FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeMer 25 Fév - 21:06

Ce dimanche-matin, nous étions fin février. Les beaux jours arrivaient déjà et ça se voyaient : le soleil brillait déjà un peu à 8h du matin et il n'avait pas gelé cette nuit. Ce beau temps me mit directement de bonne humeur. Après être passée par la case "habillage" et "maquillage", je préparai mes cours pour la semaine. J'aimais être organisée et surtout à l'heure dans mon travail. Aussi, après avoir corrigé les copies des 3èmes et 4èmes années hier, aujourd'hui je voulais me mettre à jour dans le programme que j'allais faire étudier à mes élèves. J'étais contente et fière de mon boulot. Et je me sentais bien. Vraiment. Enfin de retour là où j'avais grandi et où je m'étais affirmée. Avant, moldue, j'étais la petite fille bizarre que tout le monde évitait. A Poudlard, j'avais montré de quoi j'étais capable, je m'étais faite des amis, j'avais passé de bons moments. Vraiment. Et aujourd'hui, je souhaitais par-dessus tout les retrouver. Et j'espérais retrouver certains visages. A 11h30, je terminais enfin mon programme. Je soupirai et d'un coup de baguette, envoyai les copies se ranger dans l'armoire du fond. Je pris ensuite ma veste et sortis de ma salle. Des élèves se dirigeaient vers la Grande Salle et j'en suivis quelques-uns pour manger un morceau. En ce dimanche, dernier jour du week-end, des élèves riaient, parlaient haut et fort et les courriers venaient tout juste d'arriver. J'adorais ce moment et regardais avec admiration les hiboux qui arrivaient vers les élèves.
Je m'assis à la table des professeurs où plusieurs de mes collègues étaient déjà présents. Je n'étais pas encore assez proche d'eux pour m'approcher et Teruki n'était pas présent. Je mangeai mon repas en silence et quittai très vite la table.
Aujourd'hui, je voulais sortir me promener, voir un peu le monde sorcier. Je n'étais pas sortie depuis quelques semaines hors de Poudlard et je voulais aller au moins dans un bar de Pré-au-Lard. Je ne fréquentais pas beaucoup le bar de la Tête du Sanglier aussi je voulais privilégier celui des Trois Balais. Lors de ma descente vers Pré-au-Lard, je croisai quelques élèves qui remontaient manger. Certains me dirent bonjour, d'autres non. Je leur fis remarquer et ceux-ci s'empressèrent de me saluer. Il faut bien que ces jeunes apprennent le respect, même si je n'étais pas beaucoup plus âgée qu'eux... Lorsque j'arrivais dans la rue principale, deux personnes entraient elles aussi dans le pub. Elles me tinrent la porte et je les remerciai. Le pub en question était bondée, autant d'élèves que d'adultes. Certains étaient d'ailleurs accoudés au comptoir et buvaient quelques remontants en parlant fort. Je souris en voyant tant de gai et commandai un Whisky Pur Feu au comptoir.


Dernière édition par Caroline Sangster le Ven 6 Mar - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeLun 2 Mar - 22:37

Le pré au lard, cela faisait longtemps que je n’avais plus mis les pieds ici, enfin tout est relatif, la dernière fois avait été une des fois où j’étais venu voir Dumbledore. Et après je m’étais décidé à passer dans cette petite ville en contre bas de cette école qui m’avait tout appris. Je me baladais dans les rues, me rappelant des souvenirs qui m’étaient chers. Je restais là regardant les passants marcher, regardant de temps en temps les vitrines qui se présentaient sous mes yeux, puis l’enseigne des trois balais me fit de l’œil alors je pris sa direction d’un petit pas rapide, me disant que j’allais pouvoir boire quelques choses.

Je rentrais et alors une vague de chaleur venait à ma rencontre, ainsi qu’une cacophonie que j’avais oublié. J’avançais vers le comptoir, attendit quelques secondes, alors qu’à côté de moi deux élèves parlaient de leur cours ainsi que de leur prof, ce qui me fit légèrement sourire puis on s’occupa de moi, me demandant ce que je voulais et avec un sourire je leur demandais un whisky. J’attendis encore un peu, regardant plus en détail les personnes qui désormais côtoyaient ce lieu. Quand soudain, un souvenir resurgit de ma mémoire, prenant les traits d’une personne qui avait basculé durant mes années à poudlard ma vision des choses, elle était celle qui m’avait fait voir les moldu sous un autre jour, celle grâce à qui j’avais intégré l’ordre. Je lui devais beaucoup et ça elle ne le savait sans doute pas. Mon verre arriva, je le payais, puis pris mon whisky et partis la rejoindre, lui lançant une de ses phrases faussement dragueuse avec un léger sourire.

« On ne vous a jamais dit que vous aviez de cheveux magnifiques ? »


Cela faisait 8 ans que je ne l’avais pas vue, et parfois je me dis qu’avoir rompu avec elle avait été une erreur. Je me demande ce qui se serait passé dans ma vie, on ne s’était pas quitté, si tous les deux nous étions restées ensemble. Mais peut-être qu’après tous nous avions fait ce qu’il fallait, que si nous avions attendu trop longtemps cela aurait été plus douloureux et qu’on aurait perdu cette amitié qui à cette époque nous était si chère à nos yeux.

Mais nous étions restés amis, ce qui n’était pas plus mal, au moins je n’aurais pas à donner de coup de poing, comme je l’avais fait quand nous étions étudiants, à l’homme qui déciderait de l’approcher et de l’aimer. Et puis si nous étions restés ensembles peut être qu’elle ne serait pas partie en France, et elle aurait manqué certainement une fabuleuse expérience.
Alors, non il n’y avait pas de regret, pas de tristes nostalgies, juste de merveilleux souvenir en sa compagnie.

