient tenté de faire de Ambre une marraine ! Ambre, une marraine ? Surement pas, elle n'était pas payée pour faire de la garderie. Dawn représentait tout ce que Ambre ne pouvait pas voir en peinture. Pourrie gâtée, arrogante, méprisante, sans aucun respect pour les autres. Si Ambre était énervante, elle se montrait déjà plus juste et respectueuse face aux plus âgés. Bien qu'elle pouvait se montrer déloyale, la Wilson n'était pas pour le fait qu'on embête des premières années, fraichement arrivées.

« Qu'est-ce que tu viens faire ici d'ailleurs? Va donc voir ailleurs si j'y suis. » Ambre parut ne pas l'entendre, trop préoccupée dans ses pensées, elle laissa donc un temps de répits à la petite. Mais ce n'était pas fini, bien entendu. Elle secoua la tête et se tourna vers l'autre demoiselle. « Mais non, je suis bien ici. A discuter avec ma grande amie ! » S'exclama t-elle sur un ton à la fois moqueur et ironique. Elle n'avait pas très envie de la laisser tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn R. Blackwood
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Empty
Message Sujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)   La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Icon_minitimeMar 4 Sep - 0:00

    C'était étrange comment Dawn pouvait changer d'expression en un rien de temps. Il ne suffisait pas de grand chose, un petit truc qui ne tournait pas rond, une petite contrariétés et la voilà qui perdait soudainement son visage calme et son expression sûre d'elle pour afficher une expression indéchiffrable. Pourtant la plupart des élèves de Poudlard ne voyait en elle que la jeune femme froide et arrogante, masque de protection qu'elle affichait dès qu'elle se trouvait en compagnie de ceux qui n'avaient pas sa confiance. Certains avaient même penser, durant sa première année, qu'elle était du genre effacée et qu'il serait facile de s'en prendre à elle, qu'une simple menace viendrait à bout de sa volonté. Mais ils avaient tous eu tord, et ils s'en étaient vite mordus les doigts, elle n'était pas que la jeune femme calme et distante, elle était aussi celle qui ne se laissait pas marcher sur les pieds, celle qui pouvait changer de visage en un instant. Dawn avait beau être gentille quand elle le voulait il ne fallait pas la chercher parce que vous risquiez de vous en mordre les doigts, en un instant elle pouvait se montrer impulsive, susceptible et arrogante. Elle était sauvage. S'en prendre à elle n'apportait que des ennuis, il ne fallait pas se fier aux apparences. De même, certains élèves du château, masculins bien évidemment, s'imaginaient qu'attirer Dawn dans leurs bras, et plus tard dans leurs draps était une chose aisée. Ses longs cheveux noirs aux reflets bruns, son corps aux courbes avantageuses et son assurance semblaient être une véritable invitations pour ces jeunes hommes aux idées bien impures. Comme si le physique déterminait la personnalité. Elle n'était pas le genre de fille à enchainer les relations d'une nuit, mais ils se faisaient tous avoir, flirtant avec elle sans vergogne et repartant déçus et frustrés par la manière dont elle les avaient abandonnés. Au final les garçons de Poudlard étaient bien naïf. D'autres personnes ne voyaient en elle que son nom de famille, la fortune qui y était liée et surtout les idéaux bien sombres et la renommée que cela impliquait, il arrivait que certains s'imaginent que Dawn était aussi mauvaise que sa famille, que sa personnalité était aussi empoisonnée, là aussi ils avaient tord, mais nul ne savait jusqu'à quel point. Car une chose était sûre si Dawn n'était pas méchante elle n'était pas non plus gentille. Au final rares étaient les personnes qui parvenait à cerner la jeune femme, même après plusieurs semaines à son contact, son caractère et son histoire complexe n'arrangeaient pas les choses. Mais un fait était sûr, Dawn pouvait aussi bien être l'amie parfaite que l'ennemie venimeuse. Et face à Ambre Wilson elle était l'ennemie, il n'y avait aucuns doutes à avoir.

    « Jouons carte sur table, Dawn. Tu sais aussi bien que moi qu'une simple rumeur peut ruiner ta réputation et en quelques jours, tu pourrais te retrouver avec des tas de personnes comme moi sur le dos. » Dawn fit mine de ne pas l'entendre, le nez plongé dans son livre elle fixait les mots sans les voir, se contentant d'attendre que Ambre se lasse de la situation. Elle souris intérieurement, la Serpentarde croyait lui faire peur en la menaçant de cette manière? Ce devait être une blague. Lancer une rumeur, quelle idée, Dawn n'était plus une petite première année agressive et paumée, elle se fichait pas mal de ce que les autres pensaient et elle savait se faire respecter. « Cela est pathétique, je le conçois mais toi, contrairement à moi, tu n'aimes pas vraiment être dérangée pour une raison ou une autre. » Et Ambre persiste et signe, la jeune femme eut envie de rouler des yeux d'une manière exagérée mais elle se retint de justesse. Un petit geste de la demoiselle lui montrait qu'elle n'avait pas fini, décidément elle était inspirée, mais pas dans le bon sens. « C'est facile de faire vivre à quelqu'un un enfer... » Un sourire mauvais apparu lentement sur le visage de Dawn alors qu'elle refermait une nouvelle fois son livre. Cette fois-ci elle prit tout son temps, tournant la tête lentement vers son ennemie de toujours. Ambre avait toujours été le genre de personne qui était fière d'elle même et qui le montrait, mais là son égo avait vraiment pris des proportions impressionnantes. Il était grand temps de la faire redescendre sur terre. « Tu crois peut être me faire peur avec tes sois disant menaces? Nan parce que franchement personne n'y croirait. S'en est même drôle à mourir. » Commença-t-elle d'une voix froide, son petit sourire toujours scotché sur ses lèvres. « Laisse moi t'expliquer un truc... Ta parole contre la mienne... Qui crois-tu que l'on va croire? Que l'on va suivre? » Dawn eut un petit rictus suffisant. C'était le fait que Ambre n'avait pas prit en compte dans son équation, ce qui fichait toutes ces menaces ridicules par terre. Entre l'héritière d'une grande famille de sang pur renommée et une fille de sang mêlée qui l'emporterait à ce petit jeu? Toutes les deux savaient que par les temps qui couraient les sangs purs faisaient la loi. C'était perdu d'avance si la jeune femme pensait pouvoir couler Dawn de cette manière. Contre un élève né-moldu elle aurait eu le dessus mais elle ne pouvait rien contre une héritière de sang pure. La réputation de sa famille et la sienne étaient bien trop ancrées dans les esprits pour que de simples rumeurs touchent les élèves. Dawn se fichait bien des histoires de sang et de la renommée de sa famille, mais ça nul ne le savait et ce n'était certainement pas à Ambre qu'elle allait l'avouer. Elle avait une carte à jouer et elle ne comptait pas abandonner son joker. « Ici, tu n'es rien. » Chaque mot avait été détaché pour marquer ces paroles, leur donner de l'ampleur. Elle pensait vraiment faire le poids? Elle se trompait.

