FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 J'ai franchement pas envie... [PV Cassie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: J'ai franchement pas envie... [PV Cassie]   Dim 22 Nov - 13:59


Elias & Cassie


    Non. Non, Elias n'était pas de bonne humeur. Pour tout avouer, il était sur les nerfs, tendu, en colère, et sur le point de craquer. Cela ne se voyait pas ? Bien sur que non! Il s'agissait d'Elias, le roi du masque, de l'apparence glaciale, et du sang froid à toute épreuve. Personne n'aurait donc réagis en le voyant traverser le château à pas rapide et déterminé. Il était seul, des cahiers sous le bras. Pas très difficile de deviner où il se rendait : la bibliothèque de Poudlard. Cette constatation amena deux trois fantômes à le taquiner sur la route. Depuis quand Elias Keynes était-il studieux et sérieux ? Un samedi matin, de surcroit ? Il y avait de quoi être étonné. Ces être morts, translucides, et inutiles (!) étaient bien les seuls à vraiment se permettre de telles remarques. Avec certains sangs-purs et Serpentard, bien entendu. Un regarde d'acier, une remarque acide, et ils disparaissaient aussitôt.

    Elias marqua une pause au bout d'un couloir. Il ferma les yeux et souffla brièvement. Il n'avait pas envie d'y aller. Il n'était pas studieux, non. Il n'était pas motivé non plus. A vrai dire, il aurait préféré continuer sa nuit dans son lit chaud tout confortable plutôt que d'aller à cet endroit. Ce n'était même pas tant l'optique d'étudier qui le dérangeait, non! C'était la personne avec qui il allait devoir travailler.

    Les dents serrés, le serpentard continua sa route tout en repensant à la veille. La professeur de Potion avait donné en fin de journée un devoir plutôt conséquent, à rendre pour dans deux semaines. Une sorte d'exposé, avec milles feuilles de parchemin à remplir (ce qui était faux, bien entendu, mais c'était l'impression qu'avait eu Elias en écoutant les consignes). Et tout ceci, à faire en binôme, bien entendu. Comme si ce n'était déjà pas assez désagréable à faire. Et le professeur avait eu la cruauté de former les binômes elle-même, de façon soit disant aléatoire. Aléatoire, mes fesses ! Quand les noms et prénoms des duos étaient apparus comme par magie au tableau, les élèves avaient tous protestés. Les maisons étaient mélangés, les groupes d'amis cassés. On aurait dit que Madame MacCarthy avait pris un malin plaisir à mettre toutes les personnes qui se détestaient ensemble. Il en était de même pour Elias...

    Un coup d'œil au tableau, et son sang s'était glacé. Il n'en avait rien laissé paraitre, mais son corps s'était figé et ses doigts s'étaient discrètement resserrés autour de sa plume. Cassie Standford. Bien entendu... Le destin était bien cruel et sadique. Il avait un sens de l'humour qu'Elias n'appréciait pas du tout... Il aurait bien protesté et demandé à changer de partenaire, mais il savait bien que c'était peine perdue. Il avait donc soupiré en se grattant l'arrière de la nuque avant de secouer la tête et se ressaisir. L'heure de cours était finie et déjà, la Gryffondor s'approchait inexorablement de lui dans le but évident d'organiser leur prochain travail ensemble. Deux semaines. Il allait devoir la supporter pendant deux semaines. Oh bien sur, ce n'était pas seulement une histoire de haine ou du fait qu'il ne supportait pas le caractère de la jeune femme, bien au contraire. C'était beaucoup plus compliqué que cela. Depuis des semaines, Elias espionnait Cassie. Il épiait ses faits et gestes et cela dans un but bien précis. Ses camarades de l'Alliance lui avait donné un défis pour tester sa loyauté et sa valeur. Se débarrasser de Cassie Standford, Gryffondor qui causait beaucoup trop d'ennuis aux sangs-purs, surtout depuis l'attaque de Pré-Au-Lard. Elias avait accepté sans se poser de question, déterminé à remplir cette mission au plus vite, et de façon nette, précise, efficace. Malheureusement, sa minutie et sa curiosité l'avaient trahis, et aujourd'hui, il se mettait à douter. Pourquoi ? Parce qu'à force de trop se renseigner sur sa cible, il avait finis par mieux la connaitre et par s'interroger sur sa vie, son caractère, sa personnalité. Et ça, c'était une erreur impardonnable. Lorsqu'on commençait à ressentir de l'empathie pour sa proie, c'était joué d'avance. Elias avait perdu. Il ne se l'avouait pas. Il continuait à monter son plan "diabolique". Mais il était clair qu'il n'arriverait jamais à ses fins. Ce foutu devoir de Potion n'allait rien arranger à la situation.

    Quelques minutes plus tard, Elias arrivait sur les lieux. La bibliothèque n'était pas en endroit où il se sentait à l'aise. Le silence studieux l'angoissait presque, mais surtout, il ne pouvait pas voir le bibliothécaire en peinture. Plus d'une fois, il avait été tenté d'assommer ce type bizarre à coup de livres... Son regard, ses bavardages et excentricités l'insupportaient. Un frisson glacé lui parcourait l'échine à chaque fois qu'il lui adressait la parole. Non ! Elias détestait ce type, membre du personnel ou non ! Pour cette raison, dès qu'il entra dans les lieux, il repéra l'énergumène, et prit résolument le sens inverse pour s'installer le plus loin possible de lui. Cassie lui avait donné rendez-vous à dix heures pétante. Il était en avance, et il s'aperçut très vite qu'elle n'était pas encore arrivée. Bien. Cela allait lui permettre de se poser, de mettre ses idées au clair et d'aviser sur l'attitude à avoir.

    Quand elle était venu le voir la veille en fin de cours, Elias s'était seulement contenté de répondre par onomatopées, et hochements de tête, trop pris de cours pour agir autrement. Elle avait du le trouver bizarre mais qu'importe. Il se fichait bien de ce qu'elle pouvait penser de lui. Leurs maisons respectives et surtout leurs idéologies contraires ne les mettait pas vraiment en position pour s'apprécier un tant soit peu. Elias ne lui avait jamais adressé la parole, même s'ils étaient de la même année et partageaient la majorité des cours ensemble. C'était la première fois. Il se demandait encore comment tout cela allait se passer. Il espérait que ce devoir allait lui faciliter la tache pour se débarrasser discrètement de la jeune femme. Un accident dans les escaliers alors qu'ils rentraient d'une étude ensemble. Ou une pile de livres qui tombaient par hasard alors qu'ils travaillent sur leur devoir à la bibliothèque....

    Elias revint vite sur terre quand la jeune femme entra enfin dans la bibliothèque. Elle balaya la pièce du regard, dans le but évident de le repérer. Elias aurait pu lui adresser un signe de main pour l'aider, mais il resta immobile, le visage fermé. Quand enfin elle l'aperçut, elle se dirigea rapidement vers lui. Le serpentard déglutit et prit une grande inspiration. C'était partis pour un tour... Le début du calvaire commençait...

