FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 it's nice to see you again. - lola.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeVen 23 Nov - 22:06

it's nice to see you again


flashback, 1980.

« Une patiente vous attend en salle treize. » Il termina son café avant de suivre la sorcière de santé. Ses pauses au travail étaient souvent raccourcies par l'arrivée d'un nouveau patient. Noah aurait pu s'en formaliser si il n'avait pas autant apprécié son métier. Il entra dans la salle. Une jeune femme blonde était allongée sur un lit, l'air mal en point. Elle était jolie, et assez jeune. Noah ne lui donnait pas plus de vingt ans. La sorcière de santé ouvrit le dossier et récapitula : « Loletina-Rosalinette Wolff, dix-sept ans, a fait une mauvaise chute de balai. » Il eu un sourire à l'entente du prénom de la jeune fille. Ce ne devait pas être facile à porter. « Pourquoi a t-elle été transférée à Sainte Mangouste ? » demanda t-il. La blonde n'allait clairement pas bien, mais il ne s'imaginait pas que son cas allait au delà des compétences de l'infirmière de Poudlard. La sorcière de santé haussa les épaules et dit simplement : « Peut être que l'infirmière était absente. »

____________

L'air froid de novembre parvint à se glisser sous ses vêtements. Noah frissonna. L'hiver était triste, morne, glacial et il détestait sortir par un temps pareil. En général son travail l'occupait suffisamment en journée pour qu'il n'ait pas l'envie de sortir, sauf pour un verre histoire de se détendre. Mais sa deuxième activité, sécrète et assez illégale, lui prenait également du temps. En temps que Mangemort, Noah devait retrouver l'un des siens dans une ruelle de Pré Au Lard pour que ce dernier lui transmette la date de la prochaine réunion, et lui confie une mission. Ce moyen était plus fiable que de simples lettres qui pouvaient facilement être interceptées, et les Mangemorts évitaient de tous se regrouper publiquement au même endroit. La bataille était proche, disait-on. Et plus elle approchait, plus Noah se demandait si il avait réellement envie d'y participer ou non.

Malgré la météo peu clémente ce samedi, les rues de Pré Au Lard étaient animées. Noah mit un certain temps avant de réaliser que la plupart des passants étaient assez jeunes, et probablement étudiants à Poudlard. Ce samedi devait être l'un de leur jour de sortie. Il soupira. Sa rencontre avec l'autre Mangemort passerait inaperçue au milieu de toute cette foule mais il ne supportait pas de se faire bousculer par des troisièmes années un peu trop agités, ou de voir un groupe d'amis simplement rigoler entre eux. Poudlard lui manquait. Tout lui semblait si simple à cette époque.

La ruelle où il avait rendez-vous lui sembla vide au premier coup d’œil. Il s’avança et au bout de quelques pas une main se posa sur son épaule. Il ne bougea pas et l'autre grogna. Visiblement il avait espéré lui faire peur. Noah se tourna et remarqua enfin les contours bien nets de l'autre Mangemort. Il avait utilisé un sortilège de désillusion, qui lui permettait de se fondre dans l'environnement sans disparaître totalement. Après quelques politesses froides, le Mangemort entra dans le vif du sujet. « Lundi, une heure avant minuit, l'endroit habituel. » Noah acquiesça. Cette réunion n'allait pas être comme les autres, il le sentait. Ils ne se réunissaient pas pour intégrer un nouveau Mangemort ou recevoir des ordres, c'était autre chose. « Ma mission ? » demanda t-il d'un ton sec. Il n'avait pas envie de s'attarder. Il était pressé de rentrer chez lui et de s'installer confortablement dans son canapé pour lire la gazette. A moins qu'il ne décide d'aller faire un tour au chaudron baveur... « Leverson veut que tu te renseignes auprès d'une des serveuses du Trois Balais. Elle aurait entendu des professeurs de Poudlard discuter à propos de Dumbledore. Obtiens les informations, et envoies-moi un parchemin si elles sont utiles. » Ils furent surprit par deux élèves - un couple - s'avançant dans la ruelle, manifestement en recherche de tranquillité eux aussi. Noah s'éloigna calmement, comme si il ne s'était jamais arrêté, alors que l'autre Mangemort tentait de se dissimuler mieux.

Avant de rentrer chez lui, Noah décida d'aller faire un tour du côté des Trois Balais. Ce n'était pas avec le nombre impressionnant d'élèves qu'il pourrait obtenir quoique ce soit aujourd'hui mais il voulait voir à quoi elle ressemblait. Il emprunta dans l'artère principale, et s'arrêta net lorsqu'il reconnu un visage dans la foule : une jeune fille, jolie blonde, nommée Lola. Il aperçut ses yeux clairs, son nez fin et son sourire rayonnant l'espace d'une seconde avant qu'elle ne disparaisse de nouveau dans la foule. Il décida de ne pas s'arrêter. Il avait un plan en tête concernant la jeune fille mais il ne pourrait pas en faire l'application là, maintenant, devant tous ses camarades. Et il ne savait pas quelle serait sa réaction... Leur dernière rencontre avait été assez étrange : sous l'effet de la magie apaisante, qui avait un peu tendance à emmener dans les patients dans un pays lointain et merveilleux, la jeune fille l'avait embrassé. Outre le fait qu'elle soit sa patiente, elle avait dix ans de moins que lui. Surpris par le baiser, il l'avait prolongé l'espace d'une seconde avant d'y mettre. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas goûté aux lèvres d'une femme. Il avait été très gêné de ce contact, avant d'y réfléchir de manière plus rationnelle : Lola avait du sang des MacNair dans les veines, et elle était métamorphomage : elle pourrait faire une alliée de choix. Noah avait une idée et une attente bien précise pour elle.

Le pub était bondé mais le sorcier parvint à repérer la serveuse dans la foule : une jolie brune souriante et l'air sympathique. Il ne la connaissait pas mais savait qu'il ferait très bientôt sa rencontre. Il ne s'attarda pas et décida de prendre une rue plus isolée pour transplaner. Ses pas le conduisirent finalement non loin de la cabane hurlante. Il regarda la bâtisse, d'un air fasciné. Il s'était toujours demandé si elle était réellement habitée par des esprits magiques. Il n'était pas décidé à trouver la réponse mais son regard fut attiré par une silhouette qui semblait s'y rendre. Cette silhouette n'aurait sans doute pas retenue son attention si il n'y avait pas eu cette chevelure blonde... Lola ! Ses jambes se décidèrent avant lui et il la suivit discrètement.

