FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 Intrigue : L' Alliance sort de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: Re: Intrigue : L' Alliance sort de l'ombre   Mer 29 Juin - 15:04

L' Alliance sort de l'ombre



« Rassemblez vos condisciples et emmenez-les dans la Salle Commune. Vous m’y attendrez tous. » Dawn hocha lentement la tête. Enfin des paroles sensées. Elle savait que s'éloigner n'arrangerait pas les choses mais rester là, face au spectacle glaçant qu'offrait la scène, n'était pas une solution non plus. Les élèves commençaient à s'agiter, les esprits s'échauffaient et la verte savait que ce n'était qu'une question de temps avant que les accusions ne commencent à fuser. Le choc était passé, l'incrédulité allait vite laisser place à la suspicion et à la colère. Il n'y avait rien de plus dangereux qu'une foule en colère et Dawn n'avait aucune envie d'être là pour voir ça. Des regards noirs convergeaient déjà vers les Serpentards qui se trouvaient là et quelques remarques se faisaient déjà entendre. Ils étaient les coupables parfaits. Isolés des autres maisons, entretenant des relations houleuses avec beaucoup, regroupant bon nombres de sangs-purs peu tolérants. Tous les critères étaient réunis pour alimenter une haine infondée. Dawn en était consciente, ils devaient se disperser avant que tout cela ne dégénère. Elle ne serait pas victime de cette mascarade. Soufflant un coup, elle s'approcha d'un groupe d'élèves de sa maison. « Le spectacle est terminé, on retourne dans notre salle commune. Faites passer le mot. » Lança-t-elle d'une voix forte pour que tous l'entendent. « Ordre du professeur Avery. » Ajouta-t-elle afin de les décider à bouger. Du coin de l’œil, elle vit un Serdaigle se faire malmener alors que des éclats de voix retentissaient. Un soupir échappa à la Serpentarde, elle accéléra la cadence, se frayant un chemin dans la foule pour inciter les élèves de sa maison à partir. S'efforçant de faire preuve de patience lorsqu'elle devait parlementer pour les convaincre de rejoindre les cachots. Certains n'étaient pas décidé à lui obéir mais la plupart finirent par obtempérer de mauvaise grâce. Ils n'avaient plus rien à faire ici, ils ne réussiraient qu'à s'attirer des ennuis, ils le savaient.

Comme Dawn le craignait la situation commençait à s'envenimer. Les professeurs tentaient de calmer les esprits mais la verte se doutait que ce ne serait pas une tâche facile tant que la foule serait aussi importante. Elle leva les yeux au ciel en voyant Calixte Webster mettre un coup de poing à un élève. Décidément le lion avait vraiment besoin d'apprendre le self-control. Il voulait quoi au juste ? Déclencher une bagarre générale ? Très malin. Un nouveau soupir franchi les lèvres de la Serpentarde alors qu'elle s'efforçait de repérer les élèves de sa maison dans la cohue. Elle s’apprêtait à tapoter sur l'épaule d'un de ses camarades quand une jeune fille à la chevelure blonde platine et au blason des aigles lui barra le passage, un grand sourire mesquin sur les lèvres. « Tu t'en vas déjà Blackwood ? Ça ne t'amuses donc pas de voir tous ces sangs-de-bourbes remis à leur place ? » Dawn la toisa en silence, pinçant les lèvres pour s'empêcher de faire preuve d'autant d'impulsivité que cet imbécile de Webster. Elle connaissait vaguement cette élève, c'était une des filles de la famille Hastings, des sang-mêlés qui tentaient de purifier leur sang depuis plusieurs générations. « Laisse moi passer. » Lança la verte en relevant le menton. Elle fit un signe de la tête pour désigner un endroit où se tenaient quelques élèves arborant les couleurs des vipères. Mais la blonde ne l'entendait pas de cette oreille. « Mes parents seraient fiers. Je suis sûre que les tiens aussi. » Un grognement s'échappa des lèvres de Dawn. Cette cruche ne savait pas de quoi elle parlait. La voir se délecter ainsi de la menace qui pesait sur Poudlard dégoutait la verte. Elle était tentée d'apprendre une leçon à la bleue, mais pour une fois elle se rendait compte que ça ne ferait qu'empirer les choses. Pas la peine de jeter de l'huile sur le feu, la situation était bien assez électrique comme ça. « J'en ai rien à foutre de tes parents, Hastings. Maintenant, bouge. » Cracha-t-elle avec hargne, à bout de patience. Sans attendre la réaction de sa camarade elle força le passage en la bousculant sans gêne. Elle ne voulait pas suivre l'exemple de Webster et céder à la violence mais, par Merlin, si sa patience s'épuisait elle ne répondait plus de rien.