    Cassie le salua, et il ne put que répondre "Salut..." de façon laconique. Il n'était pas content d'être là, inutile de le cacher.
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LE PETIT CHAPERON ROUGE

LE PETIT CHAPERON ROUGE
+ SORCIER DEPUIS LE : 06/10/2014
+ PARCHEMINS : 303
+ LOCALISATION : Poudlard will always be my home

Message Sujet: Re: J'ai franchement pas envie... [PV Cassie]   Dim 6 Déc - 1:17



     

      Elias & Cassie
       J'ai franchement pas envie


L
e silence régnait encore dans le dortoir lorsque Cassie repoussa sa couverture et posa ses pieds nus sur le sol gelé de la pièce. Il était à peine 9 heures du matin ce samedi-là et alors que la plupart de ses camarades rouges profitaient encore de leur nuit de sommeil, la Gryffondor était bel et bien réveillée malgré ses cheveux emmêlés et ses traits tirés. Un léger sourire flotta sur ses lèvres lorsqu'elle songea à la réaction qu'Erin aurait en la voyant debout de si bonne heure le premier jour du week-end, il était vrai qu'habituellement, elle préférait profiter de la fin de semaine pour se reposer mais c'était un luxe qu'elle avait du mal à s'octroyer depuis plusieurs semaines. Depuis la nuit de l'attaque de Pré-au-Lard plus précisément. Cette nuit lui avait laissé des souvenirs terribles qui revenaient hanter son sommeil. L'appréhension qui lui avait tordu l'estomac lorsqu'elle avait compris que quelque chose ne tournait pas rond dans les rues du village, la sensation d'enfermement qui avait suivi et celle d'étouffement quand le feu s'était déclaré dans le bar et que la fumée les avait envahis. Et la peur, intense, pernicieuse et empoisonnée qui l'avait étreint et qui lui avait coupé la respiration. Cette angoisse insoutenable qui l'avait empêché de réfléchir et qui avait laisser son instinct prendre le dessus pour la faire agir. Au final, la peur lui avait certainement sauvé la vie, mais elle avait aussi gravé en elle des souvenirs terribles auxquels elle ne parvenait pas à échapper. Ses heures de sommeil s'étaient donc considérablement réduites depuis l'attaque des mangemorts et elle savait qu'il était inutile de se torturer pour espérer trouver le repos. De toute manière, la question ne se posait pas ce matin-là, elle avait rendez-vous dans une heure à la bibliothèque pour travailler sur un devoir de potion que le professeur MacCarthy avait donné à ses élèves un peu plus tôt. Frissonnante, elle quitta la chaleur de ses draps aux couleurs de sa maison pour rejoindre à pas empressés la salle de bain de son dortoir, attrapant au passage ses affaires. Après une douche brûlante qui lui permit de se réveiller et de détendre ses traits marqués par le sommeil et la tourmente, elle sortit de la pièce vêtue d'un jean sombre et d'un pull. Les élèves n'étaient pas obligés de porter l'uniforme de l'école pendant le week-end et Cassie en profitait pour porter ses vêtements moldus. Elle n'avait plus vraiment d'attachement pour ce monde qui l'avait vu naître, son dernier lien était ses deux petits frères et sa sœur, mais elle trouvait les jeans bien plus pratiques que les jupes et cravates qui composaient leur tenue obligatoire. Pour affronter les courants d'air glacés des couloirs de l'école, elle enfila sa cape et enroula son épaisse écharpe aux couleurs des Gryffondors autour de son cou. Une fois prête, elle griffonna rapidement un petit mot à l'intention d'Erin sur un morceau de parchemin pour qu'elle puisse la trouver à son réveil et elle s'engouffra dans l'escalier menant à la salle commune des lions.

Les couloirs du château étaient calmes et silencieux, marquants un contraste évident avec l'activité intense et bruyante qu'ils accueillaient durant la semaine. Rares étaient les élèves à être debout à cette heure-ci un samedi matin, ceux qui dérogeaient à cette règle étaient les joueurs de quidditch qui se rendaient à leurs entrainements matinaux et les élèves trop studieux qui prenaient la peine de se priver d'une grasse matinée pour avancer dans leurs devoirs et révisions. Lumen n'ayant toujours pas réussi à la convaincre de postuler à l'équipe de quidditch des lions, Cassie était debout pour la seconde raison. Si elle était une élève studieuse, il était tout de même rare qu'elle investisse la bibliothèque à une heure aussi matinale. Enfin, ça n'arrivait que lors des périodes de révisions où elle se mettait une forte pression pour réussir haut la main. Cela avait également fait partie de son quotidien lors de sa première année au château, émerveillée par le monde magique, elle avait rapidement pris l'habitude de se rendre à la bibliothèque pour lire tout ce qu'elle pouvait sur cette nouvelle société qui était la sienne. Elle pouvait alors passer des heures entières entre les rayonnages de la pièce, voire des journées. Heureusement, Erin avait fini par lui faire perdre cette habitude en lui faisant découvrir tous les avantages qu'il y avait à posséder une vie sociale. Aujourd'hui, la situation était différente, le devoir que la professeure de potion leur avait donné n'était pas particulièrement pressant, même s'il représentait une importante charge de travail, mais elle avait tout de même proposé à son binôme de se retrouver tôt. Elle lui avait dit qu'ainsi, ils pourraient déjà étayer leur travail et y voir plus clair une fois qu'ils auraient sélectionné tous les documents utiles, mais la vérité, c'était qu'elle avait besoin de se sentir occupée. De garder ses mains en action et son attention fixée sur une tâche précise. Elle ne voulait pas se laisser le temps de penser, car c'était là que ses souvenirs de l'attaque du marché de Pré-au-Lard revenaient s'imposer à elle, la torturant toujours un peu plus. Elle avait l'affreux sentiment que la peur et l'appréhension ne la quitteraient jamais et qu'elles la consumaient à petit feu. Restée occupée était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour les tenir éloigner. Contrairement à ce qu'elle avait craint, son binôme ne s'était pas opposé à une session de travail matinal, peu bavard, il s'était contenté acquiescer avant de quitter le cachot où s'était déroulé le cours de potion. Cassie s'était vaguement inquiétée face à son manque d'enthousiasme, mais elle avait mis ça sur le fait que les groupes de travail avaient été choisis par Miss MacCarthy et qu'aucun élève ne se trouvait en duo avec un ami, ou même un camarade de maison. Le plus important était qu'ils puissent travailler correctement et que son binôme y mette du sien.

