FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 J'ai besoin de toi • Belize x Alexia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
LA BLONDE AUX YEUX BLEUS

LA BLONDE AUX YEUX BLEUS
+ SORCIER DEPUIS LE : 06/03/2016
+ PARCHEMINS : 200
+ LOCALISATION : Ici et ailleurs... Quoique souvent à Ste Mangouste

Message Sujet: J'ai besoin de toi • Belize x Alexia   Sam 12 Mar - 23:32







Belize N. Scodelario + Alexia Shafiq.



L'amitié; la vraie, est des plus belle forme de joie. ☠️


Je venais de terminer ma journée et je n'avais pas arrêter de pensée à Eden et ce qui nous était arrivé. Bien malgré les patients et les compte rendus à écrire, mes pensées dérivaient à chaque fois. J'avais même rangé la photo où il se trouvait, celle prise à Poudlard, avec Ezra les deux m'enlaçant en riant. Mon bureau grouillait de photo, allant de la photo de famille (la dernière ayant été prise avant la mort de maman), à celle prise avec Sung', ou encore avec mes meilleurs amis à Poudlard. Je secouais la tête tel un chien et me fustigeais d'y penser sans cesse, mais en même temps j'avouais avoir passé une nuit magique au sens littérale du mot. Ah stupide conscience qui me faisait penser à ça. J'avais grandement besoin de parler, mon journal n'avait pas suffit à stopper mes pensées et une page bien que pleine d'encre n'était pas très loquace il fallait l'avouer. Je savais que je ne pouvais pas aller voir Ezra, je le mettrais dans une situation tellement inconfortable que la seule personne qui me venait à l'esprit à cet instant était Alexia.
Oui ma meilleure amie saurait comment me faire me sentir moins minable. Je lui envoyais Piplette afin de lui signaler via le parchemin de me rejoindre au Amala'Pub dans Londres, un pub assez sympa où j'étais sur de ne pas croiser Eden ou encore mon frère puisqu'ils se trouvaient tout deux à Poudlard. J'avais penser au Chaudron baveur ou chez Rosemerta, mais cela était trop risquer d'y croiser les deux hommes. Il ne fallut que quelques instant avant que Piplette ne revienne avec la réponse de ma meilleure amie me confirmant sa venue. Après avoir donné une sucrerie à mon hibou je lui intimais de rentrer à la maison, c'est fou quand même à quel point les hiboux était intelligent. Je pris ma veste après avoir récupéré ma pile de dossier et sortit de mon bureau.

" Tenez, je dépose les dossiers ici, bonne soirée" dis-je gentiment à ma secrétaire, tout en prenant la sortie de l'immeuble. Quand je mis les pieds dehors, je ne pus m'empêcher de refermer les pans de ma vestes sur moi, le léger vent était du genre glaciale ou étais-ce une impression que j'avais. Quoiqu'en y pensant nous étions en Avril et ne dit-on pas '' en Avril ne te découvre pas d'un fil, en Mai fais ce qu'il te plait" Bon j'admet que cela était un proverbe moldu, mais je m'en fichais, je le trouvais approprié quand on voyait la météo de ces jours-ci. Capricieuse, un peu comme moi parfois... Je secouais la tête souriant face à mes pensée abracadabrantes, il n'y avait que moi pour penser des débilités pareil. Je transplanais non loin du pub, me laissant que quelques mètre à parcourir avant d'entrer à l'intérieur. Je m'engouffrais rapidement dans l'antre chauffé et souffla un instant de soulagement en sentant la chaleur irradié mon corps. Vivement l'été me mis-je à penser. Le lieu n'avait pas encore énormément de client à cet heure et dans un sens cela était tant mieux, je ne souhaitais pas être assomé de monde. Certes j'aurais pu voir Alexia chez elle, mais je m'étais dis intérieurement que cela ne nous ferais aucun mal de sortir après tout nous étions encore jeunes, pour ne penser qu'au boulot-dodo. Mes journées étaient certes bien remplis à Ste Mangouste alors profiter de ces instants de sortie avec une amie était une sorte d'exutoire parfait pour moi. Surtout en ce moment, bien que la dernière fois m'avait valut, une nuit avec Eden. Arggh voilà que je me remettais à penser à cela. Je m'installais à une table et commanda une bierrabeurre, autant se désaltérer en attendant mon amie. Mais je n'eus même pas le temps d'avoir ma commande que Miss Shafiq pointa le bout de son nez dans le pub. Après avoir jeter un oeil rapide elle me vit enfin et je l'accueillis avec un beau sourire.