De près, la cabane hurlante semblait moins effrayante.. Ou plus selon les points de vue. Elle avait l'air fragile et prête à s'écrouler. Il n'y avait plus aucun carreau aux fenêtres et il ne restait que des lambeaux déchirés des rideaux. Lola entra, il la suivit. A peine était-il entré qu'il s'exclama : « Quel drôle d'endroit de détente pour une jeune fille ! » Il ne souriait pas mais un air malicieux se trouvait dans ses yeux. Il ne voulait pas la faire rire, mais la provoquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeSam 24 Nov - 18:16

it's nice to see you again. - lola. Tumblr_mdtjcqJ8r61rk2f4lo1_500

“ Why do i have to beg when all
thats left is a memory forsaken. ”

Une chute provoquée par cet imbécile. Elle revoyait le sol s'approcher d'elle à une vitesse ahurissante. Elle se souvenait s'être dit qu'elle allait mourir, imaginant son corps se fracasser contre le sol. Puis, le noir total. Blackout. Le néant sans un seul rêve pour ensuite se réveillée en pleine confusion. Elle avait du mal à se rappeler même de qui elle était. L'infirmière était malade, ironie du sort et Lola était inconsciente. La direction avait donc prit les forces nécessaire et avait fait transféré la jeune femme à Sainte-Mangouste où ses yeux bleutés s'étaient ouvert sur un plafond blanc lui étant inconnu. Un homme était arrivé pour porté secours à son regard emplis de questions sans réponses. D'une beauté époustouflante, Loletina se souvenait avoir fixé son visage d'ange pendant de longues minutes sans vraiment écouté les paroles qu'il lui disaient. Sa confusion lui faisait ressentir des trucs qu'elle n'avait jamais connu avant. Son attirance envers lui était immense en cet instant. Comme si tout son corps ne voulait qu'une chose, bien malgré elle. Elle avait lutté contre cette chose effrayante qui lui donnait l'impression de perdre pieds. S'agrippant au lit dans lequel elle s'était difficilement relevé alors que plusieurs os semblait menacer de déchirer son corps de par l'intérieur. Juste sous son cou, sa clavicule lui faisait un mal de chien qui ne cessait pas et ne faisait qu'empirer. « J'ai mal, c'est insupportable, faites quelque chose ! » Avait-elle grogné alors que ses calmants commençaient à ne plus faire effet. On lui injecta une potion qui la fit se calmer pour ne ressentir que très faiblement la douleur alors qu'un sourire s'affichait à ses lèvres et que ses yeux se posaient de nouveau sur le magicodocteur Carlyle. Il s'approchait pour voir si son coeur allait bien alors qu'il le faisait déliré avec une tel proximité. Sans vraiment se rendre compte de ce qu'elle faisait, ses lèvres agrippaient celles du médicomage avec douceur, sa main glissant sur sa joue, ses lèvres répondaient à son geste tendre et inexpliqué. Il s'était éloigné et lui avait fait dos, Lola s'endormant très peu de temps après.

Depuis, plus rien. Aucune attirance pour qui que ce soit. Aucunes envie de revoir cet homme, fuyant Sainte-Mangouste comme la peste. C'était la faute de la potion qu'il lui avait donnée. Peut-être s'était-il trompé entre calmant et philtre d'amour ? Enfin, elle tentait d'oublier ce deuxième baiser tout aussi troublant que le premier qu'elle avait reçut de toute sa vie, continuant simplement de vivre. Lola et Noah auraient pu ne jamais se recroiser, mais le destin en avait décidé autrement lors d'un week-end de sortie à Pré Au Lard. Avec sa bande de gryffondor, ils avaient passés la journée dans les divers commerces du village sorcier, pour terminé le tout en beauté au chaudron baveur. Tout se passait bien jusqu'à ce qu'une certaine poufsouffle débarque avec son sourire provocateur et ses lèvres toujours tartinées de son brillant rose acidulé. Lola ne pouvait tout simplement pas rester dnas la même pièce qu'elle depuis les évènements de la fameuse soirée où elle avait gâché sa vie. La demoiselle s'excusait auprès de ses amis, prétextant qu'elle avait besoin de prendre l'air. La gryffondor sortait avec comme idée première de retourné au château, mais s'aurait été trop facile. La blondinette n'avait pas envie d'aller s’emmerder dans la salle commune. Ce fut donc le chemin de la cabane hurlante qu'elle prit. Devant la vieillerie, Lola ne la trouvait plus si effrayante, même si c'était la nuit et qu'elle était seule, son sang de gryffondor la poussait à s'avancer et même à pénétrer dans la maison chancelante de par son âge. Elle était entré, ne souhaitant pas fermer la porte derrière au cas où la frayeur s'en prendrait à elle. Mauvaise idée. À peine avait-elle fait deux pas qu'une voix résonna derrière elle, lui glaçant le sang. Familière et inconnue à la fois, elle ne reconnaissait pas exactement son propriétaire alors que ses mots furent prononcés : « Quel drôle d'endroit de détente pour une jeune fille ! » Elle se retournait vivement en reculant tandis que son coeur se débattait dans sa poitrine tandis que les souvenirs revenaient dangereusement à elle. C'était ce médecin qu'elle avait embrassé, cet homme qui lui avait fait ressentir des choses dont elle avait eut affreusement peur tellement elles étaient anormales pour la jeune femme. Le revoir ici lui foutait la trouille carrément. Elle ne voulait pas de cela. Elle ne voulait pas être attirée par qui que ce soit et surtout pas par un homme beaucoup plus vieux qu'elle. Elle avait envie de fuir, de courir, elle était sur ses gardes et ne savait plus très bien comment se défendre et partir loin de lui.

« Qu'est-ce que vous faites ici ? Qu'est-ce que vous me voulez ? » Demanda-t-elle avec une pointe de rage. Elle ne le connaissait pas bien, même pas du tout, mais sa présence la rendait nerveuse. Elle ne pouvait pas oublier ce qui s'était passé, ça la hantait à chacun des regards qu'il posait sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeVen 28 Déc - 10:49

it's nice to see you again


flashback, 1980.

Le tranquillisant fut administré à la patiente qui se calma instantannément. Noah se pencha vers elle pour voir dans quel état elle était. Il voulait vérifier ses pupilles mais à peine s'était-il baissé vers son visage que la jolie blonde eut une réaction tout à fait étonnante. Elle avança son visage vers lui pour sceller leurs lèvres dans un baiser. Noah resta tétanisé, incapable de réagir sous l'effet de la surprise. C'était bien la première fois qu'une de ses patientes agissait de la sorte. Il mit finalement fin au baiser après quelques secondes de surprise et lui tourna le dos, incapable de savoir quoi dire. Une sorcière de santé avait assistée à la scène depuis le couloir. « Et bien, votre charme fait des ravages même parmi les plus jeunes. » Noah fit un geste de la main comme pour signifier à quel point cela lui important peu. Pourtant, une boule de gêne était bien horriblement présente au creux de son estomac. Cette jeune fille était bien étonnante.

____________


La pièce dans laquelle ils se trouvaient était lugubre et peu accueillante. Ce devait être autrefois un salon, mais la table avait été éventrée et reposait maintenant en deux morceaux bien distincts, chacun à une extrémité différente de la pièce. Il y avait aussi des chaises sans pieds, des débris de verre au sol ainsi que des marques de griffures un peu partout sur les murs. Qu'importe ce qui habitait ou avait habité cette maison, ça n'avait rien d'humain. Malgré lui, Noah frissonna. Il ne savait que trop bien quelle horreur pouvait réserver le monde magique et ses créatures. Il ne s'attarda pas plus longtemps à la contemplation du lieu et posa de nouveau son regard sur la blondinette. Bien qu'elle était encore étudiante à Poudlard, Noah lui aurait facilement donné vingt ans minimum. Peut être était-ce grâce à son don de métamorphomage, qu'elle se vieillissait, ou bien tout simplement car il y voyait ce qu'il souhaitait voir. En tout cas, à ses yeux, la Gryffondor n'avait rien d'une enfant.

