FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   Sam 15 Oct - 18:47


DOSSIER DU MINISTÈRE DE
Alistaïr Levinson


   

   
   
NOM : Levinson. PRÉNOMS : Alistaïr. AGE : 34 ans.  POSTE : Professeur de potions. ÉTAT CIVIL : Célibataire ou non ? Personne ne le sait vraiment. Vous pourrez très bien le trouver aujourd'hui au bras d'une jolie blonde et demain le voir virevolter, un sourire ravageur en coin, vers une nouvelle conquête, cette fois-ci brune et toute aussi jolie. (ben oui, quand même, monsieur n'est pas difficile, mais il a bon goût) Dans tous les cas, il est impossible d'imaginer qu'il puisse rester fidèle à une femme assez longtemps pour que l'on puisse appeler cela un 'couple'. PURETÉ DU SANG : En bon fauteur de trouble, la pureté du sang des Levinson a été souillée par la naissance d'Alistaïr en personne. ANCIENNE MAISON : Le choixpeau avait longuement hésité, il s'en souvient très bien. Seulement c'est bel et bien chez les lions qu'il fut accueillit, et ce ne fut pas pour lui déplaire. ORIENTATION SEXUELLE : D'après ce que l'on sait il serait hétérosexuel, mais comme il est difficile de pouvoir affirmer les choses à son sujet vous pouvez toujours vous imaginer ce que bon vous semble, sait on jamais. CAMP : Alistaïr fait parti de l'ordre depuis un bon bout de temps maintenant, au grand dam de beaucoup de ses compagnons. Mais, après tout, ce n'est pas parce qu'il manque deux ou trois (quatre, cinq.. ?) réunions importantes de temps à autres (tout le temps, hm) qu'il n'est pas réellement investi, n'est-ce pas ? PARTICULARITÉ : /
   

   
Votre personnage trouve par hasard la pierre de résurrection, l'une des reliques de la mort ! Que décide t-il de faire ? Merveilleux ! De la chance ? Mais pas du tout. Il était évident qu'il tomberait sur une relique de cette valeur un jour ou l'autre de toute manière, c'est d'Alistaïr dont on parle après tout. Comment cela il ne s'agit pas du sujet principal ? Peu importe... Pour ce qui est de l'après trouvaille, il faudra déjà accorder à Alistaïr un temps pour se calmer. Puisque, bon, même s'il était tout à fait NORMAL qu'il trouve la pierre de résurrection, l'extrême joie était de rigueur ! Une fois la phase 'gamin excité' révolue, il réfléchira sans doute à un moyen de la cacher. Jamais il ne s'en servirait, mais elle resterait sienne.

   ✎ Votre personnage tombe sur un moldu malmenée par des sorciers au détour d'une rue, que fait-il ? Il ne faudra pas plus d'un léger cri de détresse pour que le sang chaud d'Alistaïr ne fasse qu'un tour et qu'il plonge la tête la première à la rescousse de l'inconnu sans y réfléchir ne serait-ce qu'une seconde. A quoi bon hésiter ? L'appel de la rage et de la violence est bien plus fort à ses yeux. Ce ne serait donc malheureusement pas en preux chevalier aux intentions les plus louables qu'il agirait, mais en bête sanguinaire en manque d'action et d'attention. Mais, bon, vous ne lui enlèverez pas sa bonne action... Si ?

   ✎ Le Ministre de la magie propose à votre personnage de tout quitter pour devenir son conseiller personnel. Accepteriez-vous la proposition ? La question qu'il serait plus judicieux de poser aux yeux d'Alistaïr serait certainement : Le Ministre de la magie a-t-il toute sa tête ? Pour proposer un tel poste à un tel personnage, il est plus que fondamental de se poser la question, non ? Le personnage en question n'y réfléchirait pas plus que nécessaire et éclaterait d'un rire sans retenue, aucune. Mais, sait on jamais, il pourrait accepter simplement par bouffonnerie... Quoi de plus amusant que de se mettre le Ministre de la magie en personne à dos ? Ah, vous avez d'autres idioties en tête ? Eh bien, allez-y, ne faites pas les timides !