« Salut, je peux m’assoir ? À moins que tu attendes quelqu’un, comme ton petit à amis. ? Alors depuis quand tu es revenue ? Aux dernières nouvelles tu étais partie en France si je ne me trompe pas. »

C’était un peu ma manière de lui dire un simple et tout bête « Salut, comment tu vas depuis tout se temps. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeVen 6 Mar - 23:01

Lorsque le serveur me donna mon verre et que je le payais, j'entendis une voix familière dans mon dos. Je me retournais, sourire aux lèvres et le vis. Aiden Prewett. Ou autrement dit, mon premier amour. Il était à Gryffondor et nous étions sortis ensemble un moment. Je l'avais vraiment aimé, mais les choses avaient fait qu'on avait du se séparer pour partir chacun de notre côté. Pourtant je m'étais vraiment bien plu à ses côtés, il y avait des hauts et des bas, comme dans chaque relation, mais je pense maintenant que ce n'était qu'une forte amitié entre nous.
En tout cas, il n'avait pas changé. Un peu plus de poil sur le menton et les traits plus durs. Il avait l'air d'avoir perdu son innocence d'étudiant à Poudlard mais semblait plus sur de lui.
- Aiden Prewett, dis-je lentement. Oui bien sûr assis toi, je n'attendais personne !
Il me posa directement la question sur un éventuel petit ami et je souris. Il n'avait pas changé. Du temps où on sortait ensemble, il était très jaloux et très possessif. Ca ne me déplaisait pas au début, mais par la suite c'était vraiment devenu lourd de surveiller chaque personne à qui je parlais.
- Je suis revenue depuis cet été, lui répondis-je. Le professeur Dumbledore m'a offert un poste à Poudlard ; tu as devant toi le professeur d'Histoire de la Magie et la Directrice de la maison Poufsouffle
Je disais ça fièrement avec un petit sourire narquois. J'étais fière évidemment de ce que j'avais accompli, mais je voulais aussi plaisanter sur ce sujet.
- Oui j'étais partie en France étudier, dis-je en buvant une gorgée. C'était d'ailleurs vraiment bien, mais ta petite bouille me manquait..
Je lui lançais un sourire sarcastique et reposai mon verre sur le comptoir. Les gens dans le pub continuaient à rire et à parler fort et le pub se remplissait toujours plus. Il serait bientôt plein à craquer. Je repoussais mes cheveux en arrière et demandais à l'ancien Gryffondor :
- Et toi ? Qu'Est-ce que tu as fait alors après Poudlard ? Tu as continué ta carrière d'Auror ?
Je me souviens qu'il m'avait parlé de son envie de devenir auror, mais j'ignorai vraiment ce qu'il avait fait après notre rupture. Je m'étais intéressée aux gens qui étaient restés avec moi à Poudlard puis après être partie en France, j'avais coupé les ponts avec pas mal de personnes... J'étais alors encore plus heureuse de revoir Aiden.
- Tu as gardé contact avec des personnes de Poudlard ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeSam 21 Mar - 20:52

La douce Caroline, ainsi dont elle était revenue non seulement en tant que professeur, mais aussi directrice de poufsouffl, Lumen m’en avait parler dans une de ses lettres. Cela ne m’étonnait guère. Mais je fus contente de la voir, ainsi assis à un bar à boire un bon whisky racontant nos vieux souvenirs, aussi plaisant soit-il. Je me souviens encore du jour ou j’avais quitté Poudlard, du jour où nous nous étions assis tous les deux prenant la décision de nous quitter. Je lui avais parfois fait vivre un vrai calvaire, ou du moins j’avais cette impression, avec ma jalousie excessive, j’avouais que aisément que je n’étais pas le garçon le plus facile à vivre, que j’avais caractère d’enfant unique qui avait parfois l’impression que tout lui était du, mais j’essayais de faire en sorte de corriger ces détails, même si je ne pouvais pas tout régler. Et quand elle me disait que ma bouille lui avait manqué, j’eus un petit rire.

« Oh c’est donc pour ma bouille que tu es revenue ? Tu mourrais donc de me revoir à ce point ? »Je portais mon verre à ma bouche, y versant le liquide pour l’avaler, tout en écoutant ses questions. « Oui, je me suis en gager en tant qu’Auror. » Je repris une gorger, buvant tranquillement mon verre et après je repris « J’en ai gardé quelques un oui, mais je dois avouer que je n’ai pas eu trop le temps de me consacrer aux sorties entre potes. » Puis je finissais mon verre d’un coup, fis un signe au barman pour qu’il me réserve la même chose, et qu’il sert un verre à Caroline.

« En fait, je savais pour ton poste à Poudlard. » Je reçu mon verre, remercia le barman tout en le payant pour mon verre et celui de Caroline. « Ma cousine m’a parlé de toi dans l’une de ses lettres. Lumen Macmillan. »À dire vrai, je ne savais pas trop quoi lui raconter, j’avais vécu la plupart du temps en solitaire, j’avais bien eu quelques aventures, mais rien de bien folichon et je ne me voyais pas non plus lui raconter toute. Mais, je lui racontai quand même que j’avais recueillis Lumen, sans trop rentrer dans les détailles. « D’ailleurs, elle vit  avec moi. » En fait je ne savais même pas pourquoi je lui racontais tout ça, elle savait que je n’avais pas eu une enfance des plus faciles, et que j’étais quelques peut réserver, mis à part quelques un personne qui savait que j’avais pendant un temps une aversion pour le né moldu et les moldu. Ce fut Caroline qui petit à petit avait été le déclic, qui m’avait ouvert les yeux, donner cette envie de devenir Auror et ça je pense que je ne lui avais jamais dit. Je buvais encore une coup à mon verre de whisky.

« Il y a une chose que je ne t’ai jamais dit avant qu’on se quitte, je pense, et même quand nous étions ensemble. » Je regardais la salle, chaque personne qui se trouvait ici. Puis je souriais, à Caroline  « Je ne t’ai jamais remercié. C’est en grande partie grâce à toi si j’ai voulu devenir Auror. Tu m’as ouvert les yeux plus que tu ne le crois. » Je la poussais légèrement avec mon épaule. « Alors, merci. » Mais tant que je l’avais sous la main, j’aurais voulu qu’elle veille sur Lumen quand elle était à poudlard. « Dis-moi, j’aurais un service à te demande. Je sais que tu n’es pas directrice des gryffondor, et qu’elle n’en a pas besoin et qu’elle me tuerait certainement si elle savait que je te demande ça. Mais est-ce que tu pourrais garder un œil sur lumen pour moi ? »

C’est sur Lumen, n’apprécierait pas que je demande qu’on la surveille, elle avait cette indépendance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeDim 22 Mar - 12:38