« Qu'est-ce que vous faites ici ? Qu'est-ce que vous me voulez ? » Son ton était loin d'être poli et agréable et Noah comprit instantanément qu'elle n'appréciait pas sa présence. Il jura intérieurement : il avait toujours pensé que la mission personnelle qu'il s'était fixée serait assez facile car elle craquait déjà pour lui. Le baiser à Sainte Mangouste le prouvait bien. Mais finalement, elle semblait plutôt réticente à s'approcher de lui et il se demanda finalement si le baiser qu'elle lui avait donné n'était pas finalement destiné à un autre qu'elle avait imaginé à cause de la dose de calmants. Il savait que certains patients avaient de courtes hallucinations juste avant de s'endormir à cause de ce traitement. Au fond, il ne savait rien d'elle. Peut être qu'elle avait déjà un petit ami dont elle était folle amoureuse, et que le baiser n'était rien d'autre qu'un stupide baiser presque accidentel. Pendant une seconde il hésita, mais malheureusement pour elle il décida de continuer son petit numéro. Il n'avait rien à perdre.

Il s'adossa à la porte de la cabane qu'il venait de fermer, les plongeant tout les deux dans une semi obscurité. La lumière qui perçait à travers les rideaux abîmés était aussi rassurante qu'effrayante à cause des ombres qu'elle dessinait au sol et sur les murs. « Je ne te veux rien de mal, rassures-toi. » murmura t-il d'un ton impassible. Il hésitait, peu sûr de lui. Il n'avait jamais été un dragueur exemplaire, et sa manière de séduire les femmes avait toujours été assez particulière. Et cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas mis à la pratique... Il n'était pas certain de ses mots ou de ses gestes. Mais le grand Mangemort qu'il était n'allait pas se laisser déstabiliser par la petite blonde trop jeune. De par son âge, Lola était encore influençable et peut être même encore naïve et innocente, ça lui faisait déjà ça comme atout dans sa poche. Il fit un pas vers elle, laissant tout de même un bon espace d'un mètre entre eux pour ne pas l'effrayer. Ca ne l'avancerait à rien si elle prenait peur et se braquait. Il fallait l'amadouer, et y aller en douceur, lentement. « Je voudrais juste éclairer un point avec toi. » Il s'autorisa un sourire avant de lui demander : « Te souviens-tu de ton petit passage à Sainte Mangouste ? »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeDim 13 Jan - 18:00

Lola se souvenait de son séjour à Sainte-Mangouste comme s'il avait eut lieu hier. Tellement de choses en elle s'étaient bousculées tout d'un coup, qu'elles rendaient ce souvenir ineffaçable. Gravé à tout jamais dans sa mémoire, le regard du docteur Carlyle qui se pose sur elle. Ce sourire qui dévorer ses lèvres, ses lèvres qu'elle rêve de dévorer aussi, sans comprendre pourquoi. Ses mains qui se posent sur elle, qui la tripote alors qu'elle ne déteste pas ça du tout. Puis, elle ne se contrôle plus. Elle s'étire pour atteindre les lèvres du médecin, sans même se soucier des gens autours. Le baiser dure, le sorcier trop surpris pour réagir. Lola ne lâche pas ses lèvres, ce fut l'homme beaucoup trop vieux pour elle qui avait mit fin au moment de passion qu'elle s'était permise d'avoir avec ce parfait inconnu. Il s'était tourné pour lui faire dos alors que la pièce devenue floue, spiraleuse et de plus en plus sombre. Ce qui s'était passé après ? Elle n'en avait aucune idée. Elle s'était réveillée seule par la suite, avec ce souvenir au creux de entrailles. Cette mémoire du seul moment de sa vie où elle n'avait jamais ressentit du désir. Où ses pulsions avaient étés plus forte que sa volonté de résister. À son réveil, Lola avait voulu s'enfuir très loin. Ne plus jamais revoir Carlyle, ne plus jamais perdre le contrôle, ne plus jamais ressentir cette impression d'être en chute libre et d'être prêt à tout juste pour poser ses mains sur lui.

Puis, alors qu'elle ne s'en doutait pas le moins du monde, son pire cauchemar était maintenant un cauchemar éveillé. Elle ne voyait pas encore très bien le visage du médecin, mais elle avait reconnu sa voix. Le contre-jour de nuit rendait la silhouette de l'homme encore plus magistrale. Pourtant, elle avait encore une chance de le pousser pour s'enfuir. Trop tard, il avait fermé la porte et s'y adossait, rendant plus que difficile sa fuite. Il n'y avait pas d'autres façons de s'échapper que cette entrée qu'il bloquait. Allait-elle devoir l'embrasser encore pour qu'il la laisse partir ? Il semblait vouloir la retenir et elle était sincèrement effrayée. Plongés dans la pénombre alors que ses entrailles se tordaient. Il devait garder ses distances, ne pas s'approcher d'elle, sinon elle replongerait dans ce tourbillon d'impulsions où elle n'était plus maître de ses gestes. « Je ne te veux rien de mal, rassures-toi. » Lui dit-il alors qu'il n'arrivait qu'à l'affoler de plus belle. Même s'il lui voulait du bien, Lola ne voulait pas s'approcher de lui. Elle savait pertinemment que dès le moment où ses lèvres seraient trop proches de siennes, il pourrait faire d'elle ce qu'il voudrait. Jouer avec son âme et son coeur comme un enfant avec son jouet. Il fit un pas vers elle, la gryffondor avait envie de reculer, mais s'il avançait encore, il finirait pas la coincer contre un mur. Elle ne bougeait pas, restant tétaniser. « Je voudrais juste éclairer un point avec toi. » Ajoutait-il avant de ne sourire. Ce même sourire que leur de leur rencontre. Ce même regard se posant sur elle. Tout son être en tremblait, mais elle ne laissait rien paraître. Tout son corps tendait à se coller au sien, elle aurait eut besoin de se tenir à quelque chose pour s'assurer de ne pas retomber dans ce trou sans fin. « Te souviens-tu de ton petit passage à Sainte Mangouste ? » Elle allait mourir. Elle en était persuadée, elle en était convaincue. Il voulait lui parler du baiser qu'elle lui avait volé, c'était inévitable. Elle luttait pour ne pas se le remémorer, revoir la bride de ce souvenir défilé devant ses yeux. Elle aurait dû le jeter dans une pensine avant qu'il ne soit trop tard. Avant qu'elle ne se retrouve de nouveau devant lui.

« Il y a une partie qui est plutôt floue, mais en général, oui... Pourquoi vous me posez cette question ? »

Son regard était fixé dans les yeux profonds de l'homme qui lui faisait face. Sa lutte intérieur lui demandait beaucoup d'énergie. Entre une partie d'elle qui avait envie de reproduire la connerie qu'elle avait fait durant son séjour à Sainte-Mangouste et l'autre qui lui hurlait de prendre ses jambes à son coup. Elle n'écoutait pourtant aucunes des deux parties. Restant là à le fixer, à le désirer et à le craindre. Craindre ses propres envies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeJeu 31 Jan - 22:23

it's nice to see you again


flashback, 1980.