" Ca fait du bien de te voir " lui indiquais-je après nos embrassades. J'adorais la jeunne métisse, bien malgré ce qui s'était passé avec mon frère. Je comprenais cependant ses actions même si je les cautionnais pas, être une sang pur se révélait franchement pas idyllique, du moins pas dans la famille de mon amie. Mais mon petit côté enquiquineuse, comptait bien faire changer d'avis Alexia, après tout elle aussi avait le droit au bonheur et j'espérais qu'un jour elle le trouverais.

© Macha





Spoiler:
 

_________________
+FOREVER TOGETHER+
When my world is falling apart..When there's no light to break up the dark. That's when I look at you  :keur:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
50 NUANCES DE NOIR

50 NUANCES DE NOIR
+ SORCIER DEPUIS LE : 24/12/2015
+ PARCHEMINS : 176

Message Sujet: Re: J'ai besoin de toi • Belize x Alexia   Dim 13 Mar - 21:22


J'ai besoin de toi
Belize x Alexia


Quel ennui, c’était une véritable déception. Oh que oui, je me balançais sur ma chaise les bras derrière la tête, regardant les heures qui passent, du coin de l’œil. J’étais censée faire un rapport, le truc bien ennuyant, oui, je détestais faire ça. D’ailleurs même à Poudlard, j’avais horreur de faire mes dissertations, Belize devait toujours me pousser, ainsi qu’Eden, pour que je m’y mette vraiment. Mais je devais avouer que même si j’adorais le temps passer avec eux entre les murs de cette école, j’adorais ce que je faisais.

Je passais mon temps à voyage, voir d’autre paysage sans rester sur place, je partais au bout du monde, ce que j’aimais par-dessus tout, car rester sur place m’ennuyait facilement, mais là encore heureusement qu’il y avait Belize, avec elle, je ne m’ennuie nullement. On avait toujours de quoi rire, et ce, malgré toutes les épreuves qu’on a dû passer… Par ma faute. Mais bon passons, je devais finir ce rapport tellement ennuyeux, dans lequel je ne pouvais même pas insérer de petite blague. Il faut dire que les gobelins n’ont pas vraiment d’humour, toujours avec leur air pincé, dans leur petit costume, te regardant avec dédains. Si je n’aimais pas ce que je faisais ici, je pense que j’aurais tout de suite démission. Car il faut se l’avouer avec ce genre d’attitude, on avait plus l’impression de se retrouver dans une de ses grandes cathédrales trop silencieuses, ou le moindre bruit se répercutait dans tous les recoins. En bref, mine de rien gringotts était vraiment un endroit des plus ennuyant. Je m’étais donc enfin mis sur mon papier, racontant mes fameuses péripéties, décrivant les sorts qui avaient été jetés sur le caveau, les moyens utilisés pour les contourner. Parfois, j’aimais voir mon métier comme un cambriolage légal, faisant de moi ainsi une voleuse qui avait le droit de prendre l’or qui se trouvait dans ces lieux bien gardés.

Mais alors, que mes pensées divagué encore un peu, un hibou venait me sortir de mes rêveries, hululant à mes côtés. Je relevais les yeux le regardant et reconnaissant le volatile de Belize, alors en vitesse, je pris le message qu’elle m’apportait, lisant les quelques lignes qu’elle m’avait écrites. Elle me demandait de la rejoindre dans un pub, et la réponse ne se fit pas attendre, j’avais pris ma plume et derrière son message, je lui avais répondu que j’y serais sans faute. Puis je lui avais renvoyé son hibou après lui avoir donné quelque caresse. Maintenant, il fallait attendre la fin de journée pour que je puisse voir ma meilleure amie que je n’avais pas vue depuis quelque temps dû à mes voyages. Donc la voir me ferait le plus grand bien et j’avoue qu’elle me manquait. Ben oui ça fait quelques jours voir une semaine que je ne l’avais pas vue et elle me manquait énormément. J'étais donc impatiente de la voir, et de cette impatiente le temps commençait à s’écouler de plus en plus lentement, des secondes devenant des minutes et des minutes devenant des heures.

Et puis, et puis enfin libérer après avoir fait mon rapport, après avoir préparé une nouvelle mission, et avoir affronté le temps. Je pouvais aller rejoindre ma belle Belize dans le pub qu’elle m’avait indiqué. Si j’avais pu sauter de joie, je l’aurais fait, mais bon restons correcte et bien sérieuse en sautant de joie intérieurement. Après tout, il ne fallait pas choquer les gobelins, un peu trop de joie pourrait les tuer ce qui serait bien malheureux.