Tout en espérant qu'il soit de meilleure humeur cette fois-ci la Gryffondor avala un croissant et bu une tasse de chocolat chaud -son pêché mignon- dans la grande salle en compagnie de quelques camarades rouges. Tout le monde était encore ensommeillé -elle soupçonnait même son voisin de table de s'être endormi derrière le grimoire qu'il avait disposé sur la table- et les discussions ressemblaient plus à des murmures, mais ça lui suffisait ainsi. Plus sociable grâce à l'aide précieuse d'Erin et d'Ethan, Cassie restait tout de même assez timide et mal à l'aise lorsqu'elle était trop entourée. Le fait qu'elle soit éveillée depuis moins d'une heure n'était pas non plus d'une grande aide. Son petit déjeuné terminé, elle attrapa son sac et quitta la grande salle après avoir adressé un signe à ses camarades de maison. Elle marcha d'un pas vif dans les couloirs déserts de l'école, ses chaussures raisonnant contre le sol en pierre. Elle ne voulait pas arriver en retard, elle doutait que son binôme apprécie, aussi ne flâna-t-elle pas sur le chemin. Il était presque 10h lorsqu'elle franchit les portes de la bibliothèque. Comme d'habitude, il y régnait une atmosphère feutrée et studieuse, que certains jugeaient oppressante, mais qu'elle trouvait agréable et reposante. Avant de regarder si son camarade était déjà arrivé ou pas, Cassie se dirigea brièvement vers le bibliothécaire, Louison, pour le saluer. Il s'était trouvé piégé dans le bar Les trois balais en même temps que Lumen et elle le soir de l'attaque, c'était le genre de moment qui rapprochait. Elle discuta quelques instants avec lui, il avait été d'une grande aide à la jeune femme ce soir-là, surtout lorsqu'elle s'était retrouvée sous les décombres de la devanture du bar, malgré sa brûlure au visage et elle lui était profondément reconnaissante. Sans lui, la soirée se serait certainement terminée différemment pour elle. Tout en quittant le bibliothécaire, elle entreprit de chercher son binôme, l'heure de leur rendez-vous était arrivée et s'il n'était pas en retard, il devait être déjà là. Après quelques coups d’œil en direction des tables les plus éloignées elle finit par le repérer assis à l'autre bout de la pièce, dans un coin plus tranquille. Elias Keynes. Un serpentard de son année qu'elle ne connaissait pas. Elle avait déjà entendu parler de lui, notamment à cause d'une sorte de scandale qui avait éclaté dans sa famille -elle ne s'était pas vraiment intéressée à cette affaire, jugeant que ça ne la regardait pas. Comme nombre de Serpentards il n'avait pas l'air de porter les sorciers d'origine nés-moldus dans son cœur et Cassie espérait que ce genre de détail ne poserait pas de problème. Sans attendre, elle se dirigea vers lui, un léger sourire sur les lèvres. « Salut... » Son ton désabusé lui indiqua qu'elle s'était trompée sur sa possible bonne humeur. Et qu'il n'avait pas l'air de vouloir faire des efforts. Son sourire vacilla une seconde, mais elle tenta de ne pas se laisser démonter. Il n'avait peut être pas osé protester quand elle lui avait proposé de travailler un samedi matin. « Salut ! » Répondit-elle tout de même d'une voix qu'elle voulait enjouée et pleine d'espoirs. Elle voulait croire que tout pouvait bien se passer et que le Serpentard pouvait simplement paraitre froid et distant au premier abord. Elle passa une main nerveuse dans ses longs cheveux qu'elle avait laissé détachés et elle s'approcha un peu plus de la table qu'il avait choisie. Elle remarqua qu'il avait préféré prendre un emplacement éloigné des autres et à deux pas de la section où se trouvaient les grimoires consacrés aux potions et ingrédients. « J'espère que ça ne te dérange pas qu'on se retrouve aussi tôt, vu le travail qui nous attend, je me suis dit que ce serait une bonne idée de commencer au plus vite. » Elle lui adressa un petit sourire en espérant qu'il partage son avis. Pour camoufler son malaise, elle posa son sac sur la table et entreprit de sortir ses affaires. Plusieurs rouleaux de parchemin, une bouteille d'entre noire et des plumes aux couleurs fauves vinrent rejoindre leur espace de travail. Elle sortit son livre de cours dédié aux potions, annoté de partout, et releva le regard vers Elias. « On n'a pas vraiment eut le temps de se présenter la dernière fois. Je suis Cassie Standford. » Lança-t-elle tout en lui tendant la main. Elle était consciente qu'il connaissait déjà son identité -après tout, leurs noms étaient apparus cote à cote sur le tableau de Miss MacCarthy- mais elle se disait que ce serait un bon moyen de favoriser une atmosphère plus chaleureuse entre eux. S'ils devaient passer plusieurs heures ensemble autant qu'ils puissent bien s'entendre et briser la glace. Quelque chose lui disait que c'était nécessaire.
WILDBIRD
 

_________________
"Only the caged birg sings"
Regrets collect like old friends, here to relive your darkest moments I can see no way, I can see no way and all of the ghouls come out to play. And every demon wants his pound of flesh, but I like to keep some things to myself, I like to keep my issues drawn. It's always darkest before the dawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: J'ai franchement pas envie... [PV Cassie]   Dim 17 Jan - 19:43


Elias & Cassie

Il n'était pas content d'être là, inutile de le cacher.