La sorcière de santé lui amena des dossiers dans son bureau. Le métier de guérisseur impliquait une bonne partie de travail administratif. Il signa quelques dossiers, puis tomba sur celui de la jeune patiente qui lui avait été amené quelques jours plus tôt. Une jolie blonde, élève à Poudlard, qui avait eu le culot de l'embrasser. Il ne pu résister à la tentation de jeter un coup d’œil à son dossier. Il découvrit qu'elle avait du sang de la célèbre famille MacNair qui coulait dans ses veines et, plus intéressant encore, qu'elle était métamorphomage. Il stocka les informations dans un coin de sa tête mais ne s'attarda pas plus dessus en cet instant.

____________

A cause de son travail très prenant, couplé à sa vie mystérieuse de Mangemort, Noah n'avait clairement pas le temps d'avoir une vie amoureuse, ou même une relation purement sexuelle. Il avait en plus développé une tendance accrue à la paranoïa depuis qu'on lui avait collé la marque des ténèbres sur le bras et craignait que quelqu'un le découvre. Sa vie telle qu'elle était lui suffisait amplement, et elle était déjà assez compliquée comme ça. Certains soirs il se sentait très seul, mais cette sensation finissait toujours par passer. C'était toujours au moment de crise extrême qu'il finissait par trouver une femme pour lui apporter une touche de douceur l'espace de quelques heures. La dernière en date était une certaine Jamie, qu'il avait ramené un soir chez lui, complètement ivre. Mais bien que Lola était une jeune femme très attirante, il ne l'envisageait pas sous cet angle. Du moins, pas totalement... Elle allait surtout lui être utile.

Il appréciait l'influence qu'il semblait avoir sur elle. Elle était si jeune, si naïve, si influençable. Il lui semblait qu'il pourrait en faire ce qu'il voulait, et il adorait ça. Mais il savait aussi que la blondinette n'était sans doute pas si manipulable qu'elle en avait l'air : les Gryffondors étaient toujours des têtes brûlées. Il la fixait droit dans les yeux, attendant qu'elle lui réponde. Ce qu'elle finit par faire. « Il y a une partie qui est plutôt floue, mais en général, oui... Pourquoi vous me posez cette question ? » Un sourire apparu sur ses lèvres fines. Lui, il s'en souvenait très bien de toute cette histoire. Et si au départ elle ne lui avait causé que de la gêne, il était maintenant flatté quand il y repensait. La jolie blonde avait bien dix ans de moins que lui et si il n'avait plus le loisir de draguer les femmes, il était ravi de voir que son charme pouvait toujours marcher, y comprit chez des femmes bien plus jeunes. Et si il se sentait coupable d'essayer de séduire quelqu'un de bien plus jeune lui, encore étudiante à Poudlard, il essayait d'atténuer cela en se disant qu'elle était majeure, qu'il n'avait rien à se reprocher.

Pendant un instant il resta à la fixer sans aucune émotion sur le visage. Elle le fixait aussi, le visage teinté d'une expression qu'il ne parvenait pas à déchiffrer. Puis finalement, il haussa les épaules, eu un sourire et fit quelques pas en tournant autour d'elle. Un chausseur rôdant autour de sa proie. « Dans le cas contraire, j'aurais été ravi de te rafraîchir la mémoire. » lâcha-t-il finalement, après quelques instants de réflexion. Il s'arrêta pour reprendre sa position initiale devant elle. Il essayait d'avoir l'air impressionnant, sûr de lui, mais il n'était pas certain que ce soit réellement l'impression qu'il dégageait. Puis il recula de quelques pas, et glissa son regard de ses pieds à sa tête. Elle était jolie, tellement qu'il se demandait si elle ne trichait pas avec son don pour améliorer son physique. Si il avait eu dix-sept ans, il l'aurait trouvé magnifique, et aurait sans doute cherché à l'approcher. Elle avait du sang de MacNair après tout.

Reprenant sa danse infernale auprès d'elle, il s'avança vers elle, jusqu'à ce que leurs corps se touchent presque. Elle faisait bien une demi tête de moins que lui, mais était relativement grande. Il leva son bras, effleura sa douce joue de sa main droite, puis la retira brusquement en changeant de sujet. « Les gens t'appellent réellement Loletina ? » Son but était clair : lui faire perdre la tête. Et quel meilleur moyen pour cela que de la déstabiliser ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeDim 17 Fév - 19:21

Lola avait l'impression de perdre pied, de ne plus rien contrôler. Elle avait envie de le pousser et de s'enfuir, de courir à toutes jambes, à en perdre la raison, à en perdre le souffle, mais ses muscles ne lui obéissaient plus. Elle restait crispée alors qu'elle luttait pour que l'aimant qu'elle semblait être ne se colle pas au corps métallique du médecin. Ce souvenir était gravé dans sa tête alors qu'en y repensant, elle tentait souvent de comprendre ce qu'elle n'avait jamais pu s'expliquer. Maintenant qu'il était devant elle, il n'y avait plus de doutes possible. Cette journée là, elle avait simplement perdu les pédales. Elle avait été poussée par une force plus puissante qu'elle à poser ce geste. Cette force faisait toujours pression sur Lola alors que l'homme tournait autour d'elle en animal affamé. « Dans le cas contraire, j'aurais été ravi de te rafraîchir la mémoire. » Son corps hurlait « embrasse-moi encore. », mais sa tête criait également « si tu m'approches, je te tue. ». Lola, elle, ne disait absolument rien, se contentant de la fixé dans les courbes qu'il faisait autour d'elle, la peur peinte au tréfonds de ses yeux bleus. Elle ne voulait pas rater un seul de ses mouvements. S'il fonçait sur elle par exemple et qu'il faudrait qu'elle réagisse enfin plutôt que de restée de marbre comme elle le faisait à cet instant. L'homme décida de cesser de lui faire tourner la tête alors qu'il se posait devant elle, respectant une certaine distance qui lui était confortable. Même si le regard qu'il posait sur elle était loin de la mettre dans une situation agréable. Elle avait l'impression qu'il pouvait la départir de tout ses vêtements seulement avec ses yeux aux reflets turquoise. Il ne s'arrêtait pas là, recommençait ses cercles autour d'elle en les resserrant. Lola ne pouvait toujours pas bougée, toujours prise dans ce combat intérieur jusqu'à ce que ce que le docteur Carlyle s'approche d'elle. Si près qu'elle pouvait sentir son souffle mentholé se fracasser contre ses lèvres. Si près que ses pensées s'arrêtèrent tandis que son souffle, lui, s'accélérait. Elle ne contrôlait plus loin, perdant tous ses sens alors qu'elle ne voulait plus qu'une chose, que leurs corps s'unissent. Répondant au désir profond brûlant dans son ventre, il leva sa main jusqu'à la joue de Lola qu'il effleurait alors qu'elle était convaincue qu'il allait l'embrasser de nouveau. Mais il se retirait brusquement. Rompant le contact et la proximité entre eux. Lola repris bruyamment son souffle qui semblait s'être arrêté alors qu'elle avait oublier de respirer. « Les gens t'appellent réellement Loletina ? » Déboussolée, encore sous son charme, la gryffondor se contentait de lui répondre.

« Non, c'est... c'est Lola... »

Sa voix de gamine amoureuse lui fit reprendre ses esprits. Effrayée de plus belle alors qu'elle réalisait avoir perdu tout son contrôle. Alors qu'elle réalisait qu'il semblait en être conscient et qu'il s'en amusait. La haine l'envahissait soudainement. Elle ne savait pas ce qu'il cherchait à avoir exactement, mais elle savait que si elle ne se protégeait pas, il allait l'obtenir aussi facilement qu'on volait une sucette à un enfant.