    S'enfonçant soigneusement dans son fauteuil Dawn poussa un soupir d’exaspération qu'elle ne chercha même pas à dissimuler, la simple présence d'Ambre à ses côtés l'énervait. « Oh, je le vis bien tu sais ? Mais ma cervelle de troll me permet beaucoup plus de choses que un troll puisse faire. Je ne peux pas dire de même pour toi, trouver quelque chose d'aussi commun. Finalement, très chère, tu es banale à pleurer. » Blah blah blah. Dawn n'écoutait même plus les paroles que Ambre débitait sans s'arrêter. Elle devait vraiment s'ennuyer à mourir pour venir lui tenir la jambe de cette manière. Elle était à ce point désespérer? Si il fallait l'occuper Dawn lui trouverait bien quelques cachots à nettoyer à la brosse à dent. La Serpentarde ne prêtait même plus attention aux paroles de sa camarade, ce n'était plus qu'un piaillement incessant à ses oreilles. Comme un insecte qui venait tourner autours d'elle, l'énervant avec ses bourdonnements. « Sais-tu que appeler quelqu'un par son nom de famille est aussi quelque chose de commun ? C'est pourquoi, venant de ta bouche, m'appeler par mon nom de famille, je ne trouve pas ça impoli. » Elle leva de nouveau les yeux au ciel, Ambre cherchait vraiment la petite bête. Tout était bon pour aiguiser son esprit de contradiction. Aux yeux de Dawn appeler quelqu'un par son nom de famille était loin d'être flatteur ou même banal, bien au contraire. C'était une marque de manque de considération, de manque de respect. Elle n'appelait par leurs noms de famille que ceux qu'elle ne supportait pas, qui ne méritait pas son attention. Et si cela convenait à Ambre qu'il en soit ainsi. Elle se plaisait donc dans la médiocrité. Tant mieux pour elle. « Woa c'est fou comme tu m'en apprends des choses. Dis donc t'as avaler le manuel du monde sorcier pour les nuls ou quoi? Remets toi donc à la page, t'es à la bourre. » Lança-t-elle d'une voix moqueuse.

    Quelques instants le silence s'installa entre les deux Serpentardes. Dawn voyait bien que quelques élèves autours d'elles les regardaient avec surprise. Wilson et Blackwood ensemble c'était un miracle dans le château, quelque chose que même la magie ne pouvait accomplir. Habituellement quand les deux jeunes femmes se trouvaient dans la même pièce des cris surgissaient vites et des objets fendaient même parfois l'air. Là elles avaient l'air d'être simplement assises l'une à côté de l'autre, discutant calmement. C'était une première et les verts et argents semblaient se demander ce qui se passait. Bien entendu ils ne pouvaient capter leur conversation et aucun ne se doutait que depuis tout à l'heure les piques acerbes pleuvaient. D'une voix mesurée et égale la bataille faisait déjà rage. Peut être pourraient-ils s'en rendre compte bientôt car Ambre n'était pas décidée à laisser Dawn tranquille. « Mais non, je suis bien ici. A discuter avec ma grande amie ! » Dawn fit la moue, c'était peine perdue, Ambre était ancrée à son fauteuil et elle même n'avait aucune envie de quitter le sien. Elle serait bien partie en guise de provocation mais la Serpentarde serait bien fichue de prendre ça pour une victoire. Et ça n'arriverait pas. « Oh ma pauvre chérie » Commença-t-elle d'une petite voix compatissante, penchant la tête sur le côté comme si elle était prête à l'écouter se confier à elle. « Ta vie est donc si misérable et ennuyante que ça? Pas que je ne m'en doutais pas mais bon, à ce point... C'est affligeant » En prononçant ces derniers mots son timbre de voix avait changer du tout au tout. Elle était plus dure, plus froide et insensible tandis que son regard s'était fait moqueur et acéré. « Mais ce n'est pas grave tu sais. Après tout je comprends que personne ne veuille être ton amis. Qui voudrait être ami avec une petite peste égoïste à l'égo surdimensionné comme toi? » Un sourire naquit lentement sur ses lèvres, ce n'était que le début.