Pour autant, Cassie ne sembla pas se décourager. Elle affichait un air enjoué, et s'installa bien vite en face de lui en tentant de faire un semblant de conversation. Elias remarqua tout de même ses gestes nerveux, et ne put s'empêcher d'en être satisfait. « J'espère que ça ne te dérange pas qu'on se retrouve aussi tôt, vu le travail qui nous attend, je me suis dit que ce serait une bonne idée de commencer au plus vite. ». A cet instant, Elias fit marcher son cerveau à toute vitesse. Il était partagé entre l'envie de l'envoyer bouler avec ses conversations de salon de thé, et l'envie de se rapprocher de la jeune femme pour faciliter le déroulement de sa mission. C'était un choix difficile. Elias avait l'habitude de "prétendre". Il jouait très bien la comédie. Combien de fois avait-il fait ami-ami avec quelqu'un qui l'horripilait, juste parce que c'était dans son intérêt de bien se faire voir par cette personne ? Elias était un opportuniste, et un calculateur. Toutes ses actions étaient faites dans un but précis. Ici, cependant, il ne savait pas du tout comment agir, et c'était quelque chose qui l'effrayait, sans qu'il puisse se l'admettre. Pour gagner un peu de temps, il laissa échapper un "Hum..." désabusé. Puis un déclic se fit quelque part dans sa tête et il prit rapidement sa décision. Pour son père. Pour sa famille. Il devait garder ça en tête et continuer sa route. Sans se poser de question, sans douter et sans flancher devant les yeux d'une belle demoiselle. Il allait donc devoir faire plus d'effort au niveau de sa conversation s'il ne voulait pas rester au point mort et faire peur à sa camarade de cours. "Non, ça va. Je préfère en finir le plus rapidement possible...". Il se racla la gorge avant d'ajouter "Même si j'aurai préféré continuer ma grasse mat au chaud, si tu veux tout savoir." Il plaqua un sourire faussement amical sur ses lèvres avant de croiser son regard. « On n'a pas vraiment eut le temps de se présenter la dernière fois. Je suis Cassie Standford. » Devant la main tendue de Cassie, Elias ne put se retenir de rire. Un rire plein d'ironie et de moquerie, qu'il espérait atténuer grâce à sa poignet de main franche et "honnête". Comme si Elias pouvait ignorer qui elle était. Même sans sa mission pour l'Alliance, le serpentard aurait eu vent de son "existence". C'était une de ses camarades de classe, il la croisait toutes les semaines dans ses cours de Potion. Cependant depuis quelques jours, son nom était aussi sur toutes les lèvres. L'attaque de Pré-Au-Lard l'avait mise sur le devant de la scène. Elias doutait que cette "publicité" plaisait à la jeune femme. Elle n'avait pas l'air arrogante au point de s'en vanter. Par Merlin... cette fille n'avait pas idée de ce qui l'attendait. En serrant sa main, il eut l'impression de la voir plonger en plein dans la gueule du loup... Il garda brièvement ses doigts entre les siens, dans une étreinte ferme et assurée. "Elias Keynes. Serpentard, 6eme année. Mais ça, tu le sais déjà..." Elias marqua une pause lorsque deux élèves plus vieux de sa maison passèrent à coté de leur table. Il se referma aussitôt en les fixant, guettant la moindre moquerie, ou remarque désobligeante à son égard. C'était une réaction défensive quasi instinctive qu'il avait pris l'habitude d'avoir depuis son arrivée à Poudlard. Lors de sa première année, Elias n'avait pas passé une seule journée sans se faire martyriser par ses petits "copains". Lynchages publics, lettres anonymes, mise à l'écart, il avait vécu un véritable calvaire. Seule une de ses aînées Serpentard avait bien voulu l'approcher pour l'aider et l'accompagner dans ce nouveau lieu peuplé de secret, d’embûches... et de gens pas toujours très amicales. Pour autant, jamais Elias n'avait baissé les bras. Jamais il n'avait flanché, ou même pleuré. Les hommes ne pleuraient pas. C'était faire preuve de faiblesse, et ça, ça lui était interdit. A chaque fois qu'il menaçait de craquer, de s'emporter, le visage de son père apparaissait juste sous son nez et lui rappelait qu'elle était sa destinée. Son but. Sa raison d'être. Grâce à cela, il avait réussi à survivre à sa première année d'étude. Grâce à sa persévérance et son intelligence, il avait réussi à se faire apprécié par quelques uns. Discret, aimable et serviable, il ne s'était cependant jamais rabaissé pour atteindre ses objectifs. Il avait un minimum de fierté, qui l'empêchait de lécher les bottes de ses aînés pour obtenir ce qu'il voulait. Aujourd'hui; tous ses efforts avaient finis par payer. Il n'était pas aimé de tous, mais il avait son cercle "d'amis". Il avait même réussi à intégrer l'Alliance...

Mais revenons à nos moutons. Les deux élèves Serpentard passèrent leur chemin sans rien dire, et atterrirent dans une rangée parallèle à la leur. Discrètement, Elias desserra ses poings et reporta son attention sur Cassie. Tout en désignant le manuel de la jeune fille, il ajouta : "Et je suis nul en Potion. Désolé. Tu n'as pas tiré le bon numéro sur ce coup..." Elias exagérait mais il était vrai que la Potion n'était pas sa matière favorite. Il réussissait à avoir la moyenne depuis 5 ans d'étude, mais c'était loin d'être son point fort. Mélanger divers liquides et ingrédients tous plus dégoutants les uns que les autres ne l'intéressait pas beaucoup. Pas du tout, même. Mieux valait prévenir Cassie Standford avant de commencer. " J'espère que tu t'en sors mieux que moi, sinon je ne suis pas sur du résultat... Je ne dis pas que je ne vais pas faire d'efforts, mais je pas très disposé à cette matière...". Voilà, c'était dit. Le Serpentard ouvrit son propre manuel, et tourna au hasard les pages avant de s'arrêter. Euh... C'était quoi déjà le sujet de ce devoir ? Il avait été tellement perturbé par l'annonce des binômes que ça lui était sortis de la tête. Hors de question de l'avouer devant Cassie, aussi continua t-il de tourner les pages en faisant semblant de savoir ce qu'il faisait. Après quoi, il prit un air détaché et demanda : "Tu as déjà réfléchis à... quelle approche tu voulais avoir pour ce devoir ?". Demander sans rien dévoiler...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
LE PETIT CHAPERON ROUGE

LE PETIT CHAPERON ROUGE
+ SORCIER DEPUIS LE : 06/10/2014
+ PARCHEMINS : 303
+ LOCALISATION : Poudlard will always be my home

Message Sujet: Re: J'ai franchement pas envie... [PV Cassie]   Sam 20 Fév - 22:49





Elias & Cassie
J'ai franchement pas envie


C
assie ignorait quel genre de réputation elle pouvait avoir au sein de l'école de magie. Enfin, elle doutait déjà d'en posséder une. Son image ou les choses que pouvaient dire les autres élèves sur son compte ne faisait clairement pas partie des priorités de la Gryffondor. Ce n'était pas par excès de confiance en elle ou par total mépris du regard des autres, bien au contraire, c'était plutôt causé par son caractère introverti. Habituée à se voir bafouée et rabaissée par son père pendant toute son enfance, Cassie avait maintenant du mal à imaginer qu'elle pouvait être le sujet du regard des autres élèves et que son nom pouvait apparaître sur des lèvres étrangères. Elle était, de toute manière, bien trop timide et effacée pour désirer être le sujet de conversation actuel de l'école. Et puis, au fonds, ça lui importait peu. Elle ne comprenait pas ces élèves qu'elle voyait se pavaner dans les couloirs accompagnés d'une véritable cour de camarades qui se disaient amis, mais qui en étaient certainement bien éloigné. Des jeunes sorciers qui collaient à cette description, elle en connaissait, comment faire autrement puisqu'ils cherchaient la reconnaissance dans les yeux des autres étudiants ? Mais elle ne les comprenait pas, loin de là. Elle ne cherchait pas forcément à se faire oublier, mais elle ne désirait pas non plus avoir tous les projecteurs braqués sur elle. C'était déjà assez compliqué comme ça d'être une sorcière d'origine née-moldue, elle ne souhaitait pas donner davantage d'occasion de la montrer du doigt. Si l'on mettait de côté les semaines qui s'étaient écoulées depuis l'attaque de Pré-au-Lard, Cassie n'avait jamais véritablement attiré l'attention sur elle. Particulièrement timide lors de son arrivée au château, elle n'avait pas semblé intéresser les autres élèves, et si c'était là un constat assez sombre, ça lui avait au moins valu de ne pas trop s'attirer les foudres des élèves de sang-pur qui n'appréciaient pas ses origines moldues. Son comportement effacé et humble aurait pu faire d'elle la victime idéale, mais cela n'avait jamais été le cas et, au final, il l'avait surtout aidé à se faire oublier des bourreaux qui habitaient les couloirs du château. Bien sûr, elle ne pouvait pas toujours y échapper, et plusieurs fois, elle avait été victime de brimades ou de moqueries à cause de son sang, après tout, elle n'avait jamais caché ses différences, mais la plupart du temps, elle avait réussi à passer entre les mailles du filet. Elle avait réussi à vivre des jours assez paisibles à Poudlard, malgré que ceux-ci se soient assombris depuis le début de l'année. Les regards qui se posaient sur elle étaient souvent amicaux, parfois méprisants, mais en grande majorité, ils étaient neutres.