Donc enfin, j’étais sortie de ce monastère pour arriver soudainement des rues animées, ou chapeau et robe s’entremêlaient. C’était comme une bonne bouffée d’air frais, un bien fou qui vous envahissait d’un coup en entendait sur votre passage des voies outré, ou alors des rires. Mais je me pressais quand même de sortir du chemin de travers. Je rentrai dans le chaudron baveur, puis sortis dans les rues moldu, pour arriver à destination. Et quand je rentrais dans le pub, je me hissais sur mes pieds pour voir où étaient Belize et une fois arriver, j’affichais mon plus beau sourire et partis la rejoindre sans attendre. Quand je fus à sa hauteur, on partit dans de longues embrassades, la prenant dans mes bras, lui parlant sur un ton joyeux « Bel ! Moi aussi, je suis contente de te voir. Comment tu vas ?» Je l’adorais, elle qui était toujours restée à mes côtés quoi qu’il arrive. Ce genre de personne, on n’en trouve pas à tous les coins de rue. Alors même, si mes parents n’avaient jamais approuvé notre amitié, je n’en avais que faire. Elle était ma plus précieuse amie et cela ne changerait pour rien au monde. Puis je lui demandais « Tu es là depuis longtemps ? » tout e me débarrassant de mon manteau, et faisant signe au serveur pour commander un Whisky pur feu. « Alors, quoi de neuf? Tu as toujours des cas bizarre à l'hôpital? »

© ACIDBRAIN

_________________
50 Shades Of Black
Then push comes to shove, a bad sign
Rolling the dice.The moon shines. 49 who's next, honey need to confess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA BLONDE AUX YEUX BLEUS

LA BLONDE AUX YEUX BLEUS
+ SORCIER DEPUIS LE : 06/03/2016
+ PARCHEMINS : 200
+ LOCALISATION : Ici et ailleurs... Quoique souvent à Ste Mangouste

Message Sujet: Re: J'ai besoin de toi • Belize x Alexia   Mer 16 Mar - 18:00







Belize N. Scodelario + Alexia Shafiq.



L'amitié; la vraie, est des plus belle forme de joie. ☠️


Voir ma meilleure amie me fit un bien fou, je me sentais toujours mieux quand je la voyais. Je me souvenais très bien de notre rencontre à Poudlard, de la même année, ayant le même âge et surtout étant dans la même maison on ne pouvait que se rencontrer dans de bonnes dispositions. Certes, j'avais de nombreuses fois entendu les gens lui dire que je n'étais qu'une sang mêlé, et qu'elle valait mieux que ça. Au début ça me blessant mais j'étais fière de mes origines et ne voulaient les renier pour rien au monde, mais d'entendre que nous étions moins bien que d'autre quand on a quatorze ans fait mal. Au fil des années, notre amitié est devenue une amitié enviée de tous, on faisait fureur toutes les deux, et puis après il y a eu le trio infernal et là pauvres professeurs, parfois ils ne savaient plus où donner de la tête. Le pire c'est qu'ils ne pouvaient rien nous dire, nous avions toujours de bonnes notes, jamais de devoirs bâclés et en retard, non nous étions juste un trio de petits fous et qui adoraient les blagues en tout genre. Le meilleure resta celle que nous avions faites à mon jumeau, quoique la majorité lui étaient dédiées.

PETIT FLASH BACK : RETOUR A POUDLARD


Après avoir feuilleté les livres de sortilèges à la bibliothèque attendant que mes deux meilleurs amis terminent leur entrainement de Quiddich, je tombais sur un sort qui attira mon attention. Il s'agissait d'enchanter un livre et que dès que son propriétaire tentait de l'ouvrir, il se mettait à crier " A l'aide on veut me violer" tout en fuyant. J'avais ri juste en lisant le sort et je savais directement quel livre j'allais prendre pour essayer ce sort. J'avais toujours eu des facilités en sortilège tout comme la métamorphose, alors pourquoi ne pas l'appliquer pour rire un peu. Je retournais rapidement à ma salle commune avec le livre de sortilèges que je comptais montrer à mes deux comparses. Eux comme moi, n'étaient pas les derniers quand il s'agissait de faire une blague. Puis je prenais toujours la responsabilité de ce que je faisais je ne m'en cachais jamais.
" J'ai un plan, Lex' tu dois occupé Ezra en lui parlant de ce que tu veux, genre tu sais pas quoi m'acheter pour on prochain anniversaire qui est dans trois mois. " Je la vis acquiescer le sourire au lèvres, puis je me tournais vers notre ami Eden. " Chouchou toi tu dois aller chercher le livre de métamorphose de mon grumeau quand j'aurais lancé le sort, t'auras plus qu'à le remettre en place"
Je ressemblais à une vraie conspiratrice, mais ça m'amusait, certes la tâche aurait été deux fois plus simple si j'avais pu prendre de moi-même le livre en question. Mais ce malin de Dumbledore avait fait en sorte que les chambres restent bloquées si la personne voulant entrée n'était pas du même sexe que celles préposées à la pièce. J'avais déjà fait plein de tentatives pour y entrer, pour comme toujours voir Ezra, mais malgré les sorts, les objets pointus, et tout autres manœuvres, j'avais fait chou blanc. Je regardais mes amis et après une tape dans chaque main, on mit notre plan à exécution. J'étais aussi excitée qu'une puce, pire je devais ressemblée à une gamine de quatre ans le matin de Noël découvrant les cadeaux sous le sapins. Notre plan se fit rapidement et il ne nous restait qu'à attendre.