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumen Macmillan
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Empty
Message Sujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)   La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Icon_minitimeMar 4 Sep - 10:49



Ambre n'avait pas pour habitude de jouer dans la cour des p'tits. Elle voulait parfois passer à la vitesse supérieure et tout le monde savait qu'elle le pouvait. La sang mêlée soupira, enfoncée dans son fauteuil, elle parlait sans s'en rendre compte. Son but était que Dawn lâche son bouquin et réagisse. Techniquement, elle en avait strictement rien à faire des rumeurs. A quoi bon en lancer alors qu'elle arrivait très bien à pourrir la vie des autres d'une facilité qui semblait déconcertante. Ah enfin, elle se réveillait ! Ambre avait plus ou moins ce qu'elle voulait. Ah la sixième année s'était mise dans une belle merde mais étrangement, elle adorait ça, c'était comme ça, elle n'y pouvait rien, c'était écrit dans ses gènes. Arrogante un jour, arrogante toujours. Mais venir à faire une allusion au sang était quelque chose de très lâche. Bien plus lâche que Ambre elle même, bien plus lâche que n'importe quel humain pouvait le faire. «Tu es décidément pathétique. Finalement, tu es une peste de super marché. » Cracha t-elle sur un ton froid qui se voulait clair et précis. Elle qui croyait que Dawn avait un minimum de classe, et bien finalement non. « Pour précision, il y a d'autres façons pour pourrir la vie de quelqu'un. » Ajouta t-elle alors sur un ton plus clame mais toujours aussi froid et tranchant. Elle se fichait pas mal de es menaces. Si elle avait décidé de jouer sur la guerre qu'il y avait en ce moment. Au bien sûr, Ambre savait aussi bien que tout le monde que les sangs purs avaient décidé de faire leur loi mais c'était comme tout, les nés moldus et sang mêlés finiraient par se rebeller. Contre toute injustice, s'en prendre aux plus faibles lui faisaient tellement étranges. Certes, Dawn avait deux ans de moins et s'y connaissait sans doute moins en magie que Ambre mais c'était son ennemie. Si elle venait de dire ceci c'est qu'elle n'était pas très juste avec tout le monde. A moins que cela soit une façade. Et oui, les deux demoiselles étaient bien contradictoires toutes les deux. «Les pro sang purs ne sont pas assez suffisant pour tenir une année Dawn ! » Ambre regarda autour d'elle, ses camarades verts et argents semblaient stupéfaits de les voir aussi calme. Puis elle tendit l'oreille. "pas à sa place". A la limite, ça elle s'en fichait, ce n'était pas qu'à Serpentard qu'elle n'était pas à sa place mais aussi à Poudlard. Elle ne pouvait pas vivre dans l'idée de vivre sans sa sœur deux ans de plus dans cette école qu'elle détestait tant. Elle tourna la tête vers la plus jeune et soupira. « Ça aussi je le vis bien. » Lâcha t-elle sur un ton pesant. N'avait-elle rien d'autre à dire ? N'avait-elle rien d'autre à trouver pour lui faire du mal ? Elle n'en avait plus rien à faire d'être à Serpentard ou pas, elle était à Poudlard parce qu'elle étudiait pas parce qu'elle voulait se faire des amis.


Ambre restait dans le vague maintenant, choquée de voir qu'elle venait de trouver plus lâche qu'elle. Ambre parlait toujours, c'était son habitude de parler. Enfin quand il s'agissait d'embêter son monde. Car Ambre pouvait se montrer bien sympathique mais ça Dawn ne le savait pas, elle ne voyait que la façade. Ambre s'était fait une façade, elle s'était enfermée dans une bulle que personne n'arrivait à percer. La sixième année ne montrait pas grand chose, rien pour tout dire. Ambre écouta la petite brune et fronça les sourcils. Une envie moqueuse lui vint. « Non, c'est le livre des moldus pour les nuls que j'ai avalé. » Répliqua t-elle montrant une nouvelle fois sa différence. Ambre décida de laisser couler. Ambre écoutait la pauvre Dawn répliquait sur sa vie. Elle ne comprenait donc rien. « Ma vie est peut être ennuyeuse à mourir. Mais au moins, j'ai la possibilité de penser ce que je souhaite. Les pro sang purs, vous êtes tous les mêmes, unis par une haine commune pour les moldus, tous diriger dans la même destinée. Comme un troupeau de mouton. » Dit-elle sur un ton dur, froid et tranchant. Tout le monde connaissait la différence de Ambre. Mais il y avait trop de bruit pour que les autres entendent en dehors de la quatrième année. Ambre pouvait très bien s'attirer les foudres des autres, elle s'en fichait finalement. Elle regarda Dawn, Ambre n'était pas énervée. Elle eut un rire malsain en entendant sa dernière phrase. Et dire qu'elle pensait lui faire du mal. « Je préfère ne pas avoir d'amis que d'être comme toi, éduquer à détester tout ce qui touche au monde non magique, non merci. » Assena t-elle sur un ton toujours aussi froid mais plus calme. Elle s'enfonça une nouvelle fois dans son fauteuil. Elle savait bien de quoi elle parlait. « Heureusement qu'il y a des exceptions parmi les sangs purs. » Ajouta t-elle bien calée dans son fauteuil. Elle aurait pouffer de rire mais c'était plus fort qu'elle, elle n'avait fait que dire ses conviction. Surement une façon de bien rappeler ce qu'elle pensait. Elle n'était pas en pétard, étrangement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn R. Blackwood
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Empty
Message Sujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)   La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Icon_minitimeMer 26 Sep - 0:17