Aussi, la Gryffondor s'étonna-t-elle de l'attitude froide et distante qu'Elias adoptait déjà envers elle. Ils n'avaient jamais véritablement eut à faire l'un à l'autre et elle ne lui avait jamais donné de raison de la mépriser. « Hum...» Un peu mal à l'aise, elle laissa ses doigts tapoter la couverture de son grimoire de potion tout en tentant de conserver son sourire amical. Cependant, elle avait l'impression que le Serpentard n'avait pas vraiment l'intention de faire des efforts et elle espérait qu'elle se trompait, ce devoir était important -elle voulait prouver sa valeur au professeur MacCarthy- et elle n'avait aucune envie de se battre contre le vert pour le réaliser. Elle voulait croire qu'il ne lui faisait là qu'une mauvaise première impression et que tout allait bien se passer. Peut-être était-il simplement gêné par l'heure quelque peu matinale de leur rendez-vous. Ou par l'idée d'être enfermé à la bibliothèque. Cassie savait que cet endroit n'était pas le préféré de beaucoup d'élèves, Elias pouvait parfaitement en faire partie. Elle espérait sincèrement que l'attitude revêche du vert n'était pas causée par sa présence, c'était une idée qui la blessait bien plus qu'elle ne voulait le laisser voir. Pour s'occuper, et caché son malaise, elle posa son sac au sol, près de la chaise la plus proche et s'assied face au jeune homme. « Non, ça va. Je préfère en finir le plus rapidement possible... Même si j'aurai préféré continuer ma grasse mat au chaud, si tu veux tout savoir. » Un soupir imperceptible s'échappa des lèvres de la rouge et or. Elle s'était fait des idées, elle avait tout de suite imaginé le pire alors que le comportement du Serpentard avait une explication très simple et parfaitement logique. Son sourire lui paraissait quelque peu crispé, mais il la rassura, elle n'avait aucune raison de douter de ses dires. Après tout, elle-même se serait toujours trouvée dans son lit si le sommeil ne la fuyait pas ces derniers temps et qu'elle n'avait pas ce besoin presque vital de se tenir occupée. Elle laissa un léger rire flotter entre eux. « J'aurais été étonnée du contraire, si tu veux mon avis, il n'y a vraiment que les Serdaigles pour aimer travailler dès le samedi matin. » Lança-t-elle d'une voix plus détendue en faisant un geste flou de la main. Elle avait beaucoup de respect pour les bleus et bronze, le choixpeau avait même hésité à l'y envoyer, elle admirait leur amour de la connaissance et leur esprit de logique. Mais elle ne comprenait pas comment ils parvenaient à trouver la motivation de se plonger dans le travail dès le début du week end, et d'aimer ça. Elle était plutôt d'avis qu'ils avaient bien assez de pression pendant les cours, ils pouvaient prendre le temps de se détendre. Alors qu'elle commençait à se détendre, le rire d'Elias la désarma complètement. Il avait été bref, mais il lui avait semblé étrange, acide. La main tendue, elle hésita et retint un mouvement de recul. Ses sourcils se froncèrent légèrement et elle ouvrit la bouche avant de la refermer sans avoir prononcé le moindre mot. Se moquait-il d'elle ? Parce qu'ils se connaissaient déjà ou à cause de son identité ? Elle redoutait de s'être ridiculisé face à lui et de se voir refuser sa poignée de main. Alors qu'elle se demandait comment elle devait interpréter le rire du vert, il glissa sa main dans la sienne et la serra fermement. « Elias Keynes. Serpentard, 6eme année. Mais ça, tu le sais déjà... » Elle hocha lentement la tête, bien sûr qu'elle le savait, tout comme elle avait été consciente que sa présentation précédente avait été inutile. Mais elle avait espéré par là briser la glace qui semblait déjà s'être formée entre eux. Elle avait voulu attirer la sympathie d'Elias mais, maintenant elle se demandait si elle avait eu raison.