Son rire me rappela de bons souvenirs et je souris. Oui j'avais vraiment partagé de bons moments avec lui, qui resteront à jamais graver dans ma mémoire. Aiden avait été mon premier amour, j'avais fait ma première fois avec lui et je m'étais vraiment sentie aimer pour la première fois de ma vie. Il m'avait aidé à prendre confiance en moi et je lui en serai toujours reconnaissante.
- Et oui, tu me manquais ! Pas moi on dirait..., dis-je avec un petit sourire.
Il était sûrement passé à autre chose maintenant et devait avoir une petite amie, peut-être même était-il marié ? Aiden finit son verre et appela le serveur pour qu'il nous serve à nouveau. Je bus alors une gorgée et répondis :
- Félicitations pour ton poste ! C'est génial ça !
J'étais vraiment contente pour lui, il souhaitait vraiment devenir Auror et son rêve s'était réalisé. Il avait bossé pour ça en même temps et il était normal qu'il accède à ce qu'il voulait.
- Dis donc, tu dois avoir des cicatrices qui doivent faire craquer les filles, non ?
On s'était toujours taquiné tous les deux, c'était naturel pour nous. Même si du temps où on sortait ensemble j'évitais ce genre de remarque contrairement à lui qui en profitait pour savoir si un autre gars s'intéressait à moi. La jalousie pouvait être appréciée pour certaines filles, mais chez lui ça atteignait un degré vraiment trop pour moi. Mais peut-être avait-il changé avec le temps ?
Il m'avoua ensuite qu'il savait pour mon poste et m'annonça qu'il avait une cousine Lumen. Deux nouvelles qui me firent perdre mon sourire. Ainsi, il savait pour mon poste.. Et il n'était même pas venu me voir ? Peut-être que je me faisais des idées et que je n'avais donc pas autant compté pour lui que je le pensais... Et j'ignorais qu'il avait une cousine, de plus est Lumen. Elle était à Gryffondor elle aussi et c'était une excellente élève, bien qu'elle donnait l'impression de ne pas suivre mes cours.
- Donc... tu savais que j'étais rentrée... mais tu n'es pas venu me voir ? demandais-je avec quelques hésitations sans le regarder.
Il me parla qu'il avait recueilli sa cousine chez lui. Mais j'écoutais à moitié, déçue de la tournure qu'avait pris la conversation. De plus, Aiden n'avait jamais été un garçon bavard et parlait ainsi peu. Il évoqua ensuite pourquoi il était devenu Auror et me remercia. Je lui donnai un pauvre sourire et répondis en lui prenant la main :
- Tu m'as beaucoup aidé toi aussi, et sache que je serai toujours là si tu as besoin de quelque chose
Et comme pour répondre à mes paroles, il me demanda si je pouvais garder un œil sur sa cousine. Je décidai de laisser de côté le fait qu'elle ne s'intéresse pas à mes cours et dis plutôt :
- Je ferai ça ne t'inquiètes pas. Mais je peux déjà te dire que c'est une bonne élève, une des meilleurs de sa classe en faites, lui assurais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeDim 22 Mar - 14:28

Je vis soudain son expression change, et je fis une moue qui voulait clairement dire.  « Ben bravo, tu revois celle qui a le plus compté dans ta vie et tu la blesses déjà. »Moi et cette manie de dire peu sur moi ou mes sentiments. Je n’aimais pas en parler, n’aimait pas dire ce que je ressentais, et ce depuis que j’étais tout petit. Je trouvais que cela ne concernait en rien les autres, que cela ne changerait rien à la situation et à ce que je pouvais ressentir. Alors j’avais pris l’habitude de me taire, et de ne rien dire sauf le strict minimum. Je repris une gorgé puis lui répondis avec un léger sourire et à voix basse.

« Bien sûr que tu m’as manqué. Plus que tu ne pourrais le croire. »

Elle avait été la fille pour qui j’aurais tout donner, encore maintenant elle une des plus importantes dans ma vie. Elle m’aurait demandé n’importe quoi je lui aurai accorder sans hésitation. Et quand je lui avais dit que j’avais su pour son poste, quand elle me disait que je n’étais pas venu la voir, je la vis déçue, et une légère pointe se fit ressentir qui n’exprimait que de la culpabilité.

« Je suis désolé… Juste que… disons simplement que je me donne corps et âmes à mon boulot. »


Je regardais devant moi avec un sourire qui voulait dire simplement « et encore une fois », disant qu’encore une fois je ne disais que le strict minimum, sans rentrer dans les détails. Je me disais que cela était peut être un trait famille, car je trouvais cela dans lumen, elle aussi était quelqu’un de peu bavard qui n’aimait pas s’étendre sur son passer et ses sentiments. Et je sentis la main de Caroline sur la mienne, je la regardais un instant et pris par la nostalgie, et ses sentiments que je ressentais encore pour elle,. Mes lèvres venaient se poser sur les siennes, pour goûter encore une fois à ses souvenirs qui avaient été les plus importants de ma vie jusqu’à présent, ceux qui avait la plus grande place dans ma mémoire et qui était surement à l’origine de que j’étais devenu. Puis, mes lèvres quittèrent les siennes.

« Désolé.  Comme je te le disais, tu m’as manqué. Et pour te répondre, à part des relations d’un soir, je n’ai rien eu de sérieux. »

Je repris une gorger, me disant que peut être que je devrais lui dire, peut être que je devrais lui parler de ce que je ressentais. Lui dire que si je n’avais pas pris de ses nouvelles c’était par peur de ma réaction, et peur que tout cela revienne. Je but une nouvelle fois à mon verre, fit une grimace et changea la conversation. Je n’aimais pas celle-ci, je n’aimais pas me dévoiler me sentir vulnérable, ne fusse qu’un peu.

« Mais bon. Alors, dis-moi, personne ne dort à ton cours. Parce que je me rappelle que moi c’était mon cours préférer pour m’endormir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeLun 23 Mar - 22:44