   ✎ Amour, richesse, célébrité ou sagesse : qu'est ce qui intéresse le plus votre personnage ? Il est important de savoir qu'Alistaïr n'est pas quelqu'un de stable, il peut paraître très calme et très sweet lorsqu'il le veut bien, mais quelque chose de très sombre se cache en lui et impossible de passer à côté plus d'une nuit. Il a un comportement destructeur autant envers lui-même que les autres, il est violent, dominant, contrôlant et possessif, il aime que les choses soient faites à sa manière et si ce n'est pas le cas il ferra en sorte de corriger cela. L'amour n'a aucune place dans ses desseins, ce sentiment a des pouvoirs bien trop dangereux à ses yeux. La richesse se trouve elle aussi hors jeu, il ne s'agit que de biens matériels et superficiels. Alistaïr arrive tout de même à concevoir que la sagesse pourrait, quant à elle, lui apporter beaucoup de choses dont il manque cruellement. Seulement, son âme vidée de bonne raison l’emmènerait bien plus facilement vers la célébrité que son besoin de reconnaissance et de supériorité prône au plus haut. 

   

   
PSEUDO : Prennso. AGE : 20 ans. PRÉSENCE : Un petit peu chaque jours. AVATAR :
Code:
[b]TOM ELLIS[/b] [color=#c24132]◊[/color] Alistaïr Levinson
COMMENT AS TU DÉCOUVERT LE FORUM : Sur forumactif. UN PETIT MOT POUR LA FIN :  :devil:

   



Dernière édition par Alistaïr Levinson le Sam 15 Oct - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   Sam 15 Oct - 18:49


Tell me your Story
Je suis un homme sans avoir été fils

Pour comprendre ne serait-ce qu'une infime partie de ce psychotique personnage, il faut remonter à sa conception. La grande lignée Levinson, une des familles les plus respectées du monde de la sorcellerie. Les Levinson sont connus pour revendiquer des idéaux identiques à ceux de bien d'autres familles pures, à savoir un dégout pour tous les nés-moldus, aussi communément appelés les sang-de-bourbe. D'où vient cette haine vouée aux nés-moldus ? Nul ne le sait, il s'agit tout simplement de valeurs inculquées de générations en générations.

Cependant, un homme mit fin aux longues années durant lesquelles les membres de la famille ont veillés à conserver un sang-pur. Cet homme se nommait Alex Levinson.

Alex était un Auror respecté au sein du ministère de la magie. Un homme d'honneur et au charisme inégalable. Nul ne suspectait sa complicité lors des évènements funestes causés par lord Voldemort. Comme une grande partie de la famille, il était un fervent partisan des idéologies de la famille Levinson et un grand manipulateur. Il avait dupé tout le monde de la magie avec son sourire éclatant et son regard charmeur. Cependant, tous les hommes, ou presque, possèdent une faiblesse. Les femmes. Cet homme au regard aussi sombre que son âme vouait une passion sans pareil aux femmes. Malgré tout le chagrin que cela pouvait causer à sa chère femme Emma, il était ni plus ni moins envouté par les regards aguichants que la gente féminine pouvait lui adresser. Il commit donc la faute irréparable de l’adultère à de nombreuses reprises, mais se renseignait-il sur les origines des femmes qu'il parvenait à charmer ? Hélas non, c'est ainsi que Alistaïr Levinson vint au monde.

Le premier sang impur de la lignée, la honte de la famille, le détesté Alistaïr Levinson. Son père fut envoyé à Azkaban après avoir décimé toute la famille de la femme qu'il avait engrossée, tandis que Emma fut contrainte à élever l'enfant, privé de l'amour d'une famille aimante. Il fut élevé en tant que Levinson de sang pur, nul ne devait soupçonner l’existence d'une telle tâche dans l’arbre généalogique. Le sang qui coulait dans ses veines était un mal incurable aux yeux de la femme qui l'éleva. Elle ne pouvait lui montrer un quelconque sentiment d'affection ou bien croiser son regard. Les yeux de l'enfant lui rappelaient les nombreuses tromperies de son mari et la provenance indigne de l'enfant. Il aurait été plus simple de le tuer, mais aussi incroyable que cela puisse sembler, Emma ne put se résoudre à commettre un acte aussi immoral. De plus, il était bien plus cruel de laisser un enfant grandir, privé d'amour, privé de reconnaissance et privé de parents.