FIN DU FLASH BACK : RETOUR REALITE

Je me rappelle très bien le lendemain au premier cours de la journée qui était métamorphose. J'avais voulu me venger aussi du professeur qui ne cessait de me regarder avec des yeux vitreux et qui avait eu le cran de baver sur moi en regardant par dessus mon épaule. J'avais du presque jeter ma robe de sorcier tellement c'était dégueulasse. L'entente du livre hurlant, avait fait sursauté toute la classe, et j'avais vu mon frère mort de honte ne sachant pas quoi faire. Le bouquin déambulait dans la salle faisait au passe crier quelques greluches qui n'avaient rien d'autre à faire que se rendre intéressantes. Cela avait duré quatre mois, et les colles avaient afflués pour mon jumeau, jusqu'à ce que le professeur de sortilège eut vent de cela et défasse mon sort et en fasse un autre permettant de révéler l'auteur de la blague autrement dit moi. Mais malin le prof, il savait que je n'avais pas agit seul et nous avait collé tous les trois. Que de bons souvenirs.
Aujourd'hui je devais avouer que ses souvenirs faisaient partie de ce que j'avais de plus chère et j'étais heureuse que malgré les années Alexia et moi soyons toujours aussi proches l'une de l'autre.
« Bel ! Moi aussi, je suis contente de te voir. Comment tu vas? Tu es là depuis longtemps ? Alors, quoi de neuf? Tu as toujours des cas bizarre à l'hôpital? » me questionna-t-elle tout en prenant sa commande quand le serveur vint poser la mienne.
T'inquiètes je viens d'arriver, sinon ça va, quoi que je t'avoue être épuisée et toi ? Les sort fusent en ce moment d'après les rumeurs tu dois être sur bouquée." Lui-dis je curieuse. Son travail m'avait toujours passionnée, bien que je ne l'aurais fait pour rien au monde. J'adorais trop la médecine pour y renoncer. Mais j'adorais l'écouter me parler de ses voyages. " Oh bah tu sais avec toutes ces attaques, les blessés fusent, mais par contre j'ai eu un cas trop bizarre et trop marrant l'autre jour, un enfant a voulu cacher la baguette de son père et en courant il est tombé et se l'ai planté dans le nez. A le voir c'était à mourir de rire, sa mère arrivait pas à cesser de paniquer et son père avait bien du mal à ne pas rire. J'ai du prendre sur moi pour ne pas rire aussi." racontais-je riant en repensant à ce pauvre gosse, mais surtout à la scène qui s'était passé sous mes yeux. Le mère crisant sur son mari en lui répétant que ce n'était pas marrant.

© Macha





Spoiler:
 

_________________
+FOREVER TOGETHER+
When my world is falling apart..When there's no light to break up the dark. That's when I look at you  :keur:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
50 NUANCES DE NOIR

50 NUANCES DE NOIR
+ SORCIER DEPUIS LE : 24/12/2015
+ PARCHEMINS : 176

Message Sujet: Re: J'ai besoin de toi • Belize x Alexia   Dim 17 Avr - 17:31


J'ai besoin de toi
Belize x Alexia


Belize, j’adorais cette fille, nous avions fait les 400 coups ensembles ainsi qu’avec Eden. J’avais toujours aimé cette spontanéité ce côté incroyable de se mettre dans n’importe quel coup fourré. Mais malheureusement, ma famille n’avait jamais vu notre amitié d’un très bon œil, ils avaient toujours critiqué mes relations. Mes parents, ainsi que mon frère trouvaient que j’étais bien trop souvent entouré de ces gens qui n’ont pas le même sans que nous. Pour eux, cela avait toujours été une honte, une chose dont il ne fallait surtout pas en parler. Ils avaient tout fait pour essayer de m’éloigner de mes amis, mais cela n’avait jamais eu d’effets. Sauf une fois, où mon frère avait clairement menacé Ezra c’était une des raisons de mon éloignement vis-à-vis du frère de ma meilleure amie.
Mais ce point précis, Bel l’avait toujours ignore, je n’avais jamais eu envie de lui montrer à quel point ma famille pouvait être si étroites d’esprit. Car dans un certain sens, et ce, jusqu’à ce qu’il ait cette histoire avec Ezra, je devais avouer que malgré tout que ce statue de sang pur avait été pour moi important. Les raisons et le pourquoi et étaient surement dû à mon éducation, ou seul le sang pouvait apporter une certaine statue aux yeux des autres sorciers et des sacrifices que ma famille avait fait pour garder cet héritage. Mais bon, cela est de l’histoire ancienne et je ne vais pas commencer à raconter le profond dilemme que mes sentiments pour Erza m’avaient posé.

