FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeSam 4 Oct - 23:42


DOSSIER DU MINISTÈRE DE
Maximilien Lorenzo Carrow


       

       
       
NOM : Le nom de ma famille est très connu pour être des personnages mordus de sang-pur. Ils ne voient que par ça, mais si ce n'était que ça, ça serait parfait. Mais non, ils sont détestés par un grand nombre de personnes, souvent suspecté pour des meurtres. D'ailleurs, l'un d'eux à terminé à Azkaban. Vous voyez donc de qui je parle ? Carrow, ce nom qui fait froid dans le dos. PRÉNOMS : Ils n'ont jamais vraiment eu le temps de s'occuper de moi, déjà rien que pour mon prénom, ils ont mis du temps avant de se mettre d'accord. C'est pour ça que j'ai deux prénoms, Maximilien vient de mon père et Lorenzo de ma mère. En même temps, ce sont deux beaux prénoms, donc je comprends leur embêtement pour choisir soit l'un soit l'autre. AGE : Cela fait maintenant vingt ans que je me trouve dans ville, ce n'est pas la joie tous les jours, mais je vis avec. Après tout, je n'ai plus la trace, je peux faire ce que je désire non ? En tout cas une fois mes études terminées, je ne resterais pas dans ce trou perdu.  ANNÉE : En effet, je suis encore en cours donc à Poudlard. C'est une bonne école de sorcellerie, malheureusement il y a trop de personnes différentes de moi. Donc pour tout vous dire, je suis bien content de me trouver en dernière année. C'est-à-dire en septième année. ÉTAT CIVIL : Je n’ai pas vraiment décidé de mon sort, depuis mon plus jeune âge j’étais destiné à une jeune femme que je ne connaissais pas. J'ai eu cette bague depuis maintenant un bon bout de temps, et le mariage sera pour bientôt et je n'ai pas d'autre choix. PURETÉ DU SANG : Parfois, je me dis que j’aurais mieux fait de naître dans une famille de sang-mêlé, les règles y seraient moins dures et ils ne seraient pas obstinés par la pureté de ce sang. Mais, je suis fière tout de même de faire partie des rares sangs purs du pays. MAISON SOUHAITÉE : Ma famille a toujours été dans la célèbre maison Serpentard. J'ai le même caractère qu'eux, ainsi que les mêmes pensées. Donc autant vous dire que j'aimerais faire partie des argentés et verts. Cette maison me tient à cœur, d'ailleurs, vu mon caractère, je n'arrive pas à m'identifier dans une autre maison. Bien sûr, ce n'est pas moi qui choisit, mais quand on pense fortement à cette maison, le choix peau pourrait hésiter non ? ORIENTATION SEXUELLE : Autant vous dire, je suis totalement hétérosexuel et ça ne changera certainement jamais. De toute façon, j’ai envie de dire, je suis déjà pris, donc vous pouvez seulement toucher avec les yeux. Du moins, c’est ce que je dis, mais ce n’est pas ce que je pense. PARTICULARITÉ : Je n'ai pas de particularité.
       