Un peu perdue, Cassie n'osa pas reprendre la parole, elle qui ne possédait pas une grande confiance en elle avait été blessée par le rire du sorcier. Elle aurait voulu balayer tout ça d'un revers de main et relever la tête, mais rien n'était aussi simple pour elle. Son passé avait conditionné son comportement, elle avait beau ne pas se laisser marcher sur les pieds, elle n'allait pas non plus au-devant de conflits. Et puis au fond d'elle elle, espérait -un peu naïvement ?- avoir mal interprété la réaction du vert, elle voulait avoir exagéré. Elle n'était pas du genre à forcer les amitiés, mais elle ne parvenait pas à croire qu'on puisse la mépriser sans même la connaître. Alors que le silence s'éternisait entre eux, Cassie se rendit compte qu'elle n'en était pas l'unique raison. Le regard d'Elias n'était plus fixé sur elle, mais sur deux élèves de sa maison qui passaient près de leur table en chuchotant. Les poings serrés du jeune homme et ses épaules crispés apprirent à la Gryffondor que quelque chose n'allait pas. Son regard ambré passa des deux Serpentards à Elias sans comprendre, habituellement les verts étaient très loyaux entre eux. Ils avaient leurs défauts, mais ils étaient une maison très liée, on ne pouvait leur retirer ça. Pourtant, ce n'était pas du tout ce qui transpirait du comportement d'Elias, il paraissait sur ses gardes, comme s'il s'attendait à une provocation. De par ses origines, Cassie savait que leur petite réunion de travail pouvait être mal vue, mais il semblait y avoir autre chose. Elias avait cessé de lui porter attention, sa méfiance n'était pas causée par la présence de la rouge à ses côtés. Pourtant les deux élèves leur jetèrent à peine un coup d’œil. Alors qu'il reportait les yeux sur elle, Cassie détourna rapidement le sien, peu désireuse d'être surprise en train de l'observer. Elle suivit son geste jusqu'à son livre de potion. Un vieux grimoire de seconde main dont elle n'était pas la première propriétaire et dont elle avait couvert d'annotations presque toutes les pages tant elle aimait cette matière. « Et je suis nul en Potion. Désolé. Tu n'as pas tiré le bon numéro sur ce coup... » C'était comme si son rire précédent n'avait jamais eu lieu, il paraissait soudainement beaucoup plus sympathique, à avouer ses faiblesses en matière de potion. La Gryffondor ne cherchait que rarement à cerner ceux qui l'entouraient, mais elle se disait que ce serait là un exercice bien difficile à appliquer au Serpentard. « Je suis sûre que tu exagères ! Si le professeur MacCarthy t'a accepté dans son cours, c'est qu'elle pense que tu as le niveau. » D'un geste, elle haussa les épaules. A force de travailler avec le professeur MacCarthy, elle commençait à bien la connaitre et elle savait que la sorcière était exigeante envers ses élèves. Bons nombres d'entre eux s'étaient vu refuser l'entrée à ses cours à cause de leur niveau insuffisant. Alors si Elias était toujours là, c'était qu'elle l'avait jugé assez doué. « J'espère que tu t'en sors mieux que moi, sinon je ne suis pas sur du résultat... Je ne dis pas que je ne vais pas faire d'efforts, mais je pas très disposé à cette matière... » Au moins, il ne faisait pas semblant et il avait l'air prêt à travailler. C'était déjà des bons points. Tout le monde ne pouvait pas aimer les potions, Cassie voulait bien l'admettre, mais elle aurait détesté devoir porter ce devoir seule. Au moins Elias avait l'air de vouloir y mettre du sien, et s'il n'était pas trop doué, elle, au contraire, pouvait se vanter d'avoir un excellent niveau en potion. Mais se vanter n'était pas son truc alors elle se contenta d'adresser au vert un petit sourire. « C'est ma matière préférée alors c'est vrai que je me débrouille plutôt bien. Ça me fait penser à la chimie moldue. Je ne sais pas si tu connais, mais il y a cette même idée. Tous ces ingrédients étranges, les mélanges et les effets qu'ils ont les un sur les autres... Je trouve ça fascinant à étudier. » Elle se stoppa brusquement, elle s'emportait et elle ne s'en rendait même pas compte. Son amour pour cette matière était connu de ses amis, mais ce n'était pas un fait public, elle était trop discrète pour ça. Depuis son arrivée à l'école, Cassie s'était prise de passion pour l'art des potions et elle s'était rapidement révélée très douée. Les mélanges, les ingrédients, les réactions qu'ils provoquaient, tout ça la fascinait et elle adorait concocter des potions plus compliquées les une que les autres. Patiente et minutieuse, elle pouvait passer des heures penchées sur son chaudron pour obtenir le mélange parfait, celui qui lui vaudrait un Optimal. Mais si elle pouvait parler de manière passionnée de potion pendant des heures ce n'était peut-être pas de cas d'Elias. C'était même une évidence vu ses dires, les potions ne devaient pas attiser son intérêt. Et c'était surement encore pire si elle comparait cet art sorcier au monde moldu. Elle pinça les lèvres, soudainement gênée. Mentionner la société moldue face à un Serpentard était rarement une bonne idée. Elle n'avait pas besoin de lui rappeler leurs différences. Une part d'elle se doutait qu'il n'appréciait pas trop ses origines et qu'elle aurait tort de répéter à tout-va qu'elle n'avait pas de sang sorcier dans les veines. Elle secoua la tête et se racla la gorge pour reprendre contenance. Elle espérait qu'il ne relève pas ses paroles, mais elle n'avait aucune idée d'à quoi elle devait s'attendre avec lui. « Euh... Désolée, je m'emporte. Tout ça pour dire que si tu n'es pas très motivé, je peux l'être pour deux. » Relevant son regard noisette, elle lui adressa un fin sourire.

« Tu as déjà réfléchi à... Quelle approche tu voulais avoir pour ce devoir ? » Soulagée qu'il change de sujet, Cassie hocha la tête. Sans se laisser le temps de ressasser ses pensées, elle enchaîna. « Oui, j'ai noté quelques trucs dans mon grimoire. » Elle attrapa un rouleau de parchemin déjà noirci de son écriture penchée et son grimoire. Elle plaça la feuille entre eux pour qu'ils puissent tout les deux lire les notes qu'elle avait prises et ouvrit son vieil ouvrage vers l'une des dernières pages. Les feuilles imprimées et décorées laissèrent entrevoir les informations qu'elles contenaient sur un mélange bien connu des sorciers. Felix Felicis. La potion de chance. Cassie croisa le regard du vert et décida que des explications étaient nécessaires. Elias avait l'air un peu perdu et elle savait que son écriture n'était pas toujours simple à déchiffrer. « Miss MacCarthy veut qu'on travaille sur les ingrédients nécessaires à la préparation de la potion Felix Felicis. Le bon point pour toi, c'est que ce devoir est surtout de la théorie, pas de risque d'explosion. Le moins bon point pour nous, c'est que, justement, les ingrédients de cette potion sont inconnus. Seuls les grands maîtres des potions savent la préparer et les rares grimoires qui en parlent se trouvent par là. » Elle désigna d'un geste de la main la réserve de la bibliothèque. Plusieurs étagères situées dans un coin reculé de la pièce, séparées des autres par un cordon magique que les élèves ne pouvaient franchir sans présenter une autorisation écrite. La recette de la Felix Felicis était un secret bien gardé des sorciers et du ministère de la magie. C'était une potion merveilleuse, mais qui pouvait attirer bien des convoitises et servir pour de mauvaises raisons. De plus, mal préparée ou prise en trop grande quantité, elle pouvait se révéler très dangereuse. Les sorciers capables de la préparer étaient rares et son commerce était interdit. Voyant que le vert suivait son geste, Cassie décida de ne pas le laisser se faire de faux espoirs. « Et bien sûr, on ne va pas y avoir accès, sinon, ce serait trop simple. On pourrait toujours demander au bibliothécaire, mais je suis sûre qu'il a reçu des consignes. Alors ce que Miss MacCarthy attend de nous, c'est qu'on lui fasse une proposition de recette, qu'on sélectionne les ingrédients qui pourraient le plus convenir à la préparation d'une potion de Félix Felicis et qu'on explique le processus qu'on mettrait en place. Autant dire qu'on va avoir de la lecture à faire. » Ajouta-t-elle en haussant un sourcil. Ce ne serait pas une tâche facile, ils avaient beaucoup de travail qui les attendait, pour un résultat peu sûr. C'était le genre de devoir qui demandait à la fois de la logique et de l'instinct. Deviner quels ingrédients seraient les plus justes pour préparer une telle potion ne serait pas simple. Mais c'était un défi auquel Cassie avait hâte de s'atteler. Si elle voulait savoir ce qu'elle valait en potion, c'était là sa chance et elle sentait qu'elle pouvait se révéler à la hauteur. Elle voulait y croire. Mais pour réussir, il fallait que son binôme y mette aussi du sien. « Je te propose qu'on fasse un peu le tour des grimoires qui recensent les ingrédients qui existent pour qu'on puisse faire une liste de ceux qu'on utiliserait, on pourra tout mettre en commun ensuite. Tu en dis quoi ? » Se rendant compte qu'elle prenait un peu les rênes de leur duo, elle tenta de camoufler son enthousiasme et se laissa aller contre le dossier de sa chaise. Elle ignorait comment Elias souhaitait travailler et elle espérait qu'ils allaient pouvoir s'entendre sur ce devoir. « Tu avais peut-être une autre idée ? » Elle passa une main dans ses cheveux, plus pour s'occuper que pour se recoiffer et adressa un petit sourire au vert. Elle ne le connaissait pas encore, mais quelque chose lui disait qu'elle aurait du mal à le cerner. Il la rendait nerveuse sans qu'elle ne puisse l'expliquer. Il n'y avait aucune raison que ça se passe mal, si ?
WILDBIRD