« Ça vous amuses peut-être ? J'aimerais que vous vous teniez loin de moi. Je ne sais pas ce que vous me voulez, mais vous me faites peur... »

Avoua-t-elle sans jamais pouvoir décollé son regard du sien. Elle disait pourtant vrai. Elle avait peur de lui et du pouvoir qu'il avait sur elle. Peut de tout ce qu'il pourrait lui faire faire s'il lui demandait dans un soupir tendre au creux de son oreille. Il n'avait fait que poser ses doigts sur sa joue et elle avait perdu la tête. Il pouvait faire ce qu'il voulait d'elle ce soir et s'il le savait, elle était foutue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeJeu 28 Fév - 21:12

it's nice to see you again


flashback, 1980.

Noah prit une gorgée d'hydromel avant d'expliquer à sa meilleure amie ce qu'il avait en tête. Elle était la seule en qui il avait totalement confiance, et il savait qu'elle saurait objectivement lui donner un avis clair. « Il y a eu cette patiente à Ste Mangouste, celle qui m'a embrassé... Elle est encore élève à Poudlard mais elle a des liens de sang avec la famille MacNair. Elle est en plus métamorphomage. Je pense pouvoir me rapprocher d'elle pour la rallier à notre cause. Elle ferait une bonne alliée. » Sa meilleure amie aquiesça, un petit sourire aux lèvres. Elle adorait voir Noah dans une telle situation : une situation qu'il ne gérait pas aussi bien qu'il voulait le croire.

____________

Noah n'avait jamais imaginé embrasser une fille tellement plus jeune que lui un jour. A bien y réfléchir, c'était elle qui l'avait embrassé mais le résultat était le même. Sa morale était étrange : il était capable de torturer ou de tuer pour arriver à ses fins, mais entretenir une relation physique avec une femme beaucoup plus jeune semblait lui poser quelques problèmes de conscience. Peut être parce qu'il n'avait pas pu se préparer avant... Il n'avait pas l'instinct d'un tueur, n'avait encore tué personne, mais il savait qu'un jour il devrait le faire et c'est cela qui lui permettait d'apaiser la petite voie dans sa tête qui lui hurlait combien c'était mal. Il compensait le mal à venir en faisant le bien autour de lui, dans son travail.

Lola ne semblait pas indifférente à la proximité de leurs corps et il eut un bref sourire en se faisant cette réflexion. Il se pensait trop intelligent pour qu'une fille si jeune détourne ses plans, et la Gryffondor semblait rendre ça encore plus facile. Il adorait jouer avec elle, même si il ne savait pas très bien où tout ça les conduirait finalement. Il voulait rallier la jeune blonde à sa cause mais n'avait finalement aucune idée de la manière de faire. Il voulait d'abord la déstabiliser, mais ensuite ? Il ne comptait pas entamer une quelconque relation avec elle. Elle était trop jeune et les relations ne l'intéressaient pas. C'était une perte de temps et d'énergie, il avait des choses plus importantes à faire. Et ce n'était pas la jolie tête blonde de l’adolescente qui allait lui faire perde son objectif de vue.

Le courage des lions n'était finalement qu'une illusion, pensa Noah quand la jeune fille lui répondit : « Non, c'est... c'est Lola... » d'un ton beaucoup trop doux par rapport au message de méfiance que criait son corps. Il sentait qu'elle n'était pas à l'aise avec lui et pourtant elle se contentait de répondre à ses questions comme si ils bavardaient autour d'une tasse de thé. Gamine naïve. Elles étaient toutes comme ça, ces enfants perdues en manque d'attention qui se laissaient berner dès que quelqu'un leur montrait un peu d'intérêt. Sans doute qu'elle se rendit compte de sa faiblesse car elle se reprit aussitôt, changeant radicalement de ton. « Ça vous amuses peut-être ? J'aimerais que vous vous teniez loin de moi. Je ne sais pas ce que vous me voulez, mais vous me faites peur... »

La peur était un sentiment affreux, que Noah détestait. Ses peurs avaient tendance à le paralyser totalement et lui faire perdre ses moyens. Il les évitait autant que possible et heureusement pour lui, elle était limitée en nombre. Plus jeune, il avait un nombre incalculable de frayeurs, sans doute dû au décès de sa sœur dont il voyait la répétition sous de nombreuses métaphores. Si il détestait la ressentir, il se surprit à aimer la faire éprouver. Le pouvoir passait parfois par la peur et il aimait cette sensation de supériorité, de domination et de pouvoir qu'il ressentait en cet instant précis. Il ne vivait que pour cela. Il eut un sourire et décida de passer à un nouveau stade du jeu. Lola était une gamine, il en ferait ce qu'il voulait. « Arrêtes de me vouvoyez, je ne suis pas si vieux... » lança t-il. Il voulait créer une atmosphère plus intimiste. Si elle était un tant soit peu sensible à son charme, il savait que c'était sur cette corde qu'il devait jouer. Et tant pis pour les bons principes qu'il avait essayé de tenir.

Il se rapprocha d'elle. Leurs corps étaient aussi près que possibles, sans pour autant entrer en contact. Noah se pencha vers elle, jusqu'à ce que ses lèvres lui effleurent l'épaule. « Crois-moi, ce n'est pas de la peur que je voulais t'inspirer... » lui souffla t-il à l'oreille. Ses mains s’installèrent sournoisement sur les hanches de la jeune femme et il resta pétrifié ainsi, attendant sa réaction. Il n'avait jamais été un grand séducteur, mais dans le cas présent il était déterminé à le devenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeDim 10 Mar - 5:10

