FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 DELILAH の And I've been a fool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dawn R. Blackwood
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

DELILAH の And I've been a fool Empty
Message Sujet: DELILAH の And I've been a fool   DELILAH の And I've been a fool Icon_minitimeLun 15 Avr - 3:03

    Les pieds à peine posés sur la terre ferme Dawn jeta sa batte au sol et se précipita vers un de ses camarades qui ricanait entouré de deux amis, un grognement de rage s'échappant de ses lèvres. « TOI! » Rugit-elle alors que son poing agrippait le col du t-shirt de son coéquipier pour le secouer sans ménagement. « Je peux savoir ce qui ne va pas chez toi?! La prochaine fois que tu as un souaffle entre les mains ne t'avise plus de m'approcher ou je te jure que tu regretteras d'être entré dans cette équipe! » Le silence était tombé sur le terrain de quidditch seuls les cris de la jeune femme retentissaient avec force. Les poings serrés, le souffle court et les yeux emplit d'une colère non cachée elle semblait prête à lui mettre son poing dans la figure à tout instant. Dawn observait le coéquipier qu'elle tenait perdre son sourire suffisant pour la regarder avec une légère appréhension. Il venait surement de comprendre pourquoi la Serpentarde méritait sa place de batteuse dans l'équipe et par le même coup il venait surement de comprendre pourquoi il avait fait une terrible erreur lorsqu'il lui avait lancé le souaffle en plein visage, manquant de justesse de la faire tomber de son balai. Qu'il ait fait exprès ou pas Dawn s'en fichait pas mal, il était hors de question qu'elle se laisse marcher sur les pieds surtout par un pauvre sorcier qui se ratatinait sur place quand elle utilisait un peu de force contre lui. Il ouvrit la bouche mais la jeune femme le secoua de nouveau pour le faire taire, elle ne voulait pas d'excuses ou d'explications, elle voulait lui faire comprendre qu'il y avait des limites à ne pas franchir avec elle. « Ça suffit Miss Blackwood! » La voix du professeur chargé de superviser l'entrainement brisa le silence qui s'était formé autours d'eux. En quelques secondes il se trouva aux côtés de la jeune femme. « Lâchez le immédiatement ou je vous colle des retenues jusqu'à la fin du mois. » Dawn parut hésiter un instant, comme si se retrouver coincée en retenue était une punition acceptable si en échange elle pouvait passer ses nerfs sur son camarade. Elle avait conscience qu'elle jouait dangereusement avec les limites et que son directeur de maison ne fermerait pas bien longtemps les yeux sur ses accès de violence. Après une seconde de battement et un nouveau regard plein de menaces elle lâcha le col de son camarade, n'oubliant pas de le bousculer par la même occasion. Comme pour empêcher toute nouvelle bagarre d'éclater le professeur pris aussitôt les choses en main. « Tout le monde aux vestiaires vous en avez assez fait pour aujourd'hui! Quand à vous allez donc voir l'infirmière pour soigner ça. » Une grimace apparue sur les traits de la jeune femme alors qu'elle portait une main à son visage pour inspecter les dégâts laissés par le souaffle, sa pommette droite était enflée et sa peau était anormalement chaude sous ses doigts, son œil semblait aussi avoir pris un coup car elle avait mal quand elle fermait les paupières. Un cocard était certainement déjà en train de se former, il ne manquait plus que ça.