Non, j’étais dans ce bar, avec Bel pour passer un peu de temps avec elle, à l’écouter me parler de ses histoires farfelues avec ses patients. Et d’ailleurs, celle de cette enfant me fit rire. J’imaginais la scène qui s’était déroulé devant les yeux de bel et rien que pour ce genre d’histoire, j’avoue que médicomage m’aurait bien tenté. Mais voilà, moi, j’aimais les aventures et parcourir le monde, voire de nouvelles choses de nouveau paysage. Oui, je ne tenais pas vraiment en place, il fallait le reconnaître, même si j’aimais mes moments de calme où je pouvais rester dans un canapé sans rien faire à lire simplement un bon livre, ou encore aller voir simplement mes amis dans des pubs pour leur raconter les dernières nouvelles. Mon whisky arrivait, sur la fin de l’histoire de Bel, je remerciais le serveur avec un petit sourire, puis me reconcentrai sur ma meilleure amie. « J’imagine la scène. Mais ça devait être assez dégoutant aussi à voir.»
C’est moi qui disais ça, alors que j’avais pour habitude de me retrouver dans des situations assez particulières, comme être recouvert de jus de limace, ou encore dans un liquide violet non identifier. Alors, les évènements dégoutants cela me connaissait, d’ailleurs Bel m’avait déjà vu venir à l’hôpital pour ce certaine chose de plus étrange, ce qui m’avait toujours attiré ses moqueries.


Je portais mon verre à mes lèvres, pris une gorgée à mon verre pour après lui répondre « Si pas mal de boulot pour le moment. Parfois, j’ai même l’impression d’être une étrangère dans ma propre maison. C’est pour te dire le temps que j’y passe pour le moment. Mais bon pour rien au monde, je changerais de métier, bien trop intéressant et amusant. Tiens la dernière fois, je me suis retrouvée coincé dans une espèce de placard et je ne savais pas du tout comment sortir de là.»
Pour la petite histoire, on m’avait envoyé défaire les sorts d’une chambre forte, dans un pays d’Amérique du Sud et quelle ne fut pas ma surprise quand après avoir défait deux trois pièges le 4eme me lui me sauta à la figure. Il m’avait littéralement projet dans un espèce de placard et je n’avais eu comme réaction qu’un soupir exaspéré et en disant un simple « Et merde ». Comment j’étais sortie de là, pars plusieurs sorts. Mais repassons à Belize, je lui demandais avec un grand sourire. « Alors, quoi de beau neuf dans ta vie Bel ? »


© ACIDBRAIN

_________________
50 Shades Of Black
Then push comes to shove, a bad sign
Rolling the dice.The moon shines. 49 who's next, honey need to confess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA BLONDE AUX YEUX BLEUS

LA BLONDE AUX YEUX BLEUS
+ SORCIER DEPUIS LE : 06/03/2016
+ PARCHEMINS : 200
+ LOCALISATION : Ici et ailleurs... Quoique souvent à Ste Mangouste

Message Sujet: Re: J'ai besoin de toi • Belize x Alexia   Mer 9 Nov - 9:30







Belize N. Scodelario + Alexia Shafiq.



L'amitié; la vraie, est des plus belle forme de joie. ☠️


S'il fallait décrire Alexia en un mot, j'opterai immédiatement pour EXTRAORDINAIRE et elle l'était. Malgré tout ce qu'elle devait endurer avec sa famille et leur conception du sang pur, elle gardait continuellement le sourire et la bonne humeur. J'étais heureuse de l'avoir dans ma vie.
Bien entendu je savais que sa famille ne m'aimait guère et qu'elle pensait que je pouvais nuire à leur fille, mais cela me passait au dessus. Déjà à Poudlard, je n'y prêtait aucune attention, Alexia était et restera à jamais ma meilleure amie. On en avait traversé des choses ensemble, des bonnes comme des mauvaises, mais on a tenu bons.
Voilà ce qui faisait qu'encore aujourd'hui nous étions ici dans ce pub, où les gens ne faisait pas attention à ce qui se passait autour d'eux. A son arrivée on débutâmes une conversation des plus banales, je n'étais pas encore entrer dans le vif du sujet qui me préoccupait et la raison de mon appel de détresse à ma Best. Je lui racontais des anecdotes sur mon travail et comme à chaque fois je laissais transparaître mon enthousiasme, l'adoration de mon métier se lisait sur mon visage. Je ne regrettais aucunement d'avoir choisi Guerisseuse, je me sens tellement utile même si parfois je ressens aussi le contraire quand certaines situation sont critique voir désastreuse.