Lola ne comprenait pas et aurait sans doutes préféré rester dans l'ignorance totale de ce phénomène. Pourtant lorsque son regard s'était posé sur le docteur, tout son corps et son être avait hurlé d'un cris qu'elle ne connaissait pas. Tout son être la poussait vers lui alors qu'elle luttait pour rester tranquille. C'était bien avant qu'on ne lui refile de trucs pour qu'elle s'assoupisse. Mauvaise idée. Lui enlevant la force de se battre contre elle-même, elle l'avait embrassé. Un baiser qu'il n'avait pas oublié et elle non plus. Il était arrivé à Lola de rêver à ce docteur quelques fois, mais ses rêves tournaient souvent au cauchemar. Il s'approchait d'elle, beau comme un dieu, puis il devenait une bête étrange et lui arrachait le coeur avec ses dents. Il la mettait hors de elle, elle ne se reconnaissait plus et pourtant, ce n'était que la deuxième fois qu'ils se croisaient en son existence, mis à part dans le monde de son inconscient qui s'amusait à la torturer la nuit. Il était un démon avec un visage d'ange. Il l'attirait et pourtant elle savait qu'elle devait rester loin de lui. Il lui faisait peur et pourtant il la rassurait à la fois. Elle aurait dû l'oublier, mais leur rencontre et leur baiser était restés gravés dans sa mémoire, tout comme lui non plus ne semblait pas l'avoir oublié. Peut-être que c'était réciproque ? Peut-être que ce mal qu'elle ressentait en même temps que ce bien, c'était normal, qu'il se sentait pareil et que c'était justement la raison pour laquelle il était ici ce soir. Elle était pourtant trop fière pour lui avouer toute la faiblesse qu'elle ressentait envers lui. Elle ne voulait pas lui donner l'occasion de profiter d'elle, il aurait pu lui mentir, ou réellement se sentir comme elle, Lola n'en avait aucune idée. Elle ne le connaissait pas, que par son nom et encore, elle préférer le vouvoyer que de faire preuve de trop de familiarité. Même si elle n'avait pas hésité un instant à poser ses lèvres sur les siennes. Offrant ainsi la virginité de ses lèvres à la première personne l'ayant attirée pendant ses dix-sept années de vie. Pourquoi lui ? Pourquoi pas un sorcier de son age, un petit con du genre d'Elwan, qui ne pourrait lui faire aucun autre mal que ses plaisanteries de gamin. Noah n'était plus un enfant, c'était un homme et qui semblait autant être porté vers le bien que vers le mal. Lola n'était pas naïve, c'était justement la raison pour laquelle elle luttait contre ce qu'elle ressentait. Elle ne voulait pas être amoureuse, elle ne voulait pas pleurer et ne plus rien contrôler. Elle avait bien trop vu ses amies devenir folles à cause des mecs, qu'elle avait espérer que cela ne lui arrive jamais. Pourtant elle était au bord du gouffre et avait déjà un pied dans le vide. Ses yeux apeurés posés sur lui alors que le combat ne cessait pas à l'intérieur d'elle. « Arrêtes de me vouvoyez, je ne suis pas si vieux... » Un peu en fait. Lola ne savait pas l'âge exact du médecin, même si lui savait probablement le sien, mais elle estimait qu'une dizaine d'années devait les séparés. Au moins, il n'avait pas l'âge de son père, sinon, s'aurait été terrible et franchement dégoûtant. Il connaissait probablement son père, sa mère, son adresse, il savait probablement tout d'elle, rien que par son dossier médical. Ça lui foutait la trouille, parce qu'elle doutait que ce qui l'amenait ici était une motivation pure et bienfaisante. Le mal était tapissé dans ses iris alors qu'il se rapprochait encore d'elle, malgré qu'elle l'avait supplié de garder ses distances. Ils étaient de nouveau près, si près, trop près. La cervelle de la blonde devenait de la bouillie d'orties et son corps ne voulait pas le repousser. Parce que sa proximité était enivrante. Il n'avait pourtant pas finis de la torturer. Se penchant vers son cou alors que de bouffées de chaleur s'emparaient de la pauvre adolescente. Les lèvres de l'homme touchaient délicatement son cou, remontant jusqu'à son oreille. « Crois-moi, ce n'est pas de la peur que je voulais t'inspirer... » Elle devait s'enfuir très loin. Changer d'identité. Tout ça, mais son corps refusait de lui obéir. Ce dernier semblait déconnecté du peu de neurones qui lui restaient. Ses mains brûlantes se glissaient sur ses hanches fragiles, elle était sur le point de perdre la tête. Dans un dernier élan de désespoir, ses mains s’agrippaient à la chemise de l'homme avec la conviction de le repousser. Pourtant, ce contact, c'était impossible, c'était fichu. Plutôt que de le repousser, elle l'attirait vers elle, tordant son coeur de petite fille en deux. Sans trop comprendre ce qu'elle faisait, ses mains prirent le visage de Noah alors que ses lèvres passionnées s'emparaient de nouveau des siennes. Elle perdait les pédales et la raison par la même occasion. Laissant place à la Lola impulsive qui ne contrôlait plus ses actes, son coeur transpercé d'un épine empoisonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeJeu 21 Mar - 14:10

it's nice to see you again


flashback, 1980.

Il reposa sa tête en arrière, prenant son aise sur le canapé. La conversation lui donnait mal à la tête, elle aimait trop le pousser dans ses retranchements et il n'arrivait plus à la combattre. Un soupir passa ses lèvres et il se passa une main sur le front, tenter de mettre de l'ordre dans ses idées. « Bien sûr, elle n'a que dix-sept ans, elle est facilement manipulable. Mais l'approcher de cette manière c'est... Elle est à peine majeure ! » Le rire qui l'entendit lui fit froid dans le dos. Elle avait cette capacité à changer l'ambiance d'un coup, en la rendant chaleureuse ou au contraire glaciale. C'était ce qu'il appréciait le plus chez elle, cette inconstance permanente.

____________

En s'approchant de Lola ce jour là, il n'avait eu aucune idée précise en tête. Bien sûr, il n'était pas idiot et il savait ce qui pouvait arriver mais il pensait qu'il arriverait à maîtriser la situation dans tous les cas. La blonde n'avait pas l'air aussi entreprenante et impulsive qu'elle l'avait été la première fois où il l'avait vue. Elle avait plutôt l'air gênée et peu sûre d'elle et c'est ce qui lui permettait de garder l'avantage. Durant tout l'échange il avait pensé dominer et mener le jeu comme bon lui souhaitait. La Gryffondor n'était qu'une adorable petite poupée qui s'articulait dans le sens qu'il voulait. Mais Noah avait commis une erreur en analysant la situation de cette manière. Lola n'était plus une enfant et il l'avait sous estimé. Alors qu'il croyait tout maîtriser en se pavanant autour d'elle et en la provoquant ouvertement, la situation se renversa et Noah se retrouva prit dans un piège qu'il s'était lui même tendu. Les mains de Lola agrippèrent sa chemise et avant même qu'il n'eut le temps de réagir, les lèvres de la jeune lionne était sur les siennes. Cela raviva instantanément le souvenir de leur si bref baiser, à peine donné qu'il s'était déjà envolé. Mais ce baiser là était différent, il n'avait rien d'innocent comme le premier. Sa première envie fut de la repousser mais il se laissa finalement aller à ce contact, comme un adolescent qui découvre la vie. Il passa ses mains dans le dos de la jolie blonde pour la presser un peu plus contre lui. Leurs corps entrèrent violemment en contact, et leur baiser prit une nouvelle tournure, encore moins innocente qu'avant. Leurs bouches se découvraient, leurs langues papillonnaient dans un tourbillon de désir qu'il avait du mal à contrôler. Il sentait la passion comme il l'avait rarement sentit dans sa vie, se délectant du contact de ses lèvres, de son corps. L'interdit avec un goût plus prononcé, il en était certain maintenant qu'il le bravait. Le fait qu'elle soit plus jeune de la rendait pas moins désirable, c'était tout l'inverse. La beauté de sa jeunesse - encore que Lola semblait plus vieille que son âge réel - était un atout supplémentaire pour elle. Elle était trop jeune, trop innocente, et il savait que si il menait à bien son projet il allait pervertir son âme. Ces raisons rendaient leur relation plus piquante, plus provocante, plus passionnée. Il se découvrait un nouveau plaisir, lui qui avait toujours préféré mettre les femmes de côté.