(c) sweet.lips


_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE PETIT CHAPERON ROUGE

LE PETIT CHAPERON ROUGE
+ SORCIER DEPUIS LE : 06/10/2014
+ PARCHEMINS : 303
+ LOCALISATION : Poudlard will always be my home

Message Sujet: Re: Intrigue : L' Alliance sort de l'ombre   Mer 29 Juin - 16:50



     

      Intrigue
       L'Alliance sort de l'ombre


C
assie avait l'impression qu'elle venait d'entrer dans un cauchemar. Tout ce qu'elle redoutait depuis plusieurs mois était en train de se produire. Poudlard avait été son refuge, le seul endroit où elle s'était toujours sentie en sécurité, où elle savait qu'elle n'avait plus à être une victime. Le château avait toujours eu une valeur particulière à ses yeux et le voir entaché de la sorte la rendait malade. La folie du monde extérieur avait lentement empoisonné l'école et soudainement tous les espoirs de la Gryffondor venaient de se parer d'ombres. Les murmures allaient bon train autours d'elle et, toujours sous le choc, elle failli ne pas entendre les paroles que Calixte lui adressa. Elle sursauta en le sentant aussi proche d'elle, elle ne l'avait pas entendu approché. Elle lui adressa un signe de tête mais il s'éloignait déjà. Depuis leur altercation dans le hall leur relation était comme sur pause, elle ne savait pas trop quoi penser ni comment agir quand il se trouvait dans les parages. Secouant la tête pour reprendre ses esprits, Cassie se tourna vers l'endroit que le Webster lui avait indiqué, elle n'eut pas à chercher longtemps car une main amicale se posa doucement sur son épaule. Elle se tourna pour se trouver face à son amie. « Lumen. Tu vas bien ? » Lança-t-elle soulagée de l'avoir enfin à ses côtés. Elle jeta un coup d’œil à la lionne, comme la plupart des élèves présents elle semblait ébranlée par la situation, mais elle avait l'air d'aller bien. Les mannequins n'avaient été qu'une première menace, mais peut être que la prochaine fois il y aurait des victimes.

Alors qu'elles tentaient de sortir de la foule, Cassie pouvaient entendre les élèves s'invectiver mutuellement. La peur faisait effet et la méfiance prenait le pas, rendant les attitudes agressives. Un éclat de voix se fit entendre parmi le brouhaha général et la Gryffondor vit Benedict se faire violemment bousculer. Cassie mit un instant à comprendre ce qu'il se passait, le Serdaigle avait été parfaitement amical envers elle, elle ne comprenait pas pourquoi on l'accusait ainsi. Elle ignorait de quoi l'élève accusait le bleu mais la haine qu'elle pouvait sentir dans ses paroles la mis profondément mal à l'aise. La situation s'envenimait et si les professeurs n'agissaient pas rapidement ça allait mal tourner. La rouge fit un pas en avant dans l'espoir de pouvoir faire entendre raison à ses camarades, Ben était avec elle à l'atelier lors de l'explosion, il était innocent, mais déjà Lumen s'était élancée. Alors qu'elle s’apprêtait à s'arracher de la foule, de nouveaux éclats de voix non loin d'elle attirèrent son attention. Cette fois-ci elle reconnu la voix de Calixte. Elle s'arrêta, ne sachant pas vraiment quoi faire, elle n'avait pas vraiment de lien avec son camarade de maison mais elle le connaissait assez pour savoir qu'il ne se laisserait pas insulter de la sorte et que son impulsivité risquerait vite de lui causer des ennuis. Elle en avait fait les frais elle-même. Alors que ces pensées l'effleuraient elle vit le rouge abattre son poing sur sur la figure du Poufsouffle qui le prenait à parti. Elle sursauta, horrifiée par la violence dont il faisait preuve alors que la situation était déjà assez dramatique. Après un instant d'hésitation et voyant que personne autour d'eux n'allait se décider à arrêter les deux sorciers, elle se décida à franchir la distance qui les séparait. « Calixte arrête. » Lança-t-elle d'une voix qu'elle voulait apaisante tout en attrapant son poignet toujours en l'air. Avec toute la fermeté qu'elle osait mettre dans son geste, elle s'efforça de baisser le poignet du rouge, son adversaire était déjà suffisamment abimé, nul doute qu'il allait payer son geste de plusieurs heures de retenue, il n'avait pas besoin d'aggraver son cas. « Je sais qu'il t'a provoqué mais répondre à la haine par la haine ne sert à rien. » Enchaîna-t-elle aussitôt pour ne pas lui laisser le temps de la repousser. Sa voix était toujours égale, presque douce, elle tentait de se montrer la plus diplomate possible. L'air était tellement électrique qu'elle avait l'impression de marcher sur un fil, elle savait qu'une simple étincelle pouvait tout faire exploser. « Ils attendent que ça, ne leur donne pas raison. » Reprit-elle en plongeant son regard dans celui de Calixte. Refusant de le lâcher pour éviter un nouveau geste irréfléchi, elle tira sur son bras pour l'éloigner du petit groupe qui s'était formé. « Viens, il faut qu'on rejoigne notre salle commune, ça devient la folie ici. » Elle accentua la pression sur son poignet. Ils devaient partir, c'était la meilleure chose à faire et elle espérait que le rouge finirait par le comprendre. « Tu as vu Ethan ? » Lui demanda-t-elle doucement en espérant lui occuper l'esprit avec un sujet moins sensible que les accusations qui fusaient dans tous les sens.
WILDBIRD