« J’imagine la scène. Mais ça devait être assez dégoutant aussi à voir.» L'entendis-je commenter alors que je venais de lui raconter une de mes petites mésaventures.
" Oh encore ça va il y'a toujours plus dégueu, imagine lorsqu'un  furoncle ensorcelé s'éclate sur toi, ça ça donne envie de vomir sérieux! " lui répondis-je amusée tout en grimaçant à cette idée. " Puis il me semble que tu n'es pas en reste quand il s'agit de situation fort peu reluisante" la taquinais-je.
Ayant à diverses reprises pu voir ma meilleure amie dans des situations de ce genre à Ste Mangouste, son métier lui valant parfois de sacré surprises. Mais j'adorais tout de même l'entendre me parler de ses voyages, ça me donnait l'impression parfois de voyager avec elle.
Je m'inquiétais d'ailleurs de savoir comment se déroulait sa petite vie, car avec cette guerre inutile les gens devenaient fous.
« Si pas mal de boulot pour le moment. Parfois, j’ai même l’impression d’être une étrangère dans ma propre maison. C’est pour te dire le temps que j’y passe pour le moment. Mais bon pour rien au monde, je changerais de métier, bien trop intéressant et amusant. Tiens la dernière fois, je me suis retrouvée coincé dans une espèce de placard et je ne savais pas du tout comment sortir de là.» me raconta-t-elle, je riais légèrement à l'entente de son soucis de placard.
" Comment t'es-tu débrouillé pour finir coincé dans un placard?" la questionnais-je curieuse. Je comprenais mieux son petit cadeau souvenir qu'elle m'avait apporté, un petit porte clef magique où un placard ne cessait de s'ouvrir en laissant sortir une sorte de mannequin tout décoiffer. Cela m'avait fait rire. J'avais certes bloqué le sort pour éviter qu'il ne tombe en s'agitant et que cela l'abîme mais cela était fort amusant. J'avais chez moi une bibliothèque rempli de petit cadeau souvenir d'Alexia, elle me rapportait chaque fois un petit truc en rapport avec sa mission ou le pays où elle était. Bien entendu elle avait du avoir recourt à un sort de métamorphose pour me faire ce petit porte-clef mais cela m'enchantait toujours lorsqu'elle revenait avec ces petite attentions.

« Alors, quoi de beau neuf dans ta vie Bel ? » l'entendis-je me demander, je pris ma boisson et après une grande inspiration que j'avais espéré plus discrète je repondit comme de rien était.
" Oh bah tu sais , je passe le plus clair de mon temps à Ste Mangouste, je suis comme toi parfois je me sens comme une étrangère dans mon propre appart'. Mais généralement cette sensation est vite effacé car je vois débouler mon jumeau qui me fait de nouveau sentir chez moi. Il doit avoir un sixième sens, il arrive toujours quand je me sens à la limite du moral zéro. J'essaye de passé beaucoup de temps avec lui aussi, et sinon bah euuuh j'ai couché avec Eden "
Je finissais ma phrase en articulant le moins possible espérant que cela passe mieux. Au final la phrase avait été assez clair tout en ayant des ressemblance avec du charabia d'une personne en faute avouant un lourd secret. Cependant au fond de moi je savais que j'avais besoin de conseil d'une tierce personne, une personne qui nous connaissait assez tout les deux pour être d'un avis impartial. Et je ne souhaitait pas que cela soit Ezra, étant à la fois un mec et mon frère. Pour moi seule Alexia saurait me dire les choses, même si ce n'est pas ce que je veux entendre.


© Macha





Déssolée c'est pas parfait mais je me rattraperais à la prochaine réponse Smile


Spoiler:
 

_________________
+FOREVER TOGETHER+
When my world is falling apart..When there's no light to break up the dark. That's when I look at you  :keur:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
50 NUANCES DE NOIR

50 NUANCES DE NOIR
+ SORCIER DEPUIS LE : 24/12/2015
+ PARCHEMINS : 176

Message Sujet: Re: J'ai besoin de toi • Belize x Alexia   Sam 19 Nov - 21:23


J'ai besoin de toi
Belize x Alexia


Décidément, j'étais contente de voir Bel, nous ne pouvions pas nous voir aussi souvent que je l'aurai voulu, dû à mon travail. Mais cela ne nous empêchait pas de trouver du temps pour nous retrouver et parler de nos petites vies. On parlait de nos déboires dans nos professions de nos peines de cœur…enfin moi je n'avais pas vraiment de peine de cœur je prenais toujours soin que cela reste de coup d'un soir ou que ça ne dure pas assez longtemps pour que je tombe amoureuse, même si j'étais tentée. Mais je passais mon temps à garder tout ceci secret, seul Bel était toujours au courant de mes histoires de cœur. Parfois même elle essayait de me convaincre du ridicule du mode de vie qu'avait ma famille et à chaque fois je détournais la conversation, car je ne voulais pas en parler. Ma famille n'était pas si mauvaise de que ça… du moins j'ai passé de très bons moments avec eux.