L'enfant grandit avec la plus stricte des éducations qu'il soit. Il lui était interdit de se laisser aller, de soutenir le regard accusateur de sa 'mère' ou bien même de courber le dos. Il devait se tenir comme un sang-pur, mais on ne cessait de lui répéter qu'il n'était rien. Si ses iris avaient le malheur de croiser les pupilles d'Emma durant un laps de temps trop important, des sévices corporels lui étaient infligés.

Alistaïr fut élevé dans un océan de haine, la tendresse lui était inconnue. Les histoires d'amour à ses yeux étaient bien plus désagréables que la plus nauséabonde des odeurs. Toute la haine qu'il eut emmagasinée chez lui, il la laissait éclater à l'extérieur. De nombreux enfants étaient roués de coup par le garçon qui ne supportait pas qu'on croise son regard. Les murs de sa chambre étaient couverts de trous causés par les excès de colère de l'enfant. Son regard haineux dissuadait tous les enfants qu'il croisait de s'approcher de lui, ses iris noirs lui donnaient un regard inquiétant et déstabilisant. Ce n'était pas le regard d'un garçon de son âge, mais celui d'un animal.

L'isolement lié aux sanctions qui étaient infligées à Alistaïr firent naitre en lui de nombreux malaises, comme sa claustrophobie ou bien son mal des moyens de transports. Sa peur des espaces clos et fermés est incontestable, le simple fait de se retrouver enfermé dans une pièce sombre provoque une crise de panique. En revanche, il parvient à canaliser sa phobie des modes de locomotions. Un enfant constamment sur les nerfs et craintif, voilà ce qui caractérisait Alistaïr Levinson lors de son enfance.

Comment en vouloir à cet enfant d'être perturbé ? Son passé n'était pas sanglant, mais le dégout qu'on lui a voué toute son enfance a fait naitre en lui des traits de personnalité qui le poussent à la violence. Ses actes sont dus à un besoin perpétuel de se mettre en avant, de rabaisser les autres afin de montrer sa supériorité. Sans doute est-ce un moyen de contrer la pression perpétuelle qu’exerçait sa mère. Cependant, s'il désire dominer les autres, il n'en est pas moins le seul à s'accorder de tels privilèges, il n’accepte pas de voir quelqu'un d'autre que lui s'en prendre à autrui. Est-il protecteur ou destructeur ? Nul ne le sait.

Lorsqu'il eut 11 ans, il reçut la fameuse lettre d'admission à l'école des sorciers Poudlard. Mais quand il ouvrit l'enveloppe, seul un rictus satisfait apparu sur le visage du gamin, il ne pouvait laisser éclater sa joie devant sa mère. Celle-ci était d'ailleurs plus que satisfaite de se débarrasser du fardeau qu'était Alistaïr à ses yeux.

L'enfant se rendit pour la première fois de sa vie au chemin de traverse afin d'acquérir tous les biens qui lui étaient indiqués sur la liste fournie par l'école. Le garçon marchait, les épaules en arrière et le buste fier, sa mère à ses côtés. Il regardait avec mépris les enfants qui semblaient si heureux d'effectuer leurs achats et le regard fier de leurs parents. Lorsque le jeune garçon franchit le seuil de la boutique d'Ollivander afin de se procurer une baguette, il ne se doutait pas que c'était toute sa vie qui allait changer.