_________________
"Only the caged birg sings"
Regrets collect like old friends, here to relive your darkest moments I can see no way, I can see no way and all of the ghouls come out to play. And every demon wants his pound of flesh, but I like to keep some things to myself, I like to keep my issues drawn. It's always darkest before the dawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 20/05/2015
+ PARCHEMINS : 267
+ LOCALISATION : dans la tour d'astronomie, l'infirmerie ( oui je suis partoutttttt)

Message Sujet: Re: Intrigue : L' Alliance sort de l'ombre   Mer 29 Juin - 23:18


Intrigue : L' Alliance sort de l'ombre
Les élèves



Franchement, en voyant que Lumen devait sortir de la salle pour aller voir les aurors, je ne pouvais nier que j'avais été quelque part un peu déçu, même si je ne le montrait pas. Je l'avais juste regardé sortir du coin de l'œil sans plus. Par la suite, disons que l'atelier se poursuivait tranquillement, le professeur en charge posa quelques questions et ce fut notre chère Blackwood qui répondit et qui se ramassa une réflexion de la part de celui-ci. Puis viens la répartition des binômes et moi qui espérait pouvoir faire cet atelier avec Calixte. Mais voilà qu'il me met avec ce Serpentard avec qui Cal avait déjà eu une altercation dans les toilettes. Ça serait donc la prochaine fois, ce n'est pas comme si c'était une question de vie ou de mort de faire ceci avec lui.

Puis un bruit, un bruit qu'on n'avait pas l'habitude d'entendre entre ses murs fit son apparition. Je regardais la porte, perplexe, et intriguer. Je me demandais ce qui se passait dehors et pour qu'il y ait ce genre de bruit. Je regardais instinctivement Cal, à vrai dire, je ne savais pas à quoi ça servait. Peut-être parce que je voulais savoir s'il pensait la même chose que moi, ou du moins si je pouvais deviner ce qu'il pouvait bien penser. Mais cela était une chose qui était surement improbable, comment savoir lire dans les pensées d'une personne. Et soudain Blackwood se précipita dehors, suivit de Calixte et de moi. Mais la foule était tellement dense qu'elle nous avait séparé mon meilleur ami et moi.
De ce fait, je ne savais nullement où il était, même si j'essayais de le retrouver, cela serait mission impossible pour le moment au vu du nombre d'élèves. Alors je me disais que j'allais attendre bien gentiment qu'on puisse se retrouver dans la salle commune ou quoi, bref attendre qu'il y ait moins de monde pour le rejoindre. Puis j'entendis quelque paroles échanger rien de bien plaisant, et reconnue la voix de mon meilleur ami. Malheureusement, la foule était vraiment beaucoup trop dense, et j'avais eu du mal à faire un chemin que déjà, Cal en venait aux mains et Cassie qui venait le tirer à l'écart pour le calme. Cela me surprenait un peu, car les deux n'avaient jamais eu pour habitude de s'entendre, mais je devais avouer que cela me faisait plaisir de voir qu'il ne s'étripait pas.