- Bien sûr que tu m’as manqué. Plus que tu ne pourrais le croire
J'avais du mal à l'imaginer. Depuis qu'il avait quitté Poudlard, il n'avait jamais pris de nouvelles de moi. On s'était recroisé deux fois peut-être pendant ma 7ème année mais dès lors que j'avais quitté l'Angleterre on ne s'était plus donné de nouvelles. Il était vrai que je n'y pensais pas vraiment. On s'était aimé mais si on s'était quitté c'est qu'on ne s'aimait pas vraiment et que je devais tourner la page. J'avais eu quelques petites aventures, rien de bien important et sérieux. C'était seulement depuis que j'étais revenue à Poudlard que des tas de souvenirs m'étaient revenus donc celui d'Aiden. En somme, je n'avais pas vraiment pensé à Aiden ces dernières années, bien qu'il m'avait manqué.
Quand il évoqua ensuite son boulot dans lequel il se plongeait "corps et âme" pour le citer, j'avais envie d'éclater d'un rire nerveux. La conversation prenait une tournure qui ne me plaisait pas. Il n'osait pas avouer qu'il m'avait complètement oublié ? Que finalement notre relation n'avait pas compté autant pour lui ? Qu'il n'avait pas pensé une seule fois à moi depuis qu'on s'était quitté ?
Mais quand je posais ma main sur la sienne, il fit une chose au quelle je n'aurais pas pensé à ce moment-là : il m'embrassa. Douce sensation qui fit remonter un flot de souvenirs : notre premier baiser notamment. Tu avais la sensation de ressentir mille et une chose, que ça durait une éternité, que tu aurais pu rester à jamais dans ses bras avec lui, et une seconde plus tard c'était terminé. J'eus l'impression de ressentir à nouveau tout ça en ce baiser imprévu. Puis il se dégagea alors que moi, je n'osais pas bouger. J'étais tellement surprise, je m'y attendais vraiment pas. Et je ne savais pas quoi en penser. Il s'excusa et me parla de ses aventures sans lendemain.
- Ce n'est pas grave.
Ce fut la seule chose que je trouvais à dire. Pas très originale comme réponse. Il était vrai que la sensation n'avait pas été désagréable, bien au contraire. Mais on ne s'était pas vu depuis 10 ans et tellement de choses avaient changé. Je ne devais pas tirer de conclusion hâtive déjà, et me laisser le temps de réfléchir à ça. En tout ça, ce baiser voulait surement dire que je lui avais manqué. Bon, oui, je l'avais peut-être jugé trop vite. Aiden n'avait jamais bien su me dévoiler ses sentiments, en parler était plutôt dur pour lui. Il se confiait rarement. Et en 10 ans il n'avait pas changé. J'étais trop... impulsive. Je partais au quart de tour sans prendre le temps de vraiment réfléchir et ça pouvait souvent me jouer des tours.
Et comme pour répondre à mes pensées, Aiden orienta le sujet de la conversation vers autre chose. J'essayais de me détendre et repoussais à nouveau mes cheveux en arrière puis bus cul sec mon verre pour m'aider à reprendre une attitude normale.
- Oh bah.. ça m'arrive d'en voir quelques-uns s'assoupir mais tu me connais.. je suis trop gentille et à part leur dire de se réveiller, je ne fais rien de plus...
Je pris un petit air malicieux et ajoutai :
- Mais si ça avait été toi, je me serai bien amusée à te mettre en retenue !
Je lui souris et jouais avec mon verre.
- Et toi ? Le travail n'est pas trop dur ? C'est ce à quoi tu t'attendais ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeMar 24 Mar - 20:05

Mon baiser l'avait pétrifié, ou du moins cela était l'impression que ça donnait. Je la connaissais, je savais comment elle fonctionnait et me doutais qu'elle était déjà entrain déjà réfléchir à mon acte, se demander ce que tout ça voulait dire. Mais il n'y avait pas de spécial, il n'y avait pas de signification précise dans ce baiser, cela était juste en souvenir du bon vieux temps. Mais j'avais changé l'orientation de cette conversation, commencer à parler de ce que nous faisions de notre vie 10 ans après nos études. Et je reconnaissais bien là la douce Caroline, elle qui ne ferait pas de mal à une mouche, puis j'eus un petit rire quand elle me disait que si j'avais été un de ses élèves elle se serait amusée à me mettre en retenue.

« Alors, c'est donc ça, tu aurais mis le plus mignon en retenue. »

Et quand elle me demanda si tout se passait comme je l'attendais. Et je ne savais que dire... Que je pouvais je dire, lui dire que c'était plus dur que ce que j'avais imaginé, lui raconter ce m'arrivait à affronter. J'aimais mon travail, faire ce que je faisais, cela n'était pas le problème, mais parfois ce j'aurais préférer ne pas voir certaine chose. « C'est... comment dire... » Je buvais, un coup à mon verre, essayant de trouver mes mots pour lui expliquer.

« En parti comme je l'imaginais et parfois plus que ce qu'on pourrait le croire. »


Je regardais derrière moi, observant chaque personne qui se trouvait dans ce lieu, eux un petit sourire. Je me disais que cela était ma motivation de continuer ce métier, pouvoir protéger ces personnes pour qu'il puisse vivre tranquillement, venir boire un verre entre amis et entendre les éclats de rire de leur proche. « Disons que par moment je me dis que je devrai arrêter et qui sait peut-être devenir prof. Puis quand je regarde, la foule, je me rappelle pourquoi j'ai choisi de devenir Auror. » Je buvais cul sec le reste de mon verre, me disant que je commençais à parler un peu trop. Je n'aimais pas parler trop, dire toutes ses choses et le faite de lui dire ne fusse que cela était déjà trop pour moi. Alors, encore une fois, je changeais de sujet, juste pour éviter toutes les questions qu'elle pourrait poser. Je la regarde avec un petit sourire, je me levais lui tendant la main.

« Allons marcher. Ou bien tu préfères qu'on se saoule quelque part ? En tout cas, sortons d'ici. »

J'en avais assez d'être assis là, payant mes verres de whisky, entendre les autres parler. J'avais envie de sortir, de parler plus tranquillement avec elle de tout et de rien comme au bon vieux temps.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeMer 25 Mar - 0:55

- Et oui, exactement ! répondis-je au quart de tour après avoir bu une gorgée de mon verre.

Je ris un peu. Toujours des taquineries. Il n'était pas prétentieux, c'était juste notre façon de plaisanter. Et ça me faisait rire et c'est ce qui me plaisait chez lui. Sans se prétendre être le plus fort, le plus beau, il tentait de me faire penser ça, sans y croire lui même et arrivait ainsi à me faire rire. Et pour moi c'était le plus important. Je ne recherchais pas de critères spécifiques pour les garçons. Mais tant qu'il me faisait rire, ça m'allait. J'avais besoin de quelqu'un qui me remonte le moral, qui me réconforte dans les moments les plus dures, quelqu'un qui appréciait la vie telle qu'elle était, avec ses hauts et ses bas. Quelqu'un d'optimiste mais aussi réaliste. La vie devenait tout de suite plus plaisante et plus amusante avec des gens comme eux.
On parla ensuite de son travail et il prit son temps pour me répondre. Je voulais bien croire que c'était dûr, et je ne trouvais pas ce boulot très plaisant. Mise à part le fait qu'on pouvait peut-être être fier d'avoir mis un dangereux sorcier derrière les barreaux, mettant la population sorcière en sécurité ? J'avais du mal malgré ça à trouver ce métier plaisant. Je fis tourner mon verre et appuyais ma tête contre ma main, mon coude posé sur le comptoir.

- C'est sûr que ça n'aurait pas été moi qui aurait exercé ce métier... Tu me connais, je suis trop... gentille pour faire ça... Mais je reconnais que ça doit être dur, vraiment dur...


Il évoqua ensuite sa motivation à continuer ainsi et je souris, le comprenant parfaitement, mais préparant mentalement ma moquerie.