Le vieil homme descendit d'une échelle lorsqu'il ouïe la sonnette. Il semblait gêner de voir Alistaïr et sa mère en ce lieu. Il y avait de la haine dans les yeux du marchand, ou bien peut-être était-ce de la peur ? La famille Levinson ne semblait pas être appréciée de tous. De nombreuses baguettes défilèrent entre les mains du garçon jusqu'à ce qu'une, plus grande plus rigide, et d'un bois rouge lui tomba dans les mains. Lorsque le jeune sang-mêlé se saisit de la baguette, une vague de frissons parcouru son corps tandis que celle-ci scintilla. Une sensation de pouvoir envahit l'enfant. Cette sensation réveilla en lui son instinct de prédateur et son envie d'affirmer sa supériorité. Il tenait entre ses mains l'outil de sa liberté et il le savait. Ollivander vanta les mérites de la baguette qui tirait son pouvoir de la ventricule d'un vieux dragon. Elle était faite en chêne rouge et était un effroyable allié lors des duels.

Les dents pointues et la chevelure ténébreuse de sa mère lui étaient insupportables désormais. Tous les traits physiques de la femme qui l'avait élevé provoquaient l'énervement de l'enfant. Être séparé d'elle était pour lui un soulagement et une raison de plus de s'impatienter d'intégrer Poudlard.





Le choixpeau s’abattit sur le nez de Dorian, si bien que la seule chose qu’il lui fut encore capable de voir, c’était le noir, le noir et encore le noir. Magnifique au passage. Il se mit ensuite à remuer, ne supportant pas devoir rester immobile trop longtemps. Quelques secondes c'était déjà bien trop lui demandé, mais si en plus le chapeau pensant prenait tout son temps il n'allait pas lui laissé la tâche facile.

« Mmh... Je vois un jeune garçon effronté et très malicieux... Tu sembles empli d'une profonde rancœur. Ce côté impitoyable et combinard me laisserait aisément te mener chez Serpentard. Seulement... Peut être que ? Oh ! Tu devrais t'épanouir à... »

« GRYFFONDOR !!! »

Alistaïr retira le choixpeau dans un soupir et rejoignit sa table en trottinant sous un torrent d’applaudissements. Gryffondor, hein ? Ouais, bah pourquoi pas. Pour être tout à fait honnête, Alistaïr se fichait pas mal de savoir dans quelle maison il serait accueillit quelques minutes plus tôt, et maintenant qu'il faisait parti des rouge et or, il se disait, qu'après tout, il s'y sentirait bien.





Le jeune homme se fit rapidement remarquer à Poudlard au fur et à mesure qu’il grandissait et que ses nombreux plans tombaient à l'eau les uns après les autres. Car bien que malin, Alistaïr n'en était pas moins l'une des plus grandes gueules de Gryffondor, et, malheureusement pour lui, le manque de discrétion et les plans foireux ne font pas bon ménage. Son assurance et son charisme ne mit pas bien longtemps à attiser l'intérêt des jeunes et jolies demoiselles. Certaines gloussaient sur son passage, d’autres se mettaient à rosir en se cachant derrière leurs livres, d’autres encore faisaient des paris pour savoir qui de l’une ou de l’autre mettrait la première le grappin dessus. Alistaïr, lui, ne se souciait guère de ces amourettes d’adolescents. Il ne se sentait pas spécialement au-dessus du lot, bien que si vous lui auriez demandé il vous aurait sans doute affirmer le contraire, mais il était en réalité effrayé par ces bons sentiments qui lui étaient inconnus, et que par conséquent il haïssait plus que tout. Il serait évidemment mentir que de dire qu'il n'en a pas profité, sautant de conquête en conquête, Alistaïr eut rapidement la réputation qu'il méritait, celle pas bien originale de coureur de jupons. Il ne comprenait jamais pour quelles raisons étranges il les faisaient pleurer ou le détester, mais il n'y réfléchissait jamais réellement bien longtemps. Les femmes étaient vraiment trop compliquées pour lui. Toutes, ou presque… Il y en avait bien une qui, il devait l’avouer, avait attiré son attention.





Alistaïr sortait tout juste d’un cours de botanique lorsqu’il l’avait remarqué. Une jeune fille aux longs cheveux châtains, sa jupe roulée sous sa chemise pour qu’elle paraisse plus courte et son chemisier ouvert avec provocation, comme une atteinte constante au règlement. Mais elle se trouvait surtout de l’autre côté de la vitre, dans une serre normalement interdite aux élèves, qu’il n’avait jamais eu l’occasion de visiter. Et elle avait laissé la porte entrouverte.