    Le calme et la sérénité qui avaient auparavant leur place sur le visage de la Serpentarde s'effaçaient lentement, au fur et à mesure que les minutes passaient et que Ambre restait à ses côtés. C'était comme si l'air était soudain devenu acide, que l'atmosphère était devenue lourde et difficile à supporter. Pourtant tout était normal dans la salle commune des verts et argents, le seul détail qui choquait était le fait que Ambre et Dawn soit assises côte à côte depuis plus de dix minutes sans s'être jetées l'une sur l'autre. Un vrai miracle quand on savait la haine qui liait les deux jeunes femmes. Depuis les années ce n'était plus une simple divergence de point de vue, ce n'était plus une question de caractères trop forts ou trop opposés, c'était devenu physique. Dawn ne pouvait pas voir la jeune femme et le contraire était facilement supposable. Ça se lisait dans leurs yeux, dans leurs attitudes, tout en elles montraient que leur relation ne serait qu'un combat sans fin. Cela faisait au moins un point en commun qu'elles acceptaient de reconnaitre. Mais ce serait bien le seul car si au niveau du caractère Dawn et Ambre se ressemblaient un peu elles préfèreraient certainement mourir que de l'avouer devant tous. Depuis plus de quatre ans maintenant les deux Serpentardes s'étaient déclarée la guerre et elle n'était pas prête de s'achever. Elles avaient beau se détester et se déchirer aucune des deux ne semblait vouloir changer cette relation. Peut être étaient-elles bien ainsi. « Tu es décidément pathétique. Finalement, tu es une peste de super marché. » Dawn poussa un soupir sonore et désagréable. Elle rejeta sa tête en arrière, exaspérée par les paroles sans queue ni tête de sa camarade. Décidément elle ferait tout son possible pour avoir raison, même se contredire elle même, et niveau insultes elle n'était franchement pas douée. C'était Ambre elle même qui l'avait menacer de répandre des rumeurs et maintenant que Dawn lui prouvait qu'à ce petit jeu là elle était la plus forte elle annonçait que ces idées étaient pathétique. C'était loin d'être logique tout ça. Il allait falloir que la Serpentarde apprenne à perdre avec dignité parce que là elle s'enfonçait. « Pour précision, il y a d'autres façons pour pourrir la vie de quelqu'un. » Et elle s'enfonçait encore et toujours. « Les pro sang purs ne sont pas assez suffisant pour tenir une année Dawn ! » Dawn releva un sourcil moqueur, enfin elle disait quelque chose qui avait du sens. Peut être que la Serpentarde savait réfléchir un minimum finalement. Bien qu'elle la déteste de tout son être la jeune femme devait bien s'avouer qu'elle était plutôt d'accord avec elle. Elle même se fichait bien des idéaux de sangs, elle trouvait que ces histoire de supériorité des sangs-purs étaient une aberration d'une idiotie totale. Elle venait d'une grande famille de sangs-purs mais elle ne se sentait supérieur à personne, au contraire elle était intimement persuadée que c'étaient les actes qui faisaient le sorcier et non pas le sang, ce n'était que des bêtises inventées par les sangs-purs pour ne pas perdre leur précieux pouvoir. Néanmoins elle ne dit rien, à Poudlard personne ne connaissait ses convictions sur ces histoires de sangs et elle comptait bien que la situation reste ainsi le plus longtemps possible sinon les représailles de son pères ne seraient pas des plus agréables. Personne ne devait savoir et surtout pas Ambre. Encore moins si ça pouvait lui permettre de la faire enrager. « Ça aussi je le vis bien. » Elle se tourna vers son ennemie de toujours, un grand sourire hypocrite aux lèvres. « Heureuse pour toi. »

    « Non, c'est le livre des moldus pour les nuls que j'ai avalé. » Un petit rire sans joie franchit les lèvres de la jeune femme. Ambre voulait vraiment avoir réponse à tout, s'en était affligeant. « Dommage que tu ne te sois pas étouffée avec au moins ça aurait servi à quelque chose. » De nouveau elle lui servit son plus grand, son plus beau, son plus hypocrite sourire. « Ma vie est peut être ennuyeuse à mourir. Mais au moins, j'ai la possibilité de penser ce que je souhaite. Les pro sang purs, vous êtes tous les mêmes, unis par une haine commune pour les moldus, tous diriger dans la même destinée. Comme un troupeau de mouton. » Dawn mit sa main devant sa bouche grand ouverte, faisant semblant de bailler d'une manière exagérer, histoire de montrer à Ambre qu'elle n'avait rien à faire de tout ce qu'elle pouvait lui dire. C'était déjà la deuxième fois qu'on lui resservait le refrain des sangs-purs sans cœurs, élevés comme des petits moutons à détester tout ce qui bouge et elle commençait à en avoir un peu marre. Dawn savait que son attitude froide et arrogante n'aidait pas les autres à se faire une bonne image d'elle mais elle n'aimait pas qu'on lui colle cette étiquette "anti-moldu" sur le dos. Elle en était bien loin. Ambre ne se doutait pas à quel point elle se trompait, certes elle avait été élevée dans cette optique de supériorité mais elle n'y avait jamais accorder la moindre importance. Si elle prenait bien soin de ne pas montrer ses opinions aux autres élèves ceux-ci devaient bien se rendre compte qu'elle avait un comportement différent des autres sangs-purs imbus d'eux-même. Elle ne s'en prenait pas aux autres et ne se revendiquait pas meilleure que les autres, elle n'était pas un bourreau et ça n'échappait surement à personne. Même au regard vide et étriqué d'Ambre. C'était encore une mauvaise excuse qu'elle trouvait pour s'en prendre à elle ou alors son ignorance n'avait pas de limites. « Je préfère ne pas avoir d'amis que d'être comme toi, éduquer à détester tout ce qui touche au monde non magique, non merci. » Si Ambre pensait que les choses étaient aussi faciles elle se trompait, les choses n'étaient jamais aussi aisée quand on venait d'une famille de sang pure. Si on accordait du crédit aux histoires de sang alors il n'y avait pas de problèmes mais si on y adhérait pas la situation devenait bien plus compliquée et délicate. Quand on venait d'une grande famille ne pas adhérer à ces idéaux n'était pas une option. Mais ça personne ne semblait vouloir le comprendre à Poudlard. « Heureusement qu'il y a des exceptions parmi les sangs purs. » La jeune femme ne se doutait pas que ces paroles pouvaient s'appliquer à Dawn, sinon elle ne les auraient pas prononcer avec autant de fierté. Tous les élèves de sangs-purs n'étaient pas ainsi, si ils étaient une minorité ils étaient tout de même existants. Les jumeaux Dolohov, la famille Jonhson, elle. Aucun d'eux n'accordaient d'importances à toutes ces idées d'un autre siècle. Mais ça Ambre ne le saurait jamais. « Mais je ne déteste pas tout ce qui touche au monde non magique. Tu es bien mal informée. Je te déteste toi. »