Il délaissa finalement sa bouche et s'attaqua avidement à son cou avant de brusquement s'arrêter pour lui glisser à l'oreille : « Tu ne sais pas dans quoi tu t'engages. » Il lui déposa un léger baiser papillon sur la mâchoire et se recula légèrement, un sourire indéchiffrable présent sur les lèvres, leurs visages à seulement quelques centimètres l'un de l'autre. La psychologie n'avait jamais été son fort mais sa meilleure amie l'avait suffisamment renseigné pour savoir que les filles étaient attirées par le mystère et les hommes qui semblaient à la fois dangereux et mais accessibles. Il espérait que sa technique pourrait fonctionner sur la jolie élève. Il n'était pas encore tout à fait certain de ce qu'il faisait, étant peu habitué à se montrer si sûr de lui avec une autre femme, mais il lui semblait que cela semblait plutôt bien fonctionner sur la jolie blonde. Elle avait déjà l'air moins farouche. Une adorable petite poupée. Il allait se faire un plaisir de s'amuser avec elle.

Il laissa une de ses mains sur la hanche de la blonde, alors que l'autre allait à l'assaut de sa chevelure. Il caressa quelques unes de ses mèches de cheveux, essayant de se donner un air sérieux alors qu'il cherchait simplement à reprendre ses esprits et à réfléchir sur la suite à donner. Les choses ne devaient pas se passer de cette façon. Il devait profiter de ce lien malsain pour la dominer, mais ne devait pas se laisser piéger. Qu'elle prenne des initiatives n'était pas du tout au programme. Heureusement qu'il pouvait rattraper tout ça. « Tu es bien surprenante. » avoua t-il finalement. Il ne savait pas très bien ce qu'il pouvait lui dire après ce baiser échangé. Il ne voulait pas gâcher la tension qui existait entre eux mais ne savait pas comment la retenir. Les choses le dépassait car aussi fort qu'il avait pu s'y préparer, ce n'était pas suffisant pour affronter la réalité. Il retira ensuite brusquement ses mains et les rangea dans ses poches, remettant une distance entre eux qui était parfaitement calculée. Il ne pouvait pas la faire tomber si vite dans ses filets, il ne voulait pas que d'une relation physique avec elle. Si il voulait la contrôler, il savait qu'une telle relation ne suffirait pas, il avait besoin de plus. Et il l'obtiendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeSam 23 Mar - 4:07

Lola perdait le contrôle de son coeur comme elle avait perdu le contrôle de son balai avant de ne se retrouver à Sainte-Magouste. Et ses lèvres chastes s'étaient encore posées sur ses mêmes lèvres desquelles elle avait prit son premier baiser. La poitrine en fleur alors que l'été la ravageait de sa chaleur. Le rouge lui montait aux joues, mais elle se laissait aller à cette passion lui dévorant les entrailles. Elle ne connaissait pas du tout la danse démoniaque dans laquelle il l'entraînait. Leurs lèvres déchaînés, les mains de l'homme sur elle, dans son dos, sur sa peau calcinée. Son souffle raccourcit, il allait lui donner la mort. Son coeur allait exploser. Tout le frêle corps de Lola se retrouvait soudainement serré à celui du médecin dans une explosion de sens. Et ce n'était pas assez, Lola en voulait plus, inconsciente du feu qu'elle avait allumé. Elle ne savait pas où cela amenait habituellement, elle n'en savait fichtrement rien, mais elle voulait le suivre jusqu'au bout du monde et plus loin encore. En un baiser, elle était à lui, toute entière. Elle lui appartenait comme sa poupée, sa chose et il pouvait en faire ce qu'il voulait. Jouer avec elle comme ça lui plaisait. Justement, les lèvres de Noah quittèrent les siennes pour glisser dans son cou, les doigts de la blonde se glissant dans ses cheveux alors qu'elle était persuadé qu'elle était en ébullition tellement elle avait chaud. Puis s'arrêtait brusquement pour murmurer à son oreille, toujours transie. « Tu ne sais pas dans quoi tu t'engages. » Il lui déposait un baiser sur la joue tout en se reculant un peu, Lola plongeait son regard dans le sien. Lola souriait tout doucement, en gamine timide d'avoir embrassé son premier petit ami sous un arbre dans la cours d'école. Sauf qu'elle n'était plus une enfant et que Noah était même loin d'être un adolescent comme elle. Mais elle souriait comme si c'était le plus beau jour de sa vie, parce qu'elle ne savait véritablement pas ce dans quoi elle s'enfonçait. Une main sur sa hanche tandis qu'il s'attardait à jouer dans ses cheveux. « Tu es bien surprenante. » Lola rigola nerveusement, mais doucement. La béatitude de la belle tomba pourtant raidement alors que ses deux pieds s'enfonçaient de nouveau dans la réalité. La chute fut brutale. L'effet aphrodisiaque laissa place à l'angoisse totale. Qu'est-ce qu'elle vivait ? PAR MERLIN ! Elle venait de ré-embrasser ce parfait inconnu. Et alors qu'elle le regardait de loin, elle ne ressentait que peur et appréhension. Elle n'était pas amoureuse de lui, mais dès qu'il était un peu trop près de lui, elle perdait le contrôle de son corps et ses émotions. C'est avec incompréhension qu'elle le regardait. Il était démoniaque sans doutes pour ainsi tordre l'âme d'une pauvre fille sans défenses. Elle secouait doucement sa tête de poupée, fuyant le regard de l'homme.

« Je crois que je ferais mieux d'y aller. C'était une erreur, je ne voulais pas... »

Oui, elle l'avait voulu. C'était tout ce qu'elle avait voulu et elle l'avait fait. C'était bien le plus effrayant dans toute l'histoire. Elle lui fit dos, tournant les talons pour tenter de repéré la porte, la sortie de la cabane. Mais le noir les engouffraient et il lui avait fait tourner la tête a un tel point qu'elle n'avait aucune idée d'où elle était entrée. Tentative, esquive qu'elle savait déjà vaine. Même si elle réussissais à sortir de la cabane, il la suivrait probablement et Lola était trop fière et courageuse pour se mettre à courir. Surtout qu'elle était en plein duel avec elle-même. Prise entre la peur de ce qu'elle ressentait inexplicablement et la curiosité, l'envie de se foutre de tout et de mordre la pomme rouge de la tentation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeMer 10 Avr - 22:32

it's nice to see you again


Se servir d'une si jeune fille d'une telle manière, Noah détestait ça. C'était une ironie totale compte tenu de ce qu'il était capable de faire en tant que Mangemort. Torturer des gens lui posait presque moins de problèmes de conscience que d'embrasser une fille à peine majeure. La raison à cet état de fait psychologique était tellement simple qu'il était capable de la deviner lui même. Si sa sœur n'était pas morte, elle aurait été à peine plus âgée que Lola et il aurait détesté la voir se faire manipuler par un homme nettement plus vieux qu'elle. Ironie une fois de plus de voir que Noah tournait une grosse partie de sa vie vers sa sœur morte, alors qu'il avait plus de temps sans elle qu'avec. Il l'aimait encore, de tout con cœur d'enfant et c'était l'une de ses seules relations qui étaient entièrement pure et saine. Il n'y avait en vérité qu'une seule autre relation vide de tout vice pour Noah, celle qui le liait à la petite Galzra comme il l'aimait l'appeler. Son carnet de relations était entièrement tâché par quelques faits sombres en dehors d'elle. Preuve de sa relation avec la jeune Lola, totalement basé sur le mensonge et la manipulation.