       
Votre personnage trouve par hasard dans un couloir les réponses du prochain devoir de potions, que fait-il ? La potion est la matière que je préfère et celle que je contrôle le plus, en même temps je suis toujours le meilleur de ma classe dans cette matière. Plus tard, je veux devenir médicomage, donc si je n'arrive pas à obtenir les meilleures notes, cela sert totalement à rien. C'est pour ça, que je révise et que je travaille pour cette matière et la botanique. Donc les réponses de ce contrôle, ne vont pas me servir, et d'ailleurs, je ne donnerait pas ce papier à quelqu'un. Après tout, ils n'ont qu'à tous bosser, au lieu de draguer des jeunes demoiselles ou inversement. Ils sont suffisamment grands pour comprendre qu'il faut bosser pour obtenir ce que l'on désire. Je l'ai compris, donc ce parchemin sera brûlé, dès mon arrivée dans la salle commune de ma maison. Je ne suis pas fou, juste réaliste, je sais que si j'en parle, cela va se retourner contre moi. Et, je n'ai pas vraiment envie de m'octroyer les foudres de mon professeur de potions. Et pire, faire perdre des points à ma maison. Aller, ne rager pas, c'est pour votre bien que je fais ça et pour moi aussi (a) J'aimerai pas me faire dépasser lors de l'examen.
       ✎ Votre personnage tombe sur une première année malmenée par des septième année au détour d'un couloir, que fait-il ? Ce ne serait pas moi qui la malmène par hasard ? Non, je rigole, je ne suis pas de genre enfin pas avec les premières années. Les pauvres, ils sont là depuis seulement quelques mois et qu'ils se font déjà maltraités. En tout cas, je ne viendrais pas, ce n'est pas mon boulot. Après tout, les professeurs font quoi ? À part dormir dans leurs chambres, ils font jamais leur boulot. Donc, non je ferai rien à part passer devant ce petit groupe et me rendre à l'endroit où je dois aller. Non, je ne pense pas qu'a ma gueule, mais je pense que je suis passé au-dessus de tout ça. Après tout, je n'ai pas qu'à faire de défendre des gamins. Ils ont qu'à savoir se défendre après tout, ce n'est pas parce que c'est des septièmes années qu'ils sont fort et qu'ils ont droit de faire tout ce qu'ils désirent. Tout le monde a des faiblesses, il faut juste savoir les remarquer. Donc, autant qu'il apprenne à se défendre, moi je préfère aller me promener dehors et aller en cours que de m'occuper de cette histoire.
       ✎ Le professeur de métamorphose a injustement punit votre personnage à la place d'un autre élève qui se moque de lui, comment réagit votre personnage ? Si le professeur faisait cette erreur, il allait vite le regretter. Je ne suis pas du genre à laisser ce genre de chose se produire. Je n'accepte pas que je me fasse punir pour une autre personne, donc si l'autre ne se dénonce pas, il va voir. Il va souffrir et le professeur va s'en prendre pleins la gueule. Après tout, il n'a qu'à surveiller mieux sa classe. Je déteste l'injustice, donc si le professeur ne veut pas avouer qu'il a fait une erreur, pas de soucis, je prends mes affaires donc mes clics et mes claque et je me casse de son cours et je ne reviendrais pas avant qu'il s'excuse et qu'il enlève sa punition. Il ne faut pas se foutre de ma gueule et il devrait savoir qu'un Carrow se venge toujours. Surtout que mes parents n'accepteraient pas ce genre de chose. Donc à la place autant du professeur et de l'élève, je partirai rapidement ou je m’excuserais.
       ✎ Amour, richesse, célébrité ou sagesse : qu'est ce qui intéresse le plus votre personnage ? L'amour ne m'intéresse pas, je n'en ai jamais eu venant de mes parents et cela ne changera jamais. Je ne veux pas m'attacher à quelqu'un, je ne veux pas souffrir pour une connerie comme ça. Je préfère aller de demoiselle en demoiselle, profiter du bon temps. Peut-être que dans vingt ans, je dirais le contraire, mais pas maintenant. Ensuite, la richesse, j'ai déjà assez d'argent donc je n'en ai pas besoin non plus, je suis blindé au as et d'ailleurs, ça m'arrange bien. Je peux m'acheter ce que je veux, quand je le veux. Après pour ce qui est de la célébrité, pourquoi pas. Tout le monde connaît mes parents, mais pas moi, pour le moment. Donc j'aimerai avoir la célébrité et je pense que cela ne va pas tarder, dans peu de temps je serai connu, du moins je l'espère. En bien ou en mal, je m'en fous, on verra comme la vie en a décidé.
       

       
PSEUDO : PSYCOPATHIC. AGE : 18 ans. PRÉSENCE : Un peu chaque jour. AVATAR : Harvey Newton Haydon. COMMENT AS TU DÉCOUVERT LE FORUM : J'étais déjà dessus. UN PETIT MOT POUR LA FIN :  :ah: .

       



Dernière édition par Maximilien L. Carrow le Dim 5 Oct - 14:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeSam 4 Oct - 23:43


Tell me your Story
citation

       
       