    D'un geste sec Dawn posa son livre à ses côtés, Ambre la mettait sur les nerfs et essayer de se remettre à lire après ça était une peine perdue. « Ça y est, tu as fini avec tes petits discours moralisateurs et puérils? Non parce que franchement ça vaut rien. Tu penses tout connaitre? Tout avoir compris? Tout ça c'est que des conneries, ça sert juste à montrer que t'as l'esprit aussi étriquer que tous les autres. » Elle planta son regard acéré dans le sien et se redressa dans son fauteuil pour pouvoir mieux l'observer. Il était grand temps qu'elle ouvre les yeux. Ambre avait beau détester ce genre d'attitude elle pouvait s'estimer heureuse de ne pas en être une des victimes. Ou de ne pas faire partie de ceux qui sont obligés d'agir ainsi pour se protéger de la colère de leur famille. La jeune femme se rapprocha imperceptiblement de son ennemie, comme si elle comptait lui révéler quelque chose d'important que seule elle pouvait entendre. Elle aurait très bien pu élever la voix, laisser les autres élèves curieux l'entendre mais elle n'avait pas envie de déclencher la bataille, elle n'avait pas envie de se battre, ce n'était pas le moment. Elle était bien avant que Ambre ne débarque et elle ne lui ferait pas le plaisir de déclencher les hostilités. Elle n'aurait pas ce qu'elle cherchait. « Laisse moi te dire une chose, entre amies. Tu auras beau dire tout ce que tu veux je sais que c'est faux. Tu sais, la différence entre toi et moi c'est que je me suffis à moi même alors que tu as tout le temps besoin d'attention pour exister. Le problème c'est que personne ne veut t'en donner. Tu l'as dit toi même, tu n'as pas d'amis et ton égo ne le supporte pas. La preuve tu es ici à mes côtés -alors qu'on sait très bien toutes les deux à quel point notre relation est forte- pour ne pas être seule. Regarde la vérité en face. Mais la vérité c’est que ça fait mal, alors on ment. Arrêtes donc de te mentir à toi même, tu ne te rends que plus pathétique. »


Spoiler:
 

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumen Macmillan
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Empty
Message Sujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)   La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Icon_minitimeMar 2 Oct - 22:39

Ambre était sûrement très lourde, énervante, peut être même pathétique mais être cassante n'était pas son réel but. Dawn avait bien pu le comprendre et cela très rapidement. La Wilson était là juste pour lui gâcher ce moment que la Blackwood avait gardé pour lire un livre. Pas besoin d'être Merlin pour le comprendre et la sixième année le faisait bien sentir. Elle fronça les sourcils. Que lui réservait la plus jeune ? Elle ne savait pas mais l'empêchait de lire ne serait-ce que pendant 10 minutes était une jolie victoire quoique ce n'était pas si difficile. Avant, Ambre ne serait pas venu aussi facilement passer ses nerfs sur la petite quatrième année. Avant il y avait sa grande sœur pour la calmer et l'empêcher de chercher les ennuis. Avant c'était les ennuis qui la trouvaient et non l'inverse. Maintenant, elle les cherchait sans conteste à tel point qu'elle se demandait encore pourquoi on ne l'avait pas interdite de jouer dans l'équipe de quidditch de sa maison. Mais c'était comme ça, Ambre n'était pas nulle en tant que poursuiveuse, bien au contraire de là à dire une perle, non mais elle était douée. D'ailleurs, si on en revenait à cette chère Dawn, on pouvait aussi se demander comment elles pouvaient se supporter dans l'équipe alors elles étaient ennemies. Peut être la quatrième année faisait en sorte de laisser les autres batteurs tirer sur Ambre, quoiqu'une poursuiveuse de moins n'était pas vraiment très intéressant. Bref, revenons-en à nous moutons et retournons sur cette scène.

Il était tellement étrange de les voir discuter d'une façon presque ... normale. Cela pouvait en surprendre plus d'un, peut être même les deux demoiselles en question. Si Ambre déblatérait des phrases sans queue ni tête, c'était bien pour une raison. La Wilson avait pris cette façade, peut être le meilleur moyen de passer pour une idiote, mais c'était son but. Au moins le moment venu, elle pourrait asséner le coup fatal et en surprendre plus d'un. Elle passait clairement pour une fille qui ne réfléchissait pas mais si on y regardait de plus près, on voyait clairement que c'était tout l'opposé. Elle savait pertinemment comment réussir et comment évoluer. Elle n'était pas bête du tout, elle comprenait plus le monde qui l'entoure qu'elle ne le montrait. Elle eut un soupir quand elle entendit cette phrase sortir de la bouche de Dawn. « Dommage que tu ne te sois pas étouffée avec au moins ça aurait servi à quelque chose. » Et à quoi cette simple phrase pouvait-elle bien servir ? Ambre n'allait pas arrêter comme ça ni même lui faire du mal. Alors à quoi bon dire cela ? Si elle avait un minimum de logique, elle comprendrait que cela n'avait aucun sens. Ambre savait pertinemment que Dawn la détestait. «Oui dommage pour toi mais tant mieux pour moi » Soupira t-elle. Et Ambre écouta la phrase sympathique qu'elle lui sortit. Comme si elle ne savait pas que c'était la guerre entre elles. La prenait-elle réellement pour une idiote ? Alors sa façade fonctionnait mieux qu'elle ne le pensait finalement. «J'ai les deux yeux en face des trous, je l'ai remarqué et ça depuis bien quatre ans. Ah et j'avais aussi remarqué que tu aimais te battre à la moldue. Que dirait tes parents s'ils venaient à l'apprendre ? Surtout ton père, je dois dire. » Lâcha t-elle. Ambre ne savait pas tellement si elle venait de toucher le point faible de Dawn. Le directeur du département de la justice magique n'était pas vraiment connu pour sa grande bonté, c'est ce que son père lui avait dit en tout cas. Tout le monde savait que le patriarche des Wilson malgré qu'il se soit marié à une née moldue restait un homme quelque peu influent et on pouvait même penser que cette 'traîtrise' était presque passée inaperçue. A tel point que rare étaient les personnes qui venaient lui chercher des noises à ce sujet.