    Après avoir rapidement rangé son balai et ses protections Dawn pris la direction du château, le professeur avait raison un tour à l'infirmerie était nécessaire si elle ne voulait pas se promener avec un visage contusionné et douloureux. Elle maudit intérieurement le joueur qui lui avait fait ça à chaque fois qu'elle croisait des élèves, ceux-ci ne manquaient pas de la dévisager sur son passage. Ce ne fut qu'une fois dans l'infirmerie qu'elle comprit réellement leurs regards. En attendant l'infirmière elle eut tout le temps d'observer son reflet dans un miroir disposé au mur. Comme elle s'en doutait le souaffle avait laissé des traces importantes sur sa peau. La partie droite de son visage était enflée et des bleus violacés y apparaissaient déjà, prenant place sur sa pommette et son œil. Dawn sentie une nouvelle vague de rage s'insinuer en elle, celui qui avait fait ça avait intérêt à faire profil bas si il ne voulait pas avoir affaire à elle de nouveau, elle se montrerait bien moins conciliante. L'arrivée de l'infirmière chassa rapidement ces sombres pensées, en voyant le visage de la jeune femme elle eut une légère grimace mais ne fit pas de commentaires, se contentant de demander des explications. Tout en lui expliquant à quel point son coéquipier c'était montré faussement maladroit Dawn la regarda préparer un onguent. Le remède avait une odeur affreuse mais Dawn ne dit rien, il allait permettre de soigner sa blessure et d'en effacer les traces en à peine une heure elle pouvait bien supporter ce désagrément. La fraicheur de la crème sur sa peau abimée lui fit du bien, même si elle allait devoir attendre pour retrouver une apparence normale elle pouvait déjà sentir la douleur s’atténuer jusqu’à n’être plus qu’un bref élancement sourd. Après avoir remerciée l’infirmière Dawn sortie de l’infirmerie et prit la direction de sa salle commune. L’heure du déjeuner était déjà bien entamée mais elle n’avait pas faim. Elle se sentait sur les nerfs, comme prête à exploser et elle n’avait aucune envie d’affronter les regards curieux de ses camarades ou les chuchotements que son œil au beurre noir ne manquerait pas de provoquer. Alors à la place elle franchit la porte de sa salle commune, satisfaite de la découvrir vide à cette heure de la journée. Un papier coloré sur le panneau d’affichage attira son attention, ce n’était qu’une nouvelle petite annonce d’un élève qui cherchait à échanger des cartes de chocogrenouilles, Dawn n’y prêta même pas attention, mais en revanche le papier d’à côté était bien plus intéressant à ses yeux. C’était la liste des sorties prévues à Pré-au-Lard et une était planifiée pour le jour même. Parfait. Elle avait vraiment besoin de se changer les idées et cette sortie en serait l’occasion.

    Depuis plusieurs jours Dawn avait l’impression que sa vie s’écroulait sous ses yeux, tout foutait le camp et elle ne savait plus quoi faire ou comment réagir. Elle était tellement perdue que s’en était douloureux. Le désastre du cours de divination avait déjà été une épreuve difficile à accepter, elle avait beau se répéter que ce qu’elle avait vu n’était qu’une vision provoquée par le thé, que ce n’était pas réel elle ne pouvait pas supprimer ces images de son esprit. Cette vision d’elle-même, portant la marque des ténèbres et ces paroles insinuant qu’elle avait commis le pire et que ça lui avait plût, lui avait glacé le sang. Ce n’était qu’une hallucination mais au fonds elle savait que c’était aussi bien plus, elle savait que c’était exactement ce que ses parents attendaient d’elle, que si elle voulait enfin pouvoir être l’objet de leur attention elle devait prendre la voie qui semblait toute tracée pour elle. Quelque part elle s’en était toujours doutée, être née Blackwood signifiait qu’elle devait adopter la ligne de conduite de ses parents mais elle n’y avait jamais réellement songé et là elle s’était littéralement pris la révélation en pleine figure. Elle devait choisir le Seigneur des Ténèbres et rien que cette idée la rendait malade. Et il y avait eu Elwan. Elwan qui l’avait embrassée alors qu’elle s’attendait à tout sauf à ça. Il l’avait totalement prise au dépourvu et il avait provoqué le chaos en elle. Depuis elle le fuyait, elle faisait son maximum pour ne jamais se retrouver face à lui. Elle avait peur, de ce qu’il pouvait avoir à lui dire, des explications qu’ils pourraient avoir. Et elle avait peur parce que cet instant précis où leurs lèvres s’étaient rencontrées ne cessait de lui revenir en mémoire, la laissant le souffle coupé et le cœur affolé. Une foule de sentiments contradictoires se déversaient en elle et elle ne savait plus comment les gérer. Elle avait besoin d’oublier et cette sortie à Pré-au-Lard serait parfaite pour ça. Sans attendre elle se dirigea vers son dortoir où elle échangea sa tenue de quidditch contre un jean noir et un pull épais. Sa cape posée sur ses épaules elle se fraya un chemin parmi les élèves qui franchissaient déjà les portes du château.