_________________
"Only the caged birg sings"
Regrets collect like old friends, here to relive your darkest moments I can see no way, I can see no way and all of the ghouls come out to play. And every demon wants his pound of flesh, but I like to keep some things to myself, I like to keep my issues drawn. It's always darkest before the dawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: J'ai franchement pas envie... [PV Cassie]   Dim 8 Mai - 18:33


Elias & Cassie

Elias prit très vite conscience qu'il allait devoir la jouer fine avec Cassie. Elle n'était pas de ces écervelées qui se faisaient berner facilement. Non. Elle était intelligente, observatrice. Il allait devoir faire appel à tous ces talents de comédien pour parvenir à ses fins. Mais surtout, il allait devoir mettre de côté son attitude froide et associable le temps d'une mission. Et pas seulement en présence de Cassie, il allait devoir faire un effort en dehors également. Juste au cas où. Car quel intérêt aurait-il à jouer les gentils garçons si par derrière il se faisait trahir par un geste malheureux en présence d'un des amis de la Gryffondor. Il ne les connaissait pas tous, il ne pouvait pas tout maitriser à chaque instant de la journée. Cela allait donc être une comédie H24. Du moins, jusque dans sa salle commune. Là bas, il ne craignait pas grand chose...

Le plus dur était de ne pas « devenir » gentil du jour au lendemain non plus. Il fallait être subtile. Faire comme s'il évoluait en quelqu'un de bien, mais tout cela grâce à elle, et à ses côtés. Ses propres camarades à lui ne devaient pas croire qu'il s'affaiblissait ou devenait une chochotte au contact d'une fille. Les membres de l'Alliance connaissaient sa mission. Les autres non. Il ne fallait pas bousiller son image pour les biens d'une seule action. Bref... il était dans la bouse de Dragon jusqu'au cou. Les jours prochains n'allaient franchement pas être faciles pour lui.

Son premier effort porta ses fruits. Lorsqu'il expliqua son air un peu bougon par le fait qu'il aurait bien fait une grasse mat, il fut satisfait de la voir rire et se détendre un peu. « J'aurais été étonnée du contraire, si tu veux mon avis, il n'y a vraiment que les Serdaigles pour aimer travailler dès le samedi matin. » Elias ne put acquiescer, un petit sourire aux lèvres. Sur ce point, il était bien d'accord avec elle...

Passé le premier moment de gène et les présentations (in)formelles, Elias avoua à Cassie qu'il n'était pas particulièrement doué en potion et que cela n'allait pas être une partie de plaisir de travailler avec lui. Il oublia de préciser qu'il n'était pas très patient non plus et qu'il pouvait vite s'agacer si le sujet l'ennuyait. Mieux valait ne pas lui faire peur. Et comme il l'avait remarqué un peu avant, il allait devoir faire des efforts pour les biens de sa mission.

« Je suis sûre que tu exagères ! Si le professeur MacCarthy t'a accepté dans son cours, c'est qu'elle pense que tu as le niveau. »

Elias secoua la tête, humble et sincère alors qu'il répliquait : « J'ai tout juste le niveau. Je travaille dur pour rester à un niveau normal, voir moyen. Ce n'est pas inné chez moi malheureusement... »

Voilà un point sur lequel il ne mentait pas. Elias n'avait jamais été un élève très doué. Il gardait le niveau mais au prix de nombreux efforts. L'intelligence qu'il avait ne l'aidait malheureusement pas à l'école : il était futé, mais il n'était pas un génie pour autant. La culture générale n'était pas son fort. Il trimait contrairement à ceux qui savaient tout naturellement. C'était d'ailleurs très frustrant par moment...

Pourquoi lui disait-il tout ça ? Il l'ignorait. Il avait beau se dire qu'il devait se rapprocher de Cassie, ce n'était pas pour autant qu'il devait tout lui dévoiler. Cela ne lui ressemblait pas. Il devait mentir. Mentir, déformer la réalité. Parvenir à ses fins. Et non pas s’épancher sur l'épaule de la jeune fille pour gagner tout au mieux sa pitié.

Ses aveux ne parurent pas décourager la gryffondor, bien au contraire. « C'est ma matière préférée alors c'est vrai que je me débrouille plutôt bien. Ça me fait penser à la chimie moldue. Je ne sais pas si tu connais, mais il y a cette même idée. Tous ces ingrédients étranges, les mélanges et les effets qu'ils ont les un sur les autres... Je trouve ça fascinant à étudier. »

Elias conserva un masque impassible, mais quelque chose en lui se tordit lorsqu'elle évoqua la chimie moldue. En quelques mots, elle avait su remettre Elias sur le droit chemin. Sa mission. Il avait une mission. Il n'était pas là pour prendre plaisir en sa compagnie, même si la jeune femme était sympathique et attachante. Il ne fallait pas qu'il l'oublie. Cassie restait une né-moldue. Elle restait une personne inférieure, indigne d'être une sorcière. Il devait se débarrasser d'elle, voilà tout.... Oui. C'était aussi simple que cela. Alors pourquoi avait-il autant de mal à la détester, alors même qu'elle lui donnait toutes les raisons pour le faire ?

Au prix d'un énorme effort, et parce qu'il voyait bien qu'elle s'était rendu compte de sa propre bêtise, Elias lui adressa un sourire moqueur, faussement dégagé. « Quoi ? ». Comme si ce qu'elle venait de dire n'avait pas d'importance. Cassie paraissait gênée, et même si cela le satisfaisait d'une certaine manière, il voulait surtout qu'elle lui fasse confiance et soit à l'aise à ses côtés.  