« Ça y est, tu as fini avec tes petits discours moralisateurs et puérils? Non parce que franchement ça vaut rien. Tu penses tout connaitre? Tout avoir compris? Tout ça c'est que des conneries, ça sert juste à montrer que t'as l'esprit aussi étriquer que tous les autres. » Ambre fronça les sourcils, alors, elle venait toucher quelque chose là ? Un point sensible ? Si c'était faux, elle n'aurait pas réagit comme ceci n'es-ce pas ? La Wilson se pencha et regarda Dawn d'un air qui voulait dire qu'elle venait de comprendre quelque chose.« Tu es donc plus impliquée dans cette bataille que tu ne souhaites le montrer... »Dit-elle à voix basse. Elle lança un regard dans le vague puis parut réfléchir. Puis elle releva la tête. «La question est... Dans quel sens ? » Ajouta t-elle doucement surprise de cette nouvelle découverte. Alors Dawn, avait-elle peur de quelque chose ? S'attirer des ennuis ? Mais lesquels ? Quelque chose à ne pas comprendre. Elle ne chercha pas plus loin, elle se fichait pas mal de Dawn, son but était de pourrir sa vie pas de la comprendre. Puis elle vit la Blackwood se rapprocher. Elle l'écouta jusqu'au bout sans lâcher un mot. « Laisse moi te dire une chose, entre amies. Tu auras beau dire tout ce que tu veux je sais que c'est faux. Tu sais, la différence entre toi et moi c'est que je me suffis à moi même alors que tu as tout le temps besoin d'attention pour exister. Le problème c'est que personne ne veut t'en donner. Tu l'as dit toi même, tu n'as pas d'amis et ton égo ne le supporte pas. La preuve tu es ici à mes côtés -alors qu'on sait très bien toutes les deux à quel point notre relation est forte- pour ne pas être seule. Regarde la vérité en face. Mais la vérité c’est que ça fait mal, alors on ment. Arrêtes donc de te mentir à toi même, tu ne te rends que plus pathétique. » Ambre faillit éclater de rire. Es-ce que Dawn se rendait compte que la morale qu'elle venait de faire à la septième année s'appliquait aussi à elle ? Ambre la fixa un instant et fit un geste de la main, envoyant balader toutes ces phrases qui n'avaient justement aucun sens. Comment pouvait-elle dire cela alors qu'elle ne la connaissait même pas ? « Et c'est moi qui pense tout savoir ? C'est l’hôpital que se fout de la charité. Tu vois dans la vie, il y a voir et regarder plus loin que le bout de son nez. Ton nez doit être vachement énorme pour ne pas comprendre que ce que tu vois c'est ce que j'accepte de te montrer. Comme toi - d'ailleurs c'est la seule ressemblance que j'admets avoir en commun avec toi- je me cache derrière une façade. Hum, tu n'es qu'une gamine de 17 ans et tu te permets un tel jugement ? Contrairement à toi, j'ai clairement remarqué que tu n'étais pas un bourreau, que tu n'attaquais pas les gens comme ça. » Commença t-elle simplement d'une voix froide, quelque peu cassante. Ambre ne souhaitait pas se laisser insulté comme ça surtout que ce qu'elle venait de dire était totalement faux. Si elle voyait plus loin que le bout de son nez, elle aurait remarqué que Ambre avait des relations amicales. Pas la peine de les citer, ses amis se comptaient sur les doigts d'une main. Certes Ambre avait de l'égo mais elle se suffisait tout à fait à elle même, elle passait beaucoup de temps à la bibliothèque, à bûcher sur ses devoirs. Et ça comment Dawn n'avait pas pu le remarquer ? « Écoutes-moi ne serait-ce qu'une seconde et tu comprendras. Imagines qu'un jour, ta meilleure amie disparait, ne donne plus de nouvelles à personne. Ça c'est ce qui m'arrive en ce moment avec ma sœur. Tu deviens presque folle, ça te fais mal, tu souffre à un point que tu le gardes pour toi, tu dois passer tes nerfs sur les gens que tu détestes et tu t'attires des ennuis. Le jour où tu auras connu ça, le jour où tu auras subit tout ça, le jour où tu te demanderas ce qui arrive à ta sœur, tu pourras te permettre d'évoquer des points à mon sujet, c'est clair ? » Cracha t-elle. Elle laissa imaginer cela dans sa petite tête. Elle l'observa un instant et la fixa d'un air de dégoût. Ambre ne la laissa pas répliquer quelque chose en plus. « Si tu as un minimum d’humanité, tu comprendras ce que je vis. Pour l'instant, tu es préservée, sois en bien contente. Mais au final, pense ce que tu souhaite, j'en ai rien à faire, je n'ai rien à te prouver ! » Elle savait clairement que Dawn n'éprouverait sûrement rien, elle ne lui demandait rien, elle s'en fichait mais si elle avait les yeux en face des trous, elle avait bien pu remarquer que la sœur de Ambre n'était plus à Poudlard et que la miss en souffrait. Qu'elle lui envoyait des lettres et qu'elle n'avait jamais de réponse. Alors Dawn ne se préoccupait que d'elle même alors, se prenait-elle pour le nombril du monde pour ne pas voir ce qui était réel ? La haine aveuglait n'es ce pas ? Cela le prouvait. Ambre se laissa tomber dans un fauteuil puis observa la Blacwood. Avait-elle un cœur ? Es-ce que ce que Ambre venait de dire avait de l'effet sur son cœur de pierre ? A dire vrai, elle ne savait pas et ce n'était pas à sa préoccupation première. Ambre avait l'impression d'avoir le cœur plus léger mais aussi plus lourd. Elle avait fini par avouer ce qu'elle avait sur le cœur à quelqu'un mais pas à la bonne personne. Étant donné que Dawn n'était pas vraiment rumeur, cela ne se répandrait peut être pas. « Je vais te faire un cadeau pour cette fois... Nous épargner à toutes les deux une longue discussion ennuyeuse. » Termina t-elle. Ambre n'avait plus rien à faire ici, elle se leva, fit quelques pas mais se retourna vers Dawn comme si elle avait encore quelque chose à dire, d'une certaine façon, elle voulait avoir le dernier mot. « Les ennemis restent toujours à leur place ! »Sur ce, elle se dirigea vers son dortoir et disparut de la salle commune des serpentards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn R. Blackwood
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Empty
Message Sujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)   La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Icon_minitimeMar 6 Nov - 0:59