    ***

    Le verre claqua lorsque Dawn le reposa sur le bar, elle ne savait plus vraiment ce qu’elle était venue faire ici ni depuis combien de temps elle était assise là à boire en silence, tout ce qu’elle savait c’était que la sensation de brûlure que l’alcool laissait dans sa gorge avait disparue depuis longtemps. En fait, elle n’avait plus réellement conscience de tout ce qui se passait autours d’elle, et elle s’en fichait pas mal. Elle avait vaguement conscience d’avoir commandé son premier verre dans l’espoir de faire taire la tempête qui se déchainait en elle, d’endormir tous ces sentiments qui la perturbaient tant, et elle avait l’impression d’avoir plutôt bien réussi. Peut être même un peu trop. En fait tous ses sentiments étaient littéralement brouillés en elle, elle se sentait comme engourdie tout ce qui se passait autours d’elle lui paraissait lointain, les sons étaient étouffés et les visages incertains. Sa tête lui paraissait étrangement légère, ou particulièrement lourde, elle avait du mal à savoir. Le sorcier assis à ses côtés depuis un moment se leva, laissant sa chaise vide, apparemment déçu de voir qu’elle n’avait absolument pas l’intention de partir à ses côtés. Dawn n’y prêta même pas attention, elle était venue pour oublier, pas pour se trouver de la compagnie. Elle avait déjà oublié son visage de toute manière. Quand a son nom elle n’avait même pas eu la politesse de l’écouter. Elle passa une main maladroite dans ses cheveux et fit un geste flou en direction du serveur. Il lui jeta un regard contrarié qu’elle tenta d’ignorer de son mieux, mais il lui servit tout de même une nouvelle vodka étrangleuse. Comme éteinte, elle fixa un instant son verre avant de le porter à ses lèvres en buvant plus de la moitié d’un coup. L’alcool se déversa dans sa gorge avec une facilité déconcertante. Maintenant qu’elle ne ressentait plus rien tout était plus facile.

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

DELILAH の And I've been a fool Empty
Message Sujet: Re: DELILAH の And I've been a fool   DELILAH の And I've been a fool Icon_minitimeMar 16 Avr - 17:57






Dawn Delilah


Mon poste d'enseignante de soins aux créatures magiques impliquait un peu plus que les autres postes d'enseignant de l'école. Je devais toujours m'occuper de ces animaux, donc si j'avais un animal malade, je devais m'en occuper, peu importait l'heure de la journée. C'était un plaisir pour moi, je trouvais cela normal vu mon poste de toute façon. C'était comme si je leur renvoyais la pareille. Ils m'aidaient pour donner mes cours et moi je m'occupais d'eux s'ils en avaient besoin. Nous vivions en équilibre. C'est ce qui est arrivé ce jour-là, je me suis rendu compte en fin de journée qu'il y avait un niffleur de blessé et je devais m'en occuper. Ce n'était rien de grave, par contre, j'étais en charge de les soigner et de me procurer l'équipement pour le faire. Malheureusement, l'infirmerie de l'école n'avait rien pour soigner les créatures magiques. J'avais une bonne réserve moi-même, mais je me suis rendu compte après m'être occupé de ce charmant niffleur blessé à une patte, que j'allais manquer de bandage et de désinfectant.