Malheureusement, l'ami de celui qui avait provoqué Cal, ne voulait pas en rester là. Ils avaient bien l'attention d'aller, le retrouver et lui demander des comptes. C'est à ce moment que je me mettais entre les deux. Affichant un grand sourire, parlant d'une voix calme et qui ne voulait nullement envenimer les choses, je commençais à leur répondre « Eh les gars, calmez vous. Ce n'est ... » Mais il ne l'entendait vraiment pas de cette oreille, leur pote était bien amoché. Ce ne fut donc pas étonnant qu'il commençât à me parler sur le ton de la provocation « Regarde ça, le pote du Webster, vient prendre sa défense comme c'est mignon. » Et que je leur répondais avec humour, car autant ne pas aggraver les choses.« Oui, on nous dit souvent qu'on forme un joli couple lui et moi. » Mais, je crois vraiment que la haine et la méfiance avaient pris possession des élèves de poudlard. Car encore une fois, il me répondit avec ce même ton de provocation. « Ça y est ton pote est un sang pur, alors tu te sens au-dessus de nous ? » J'étais près à ne pas me laisser embarquer dans ses provocations, continuant sur le ton de l'humour pour qu'il puisse reprendre le chemin de leur salle commune « A vrai dire... » Mais à croire qu'il ne voulait vraiment pas laisser passer ses mots qui avaient été marqués, et la situation commençait doucement à devenir de plus en plus difficile « Ton père, aurais honte de toi de te voir complice de tout ceci ! » Évoquer mon père, alors que cela ne faisait pas longtemps qu'on l'avait mis en terre, et surtout de cette manière me fit serrer les dents et je prenais sur moi pour rester calme. Mais on pouvait sentir qu'il avait appuyé là où ça faisait mal « Retire ce que tu viens de dire. » Alors, il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'il affiche un petit sourire, fier de lui d'avoir trouvé ce point faible, celui qui allait surement me faire sortir de mes gongs et la phrase de trop sortis. « Quoi ?Tu vas pleurer auprès de ton père. Oh ben non, tu ne peux pas. Ton père est mort, tué surement par te précieux san... .» Il n'eu même pas le temps de finir sa phrase que je l'avais empoigné par le col, lui criant dessus. « C'est quoi ton problème ! » On pouvait sentir, que je me retenais de lui en coller « Espèce d'enfoiré. »



© ACIDBRAIN

_________________

Give me a Reason to love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE CLAIR OBSCUR

LE CLAIR OBSCUR
+ SORCIER DEPUIS LE : 08/04/2013
+ PARCHEMINS : 824
+ LOCALISATION : Dans l'enceinte de Poudlard, peut-être dans un coin solitaire à boire pour oublier, ou avec ses amis pour faire bonne figure !

Message Sujet: Re: Intrigue : L' Alliance sort de l'ombre   Lun 4 Juil - 0:19


Atelier : Duels.
[9 Mai 81] Intrigue : L'alliance sort de l'ombre.

 




Le coup est parti tout seul, d’habitude c’est plutôt ma raison qui guide mes actes, mais depuis quelques semaines mon instinct à l’air de vouloir prendre le pouvoir. Je ne suis plus que tension et colère. Vous voyez l’équilibriste qui tente de traverser un trou béant, sans tomber, en s’aidant d’une perche pour trouver son équilibre ? Et bien moi je suis le câble sur lequel il se déplace. Toujours tendu à l’extrême, prêt à dégainer, le vent me fait bouger, mais je reste raide, arrimé de chaque côté, recherchant ce port d’ancrage qui serait mon salut, pourtant un coup de ciseaux et je pourrais m’effondrer. Voilà l’instabilité émotionnelle dans laquelle je me trouve depuis quelques temps et ça n’est pas prêt de s’arrêter si j’en crois la menace pesante de mes parents sur moi, s’enserrant un peu plus chaque jour comme un serpent pourrait étouffer sa proie avant de l’avaler crue. Je suis cette proie, je suis foutu.