« Euh... Désolée, je m'emporte. » « Pas de soucis. Je trouve ça chou. »  Dit-il en soutenant son regard alors qu'elle lui adressait un sourire.  « Tout ça pour dire que si tu n'es pas très motivé, je peux l'être pour deux. » « Merci... Ta motivation nous tirera vers le haut alors. » Puis, il enchaina en abordant le sujet du travail de groupe. « Tu as déjà réfléchi à... Quelle approche tu voulais avoir pour ce devoir ? » Devant lui, la jeune fille, motivée, passionnée, hocha la tête et lui répondit aussitôt : « Oui, j'ai noté quelques trucs dans mon grimoire. »

De nouveau, la jeune fille s'anima alors qu'elle lui montrait ses feuilles de parchemin et évoquait la Potion de Felix Felicis. C'était fascinant de voir comment les traits de Cassie se métamorphosait en fonction de ce qu'elle était en train de faire, ou du sujet dont elle était en train de parler. Ca en était presque adorable. Elias en était presque charmé. Presque... Juste un peu. Le serpentard se secoua lorsque Cassie croisa son regard. Il n'avait pas vraiment fait attention à ce qu'elle lui avait montré, trop occupé à la regarder elle. Il devait avoir l'air perdu, mais elle se méprit sur l'origine de son état.

« Miss MacCarthy veut qu'on travaille sur les ingrédients nécessaires à la préparation de la potion Felix Felicis. Le bon point pour toi, c'est que ce devoir est surtout de la théorie, pas de risque d'explosion. Le moins bon point pour nous, c'est que, justement, les ingrédients de cette potion sont inconnus. Seuls les grands maîtres des potions savent la préparer et les rares grimoires qui en parlent se trouvent par là. »
Elias suivit son geste de main en direction de la réserve. Il était déjà en train d'évaluer comment ils allaient pouvoir avoir accès aux fameux grimoires lorsque Cassie le devança en ajoutant : « Et bien sûr, on ne va pas y avoir accès, sinon, ce serait trop simple. On pourrait toujours demander au bibliothécaire, mais je suis sûre qu'il a reçu des consignes. Alors ce que Miss MacCarthy attend de nous, c'est qu'on lui fasse une proposition de recette, qu'on sélectionne les ingrédients qui pourraient le plus convenir à la préparation d'une potion de Félix Felicis et qu'on explique le processus qu'on mettrait en place. Autant dire qu'on va avoir de la lecture à faire. »

Génial. Elias eut une vision très claire de lui en train de lire des centaines et des centaines de livres juste pour le bien d'un seul devoir. Ca ne le réjouissait pas beaucoup. Mais l'avantage, comme disait Cassie, c'était qu'ils n'auraient pas d'essais de potion à réaliser. Ca l'arrangeait plutôt pas mal. De deux maux, il préférait encore devoir lire et spéculer sur une mystérieuse potion supposée apporter de la Chance.

« Je te propose qu'on fasse un peu le tour des grimoires qui recensent les ingrédients qui existent pour qu'on puisse faire une liste de ceux qu'on utiliserait, on pourra tout mettre en commun ensuite. Tu en dis quoi ? » Silence. « Tu avais peut-être une autre idée ? »

Elias secoua la tête. Il n'avait aucune autre idée. Le devoir donné par le professeur  MacCarthy lui paraissait quasi impossible. C'était comme si le professeur de Potion avait voulu leur lancé un défi qu'elle savait perdu d'avance. Le serpentard avait beau trouvé les propositions et la méthode de Cassie intéressants, il avait peur d'une chose : s'éparpiller et se perdre devant l'étendu du travail et des informations. Il hésita un instant. Devait-il faire part de ses doutes à Cassie ? Probablement. Mais peut-être était-il juste un peu trop pessimiste. Il ne voulait pas que la gryffondor le prenne pour un fainéant peu courageux et peu travailleur.

« Non... je n'ai pas de meilleure idée. Je t'avoue que la liste des choses à faire n'est pas très encourageante. MacCarthy croit qu'on a que sa matière à étudier ou quoi ? »

Sa propre faiblesse le rendait un peu irritable. Il avait honte de ne pas savoir faire face à ce genre de défi scolaire. Au contraire de Cassie qui voulait se dépasser et se prouver qu'elle était à la hauteur, Elias, lui, fatiguait de devoir sans cesse faire ses preuves. A force d'être sur la sellette, il craignait de ne plus pouvoir y arriver.

Ce n'était qu'un simple devoir. Il ne devait pas se décourager pour si peu. Mais comment était-il sensé remplir tous ses autres objectifs s'il devait en plus se tuer à la tache? Il avait assez donné.

Devant le regard étonné de la jeune femme, Elias réalisa qu'il était idiot de se comporter ainsi. Il était censé avoir confiance en lui. Il devait faire bonne impression. N'avait-il pas promis d'y mettre de la bonne volonté ?

«  Quoiqu'il en soit... tu as raison. Il faut qu'on soit méthodique et qu'on fasse les choses une par une. La liste des ingrédients. Ca me paraît bien. On se répartie les grimoires comment ? On flâne dans les rayons au hasard, ou tu penses pouvoir demander une liste des grimoires disponibles sur le sujet à notre cher bibliothécaire ? »

Oups. La mauvaise opinion qu'avait Elias pour Louison transparaissait clairement dans  le ton ironique qu'il avait utilisé. "Par Merlin, Elias ! Un peu de retenu. Tu es plus intelligent que ça...  "

«  Au moins, si on sait dès le départ où chercher, on gagnera un peu de temps. Il doit y avoir des dizaines de livres énonçant tous les ingrédients utilisés en potion, mais nous, on a besoin d'une liste, avec la définition de tous leur apports et utilités. Sinon ça ne servira à rien. »

Elias marqua une pause. Ses yeux se posèrent sur l'horloge magique trônant au dessus de l'entrée de la bibliothèque. Une autre question lui venait à l'esprit.

«  Tu veux qu'on établisse cette liste d'ingrédient dès aujourd'hui ? On va devoir se fixer des créneaux pour les prochaines semaines, et se donner peut-être des tâche de fond à remplir à chaque fois ? Pour ne pas se faire rattraper par le temps ? On n'est pas pressé, mais le sujet est quand même assez conséquent... non ? »

Le serpentard mit de côté l'élève pour se concentrer sur l'homme qu'il était. L'homme faisant partis de l'Alliance. Ce devoir promettait d’être un cauchemar, mais il avait au moins un avantage. Il allait pouvoir passer du temps avec Cassie. Et si aujourd'hui ils se voyaient dans un lieu « public » et fréquenté, au fur et à mesure des séances, il espérait pouvoir se retrouver seul avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: J'ai franchement pas envie... [PV Cassie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai franchement pas envie... [PV Cassie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'envie de la revoir || [Pv Cassie ]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» CASSIE FEMELLE X CANICHE 8 ANS BETHUNE (62) - ADOPTEE
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-