J'ai donc laissé la petite boule de fourrure noire pour aller chercher le nécessaire, pour m'en occuper le lendemain, à Pré-Au-Lard. Une sortie était prévue pour les élèves au même endroit ce jour-là, j'allais donc pouvoir faire un petit tour en ville et papoter avec d'autres collègues ou bien des élèves qui le voulaient bien, pourquoi pas. Je suis donc allée enfiler des vêtements plus propices à la balade en ville, enfilant un manteau bleu foncé et un chapeau de la même couleur pour me protéger de la neige qui pourrait tomber. À cette période de l'année c'était plus que probable. Je suis donc partie vers Pré-Au-Lard ainsi vêtue et je me suis rendu chez apothicaire, où je pourrais trouver tout ce dont j'avais besoin pour mon niffleur et probablement pour d'autres créatures dans le futur. J'ai papoté quelques instants avec le tenancier de la boutique, un bonhomme bien sympathique que j'appréciais beaucoup. Il me demandait des nouvelles d'un hippogriffe que j'avais soigné quelques mois plus tôt. Il n'y avait rien eu de bien alarmant, seulement une patte cassée qui s'était parfaitement remise. C'est donc sur ces belles paroles que j'ai laissé l'apothicaire et que je me suis mise à trainasser un peu dans les rues de Pré-Au-Lard.

Frigorifiée par la température extérieure, le vent et la neige avaient décidé de commencer à se manifester, je suis entrée dans un bar pour me réchauffer un peu et prendre une bieraubeurre, pourquoi pas. Cependant, quelque chose a attiré mon attention et m'a fait réfléchir un peu. L'une de mes élèves se retrouvait assise au bar et a regarder sa posture, elle ne semblait pas réellement dans un état normal. Je suis restée debout quelques instants à l'observer, histoire de voir si elle était seule ici et pour être certaine à propos de ma déduction. Dawn était complètement saoule. J'ai fini par me décider, c'était mon rôle après tout, de me rapprocher de la jeune fille et de m'asseoir à la place qu'un jeune homme venait de libérer. Une chance pour moi comme pour elle je dirais. J'ai donc pris place à la gauche de la brunette, retirant mon chapeau et mon manteau pour les placer sur le dossier de ma chaise. En même temps, j'essayais de réfléchir à ce que je pouvais lui dire. Autant se mettre à l'aise.

    « Je prendrais une bieraubeurre et un jus de citrouille pour la jeune fille s'il vous plaît. »


J'ai placé quelques noises sur le comptoir alors que le serveur me faisait un hochement de tête, l'air soulagé qu'on s'occupe de cette cliente plus qu’éméchée. Je me suis retournée vers la jeune fille, un léger sourire sur les lèvres, essayant de la mettre à l'aise, elle aussi.

    « Bonsoir Dawn, comment vas-tu ? »


Il faut bien commencer par le commencer. Soit elle avait quelque chose à fêter pour avoir autant bu, au bien au contraire elle avait des soucis par-dessus la tête pour s'être rendue à un tel état d'ivresse.

« And I've Been a Fool. »

© Macha




Revenir en haut Aller en bas
Dawn R. Blackwood
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

DELILAH の And I've been a fool Empty
Message Sujet: Re: DELILAH の And I've been a fool   DELILAH の And I've been a fool Icon_minitimeMar 25 Juin - 16:58