    Dawn en avait marre de tout ce cirque, elle en avait marre d'Ambre à côté d'elle et de ses yeux de vipères braqués dans sa direction. Franchement Ambre n'avait pas mieux à faire de sa vie? C'était assez pathétique et ça donnait bien envie à la Serpentarde de lui faire bouffer son livre. Mais ce n'était pas le moment de déclencher une bagarre et elle n'avait pas envie de chercher les problèmes. Les problèmes la trouvaient et elle trouvait les problèmes bien plus rapidement que la plupart des élèves de l'école, ce n'était pas la peine d’accélérer le processus. Elle qui était une personne sanguine et impulsive se forcer à rester calme de la sorte la fatiguait franchement. Pour une fois que Dawn se montrait calme et posée dans sa salle commune il avait fallut que la Wilson vienne tout faire pour la faire enrager, décidément ce n'était pas sa journée. « Oui dommage pour toi mais tant mieux pour moi. » Dawn roula ostensiblement des yeux. Quand est-ce que cette mascarade allait se terminer? Tout cela ne voulait rien dire et ça l'énervait passablement. «J'ai les deux yeux en face des trous, je l'ai remarqué et ça depuis bien quatre ans. Ah et j'avais aussi remarqué que tu aimais te battre à la moldue. Que dirait tes parents s'ils venaient à l'apprendre ? Surtout ton père, je dois dire. » La jeune femme se figea instantanément en entendant Ambre lui parler de son père. Elle ne savait pas dans quoi elle s'embarquait. Dawn sentit une bouffée de colère montée en elle. On n'avait pas le droit de lui parler de sa famille. C'était un sujet qu'elle refusait pertinemment d'aborder, c'était beaucoup trop compliqué et trop douloureux. Seuls peu de ses amis connaissaient ses véritables relations avec ses parents alors entendre Ambre, son ennemie de toujours, lancer le sujet était insupportable pour elle. Malgré sa forte envie de frapper la Serpentarde qui l'envahissait rapidement, Dawn se força à se calmer. Malgré ses ongles fermement plantés dans l'accoudoir de son fauteuil elle soutînt le regard provocateur de sa camarade. Elle cherchait à la voir réagir, à la voir faire un pas de travers et révéler ce qui pourrait la blesser. Elle ne lui ferait pas le plaisir de tomber dans son siège. « Il serait fière de moi. » Dit-elle d'une voix cinglante après quelques instants d'un silence tendu et menaçant, d'une voix qui ne souffrirait pas de répliques. C'était un mensonge, certainement le plus gros que Dawn pouvait trouver pour qualifier son père. Elle savait pertinemment qu'elle ne rendait pas son paternel fière -il lui avait déjà assez fait comprendre- mais si il venait à apprendre que sa fille, unique représentante des Blackwood se battait avec ses poings à la manière des moldus elle pouvait être sûre qu'il rentrerait dans une rage folle et qu'elle s'en souviendrait pendant des années.

    « Tu es donc plus impliquée dans cette bataille que tu ne souhaites le montrer... » Dawn la toisa en silence, laissant ses paroles faire leurs effets sur la Serpentarde. Elle venait plus ou moins de lui dire que les histoires de sangs ne l'intéressaient pas, mais elle pouvait toujours courir pour qu'elle lui explique clairement sa manière de penser. «La question est... Dans quel sens ? » Elle eut un petit sourire narquois devant la question de la verte et argent, c'était bien le genre de chose que jamais elle ne saurait. « T'aimerais bien le savoir hein? » Lança-t-elle moqueuse. Se calant dans son fauteuil elle observa la Wilson balayer d'un geste ses paroles. « Et c'est moi qui pense tout savoir ? C'est l’hôpital que se fout de la charité. Tu vois dans la vie, il y a voir et regarder plus loin que le bout de son nez. Ton nez doit être vachement énorme pour ne pas comprendre que ce que tu vois c'est ce que j'accepte de te montrer. Comme toi - d'ailleurs c'est la seule ressemblance que j'admets avoir en commun avec toi- je me cache derrière une façade. Hum, tu n'es qu'une gamine de 17 ans et tu te permets un tel jugement ? Contrairement à toi, j'ai clairement remarqué que tu n'étais pas un bourreau, que tu n'attaquais pas les gens comme ça. » Dawn haussa un sourcil. Alors elle avait remarqué qu'elle ne s'en prenait pas aux nés-moldus? Qu'elle ne faisait pas partie des bourreaux? Woah, quel sens de l'observation, elle voulait une médaille peut-être? Ce n'était un secret pour personne que Dawn ne s'adonnait pas aux mêmes activités que la plupart des autres élèves de sangs-purs. Elle avait toujours refusée de s'en prendre aux autres avec pour seul raison qu'ils n'étaient pas nés dans la bonne famille et ça tout le monde le savait. Même si personne ne savait réellement ce qu'elle pensait des conflits de sangs. Alors bien sûr que Ambre le savait, comme tout le château, ce n'était pas la peine de se pâmer avec ça.