- De toute façon, je n'aurais pas pu te supporter en tant que collègue ! lançais-je en lui tirant la langue.

Le pub était toujours aussi rempli si ce n'est plus et une personne au fond tomba de sa chaise, faisant rire toute sa table. Un peu plus loin, des élèves discutaient joyeusement. Ca me rappelait des souvenirs et par moment j'aimerais revenir un peu en arrière. On était insouciant à cette époque, la tête pleine de rêves, d'ambitions. J'en avais toujours aujourd'hui. Mais je ne voyais pas les choses de la même façon. Soudain, Aiden se leva et me tendis sa main, m'invitant à aller faire un tour dehors. J'acceptais avec plaisir, heureuse de pouvoir quitter ce lieu où il commençait à y avoir vraiment trop de monde. Je n'étais pas associable, mais quand il y avait trop de monde j'avais un peu de mal à parler et agir normalement. J'attendais de sortir du pub à sa suite pour lui répondre.

- Mmh, j'ai peut-être une ou deux bouteilles dans mes appartements à Poudlard, ou bien on peut aller à l'autre taverne du Sanglier..., suggérais-je en passant mon bras sur ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeMer 25 Mar - 20:58

« Je ne vous savais pas ainsi, professeur. Vous êtes donc du type à drague leur élève, tout ce qui a de plus adorable. » Cela était dit sue le ton de la plaisanterie, juste de quoi la taquiner encore une fois. J’aimais me retrouver avec elle, pouvoir de nouveau entendre son rire ou bien la voir descendre un verre de whisky, comme elle l’avait fait peu avant. Cela m’avait toujours tiré un sourire, et encore maintenant, car contrairement ce qu’on pouvait croire Caroline avait toujours eu une bonne descente. Mais il n’y avait pas eu que cela qui m’avait attiré chez elle, il y avait eu cette fraicheur qu’elle avait apportée avec elle, cet éclat de rire que j’avais toujours aimé entendre, cette spontanéité dont elle avait toujours fait preuve. J’avais été le premier à l’embarquer le soir, dans les couloirs de cette école, l’emmenant à la tour d’astronomie pour des soirées en tête à tête imprévue, mais elle avait toujours été une des premières à vouloir faire la fête, vouloirs s’amuser. C’était de bon moment que je ne regrettais aucunement, des moments qui m’avaient toujours été chers.

Mais pour l’heure je répondais à cette remarque qu’elle avait faite, disant qu’elle ne m’aurait pas supportée en tant que collègue. « Et je suis sûre que tu m’aurais adorée comme collègue. J’aurai disputé les élever qui aurais été désagréable avec toi, les mettant en retenue pour toi. C’est Lumen qui aurait moins aimé, avoir son cousin, si protecteur dans ses pattes »

Puis nous sortions de ce lieu qui était devenu si brouillant, prenant à plein poumon cet air frais qui nous arrivait d’un coup. Puis je sentis le bras de Caroline essayer de se mettre sur mon épaule, ce qui me tira un léger rire. J’étais beaucoup plus grand qu’elle alors, la voir faire ce geste amical me donnait un léger rire. Alors, au lieu que ce soit son bras qui passer autour de mon épaule, ce fut le mien qui passa autour de son épaule tout en lui répondant. « Pourquoi payer, si on peut avoir des bouteilles gratuitement »

Alors je pris la direction de ce château qui avait été ma maison pendant temps d’années. J’emmenais avec moi, Caroline avec moi, mon bras sur son épaule. »Désolé, mais ton bras autour de mon épaule, ça faisait trop bizarre et puis tu allais te fatiguer je suis une géant moi madame. » Je la rapproche de moi « Alors, dis-moi quel genre de bouteille tu as ? Du bon vin de France ou du bon vieux whisky ? »
Et je reprenais notre conversation, lui demandant si elle n’avait pas rencontré un beau jeune homme dans les couloirs de l’école. Cela n’était pas une question pour marquer mon territoire, ou quoique ce soit, c’était de la pure curiosité. « Et même dans ces couloirs tu n’as pas rencontré un beau jeune homme dans les couloirs de cette école. Je suis sûre que tu as déjà fait craquer certains élève. » En disant cela, j’avais un petit rire tout en rajoutant avec un petit rire « Madame Sangster, la charmeuse. »

Oh, oui la charmeuse, je savais bien que cette femme avait beaucoup de charme, avec cette joie de vivre qui transpirait d’elle, ce sourire qui ferait fondre n’importe quel homme. Alors oui, Caroline avait beaucoup de charme.

« Il y a une chose que je me demande, comment ce fait il qu’une fille avec autant de charme que toi soit toujours seule ? » Cela m’intriguait que personne n’ai jeté son dévolue sur elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeSam 28 Mar - 0:16

J'écoutais Aiden parler des élèves qu'il aurait mis en retenue si ceux-ci avaient été désagréable et si Aiden avait été professeur. C'était amusant de l'entendre parler ainsi, bien que ça ne changeait pas de lui. Si je devais lui donner une qualité, il était très attentionné envers ceux qu'il aimait. Il avait peu de personnes proches de lui, de ce que je savais, mais si c'était le cas, il leur était loyal et les défendait corps et âme. C'était une des premières choses qui m'avait attiré chez lui.
Lorsqu'on sortit, se retrouvant ainsi dans la rue principale de Pré-au-Lard, des souvenirs remontèrent. Je me revoyais avec Meredith notamment, mais aussi avec mon frère et mon cousin, allant acheter nos cadeaux pour notre famille. Tout ça semblait loin, mais en même temps pas si loin que ça puisque je me retrouvais exactement au même endroit et en plus avec un ancien ami de Poudlard. Enfin, plus qu'un ami à ce moment-là... Je passais un bras par-dessus son épaule mais évidemment monsieur était toujours aussi grand que moi et je n'avais pris aucun centimètre ces dix dernières années !

- Direction Poudlard !
lançais-je en riant.

J'avais presque l'impression d'être à nouveau dans la peau d'une élève de 6ème année, au bras de mon charmant petit copain, qui rentrait de son week-end avec lui jusqu'à l'école où m'attendaient une tonne de devoirs. J'étais une bonne élève, studieuse et appliquée. Mais pendant notre relation, j'avais pris quelques libertés pour passer plus de temps avec celui que j'aimais, et prenant ainsi du retard. Mais je m'en étais assez bien sortie quand même.
Aiden me rapprocha de lui et me questionna sur les bouteilles d'alcool que j'avais dans mon bureau.

- Ahah !
dis-je, le narguant et le faisant attendre.