    Dawn regardait son verre à moitié vide avec un calme et une décontraction étonnante pour la situation. Quiconque ne prêtait pas attention à elle ne pourrait deviner l'état dans lequel elle était. Dans lequel elle s'était elle même mise. Contrairement à certains lorsqu'elle dépassait les limites avec l'alcool elle n'agissait pas n'importe comment, elle ne hurlait pas après les tableaux et ne se mettait pas à danser sur les tables ou à vouloir faire des expériences qui nécessitaient un crapaud vivant et une potion d'enflure. Si cela avait été le cas cela aurait surement fait un moment que le barman l'aurait mise à la rue. A vrai dire il était rare que Dawn boive autant et c'était bien la première fois qu'elle le faisait seule, sans la compagnie de ses camarades de Serpentard pour la pousser à prendre un nouveau verre. A aucuns moments elle n'avait donc pu prévoir comment elle allait réagir. En fait elle ne savait même plus si elle avait prévu dès le départ de boire autant. Elle était habituée à consommer de l'alcool, pas que cela lui arrive souvent mais elle ne se privait jamais de prendre un verre lorsqu'une fête clandestine était organisée dans le château. Même lorsque ses parents organisaient des réceptions et autres soirées mondaines ennuyante elle en profitait pour gouter à des boissons plus adultes et raffinées, tout cela sous les regards pleins de reproches de ses géniteurs qui ne pouvaient plus lui interdire de boire de l'alcool maintenant qu'elle était majeure aux yeux du monde sorcier. Elle connaissait donc aussi bien le gout du vin ou du champagne que celui de boissons telles que la vodka étrangleuse ou le whisky pur feu qui peuplaient les soirées du cachot n°7 de Poudlard. Cependant elle avait toujours fait attention à ne jamais se retrouver saoule, lorsqu'elle était au château elle savait qu'elle risquait gros à se faire prendre dans cet état et lorsqu'elle était chez elle elle savait que ses parents ne laisseraient pas passer un tel écart de conduite. Elle avait déjà tituber dans les cachots, eu du mal à monter les escaliers de son dortoir et elle s'était réveillée de nombreuses fois avec un mal de crâne infernal sans jamais se retrouver complètement sous l'emprise de l'alcool. Elle n'avait jamais réellement dépasser la limite, elle avait flirter avec plusieurs fois sans jamais la franchir. Mais toutes ces jolies résolutions avaient volées en éclats au moment où elle s'était rendue compte que son deuxième verre de vodka n'avait aucuns effets sur tous les sentiments contradictoires qui lui déchiraient le cœur et l'esprit. Alors elle avait pris un troisième verre, puis un quatrième. Tout était bon pour faire taire ces émotions qu'elle ne voulait pas avoir à gérer. Elle ne pouvait pas y faire face, pas maintenant, alors elle avait choisi de les fuir, de les noyer sous l'alcool. Et elle avait réussi, sacrifiant par la même occasion sa sobriété et tous ses sens.

    Les doigts toujours serrés autours de son verre Dawn se rendit compte avec étonnement que le serveur venait de déposer un nouveau verre devant elle. Elle fronça les sourcils, elle ne se rappelait pas avoir commander un nouveau verre surtout que le siens n'était pas encore vide et qu'elle n'était même pas sûre de pouvoir se faire encore comprendre. Sans réagir elle observait d'un air perturbé sa nouvelle boisson, sa couleur orange semblait lui indiquer qu'il s'agissait d'un jus de citrouille mais elle ne comprenait pas pourquoi c'était devant elle que ce trouvait ce verre. « Bonsoir Dawn, comment vas-tu ? » La Serpentarde sursauta violemment en entendant quelqu'un s'adresser à elle. Sortant de ses interrogations sur son verre elle se tourna vers sa droite pour voir qui l'avait rejoint dans le bar, presque aussitôt une expression d'incompréhension complète se peignait sur son visage. A sa droite se tenait un homme d'un certain âge, une bièreaubeurre posée devant lui il était en pleine conversation avec un autre homme plus jeune à ses côtés et ne prêtait pas la moindre attention à la jeune femme. Perdue Dawn le fixa pendant de longue secondes, tentant de comprendre pourquoi ça ne pouvait vraisemblablement pas être lui qui lui avait parlé. L'alcool lui embrouillant complètement les pensées Dawn resta plantée là, l'air confuse, pendant un moment avant de se rappeler qu'elle possédait aussi un côté gauche et que la voix pouvait venir de là. Bien que peu convaincue elle se décida à se tourner de l'autre côté. Lorsque le professeur Rosebury entra dans son champs de vision -limité et troublé par la vodka- elle eut un mouvement de recul qui faillit la faire tomber de sa chaise haute.« Oh. Salut. » Marmonna-t-elle d'une voix éteinte comme si de rien n'était tout en se rattrapant au bar et en ramassant sa fierté comme elle le pouvait. Elle oubliait complètement que si elle ne dépassait pas les limites le règlement voudrait qu'elle soit tout de même un peu plus courtoise face à un professeur. Tant pis, elle aurait pu faire bien pire. Comme lorsque Marshall Harwicks s'était mis à la tutoyer en plein cours et que Calixte Webster avait déclencher une bagarre. A moins que ce ne soit le contraire? Elle ne savait plus très bien et maintenant qu'elle y repensait ça ne l'intéressait pas vraiment.