    Elle passa lentement une main dans ses cheveux, las de tout ce cirque et de tous les efforts qu'elle devait déployer en elle pour ne pas envoyer Ambre sur les roses. « Écoutes-moi ne serait-ce qu'une seconde et tu comprendras. Imagines qu'un jour, ta meilleure amie disparait, ne donne plus de nouvelles à personne. Ça c'est ce qui m'arrive en ce moment avec ma sœur. Tu deviens presque folle, ça te fais mal, tu souffre à un point que tu le gardes pour toi, tu dois passer tes nerfs sur les gens que tu détestes et tu t'attires des ennuis. Le jour où tu auras connu ça, le jour où tu auras subit tout ça, le jour où tu te demanderas ce qui arrive à ta sœur, tu pourras te permettre d'évoquer des points à mon sujet, c'est clair ? » Un froncement de sourcil vînt briser le visage faussement calme et reposé de Dawn. Qu'est ce que Ambre lui racontait? Et surtout, pourquoi est-ce qu'elle lui racontait tout ça? Dawn n'avait jamais entendu parler de la sœur de la jeune femme et de la relation tumultueuse qui semblait les unir alors elle ne comprenait pas pourquoi Ambre, celle qu'elle détestait depuis toujours, lui parlait de tout ça. C'était de toute évidence un sujet très personnel qui la touchait beaucoup. Alors pourquoi tout lui dévoiler et lui donner des armes contre elle? « Si tu as un minimum d’humanité, tu comprendras ce que je vis. Pour l'instant, tu es préservée, sois en bien contente. Mais au final, pense ce que tu souhaite, j'en ai rien à faire, je n'ai rien à te prouver ! » Pour comprendre, Dawn comprenait parfaitement ce que Ambre ressentait et vivait. Elle savait ce que le rejet et el manque d'amour faisaient, elle n'en était pas préserver contrairement à ce que la Serpentarde et surement la plupart des élèves pensaient. Elle ne connaissait que trop bien les dégâts que cela faisait. Finalement elles avaient peut être en commun un peu plus de choses qu'elles ne le pensaient. Des choses plus personnelles. Des choses qu'elles enterraient au fonds d'elle.

    « Contrairement à ce que tu penses je comprends. Je sais ce que c'est, même plus que tu le crois et que tu ne voudras certainement jamais le croire. » Dit-elle doucement. Ambre n'était pas la seule à devoir supporter la souffrance au quotidien. Qu'est-ce qu'elle s'imaginait? Qu'elle était la seule à vivre des choses difficile? Que tous les autres élèves vivaient sur des petits nuages? Chacun avait une histoire, plus ou moins compliquée, plus ou moins joyeuse alors qu'elle ne s'imagine pas être différente des autres. Souffrir était le lot de tous et elle ne pouvait pas l'ignorer. Elle n'avait pas le droit de s'approprier cette peine que tous connaissaient. Pourtant Dawn ne dit rien. Pour une fois elle épargna ses paroles acides à la jeune femme. Pour la première fois elle refusa délibérément de lui faire du mal. C'était une grande première. Comme une trêve tacite à la suite de ces paroles. Pour lui montrer qu'elle n'était pas la sans cœur qu'elle pensait. Qu'elle comprenait mieux que quiconque. « Je vais te faire un cadeau pour cette fois... Nous épargner à toutes les deux une longue discussion ennuyeuse. » Sans un mot de plus Dawn la regarda se lever et lui jeter un dernier regard. « Les ennemis restent toujours à leur place ! » Un sourire mesquin étira de nouveau ses lèvres. Et voilà Ambre était repartie avec ses phrases qui ne voulaient rien dire. Mais alors que la sorcière se dirigeait vers les dortoirs Dawn se retourna précipitamment, se penchant par dessus le dossier de son siège. « A la prochaine! » Lança-t-elle tout fort d'une voix faussement joyeuse, presque chaleureuse tout en accompagnant ses paroles d'un grand signe de la main vers son ennemie de toujours. Se retournant elle adressa un regard méprisant aux élèves qui avaient assistés à toute la scène sans en saisir les enjeux et qui la fixaient maintenant sans comprendre le comportement des deux Serpentardes. Rapidement ils détournèrent leurs regards, soucieux de ne pas s'attirer les foudres de la jeune femme. D'un geste elle reprit son livre et l'ouvrant là où Ambre l'avait interrompue elle recommença sa lecture comme si rien ne s'était passé. Alors que les choses seraient bien différentes maintenant. Ou pas.


RP TERMINE

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Empty
Message Sujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)   La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La vengeance est un plat qui se mange froid || Dawn (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'ai jeté un froid !!!
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» L'enfer, c'est le froid. [Alban]
» Le roi d'Halloween mange les pissenlits par la racine !
» LA GOCHE HAITIENNE A-T- ELLE ECHOUE SELON D'ABEL J SIMON ???//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Daily Prophet V1.0 :: Pensine des RPs-