Pas quelque chose d'extraordinaire de toute évidence : seulement une bouteille de whisky que mon père m'avait offert pour Noël. Je me disais que je l'ouvrirais pour une grande occasion mais je sais bien que je n'avais jamais de grandes occasions. Ma vie était plate et inintéressante ces temps-ci.
L'ancien Gryffondor me demanda à nouveau à propos d'un éventuel petit ami ou bien un gars que j'aurai pu faire craquer. Je finis même par rire avec lui en répétant lentement :

- Madame Sangster ! Tu sais que ça m'a fait bizarre la première fois que les élèves m'ont appelé comme ça ? J'avais l'impression d'être une femme importante, mais en même temps je restais.... moi !

Mais Aiden insista sur le fait que je n'avais personne et je perdis mon rire. Je regardais le château au loin qui se rapprochait au fur et à mesure de nos pas. Je pris mon temps pour répondre. Ce n'était pas toujours facile de dire que personne ne s'intéressait à nous ou ne souhaitait en tout cas d'une relation stable. Je pris une grande inspiration et plongeai mon regard dans le sien. Deuxième chose qui m'avait fait craqué : ses yeux...

- Pour l'instant, les hommes n'ont pas l'air de vouloir d'une femme comme moi... J'ai eu quelques aventures, mais j'ai l'impression de les faire fuir un peu tous dès que je leur demande de rester un peu plus. Cette question que tu m'as posé, mon père me la pose à chaque fois que je reviens le voir, et ça me tue de lui répéter la même chose ! C'est vrai, ce n'est pas de ma faute si je n'intéresse personne !

Aiden avait aussi été mon meilleur ami. Même s'il ne se confiait presque jamais à moi, moi je l'avais fait et j'avais toujours apprécié ses paroles réconfortantes. Même si je doutais que c'était seulement pour me faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeDim 5 Avr - 12:31

N’intéresser personne, j’en doutais, je savais comment elle était, je la connaissais par cœur ou du moins j’aimais à le penser. J’avais aimé dés la première seconde ce rire, ses phrases taquines, j’avais aimer cette manière qu’elle avait de me regarde, alors non je ne pouvais croire que j’étais le seul qui se soit intéressé à elle. Elle était une bouffer d’air frais, un petit coin de bonheur dans lequel on aime se balader. Elle avait cette manière de vous donner l’impression que vous étiez le plus important du monde que cela était presque déroutant quand on n’était nullement habitué. Alors, si aucun homme ne s’intéressait à elle, c’était qu’il n’avait pas les yeux au bon endroit. Alors, je lui répondis avec un petit sourire qui voulait dire « Ne dis pas n’importe quoi. ». Je resserrais mon étreinte, la rapprochant d’un peu plus de moi lui disant.

« Non, tu n’y es pour rien. C’est eux qui sont aveugles et un peu crétins. »

Nous continuions notre marche avançant toujours vers ce château qui avait été notre demeure, me rappelant avec nostalgie ce qui s’était passé entre nous. Je me souvenais de chaque détail, de ce jour ou pour finir, pris par la jalousie qu’un autre puisse s’intéresser à elle j’avais agis de manière impulsive, allant mettre mon poing dans la figure de ce garçon. Ce fut après cet épisode que nous avions commencé à nous fréquenter elle et moi.

« Tu trouveras la personne qu’il te faut. Et s’il n’est pas sympa avec toi, je viendrais discuter avec lui. »

Oui j’avais toujours eu ce côté protecteur avec tous ceux que j’aimais, avec ceux que je considérais comme faisant partie de ma famille. Peut-être parce que je n’avais pas vraiment connue la mienne, sauf au travers mes grands parents. C’est eux après la mort de mes parents qu’ils m’avaient élevés, mon oncle qui bien qu’il soit sympathique ne voulait pas s’encombrer d’une enfant, et mes tantes… quand je vois la mère de Lumen j’étais heureuse que ça soit mes grands parents qui m’ai recueillie. Puis nous arrivions au château, à partir de ce moment je la laissais me guider, je ne savais ou était ses appartements et je devais avouer que cela me laissait une étrange sensation de m’imaginer dans les appartements d’un professeur de Poudlard. Pendant un instant je me revoyais étudiant entre ses murs avec mes bouquins sous le bras, et mon uniforme quelque peu débrailler.

« Au moins, maintenant tu n’as pas un ami jaloux prêt à donner un coup de poing par pure jalousie. »

Marcher avec elle dans ses couloirs était agréables, il apportait cette nostalgie que parfois nous aimions retrouver. Je regardais chaque recoin, me rappelant de tout ce qui c’était passer ou du moins dans les grandes lignes.

« Je n’aurais jamais imagine aller dans les appartements d’un professeur. On alors pars ou tes appartements qu’on entame cette bouteille. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeSam 11 Avr - 12:11

Aiden resserra son étreinte et je souris à ses paroles réconfortantes. Il avait toujours les mots pour me faire plaisir et me faire sourire. Même si ce n'était pas toujours vrai, même s'il ne le pensait pas toujours.

- Aveugles et crétins ? dis-je en riant.

D'après lui alors, ce n'était pas de ma faute mais de la leur. Je ne savais pas trop quoi en penser. A force, je pensais que c'était moi qui avait sûrement trop de défauts. L'idée que ça pouvait être eux ne m'avait pas souvent effleuré l'esprit. J'étais du genre à toujours rejeter la faute sur moi-même, penser que c'était moi qui agissait mal, disait des paroles de travers, ne savait pas y faire, était nulle en tout point. Mais pour Aiden, ce n'était pas du tout ce qu'il avait l'air de penser.
Il ajouta ce qu'il ferait si celui que je rencontrais n'était pas sympa. Je souris et le regardais. Toujours ce petit côté protecteur et attentionné. Je me mis sur la pointe des pieds et déposai un petit baiser sur sa joue.

- Merci, soufflais-je seulement.

Pas besoin de dire plus de choses, un simple merci suffisait pour exprimer toute la reconnaissance que j'avais envers lui. J'aimais comment il me regardait et veillait sur moi. Je tournai la tête vers le château et gravis les marches pour entrer à l'intérieur.

- Peut-être oui, mais en y repensant, c'était mignon ... Bien que pour celui que tu frappais, ça l'était moins...