« Je crois que je ferais mieux d'y aller. C'était une erreur, je ne voulais pas... » Le peu de conviction dans sa voix acheva de mettre Noah à l'aise, en réalisant qu'elle agissait exactement comme il le voulait. Un sourire éclaira ses lèvres, à moitié mauvais, à moitié ravi. Il adorait déjà Lola, non pas parce que son caractère fougueux lui plaisait particulièrement, mais parce qu'elle lui donnait la sensation d'avoir le contrôle total. Le pouvoir était le but ultime de Noah, celui pour lequel il était prêt à tout et tant pis pour les dommages collatéraux. A bien la regarder, il la trouver jolie, et sans la lueur innocente qui animait ses yeux, peut être qu'il aurait pu la voir comme une véritable femme et pas comme une fille tout juste sortie de l’adolescence. Il préférait les femmes plus âgées, de son âge ou légèrement moins. Mais nier qu'il était attiré par elle aurait été un énorme mensonge, car l'interdit attire forcément plus que tout le reste.

Il la regarda lui tourner les talons et essayer de distinguer la sortie. Il ne bougea pas jusqu'à ce qu'elle semble finalement trouver la porte qui menait vers l'extérieur. Il lui attrapa le bras, et la retourna si brutalement qu'il dû lui faire mal. Qu'importe, il ne lui laissa pas le temps de s'en plaindre ou de réagir et l'embrassa avec violence. Ce baiser là n'avait rien à voir avec le premier baiser, qui s'était montré nettement plus doux en comparaison. Il dévorait ses lèvres avec avidité, cherchant à la maîtriser, à la contrôler, à lui faire comprendre que c'était lui qui dirigeait. Ses mains agrippèrent les épaules de Lola et il la poussa jusqu'au mur, contre lequel il la plaqua avec force. Tout était violence, mais sans douleur. Il ne ressentait plus rien à part le contact des lèvres de Lola, de son corps tout entier pressé contre le sien et cette agréable sensation de satisfaction qui gagnait tout son cœur. Ses mains descendirent avec une esquisse douceur jusqu'à ses reins, puis ses fesses et il se recula finalement, essoufflé, mettant une distance d'un mètre entre elle et lui. Il ne pouvait pas laisser les choses déraper à ce point, il ne devait pas se sentir troublé à ce point. Elle lui faisait déjà trop d'effet, inutile d'en rajouter avec un contact trop prolongé sous peine d'en perdre la tête et d'oublier l'objectif premier.

Il reprit son souffle et resta silencieux durant une bonne minute. Puis son expression changea, comme si il ne s'était absolument rien passé et il se passa une main dans les cheveux, essayant de remettre correctement de l'ordre dans ses idées. « Tu es sûr que tu veux déjà partir ? J'adorerai apprendre à mieux te connaître... » lui lança t-il, sincère pour la première fois depuis le début. Mieux il la connaitrait, plus tout ceci serait facile. La connaissance était le pouvoir, il l'avait comprit dès son entrée à Poudlard. Mieux connaître Lola l'aiderait à savoir comment fonctionnait son esprit et donc il saurait comment corrompre ce même fonctionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitimeMer 5 Juin - 22:26

Ce que Lola ressentait était vrai et pur. Il n'y avait pas de mensonges ni de tromperies. C'était de sentiments violents qui lui déchirait les entrailles comme jamais avant elle n'avait ressentis. Il lui avait probablement jeté un sort pour avoir une telle emprise sur elle. Non. Non. Il fallait qu'elle parte. Qu'elle le fuit lui et ses baisers qui lui donner envie de s'envoler. Lui et ses caresses qui lui donnait envie de s'offrir à lui sur un plateau d'argent dans la plus belle des conneries de sa vie. Loletina avait pris sa décision, elle partait et habituellement ses décisions étaient incontestables. Lola s'était dirigée vers la porte, tentant d'attraper la poignée de la porte. Ses doigts glissaient lamentablement alors que Noah attrapait son bras. Comme une vulgaire poupée, elle fut retournée vers lui avec violence. Son coeur s'arrêtait soudainement de battre pour ensuite tambouriner frénétiquement contre sa cage thoracique. Les lèvres de l'homme se cognèrent avec violence aux siennes. Faisait vibrer trop fort toute l'âme de la pauvre Gryffondor qui se perdait dans ce contact plus que malsain. Comme si sa bouche ne lui appartenait plus. Ses lèvres appartenaient à Noah. Pas seulement à l'instant, mais pour longtemps encore après ce baiser. Le trouble envahissait toute entière cette pauvre enfant perdue en laissant un goût amer au creux de son coeur de sucre d'orge. Il agrippait ses épaules, elle s'en prenait à sa chemise alors qu'il la plaquait contre le mur. Leurs corps se serraient comme s'ils pouvaient ne faire plus qu'un. En Lola, un sentiment étrange qu'elle n'avait jamais vécut avant remontant dans sa gorge pour la brûler. Le désir incontrôlable qui montait à sa tête pour prendre la place de sa raison. Il n'y avait plus qu'elle et cet homme trop vieux. Tant pis pour le reste. Tant pis pour la famille et les amis de Lola. Tan pis pour ses beaux principes. Il n'y avait plus que Noah qui comptait. À travers la fureur de leurs baisers, les mains du médecins descendaient sur elle, vers ses reins, se glissant ensuite vers ses fesses. Douces, tendres et inoubliables caresses. Puis, tout s'arrêta. Noah était loin d'elle et c'était souffrant. La jeune femme aurait voulu que ça continue éternellement. Que jamais leurs corps ne soient séparés par cette douloureuse distance. Lola le fixait, aussi haletante et silencieuse que lui. Puis, dans un beau numéro de théâtre il se redressait, passait une main dans ses cheveux et changeait d'expression. Comme s'ils ne venaient pas d'échanger le baiser le plus intense de leurs vies.« Tu es sûr que tu veux déjà partir ? J'adorerai apprendre à mieux te connaître... » Le coeur de Lola se fracassait encore une fois, se déchirant en de plus minuscule lambeaux. Elle avait envie de rester avec lui et de se perdre dans sa folie, se perdre contre son corps. Pourtant elle devait rentrer au château, conserver sa cervelle et sa vertu par la même occasion. La demoiselle mordilla légèrement sa lèvre inférieure tout en portant son regard au sol. Elle soupira doucement avant de ne poser de nouveau son regard inquiet sur lui.

« J'aimerais apprendre à te connaître aussi... Mais pas ce soir... Je dois rentrer avant que tout Poudlard ne soit à ma recherche. »

Répliqua-t-elle en posant de nouveau son regard sur lui. La demoiselle prit un moment pourtant avant de ne décider qu'elle ferait mieux de se mouvoir. Ses pas furent vifs alors qu'elle fonçait vers lui. S'arrêtait à sa hauteur alors que leurs corps étaient de nouveau à une distance déraisonnable. Elle lui volait un baiser avant de ne se dérober de nouveau vers la sortie. Elle aurait bien aimé revoir Noah. Enfin, s'il le voulait aussi et s'il voulait bien arrêter de l'embrasser à lui faire perdre la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


it's nice to see you again. - lola. Empty
Message Sujet: Re: it's nice to see you again. - lola.   it's nice to see you again. - lola. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

it's nice to see you again. - lola.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bérénice - Faris
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)
» Paris-Nice (PT) >>> Avant mardi 16h00
» Pâte à tarte façon Bérénice
» Présentation du staff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Daily Prophet V1.0 :: Pensine des RPs-