Pourquoi raconter ma vie depuis le début, alors que ma vie n'a rien d'exceptionnel ? Je suis née dans l'hôpital saint mangouste, alors que ma mère voulait juste se promener. Je suis venue sans rien demander, douze jours avant celui que le médecin avait posé. Elle se sentait mal, elle avait l'impression de partir, partir de ce monde. D'ailleurs, elle avait donné tout ce qu'elle avait pu lors de l'accouchement. Elle avait hurlé, d'ailleurs peu de temps après, sa voix n'était plus là. Elle avait laissé couler des larmes, un nombre incalculable. Elle avait serré les dents, tenue fortement la main de mon père. Et quelques minutes plus tard, c'était le soulagement. J'étais sorti du ventre de ma mère, j'étais enfin là, le petit homme de la famille. Alors que cela faisait seulement quelques minutes que je me trouvais dans les bras de ma mère, qu'une dispute éclata entre mes deux parents. Tout ça pour un simple prénom et au final, après avoir haussé le ton plus d'une fois, mon père avait réussit à me prénommer : Maximilien et ma mère Lorenzo. La chance lui avait souri puisque j'étais ici en ce moment même. Des examens avaient été faits, j'étais resté plus d'une semaine à l'hôpital pour vérifier que tout allait bien. Douze jours, ce n'était pas rien, mais au final, rien n'avait été remarqué. J'avais pu rentrer chez moi plus rapidement que je ne le pensais. Empruntant des chemins aussi étranges les uns que les autres, j'avais fini par passer dans une cheminée avec ma mère. J'étais arrivé dans un grand manoir, au fond d'une grande forêt, près d'une petite rivière. Un brouillard épais m'empêchait de voir plus loin que le bout de mon nez. Pourtant, ma mère s'enfonçait dans cette nappe nuageuse pour monter une par une les grandes marches. Sa longue cape noire trainait dans les escaliers, tirant au passage quelques feuilles mortes jusqu'au palier. La porte s'était ouverte d'un seul coup, claquant doucement contre le mur. Mon père attrapa la main de ma main et les deux passèrent le seuil de la maison, les portes se refermèrent en même temps. Mon père sortait sa baguette et souffla quelques mots « Lumos. » Toutes les lumières et bougies qui se trouvaient dans le manoir s'éclairèrent. Il se dirigea vers le canapé ou il déposa sa cape et pointa le bout de sa baguette vers la cheminée pour y chuchoter quelques mots. Une flamme prenait place dans la grande cheminée puis plusieurs, au final la pièce commença à se réchauffer. Pendant tout ce temps, elle m'avait déposé dans un grand lit à barreaux. Je n'avais plus qu'à grandir, et profiter de la vie.