Mais cela n'était pas le sujet de notre rencontre loin delà. On était là pour se parler comme on le faisait quand on était encore à Poudlard et qu'on s'isolait dans un coin pour ce faire des confidences. Elle me demandait comment je m'étais retrouvée dans ce placard et j'eus un petit rire après avoir avalé une gorgée de ma boisson. « Je devais ouvrir une chambre forte, tout ce passait bien sans problème quand le 4e piège m'a littéralement projeté dans un placard sans que je ne puisse rien faire. » Quand on regarde la situation avec du recule cela était plus que comique comme situation, voir même ridicule et il y avait bien de quoi rire « Et ce qui fait que ce piège m'a littéralement envoyé dans un placard dont je n'arrivais pas à sortir. Mais première réaction ce fut de dire « Et merde » ».

Ce n'était pas de plus reluisant comme situation, une personne comme moi qui avait été formée à ce genre de situation n'aurait pas dû se retrouver dans une telle posture. Mais voilà, parfois cela arrive de temps en temps et au moins cela nous fait quelques histoires comiques à raconter. Car, elle comme moi, nous avions parfois des histoires rocambolesques à nous raconter. Mais soit, aujourd'hui nous nous retrouvions pour parler de tout et de rien de notre petite vie, car ne plus se voir aussi souvent nous manquant quelque part. Car il fallait avouer qu'à Poudlard on était inséparable toujours ensemble quoiqu'il arrive. Alors, quand nos vies d'étudiante furent finies et que nous ne passions plus nos journées ensemble il y avait eu un sentiment de manque. On vivait notre vie de notre côté sans l'une et l'autre. Alors il fallait bien trouver un moyen de se parler de se tenir au courant… bon on avait de la chance qu'elle était médicomage et moi une briseuse de sort ce qui facilitait nos rencontres.

Mais quel ne fus ma surprise quand je l'entendis me dis enfin de récit qu'elle avait couché avec Eden. J'avais même avalé de travers mon whisky pur feu provoquant une quinte de toux. Une fois passer, je regardais ma meilleure amie, sans dire un mot, alors que dans ma tête c'était plutôt « Quoi, elle rigole ? Nonnn, ils n'ont pas fait ça… Remarque il était temps. Depuis le temps qu'Eden lui tour autour… Mais ça reste énorme quand même. » Puis pour finir, j'ouvris la bouche, bu à nouveau une gorgée de mon whisky, je raclais ma gorge. Et tout en gardant mon calme, « Vous avez couché ensemble… ça s'est passé quand ? » Elle savait que je me retenais de lui faire des réflexions, de lui dire qu'il était temps qu'ils sautent tous les deux le pas et que je ne savais pas pourquoi ils avaient attendu si longtemps. « Non pas que je veux tout savoir… Même si ça m'intéresse de savoir s'il est bien bâti. » Un peu de dérision oui, car je savais que Bel ne devait pas non plus être très bien dû à cette situation et cette dernière phrase était là pour la faire sourire un peu. Mais il fallait bien que j'attaque, que je sache ce qu'elle ressent après cet événement entre eux. « Plus sérieusement… Qu'est ce que tu ressens ? … pour lui, et pour ce qui s'est passé ? » JE buvais tranquillement mon breuvage, attendant sa réponse.

Et je me demandais forcement comment Eden prenait les choses, lui qui ne voyait à l’époque que Belize. Non pas qu’il ne m’appréciait pas bien au contraire on était de très bon ami. Mais Bel avait toujours été bel pour lui et personne ne pouvait la remplace. Alors j’irai sans doute le voir plus tard pour lui parler de tout ceci. Après tout, lui aussi avait le droit de dire ce qu’il ressentait et quoi de mieux que de le dire à une amie. Malgré tout je disais quand même avides à Belize « Mais si tu veux mon avis, il était temps pour vous deux. »
© ACIDBRAIN

_________________
50 Shades Of Black
Then push comes to shove, a bad sign
Rolling the dice.The moon shines. 49 who's next, honey need to confess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA BLONDE AUX YEUX BLEUS

LA BLONDE AUX YEUX BLEUS
+ SORCIER DEPUIS LE : 06/03/2016
+ PARCHEMINS : 200
+ LOCALISATION : Ici et ailleurs... Quoique souvent à Ste Mangouste

Message Sujet: Re: J'ai besoin de toi • Belize x Alexia   Dim 15 Jan - 17:28







Belize N. Scodelario + Alexia Shafiq.