    Son regard fit plusieurs fois le chemin entre le verre de jus de citrouille qui venait d'arriver devant elle et la professeur qui était maintenant assise à sa gauche. C'était surement Mlle Rosebury qui avait fait venir cette boisson pour elle, elle ne voyait pas d'autres explications et elle n'avait pas franchement envie d'y réfléchir davantage. Lâchant son verre pour attraper celui que l'on venait de lui offrir Dawn adressa un petit signe de tête à sa professeur pour la remercier. Pas du tout consciente que la situation était vraiment étrange, se retrouver dans un bar avec un de ses professeurs n'était pas vraiment une habitude des élèves de Poudlard. Bien au contraire. La Serpentarde porta le verre à ses lèvres avant de le retirer vivement en manquant de s'étrangler. Une grimace déforma ses traits le gout sucré du jus de citrouille dans sa gorge irritée par l'alcool était surprenant et plutôt désagréable. Elle porta un regard vexé sur son verre avant de vider résolument le reste de sa vodka dans le jus orangé. Ignorant royalement le regard contrarié de sa prof elle gouta à sa nouvelle boisson. Ce n'était pas encore ça mais au moins elle n'avait pas envie de tout recracher sur le champs. « Maintenant ça va beauuucoup mieux. » Elle reposa tout de même son verre sans le terminer, elle avait avalée trop de vodka les autres boissons l’écœuraient maintenant. Elle tenta d'adresser un sourire à sa professeur  sans pour autant savoir si elle y était parvenue ou si elle avait du se contenter d'une moue incertaine. Elle était tellement habituée à mentir que même en ayant trop bu elle ne pouvait se défaire de cette manie. Mais quelque chose au fonds d'elle lui disait que ces paroles sonnaient trop faux pour que Miss Rosebury la croie, enfin, c'était peut être dû à l'expression peinte sur son visage. Elle secoua alors la tête, pas trop fort pour ne pas avoir la tête qui tourne mais surement un peu plus longtemps que la normale l'aurait voulut, abandonnant son faux sourire. « Qu'est-ce qui va pas chez moi? » Demanda-t-elle a demi-voix tout en repoussant son verre presque vide, de toute manière elle jugeait son mélange maintenant imbuvable. Elle regarda sa professeur sans la voir avant de laisser ses yeux dériver dans la salle.

    « Oh une dinde. » Lâcha-t-elle soudainement comme si les paroles qu'elle avait prononcées avant n'avaient jamais existées. Pas du tout perturbée par le fait qu'une dinde n'avait rien à faire en liberté dans les rues de Pré-au-Lard. Son visage était résolument tourné vers la devanture du bar dont le mur en verre laissait voir la rue enneigée et assombrit par la nuit tombante. « Cool... » Au dehors une petite silhouette se détachait sur le sol blanc, mais contrairement à ce que l'alcool faisait croire à la Serpentarde il ne s'agissait pas d'une dinde mais tout simplement d'un -très gros- chat de gouttière. Persuadée d'avoir raison Dawn descendit sans attendre de sa chaise pour sortir. Mais le sol ne lui parut pas particulièrement stable et elle trébucha, se retenant de justesse au dossier de sa chaise pour ne pas tomber. D'un geste elle enroula maladroitement son écharpe autours de son cou et repoussa ses cheveux qui la gênaient. Elle voulait sortir et ce n'était pas un sol pas droit qui allait l'en empêcher, ça allait juste être un peu plus compliqué que prévu. Sans faire attention à sa professeur, ni à ce qu'elle devait penser d'elle au moment présent elle entrepris d'attacher sa cape doublée de fourrure. Elle se débattit pendant un instant avec l'attache avant de parvenir à la mettre d'une manière qui lui paraissait la plus correcte possible. Elle était décidée à sortir voir cette dinde qui se promenait dans le village et c'était ce qu'elle allait faire. Enfin, dinde, chat, c'était du pareil au même. Non?