Huit ans se sont écoulés et rien n'a vraiment changé. Mise à part que dès que je m'énervais, des événements se produisaient. D'ailleurs, je jouais énormément avec ça, dès que la colère venait les lumières scintillaient au point de bruler et lancer un début de feu. Je renversais les verres sans même les touchers. Je savais pourquoi des événements comme celui-ci se produisaient, j'étais un sorcier, un sang pur et ça, je le savais depuis maintenant plusieurs années. Mais, ce n'était pas vraiment ça qui changea ma vie. C'est seulement quelques mois après mes vacances que mes parents rencontrèrent de nouveau leurs amis. Un charmant couple, mais cette fois-ci en compagnie d'un enfant, une fille plus précisément. Alors que ma mère pensait être tranquille avec ce charmant homme, elle se trompait complètement. J'avais toujours le don de laisser une oreille trainer. J'étais derrière la porte, j'entendais parfaitement la conversation. Un sortilège, mais lequel ? Le serment inviolable, je devais être fiancé et marié à cette demoiselle. Je n'avais pas le choix, c'était ma destinée, mon futur. J'allais devoir me fiancer à elle, me marier et avoir des enfants et vivre heureux. Comment vivre heureux avec une femme que je n'aimais pas ? Elle n'était qu'une enfant, tout comme moi. Pour moi, tout cela était impossible, mais je n'avais rien dit. Je m'étais tu, et j'avais continué à vivre ma vie, comme je le souhaitais. Je gardais ce gros et lourd secret, même mon père n'était pas au courant, enfin au début. Malheureusement, les visites de ce couple bien trop parfait avec cette enfant se faisaient de plus en plus régulières, bien trop souvent à mon goût. Mes crises se faisaient de plus en plus fréquentes, je partais dans ma chambre, m'enfermant pendant des heures. Je ne mangeais pas toujours, je préférais songer et rester dans mon coin. En peu de temps, ma mère avait enfin compris ce que j'avais pu entendre et une discussion s'était suivi. Elle voulait me parler, m'expliquer, mais comme d'habitude, je n'avais pas mon mot à dire. Je devais juste l'écouter et accepter ce qu'elle disait, je n'avais pas le droit de la couper. J'admirais cette femme, ma mère était exceptionnelle, elle avait un caractère, et elle savait se faire écouter. Je voulais devenir ainsi, même si je n'avais pas réussi à avoir le dernier mot, j'avais compris que c'était peine perdue. Mais, je n'allais pas me laisser faire. Plus les années passaient et plus j'avais envie de partir de cette famille. M'éloigner d'eux, allait me permettre de vivre, et de remarquer comment était l'herbe chez le voisin. J'étais toujours bloqué dans ce manoir, je n'avais le droit de rien faire, je devais rester en permanence près d'eux. D'ailleurs, c'était mon père qui depuis le début m'apprenait à parler, marcher et maintenant, c'était l'apprentissage de plusieurs potions. En effet, j'allais bientôt recevoir une lettre pour intégrer Poudlard. Mais, il ne voulait pas me laisser partir sans certaines bases. C'est pour ça, pendant plusieurs mois, je travaillais sur les potions. Il m'expliquait un peu la vie à Poudlard, la maison que je devais intégrer et les matières où je devais exceller. Je n'avais pas le choix, je devais aller chez Serpentard. Et d'après les descriptions de mon père, c'était certainement la meilleure maison. C'est pourquoi quand j'avais reçu ma lettre, mon père avait pris l'initiative de m'amener directement dans le chemin de traverse. Je n'avais pas posé de questions, je l'avais suivi et c'est ainsi que j'avais fait mes courses pour l'école. Des affaires aussi différentes les unes que les autres, il avait gardé le meilleur pour la fin. Une baguette magique, c’était ça que je voulais depuis le début et il avait fait exprès de commencer par les bouquins et les vêtements pour me faire patienter. Mais, je ne pouvais pas lui en vouloir, car après tout c’était mon père, il était ainsi. Une fois le pied dans la boutique d’Olivander, je me sentais plongé dans l’univers de la magie. Des baguettes trainaient un peu partout, des vieux parchemins, de la poussière. Des objets aussi étranges les uns que les autres. Un vieux monsieur, avec les cheveux poivrés sel, une petite barde dégarni à certains endroits. Il se tenait derrière son comptoir et m’observait du coin de l’œil. Il laissa sortir : « Le fameux Carrow, vous désirez une baguette monsieur ? » j’avais juste hoché de la tête, j’avais déposé mes mains sur le comptoir et il chercha parmi ses nombreux casiers, une petite boîte noire. Il en avait sorti une baguette de vingt-six centimètres en bois d’acajou. Il me la tendit, je la prenais, fermant doucement ma main sur le bois. Sans même attendre l’accord, je la secouai doucement. Aucun phénomène étrange ne se produisait. C’était donc la bonne baguette, du premier coup ce qui était rare, mais qui arrivait de temps en temps. Mon père lui versa l’argent qui lui devait et je quittais cet endroit sombre et peu nettoyer. J’avais déjà tout ce que je devais pour la rentrée. Il ne me restait plus que quelques semaines avant mon départ. Des semaines qui s’étaient montré longues, mais une fois arrivée, le chariot roulait sur le quai. Accompagné de mes deux parents, je traversais le mur et je me retrouvais en face d’une magnifique locomotive noir et rouge. Je ne devais pas tarder, il ne me restait plus longtemps. Je disais au revoir à mes parents et en quelques minutes je les quittais. Un homme s’occupa de mes bagages et je montais dans l’un des wagons. Le train quitta la gare, c’était partie pour une nouvelle vie.