L'amitié; la vraie, est des plus belle forme de joie. ☠️


Les banalités d'usages furent mise sur le tapis comme à chaque fois que nous nous voyons, les petites anecdotes sur le travail satisfaisant la curiosité inexistante chez l'une ou l'autre. Quoique j'adorais entendre les drôles d'aventure de ma meilleure amie, elle me permettait de voyager en quelque sorte. J'enviais parfois son travail qui lui permettait de voyager autant, après tout, qui ne rêve pas de voir le monde. Cependant, je n'imaginais pas sortir de Londres avec tout ce qui se passait ces derniers temps, partir sans savoir si quand on revient nous n'apprendrons pas une nouvelle désastreuse. La guerre qui occupait le Royaume-Unis préoccupait plus d'une personne, qu'elle soit nés-moldus ou moldus tout court. Car, malgré leur absence de pouvoirs, les êtres humains sans pouvoirs n'ignoraient pas qu'il se passait quelque chose. La majorité de sang pur ayant pour famille des sorciers renommés craignaient moins la guerre que nous autres, j'imagine que leur pseudo pureté les protégeait en quelque sorte.

Alexia, bien qu'elle était ce que l'on appelle une sang pur, faisait partie des personnes avec un entourage varié ce qui constituait une raison suffisante de craindre de l'avenir. Tout comme je craignais ce futur qui pour le moment ne présageait rien de bien beau. Je savais que mon frère s'inquiétait pour moi, puisque je n'avais pas la protection que Poudlard offrait en la présence de Dumbledore. Ah Poudlard, qu'est-ce-que j'aimerais parfois retourner dans le passé de nos études, où nous n'avions qu'à nous préoccuper de nous-mêmes, de nos BUSES ou ASPICS et de s'amuser, de profiter de la jeunesse que nous offrait la vie.

« Je devais ouvrir une chambre forte, tout ce passait bien sans problème quand le 4e piège m'a littéralement projeté dans un placard sans que je ne puisse rien faire. Et ce qui fait que ce piège m'a littéralement envoyé dans un placard dont je n'arrivais pas à sortir. Mais première réaction ce fut de dire « Et merde » » entendis-je ma best me raconter de ses expériences de travail. Je ne pus m'empêcher de rire du comique de la situation où elle s'était fourrée.

"Quelle politesse dis donc, mademoiselle Shafiq vous me choquer" blaguais-je en prenant un ton du genre superficiel.
Lorsque ce fus mon tour de lui raconter ce qui se passait dans ma vie, je lui fis un résumé rapide incluant entre deux banalités le fait d'avoir couché avec mon meilleur ami, Notre meilleur ami. Car après tout nous étions inséparables durant nos sept années à Poudlard. Il était très rare de voir l'un de nous tout seul. Je stoppais mon discours en faisant mine de rien, mais à en juger par la tête de ma meilleure amie, elle n'avait aucunement loupé la problématique de la nuit passée avec Eden.

« Non pas que je veux tout savoir... Même si ça m'intéresse de savoir s'il est bien bâti. » me dit-elle après quelques secondes de bug, ce qui me fit rire. Elle était comme moi, j'aurais sorti la même phrase avec le même intérêt pour la musculature existante ou non du mec en question. Ici je n'avais aucunement besoin de me plaindre sur le corps de notre ami commun, je l'avais toujours trouvé très canon et ne me cachait pas pour le dire que ce soit à lui ou aux autres.

" Tu sais très bien qu'Eden est canon, je l'ai assez répété durant notre scolarité, il a ce qu'il faut où il faut " répondis-je tout en rougissant. Je me maudissais de rougir comme une gamine devant son premier flirt, ça ne m'arrivait que rarement d'être gênée, mais la situation était telle que la gêne transparaissait sur mes joues.
« Plus sérieusement… Qu'est ce que tu ressens ? … pour lui, et pour ce qui s'est passé ?  Mais si tu veux mon avis, il était temps pour vous deux. » continua-t-elle par la suite.

" Comment ça il était temps? " demandais-je bien que j'avais une petite idée sur la question. "Je sais pas trop ce que je ressens, je ne regrette pas c'est sûr, mais en même temps si cette nuit avait tout gaché? On ne s'est pas revu ni parlé depuis ... Bah depuis ça ! Qu'est ce que je dois faire? Il t'en a pas parlé? " déblatérais-je avide de savoir si elle avait des réponses, ou des infos à me donner.


© Macha




Désolée j'étais en manque de temps et d'inspiration, mais maintenant que je suis en arrêt je vais pouvoir m'y remettre
Spoiler:
 

_________________
+FOREVER TOGETHER+
When my world is falling apart..When there's no light to break up the dark. That's when I look at you  :keur:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: J'ai besoin de toi • Belize x Alexia   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai besoin de toi • Belize x Alexia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Amala's Pub-