Je fis une petite grimace en repensant à la fois où Aiden avait assommé un gars qui me parlait un peu trop d'après lui... Au début, j'avais été en colère et un peu gênée, puis j'avais compris que c'était une certaine façon à Aiden de montrer qu'il s'intéressait à vous. Depuis ce moment-là on avait commencé à se fréquenter. Et le fait d'être à nouveau dans les couloirs du château en compagnie de mon ex faisait remonter encore plus de souvenirs, ce qui n'était pas pour me déplaire. Quelques élèves traînaient par-là et certains jetaient des regards curieux vers l'Auror et moi-même. Mais je m'en fichais. Je fis signe à Aiden de me suivre. Mes appartements étaient situés au deuxième étage, mais je connaissais quelques passages secrets pour m'y rendre sans être vu. Je montais quelques marches des escaliers et après avoir regardé de gauche à droite, je pris Aiden par la main et on se glissa tous les deux derrière une tapisserie. Le couloir était un peu étroit, mais c'était le moyen le plus rapide de m'y rendre.

- Suis moi, dis-je à l'Auror derrière moi.

On marcha pendant quelques secondes en silence et lorsqu'on arriva derrière une armure, je regardais pareil qu'il n'y ait personne et fit signe à Aiden de sortir. La porte de mon bureau était située juste en face de nous. Je sortis ma clé de mon jean et la mis dans la serrure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeMar 21 Avr - 19:15

Pendant un instant, je me retrouvais à cette époque où nous étions étudiant, elle m'emmenait dans les passages secrets, comme quand nous sortions ensemble et qu'on voulait se retrouver seul pendant quelques instants. Tout ceci me faisait sourire, et je me laissais faire sans discuter. Elle venait de m'emmener dans les passages secrets, dans ses endroits que nous aimions prendre parfois pour échapper aux préfet ou professeur. Je devais avouer que parfois, je l'avais emmené braver l'autorité de l'école, main dans la main comme en cet instant. Je la suivais, comme si tout ceci était naturel, en silence. Et enfin, nous arrivions devant la porte de son bureau ou nous rentrions après qu'elle l'ait ouvert. Je regardais les alentours, la décoration qu'elle avait mise, tout en lui disant

« Je ne suis jamais rentré dans le bureau du prof d'histoire de la magie. »

Je chipotais à quelques parchemins qui traînais sur son bureau, regardais la décoration, cette touche d'elle qu'elle avait mise dans ces lieux, les bouquins qu'elle avait placés dans sa bibliothèque, « c'est donc ici ton nouveau chez toi. » Je devais avouer que cela était quelque peu étrange, me retrouve là dans ce bureau rien qu'elle et moi. Je n'étais même pas sûr que ce soit une bonne idée. La retrouver faisait remonter tous ses moments que j'avais vécus avec elle, ces fous rires que nous avions partagés, ces moments complices qui avaient fait le couple que nous étions. Puis je frappais dans mes mains et les frottais l'une contre l'autre

« Alors où sont tes fameuses bouteilles qu'on continue sur notre lancer ? »


Cela n'était pas que je n'avais aucune envie de me replonger dans cette période, je me laisserai volontiers entraîner par Caroline dans cette nostalgie. Mais nous étions devenus si différents, nous avions grandi ensemble dans ces couloirs, vécus quelque chose que je tentais encore de retrouver, mais sans succès jusqu'à présent. Et essayer de retrouver cela avec elle... Disons que nous devions réapprendre à nous connaître. Nous n'avions plus discuté depuis que nous nous étions séparées, plus parler de nos rêves, de nos envies ou encore de nos malheurs. Elle connaissait ma vie, celle que j'avais eu avec ma grand-mère, celle que je n'avais pas eu avec mes parents. Elle était une des seules à savoir ce qui m'était passé par la tête. Mais maintenant cet adolescent qu'elle m'avait connu avait laissé place à une autre personne qu'elle ne connaissait pas vraiment. Bien sûr, les grandes lignes étaient toujours les mêmes, j'étais resté aussi secret qu'avant, peut-être un peu moins jaloux, ou du moins, ça me plaisait de le penser.

Alors puisque nous nous connaissions plus vraiment, ou plutôt que d'autres choses étaient apparues en nous durant tout ce temps, autant apprendre à nous connaître en tant qu'adulte. Pour cela, je voulais savoir ce qu'elle avait vécu en France, je voulais savoir ce qu'elle avait vu, ce qu'elle avait appris et connaitre la nouvelle Caroline Strangler.

« Alors, raconte-moi, comment était la France ? Tu t'y es bien plus ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeMer 22 Avr - 0:39

J'ouvris la porte et entrai à la suite d'Aiden. Celui-ci avait l'air de beaucoup apprécier la décoration puisqu'il détaillait tout dans les moindres détails. Peut-être essayait-il de retrouver un peu la Caroline qu'il avait aimé autrefois ? J'étais toujours la même au fond : joyeuse, optimiste, un peu têtue, enjouée. Mais j'avais aussi grandi, gagnée en maturité, appris de mes expériences et de mes erreurs. Aiden devait sentir que je n'étais plus exactement la même. D'ailleurs lui non plus n'était pas celui que j'avais connu, pas exactement. Je le regardais, physiquement il était toujours le même.

- Eh oui, c'est mon nouveau chez moi, et j'espère.. j'espère que ça va le rester pour un petit moment, dis-je.

C'est vrai, je n'étais pas à l'abri d'un renvoi, d'une mutation. Qu'Est-ce qui me disait que Dumbledore ne serait pas content de mes services ? Après tout, j'étais peut-être une prof qui se mêlait trop de la vie des élèves, qui n'enseignait pas comme une bonne prof, qui n'avait pas de bonnes méthodes, qui n'avait pas assez confiance en elle. Le "clap" des mains d'Aiden me sortit de mes pensées et je repris mon visage souriant :

- Ahah ! Désolée mon cher Aiden, mais je n'aurais qu'une bouteille de whisky..

Je commençais à chercher dans mon petit placard du fond. Mais où Est-ce que j'avais rangé cette bouteille ?! Ah ! La voilà ! Oh mais qu'Est-ce que c'était que ça ?! Je sortis la bouteille et lus.

- Oh, tu as de la chance, j'avais oublié que j'avais ça.. Ca vient tout droit de France : du rosé !

Un ami, un gars d'un soir, m'avait porté cette bouteille et m'avait conseillé de la faire goûter à ma famille. Les Français avaient pas mal de choses bizarres, et j'avais découvert que je n'aimais pas particulièrement leur vin. Mais ce gars m'avait certifié que j'aimerais ce genre de vin, donc autant le goûter avec un ami ! Etant donné que je n'avais ni bureau, ni table, je m'assis sur le lit, les jambes croisées sous moi, invitant Aiden à s'asseoir en face de moi. Je n'avais pas vraiment besoin de bureau, j'en avais déjà un dans ma salle de classe et cela me suffisait. Et le lit était tellement plus confortable. L'ancien Gryffondor me questionna un peu plus sur mon voyage en France. Je souris, tout en lui servant un verre de rosé. Je lui tendis le verre et commençais à remplir le mien :

- Globalement ? Oui. Franchement, c'était génial !