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

DELILAH の And I've been a fool Empty
Message Sujet: Re: DELILAH の And I've been a fool   DELILAH の And I've been a fool Icon_minitimeJeu 27 Juin - 22:03






Dawn Delilah


L'alcool pouvait montrer des facettes de notre personnalité que nous voulions parfois garder caché. Personnellement, je n'étais pas portée vers la boisson. Bien sûr, je buvais comme n'importe qui, mais toujours avec modération, un petit verre par-ci par-là, rien de bien excessif. Cependant, et malheureusement, ce n'était pas le cas de tout le monde. J'avais connu des gens portés sur la bouteille durant mes voyages. Contrairement à ce que nous pourrions croire, ce ne sont pas eux qui réagissent le moins bien à la boisson. Ce sont ceux qui sont plus modérés sur leur consommation qui finissent le plus par déraper. Ceux qui boivent souvent ont un métabolisme qui s'habitue peu à peu à la boisson. Ce n'est pas le cas des autres, et ce n'était surtout pas le cas de la jeune élève à mes côtés Je ne savais pas ce qui l'avait poussé dans cette direction ce jour-là, mais je pouvais m'en douter. Je ne connaissais que très peu cette élèves. Par contre, je connaissais les maux qui pouvaient autant affecter une adolescente. Nous passions toutes par les mêmes étapes, à quelques nuances près. Je soupçonnais donc soit un problème familial ou bien un souci de garçon. Elle aurait très bien pu se retrouver aussi saoule pour fêter quelque chose, par contre, en la voyant seule comme maintenant, je doutais de plus en plus que ce soit la réponse à cette beuverie. Dans mon cas, ça avait été un souci de garçon. Arthur m'avait brisé le cœur, il l'avait piétiné sauvagement et j'avais eu de la difficulté à me remettre de cette peine. J'avais eu de la chance d'avoir Shane à mes côtés pour m'épauler pour reprendre pied dans la réalité. Il m'avait reconstruite, petit morceau par petit morceau. Malheureusement pour la jeune fille à mes côtés, elle était assise seule à ce comptoir et semblait méditer je ne sais quelle pensée profonde.

Je m'étais assise à ses côtés pour essayer de voir à quel point elle était tombée dans l'alcool. Sa réaction à mes quelques mots me répondit assez rapidement, elle en avait beaucoup trop bu. Au lieu de se tourner vers moi pour répondre à ma question ou simplement me regarder, Dawn s'était tournée vers son autre voisin sans comprendre ce qui se passait. Je dû me retenir de rire, il fallait bien que je reste professionnelle, à tout le moins compréhensive. Je suis restée calme à ses côtés, ne la brusquant pas et attendant qu'elle comprenne que j'étais assise de l'autre côté. J'ai pris une gorgée de ma bieraubeurre alors qu'elle finissait par se tourner vers moi. Sa réflexion était au ralenti, certes, mais au moins elle y arrivait encore, ce qui n'était pas toujours le cas. Son mouvement de recul lorsqu'elle me vit me montra qu'elle ne s'attendait pas à me voir. Bien peu d'élèves s'attendaient à voir des membres de corps enseignant en dehors de leur salle de classe. Comme si nous ne vivions que dans ces pièces. C'était complètement illogique, mais j'étais pareille à leur âge alors je ne pouvais pas leur en vouloir. Surtout dans le cas de la brunette assise à mes côtés, elle était encore plus excusée. Elle me salua rapidement, ce qui était plutôt bon signe et elle regarda le verre de jus de citrouille que le barman venait de lui donner. Elle finit par comprendre que c'était bel et bien à elle et me remercia d'un signe de tête avant d'en prendre une bonne gorgée. Elle retira aussitôt le verre de ses lèvres avec une grimace de dégoût. Elle ne semblait pas trop apprécier le breuvage. Elle se saisit de son autre verre et vida le reste d'alcool dans le jus de citrouille.