« Qu’est-ce que tu fais ? »

La jeune fille fit volte-face, ses yeux furibonds le mitraillant sur sa place. Sa cravate verte et argent vola un instant devant son visage. Serpentard. Aouch.

« Ça ne te regarde pas. Qui t’a permis d’entrer ? »
« Je me le suis permis tout seul, mais si tu veux mon avis, et je suis sûr que tu le veux plus que tout, tu devrais toujours fermer derrière toi, chérie »
« Ne m'appelle pas comme ça ! »

Hurla la jolie demoiselle telle une furie. Elle laissa ensuite son regard se glisser derrière Alistaïr et à quelques autres recoins de la pièce avant de reprendre la parole, un air inquiet se lisant clairement sur son visage.

« Tu mens. Je la ferme toujours. »
« Eh bien cette fois, tu as oublié, c'est pas très digne de ta maison ce genre d'erreur, dis moi. »
« Vas-t-en. »

Elle lui tourna le dos, hostile. Il n’avait aucune intention de partir, l’occasion était trop belle. Le nez levé et les mains baladeuses, il se mit à trottiner dans les allées, soulevant un pot, ouvrant des bocaux aux milles trésors, fourrant son nez partout où il le pouvait.

« Eh, fais gaffe ! »

Dans sa fouille effrénée, le jeune homme avait heurté une étagère remplie de petits pots de verre et l’un d’entre eux aurait fini sa course sur le sol si la Serpentarde ne l’avait pas rattrapé in extremis.

« Oh… » Lâcha-t-il simplement, avant de poser ses yeux sur le pot. « Qu’est-ce que c’est ? »
« Rien du tout. »
« C’est toi qui l’a récolté ? »
« Non. Dégage. »
« Si c’est bien ce que je pense, et je pense que c’est ce que je pense, tu ne devrais même pas être en sa possession. Tu sais que je pourrais te dénoncer ? »

La jeune femme haussa un sourcil, amusée.

« Tu ne le feras pas. »

Alistaïr se mit à peser d’un pied sur l’autre.

« Ah, vraiment ? Et comment peux-tu en être aussi certaine, chérie ? »

La mâchoire de la belle inconnue se contracta, mais elle ne faiblit pas et son regard assuré se planta dans ceux, charmeurs, du Gryffondor.

« Je le sais, c'est tout. »
« Merveilleux. Partons donc du principe que je ne dirais rien... Tu vas avoir du mal à concocter une potion de Luminescence toute seule. »

Ce n’était pas ça du tout, il le savait. Il la testait. Elle l’intriguait.

« T’es complètement à côté de la plaque… »
« Ah bon ? Qu’est-ce que c’est alors ? Une potion de Jouvence ? D’Affluence ? De Jovialité ? Tu en aurais bien besoin. » nota-t-il d’un air enjoué, le plus naturellement du monde.

La jeune fille, elle, ne sembla pas le prendre aussi bien, à en croire la rougeur qui s'empara soudain de ses joues.

« C’est pas une potion, abruti ! C’est un elixir de croissance ! »

Là, elle commençait à l’intéresser. Les yeux pétillants, Alistaïr se pencha sur la Serpentard jusqu’à ce que leur nez se touchent quasiment, une expression de curiosité et de ravissement plaquée sur le visage. La jeune femme recula avec précaution.

« Je connais pas. Ça sert à quoi ? »


Elle serra les dents.

« A rien. »

Le regard d’Alistaïr dévia alors sur les bras nus de la jeune femme, striés de larges marques rouges et suintantes.

« Ils sont farouches, les Cerfs Ardents, pas vrai ? »
« Hein ? »

La Serpentard cligna plusieurs fois des yeux, surprise. Puis le rapprochement se fit dans son esprit et elle tenta de ramener ses courtes manches sur son bras pour cacher son malaise.