Je marquais un instant, le temps de poser la bouteille au pied du lit et de m'installer correctement. Je regardais la couleur du liquide et poursuivis :

- J'ai beaucoup appris là-bas, j'avais besoin de partir. Après ma 7ème année, je voulais marquer une rupture avec mes années passées ici. Pas que j'étais mécontente ou que je voulais fuir. Je voulais simplement voir et découvrir autre chose. Et la France m'avait toujours un peu attirée...

Je relevais la tête vers Aiden qui m'écoutait avec attention, comme toujours d'ailleurs. Il m'avait toujours accordé beaucoup d'attention quand je lui parlais. Je décidais de goûter cet alcool et même si au début le goût me déplut, une deuxième gorgée me fit changer d'avis. Il n'était pas si mauvais.

- Quand je suis arrivée là-bas, j'étais un peu perdue à mes débuts. Puis j'ai appris à parler cette langue, et je me suis faite une amie qui elle, apprenait l'anglais. Elle m'a beaucoup aidé. Puis tout doucement, j'ai commencé à assimiler la langue française, et même si les études étaient compliquées, je m'en suis pas si mal sorties. Pendant 5 ans, j'ai étudié et puis lors de ma dernière année en France, j'ai fait un remplacement à l'école de Beauxbâtons. Je revenais tous les Noël en Angleterre, dans la famille mais ce dernier Noël m'avait donné envie de rester. Peter allait bientôt se marier et puis, ma vie est ici. J'ai alors envoyé un hibou au professeur Dumbledore et j'ai sauté de joie quand la réponse fut positive. Je m'étais attachée à quelques personnes là-bas et les au revoir furent tristes et douloureux. Mais je retournerai les voir, je leur ai promis

Ce voyage me semblait si loin, alors qu'il y a encore un an j'étais à Beauxbâtons ! Peter n'était d'ailleurs toujours pas marié, ça devait se faire cet été, me semble-t-il. Peter, mon frère moldu. Peu de gens dans le monde sorcier connaissait son existence. Il était vrai que je ne parlais pas beaucoup de lui. Pas que j'en avais honte, loin de là, je l'adorais ! Mais je n'en avais pas beaucoup l'occasion et maintenant beaucoup de choses nous séparaient. Aiden, à qui j'avais confié de nombreuses choses du temps où nous nous fréquentions, savait qui était Peter, même si je ne lui en avais parlé que très rarement. Peut-être même ne se rappelait-il pas qui il était.

- Il est plutôt bon ce rosé... Mais et toi donc Aiden ? Qu'as-tu fait après Poudlard ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitimeVen 15 Mai - 17:59

« Oh ne t’inquiète pas, je suis sûre que tout ira bien. »

Je ne doutais nullement qu’elle resterait professeure, ou du moins professeure dans cette école. Elle avait toujours eu un don pour donner des cours, du moins d’après mes souvenirs. Bien sûr certains cours avec moi avaient pris parfois une autre tournure, mais ça s’était entre elle et moi. Puis elle me parla de ses bouteilles de whisky, ou plutôt de sa bouteille de whisky.

« Oh, c’est déjà ça »

Je m’installais sur son lit, alors que pendant ce temps, elle cherchait après sa bouteille. J’étais impatiente de boire avec elle un petit verre, même si nous avions commencé dans ce bar. Mais dans ce lieu cela était différent, ce verre prenait un tout autre sens. On pouvait sentir qu’on se retrouvait, certes pas de la même façon que lorsque nous étions étudiants, mais cela ne restait pas moins agréable de la retrouver et pouvoir lui parler à nouveau. Mais au lieu de sortir ce fabuleux nectar que nous anglais savions faire, elle sortir un souvenir de son voyage en France.

« Alors, goutons ce vin français. »

Elle commença à servir un premier verre qu’elle me passa, puis un second. Puis elle répondit à ma question me parlant de ce qu’elle avait vécu. J’étais contente de voir qu’elle avait aimé cette expérience. Elle me parla de son frère, me disant qu’il allait se marier. J’étais contente pour lui, contente qu’il ait trouvé chaussure à son pied. Caro, ne parlait pas souvent de sa famille, comme moi, je ne parlais pas de mes parents, enfin moi, je ne savais quoi dire, je n’avais pratiquement pas de souvenir d’eux.

« Peter va se marier. Et ben, je lui souhaite tout le bonheur du monde. »

Je la laissais continuer son histoire, écoutant attentivement ce qu’elle me racontait, et d’ailleurs, son histoire me tira un sourire. Cela n’était nullement un sourire moqueur ou autre, juste un sourire satisfait, content qu’elle se soit plus là-bas. Mais je fus content qu’elle soit revenue, ainsi, je pouvais la voir, venir ici pour lui parler de tout et de rien comme avant pouvoir l’ennuyer et la charrié. Mais maintenant, ce fut à mon tour de lui parler de moi, lui dire ce qui s’était passé dans ma vie. Elle savait que je n’aimais guère, raconter ma vie, cela me donnait souvent l’impression d’être égoïste ce que je détestais. Mais, voilà, elle m’avait parlé de sa vie à Paris, alors je pouvais bien lui parler de la mienne.

« Moi… J’ai couru après le méchant. À dire vrai, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour moi ces dernières années, je me suis consacrée corps et âme à mon métier d’Auror. Donc je n’ai pas grand chose à raconter. Je me suis plongé dans mes dossiers, chercher les mages noirs, attraper les mages noirs, parfois est passé à un cheveu de la mort, et d’autre vois, je m’en suis sortie avec une cicatrice ou deux »

Je lui montrais mon avant-bras, dévoilant ainsi une cicatrice que j’avais héritée après une course poursuite.

« Regarde, celle-là, je poursuivais quelqu’un et son sort le m’a toucher un peu l’avant-bras. J’en ai encore quelques unes dans ce style » je pris une gorgée de mon verre, trouvant cette boisson quand même trop douce à mon goût, même s’il n’était pas mauvais. Puis je repris ma petite histoire « Sinon je suis partie de chez ma grand-mère, je suis retourné vivre dans la maison de mes parents, celle où je suis née. Au début, c’était bizarre de me retrouver entre ces murs, mais je m’y suis habituée. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Empty
Message Sujet: Re: Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden   Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles autour d'un verre - Avec Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» (Talya) Autour d'un verre
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Un verre pour se détendre...
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Les Retrouvailles ... [Pv WoOd]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-