Je ne pus que froncer les sourcils face à cette réaction de la Serpentard alors qu'elle prenait une nouvelle gorgée de son breuvage. Alors que la jeune fille me disait que ça allait beaucoup mieux avec son petit assaisonnement, j'ai levé les yeux vers le plafond, découragée. Dawn se tourna vers moi à nouveau avec une tentative de sourire qui se révélait fatigué. Bien qu'elle m'ait dit qu'elle allait mieux, je n'y croyais pas trop. Ce n'est pas un verre de jus de citrouille arrosé de vodka qui réglait les problèmes et ce n'était surtout pas pour son simple plaisir qu'elle s'était retrouvée ainsi dans ce bar. Elle finit par secouer la tête, négativement comme si elle se rendait compte que ce qu'elle me disait sonnait complètement faux. Elle posa une question sans réel destinataire qui m'aiguilla sur ce que je pensais. Elle avait des problèmes et ne s'y retrouvait plus. Les yeux de la brunette se tournèrent vers moi, mais s'égaraient beaucoup plus loin.


    « Qu'est-ce qui se passe Dawn ? »


Je l'avais appelée par son prénom histoire de ne pas créer de barrière inutile. Généralement, nous observons un protocole de politesse plutôt serré, mais dans un cas comme présentement, je le laissais de côté. De toute façon, j'aurais tout aussi bien pu parler à une sourde. Elle regardait autour d'elle et ne semblait pu me voir. Au contraire, elle voyait des choses qui n'étaient pas réellement là. Sans prévenir, elle sembla voir une dinde. Je me suis tournée de tous les côtés pour essayer de voir l'oiseau, mais je n'y suis pas arrivée. La jeune fille regardait avec détermination le devant du bar et je me m'y à regarder au même endroit. La seule chose que j'y voyais, c'était de la neige, des passants et un chat. Était-elle assez saoule pour confondre un chat et une dinde ? Il semblerait que oui. La pauvre fille allait être dans un état lamentable le lendemain matin. Je la vis descendre de sa chaise et avoir de la difficulté à rester droite. J'ai rapidement tendu les mains pour la retenir, mais elle y arriva par elle-même. Je me suis levée à mon tour, la suivant de près mais n'agissant pas tout de suite pour ne pas la brusquer. Je l'ai regardée se débattre avec son foulard et sa cape en fourrure. Elle sembla décidée à aller à l'extérieur et c'est par là que nous nous sommes dirigées.


    « Bonne idée, le grand air va vous faire du bien.  »


Nous sommes donc sorties à l'extérieur et l'air froid vint me fouetter le visage. C'est là que j'ai vu de plus près la fameuse «dinde» que mon élève disait avoir vue. Je ne savais pas trop si je devais lui dire que c'était un chat ou bien la laisser dans son idée d'oiseau. Je me suis tournée vers elle, pour voir sa réaction à cet oiseau plutôt velu. Je me suis dis que ce n'était pas une nécessité de le lui dire tout de suite, il fallait mieux essayer de creuser ce qui l'a poussée à venir boire autant.

    « Dite moi Dawn, vous fêtiez quelque chose pour venir boire comme ça ? »


Je savais très bien que ce n'était pas une fête, mais il valait mieux que je tourne ça au positif pour au lieu de tout de suite présager le pire. Il valait mieux que ce soit elle qui me dise ce qui se passait, que ce soit elle qui me parle de ce qu'il y avait de négatif. On ne sait jamais comment peuvent réagir les gens sous l'effet de l'alcool. Je l'ai donc suivie dans sa chasse à la dinde velue dans les rues de Pré-au-Lard.

« And I've Been a Fool. »

© Macha


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


DELILAH の And I've been a fool Empty
Message Sujet: Re: DELILAH の And I've been a fool   DELILAH の And I've been a fool Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

DELILAH の And I've been a fool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» fool them [PV]
» (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !
» Smash the Fool ! [PV Batman]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Daily Prophet V1.0 :: Pensine des RPs-