Les heures passaient et j'avais déjà fait la connaissance de plusieurs personnes, sang-mêlé, sang pur et sang de bourbe. Il y avait de tout, mais j'avais réussi à me glisser dans le compartiment ou se trouvait des sangs purs. Mes parents me les avaient présentés vaguement lors de mes achats aux chemins de traverse. En effet, mes parents connaissaient énormément de monde, en même temps vu leur travail et leurs camps. J'avais fini par m'endormir pendant tout le reste du trajet comme la moitié des personnes du wagon. Le trajet était tellement long et la fatigue se faisait de plus en plus présente. J'avais fermé mes yeux doucement, je m'étais laissé emporter par la douceur du sommeil. C'est seulement quelques heures après que le freinage du train m'avait réveillé. Nous étions enfin arrivés à Poudlard, enfin à quelques kilomètres de Poudlard. Je réveillais mes camarades et nous partions tous ensemble du train. Je montais en compagnie de trois autres personnes sur une barque. Nous devions traverser le lac pour arriver au château. La vue était impressionnante, c'était bien la première fois que je vois un endroit pareil. D'ailleurs, le lac était plutôt étrange, comportant des animaux, il était déconseillé de se pencher un peu trop de la barque et chacun devait garder ses mains et ses jambes dans la barque. C'était juste une consigne de sécurité et c'est ce que je faisais parfaitement, je n'avais pas envie de terminer dans les profondeurs du lac. En moins de quinze minutes, je me trouvais sur la terre ferme et c'était plutôt rassurant. J'avais dû marcher encore un peu, monter quelques marches et au final, je m'étais retrouvé au seuil de la grande porte avec mes camarades. Après avoir traversé le grand hall, nous voilà enfin dans la grande salle. Nous n'étions pas seuls, la salle était comblée par cinq tables : les quatre grandes maisons et une table pour les professeurs. Sur l'estrade, un petit tabouret avec un chapeau ancien et abimé. Mais je savais parfaitement que c'était le choixpeau et que c'était lui qui répartissait les élèves dans les maisons. J'attendais sagement mon nom, des filles, des garçons se faisaient répartir rapidement dans différentes maisons. Venu à mon tour, la femme âgée, lu mon nom de famille et prénom à haute voix. « Maximilien Lorenzo Carrow. » Plusieurs têtes se retournèrent dans ma direction, j'avançais doucement pour me glisser jusqu'au tabouret. Je ne voulais pas me faire remarquer, j'arrivais, je prenais place sur le tabouret et j'attendais que le sort soit jeté. Je pensais fortement à la belle maison verte & argenté, la femme déposa le choixpeau sur ma tête et d'un seul coup, il s'écriât : « Serpentard.. » Un large sourire sur mes lèvres, beaucoup d'applaudissements, je me levais du siège et descendais les quelques marches pour aller m'asseoir à la grande table des serpentard. Un moment mouvementé, mais au final, la pression était descendue d'un seul coup. Une fois tous les élèves répartis dans les différentes maisons, un long discours du directeur clôtura enfin cette cérémonie. Il était l'heure de manger avant de se rendre chacun dans nos parties communes. J'avais peu mangé comme d'habitude, mais en tout cas, il y avait de quoi manger pendant des jours. Je parlais avec plusieurs personnes, je rigolais. C'était bien la première fois que je rigolais avec quelqu'un et c'était la première fois que je me trouvais dans un endroit avec autant de personnes de mon âge. Une bonne heure après, je suivais en rang le préfet qui nous conduisait en direction de notre salle. Il nous avait fallu peu de temps, descendre quelques marches pour arriver aux caves et nous, voilà devant un grand mur. Il suffisait de prononcer le mot de passe et de traverser un grand couloir pour arriver dans la grande salle à manger avec une belle cheminée. Je restais pendant un moment arrêté pour regarder la salle qui était tout simplement magnifique. Je montais des escaliers pour me rendre dans les dortoirs, j'avais le grand lit vers la fenêtre. Ma valise se trouvait à côté de celui-ci, je m'étais empressé de ranger mes affaires pour pouvoir aller prendre une douche et me reposer de tout ça. D'ailleurs, je n'étais pas le seul à aller me laver et aller dormir. Je me retrouvais toujours avec le même garçon 'Timoteï', je l'avais rencontré dans le train et son lit était le plus proche du mien. C'est ainsi qu'une amitié s'était créée entre nous deux. En même temps, nous étions un peu pareils, le même caractère, la même histoire ou pratiquement. Donc, tout était réuni pour qu'on puisse bien s'entendre. Dès le premier jour, je m'étais perdu dans les couloirs en sa compagnie, heureusement que nous n'étions pas en retard pour le premier cour de l'année. Nous étions toujours l'un à côté de l'autre, il était devenu mon meilleur ami en peu de temps. Au final, avec le temps, nous étions six, toujours les uns avec les autres. Un petit gang, un groupe inséparable, lié comme les cinq doigts de la main. Tous sang-pur, tous des hommes avec pratiquement le même caractère, que demander de mieux. La roue tourne, et c'est ainsi que je l'avais remarqué. Les années s'enchainaient et les gens commençaient à remarquer mon caractère dur et froid comme celui de mes parents. Même, si je n'étais pas le jeune homme qui terrorisait les gens, tout le monde se méfiait de moi. Je ne portais pas le nom de famille de n’importe qui, du coup, personne n’osait m’approcher ou me chercher des problèmes. Il m’arrivait par contre de ne pas respecter le règlement. Je sortais parfois dans le parc durant la nuit, je me promenais dans les couloirs et je m’amusais à faire courir Rusard un peu partout. Réputé pour être un chieur, malin et rusé même un peu manipulateur, je rendais chèvre plus d’un professeur. Mais, pourtant j’arrivais à avoir toujours des bonnes notes. J’avais des grandes capacités que je n’exploitais pas vraiment. Durant ma cinquième année, plusieurs problèmes m’étaient survenus. Je m’étais confronté à un adversaire lors d’un duel et sous l’emprise de la colère, j’étais allé bien trop loin. J’avais reçu plusieurs heures de retenue et je n’avais plus le droit de participer au duel pendant plusieurs mois. Ensuite, j’avais découvert que ma petite amie couchait avec l’un de mes amis. Mais, ce n’était pas tout, en rentrant chez moi durant les vacances, mes parents avaient appris mon aventure avec cette sang pur. Tout se savait et ils avaient appris que j’avais couché avec elle et plus d’une fois. Je devais oublier ce plan et je devais me préoccuper de ce que j’allais devoir faire plus tard. Je pouvais très bien m’amuser pendant quelques années, mais bientôt j’allais être fiancé à une femme en particulier. Elle était belle, mais elle n'est rien, même pas une amie, mais je n’avais rien à dire. J’avais obtenu mes buses avec beaucoup de mal, c’est pourquoi j’avais dû freiner sur mes sorties au pré au lard et que je devais travailler largement plus sur mes options. J’avais participé à plusieurs matchs de quidditch et j’avais été blessé un nombre incalculable de fois, en même temps j’étais un batteur. Je devais à chaque fois me méfier des cognards et autres balles. Plus d’une fois je m’étais retrouvé à l’infirmerie avec le bras fracturé ou assommé. Mais, à chaque fois je recommençais, j’avais repris aussi les duels, mais j’en faisais largement moins. Je n’arrivais pas à contrôler ma colère et tant que je n’arrivais pas à faire ça, je n’allais pas pouvoir avancer. Mais, me voilà maintenant en dernière année, depuis le temps que j'attends cette nouvelle. Il ne me reste plus qu'une année et je pourrais bientôt partir de l'Écosse, de l’Angleterre. Visiter le monde entier et pourquoi ne pas se rendre en Russie ? En tout cas, cette année va être longue et mouvementée.
       