« Je pourrais t’aider à récolter leurs poils. J’ai le contact facile avec les animaux. »

Elle le fixait, le jaugeait.

« Tu veux quoi en échange ? »

Alistaïr garda le silence un instant, ses yeux pétillant déjà de malice. Il voulait savoir à quoi servait cet élixir, comment elle le préparait et ce qu’elle comptait en faire.

« Apprends-moi. »




Nul ne sait réellement ce qui a bien pu pousser Alistaïr à intégrer les rangs de professeur à Poudlard. Après tout, il est loin de ces professeurs 'cools' et sympathiques qu'on aime écouter des heures durant. Il n'a même pas l'air d'apprécier réellement de transmettre son savoir à ses élèves. Il se montre ouvertement ennuyé et cynique avec eux, se moquer et rabaisser sont visiblement ses seules manières d'enseigner. Pourtant, il est évident que la passion l'anime lorsqu'il est penché sur une potion, seul, sans un regard porté sur sa personne, évidemment. Que penserait-on de lui si cela venait à se savoir ? Aussi improbable que cela puisse paraitre, le professeur Levinson est tout sauf détesté de ses élèves, quoiqu'il existera sans aucuns doutes quelques exceptions à ce fait. Il les fait apparemment rire bien malgré lui, autant dire qu'ils discernent un second degré dans chacun de ses pics que lui même ne reconnait pas en tant que tels.

 

 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: Re: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   Sam 15 Oct - 21:48

Bienvenue sur DP :love::lov:

Un professeur de potion, il nous faudra un lien avec ma Cassie (mon DC):ow:

N'hésite pas si tu as des questions ! :keur:

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 31/08/2016
+ PARCHEMINS : 107

Message Sujet: Re: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   Sam 15 Oct - 22:57

Bieennnvenue sur le forum !!! :*o*: Bon courage pour la suite de ta fiche :yes:

_________________
«I used to bite my tongue and hold my breath, scared to rock the boat and make a mess ... Get ready cause you’re gonna hear me roar.»K.P
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 11/09/2016
+ PARCHEMINS : 65
+ LOCALISATION : Là où il faut pas.

Message Sujet: Re: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   Dim 16 Oct - 10:41

Bienvenue parmi nous :yay:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MONSIEUR PILE OU FACE

MONSIEUR PILE OU FACE
+ SORCIER DEPUIS LE : 19/04/2015
+ PARCHEMINS : 258
+ LOCALISATION : londres.

Message Sujet: Re: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   Dim 16 Oct - 13:28

Un nouveau membre de l'ordre o/
Bienvenue parmi nous & j'aime bien le choix de vava :*o*:

_________________
no name
A qui peut se vaincre soi-même, il est peu de chose qui puisse résister. Louis XIV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TOUT CE QUI BRILLE

TOUT CE QUI BRILLE
+ SORCIER DEPUIS LE : 02/09/2016
+ PARCHEMINS : 306
+ LOCALISATION : Poudlard en général

Message Sujet: Re: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   Dim 16 Oct - 16:56

Bienvenue *_*

_________________
"Une chose permise ne peut pas être pure."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 02/01/2016
+ PARCHEMINS : 1057
+ LOCALISATION : Serdaigle, 7ème année, Poudlard

Message Sujet: Re: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   Lun 17 Oct - 8:09

Salut et bienvenue !

N'hésite pas à signaler ta fiche ici, si elle est terminée qu'on puisse s'occuper de toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PREFET

PREFET
+ SORCIER DEPUIS LE : 16/06/2016
+ PARCHEMINS : 103
+ LOCALISATION : Dans ton ombre...

Message Sujet: Re: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   Ven 21 Oct - 9:23

Bienvenue :*o*:

_________________
Heir of the purest hatred
No one can love you more than me ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alistaïr Σ Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ZOEIL + I’d love to hold you close, tonight and always.
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
» L'écureuil par Hold'up - Pas d'allemand pour Milram, Pas de Russe pour Katusha
» Hold me now, touch me now ∂ MAVER [ HOT ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des présentations-