       



Dernière édition par Maximilien L. Carrow le Dim 5 Oct - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dawn R. Blackwood
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeSam 4 Oct - 23:57

Rebienvenue sur le forum Max! :heart:

Bon courage pour ta fiche, si tu as des questions tu connais le chemin! :baila:

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 0:29

Bienvenue et bon courage pour ta fiche :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Lumen Macmillan
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 0:33

Re-bienvenue parmi nous ! :*o*:
Très bon choix d'avatar & bon courage pour ta fiche. :keur: :gnii:

_________________


Les fleurs du mal
Helen Keller ☽ The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 0:41

Re-bienvenue, t'est tout beau :luv:

Bonne fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 1:32

Rebienvenue mon chou !
J'ai hâte de voir le Carrow 2.0 :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 9:20

Rebienvenue visiblement :*o*: super choix d'avatar ! J'ai hâte de lire ta fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 10:48

Merci à vous les amours :heart: Néron, tu es tout beau aussi :siffle: :ow: :bave:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 11:07

REBIENVENUUUUE. :ow: :ow:
T'es canon avec ce nouveau personnage. :*o*: :MG:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 11:55

MERCIIII MON AMOUR :heart:
Ben qu'est ce que je devrais dire avec la belle Rosie :bave: elle te va parfaitement :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 13:52

Re-bienvenue ! :heart: Bon courage pour ta fiche ! :yes:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 14:06

Ah cette sex machine quand même ! :bave: :bave: *meure dans sa bave* Bon courage pour cette fiche et prépares moi un bon petit lien bien au chaud :héhé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 14:12

Merci vous deux :*o*: Ne t’inquiète pas, je vais déjà le préparer :dead: Et j'ai envie de dire, tu es seksy aussi :yes:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 17:55

Rebienvenue Mr Sexy quoiqu'il arrive :huhu:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitimeDim 5 Oct - 19:46

Merci :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Empty
Message Sujet: Re: MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.   MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

MAXIMILIEN ✤ La vérité est amère, ses fruits sont doux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Célérité
» La contrée des tristes vérités... - Terminé
» La Vérité se cache au fond du Verre [PV]
» Les trois vérités (contes du Bénin)
» Un repos bien mérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des présentations-