Je regarde mon adversaire plaquer immédiatement ses mains sur son nez d’où le sang jailli déjà en jet. Il exhale un râle de douleur et moi je reprends peu à peu pied. La sourde colère m’ayant aveuglé les sens un instant, je recommence à entendre la cacophonie ambiante, les éclats de voix, les altercations qui font rage autour de nous. La violence de mon geste n’a pas eu l’air d’attirer l’attention au-delà de notre petit groupe restreint. Et ce n’est qu’en entendant une voix apaisante jaillir des tréfonds des bruits environnant et en sentant sa main se poser délicatement sur mon poignet et amorcer un mouvement d’abaissement, que je prends conscience que mon poing est toujours en l’air, en position de défense, prêt à dégainer de nouveau au besoin. « Je sais qu’il t’a provoqué mais répondre à la haine par la haine ne sert à rien.  » « Oh mais voilà ta nana ! Incapable de se défendre tout seul bébé Webster ? T’as besoin d’une fille ? » Un second malotru ne se gêne pas pour continuer là ou son ami s’est retrouvé arrêté dans son élan. Tremblant à moitié en tachant de réfréner les émotions contradictoires qui vont et viennent en moi, à savoir une envie irrépressible de lui rabattre sa suffisance à celui-là et de lui faire ravaler sa hargne, tout en essayant de contrôler mes pulsions primaires pour ne pas envenimer les choses, c’est une nouvelle phrase salvatrice qui m’apaise instantanément : « Ils attendent que ça, ne leur donne pas raison. » Plonger dans le regard de Cassie Standford ne faisait pas partie de la liste des choses que je pensais réaliser rapidement, surtout depuis mon comportement totalement idiot et déplacé de l’autre jour, et je pensais encore moins qu’elle serait la personne qui réussirait à me sauver d’un bourbier dans lequel je commençais à m’engluer. Pourtant elle est là, et je suis là, pendu à sa voix et sa douceur sur ma peau. « Oh mais attend non ! Tu te tapes des nés-moldus maintenant ? Tu lui as promis quoi ? De ne pas la tuer ? » Sans me lâcher, elle me tire avec elle dans la direction opposée au groupe et m’intime de regagner la salle commune. Sa pression sur mon poignet se fait plus forte. Est-ce une manière pour elle de s’assurer que je vais bien la suivre et que je ne vais pas retourner finir le travail que j’ai commencé ? Je ne sais pas vraiment, mais sa présence à mes côtés me permet de gérer mes émotions et de m’éviter de casser la gueule à ce crétin qui ne manque pas d’insulter la jeune femme. « Merci. » Je lui souffle alors ce simple mot, parce que notre relation n’est pas des plus simples en ce moment. « Tu as vu Ethan ? » Me recentrer sur quelque chose de plus important, voilà qui est une bonne idée. Je jette un regard à droit et à gauche, mais ne repère pas notre ami commun par-dessus les têtes des élèves présents. « Pas depuis l’atelier, non. Je ne sais même pas s’il m’a suivi, je me suis précipité à la suite de Blackwood quand la détonation a retenti et ensuite tu m’as trouvé. Ça va toi ? » Je dois parler un peu fort pour être sûr de me faire entendre par-dessus les éclats de voix qu’il est possible d’entendre, c’est assourdissant tellement le volume sonore est haut.

La foule est toujours aussi dense autour de nous et le gabarit de Cassie ne nous permet pas de nous frayer un chemin facile dans cette cohue, nous avançons à peine. Je vais pour passer devant elle et nous assurer un passage plus simple quand j’entends par-dessus le bruit environnant, la voix de mon meilleur ami : « C’est quoi ton problème ! » Son cri est tellement puissant, et il faut dire que nous n’avons pas réussi à partir bien loin avec Cassie, qu’il résonne en moi avec violence. Je tourne la tête si vivement qu’une petite décharge se répand dans ma nuque, mais je ne m’en formalise pas. Je repère directement Ethan dans une position similaire à celle que j’avais quelques minutes plus tôt, avec l’autre idiot qui a pris la place de leader après nez-fracturé. « Je crois que je l’ai trouvé Cassie. Viens, on ne peut pas le laisser là. » Je dégage mon poignet et m’assure une prise sur sa main pour ne pas la perdre dans la manœuvre. « Espèce d’enfoiré. » Je rebrousse alors chemin, Cassie sur mes talons et aussi vite que possible nous arrivons aux côtés de notre ami avant que tout ne dérape à nouveau. « Oh mais voilà le groupe enfin réuni ! Seigneur Webster, sa soumise et son valet ! Charmant ! » Je repère la crispation sur les mains de mon ami, ses veines saillirent sur son cou et la rage émaner de tout son être. Si je ressemblais à ça, je me demande comment Cassie a eu le courage de venir me prêter main forte, moi celui qui l’a tant bousculé, et puis nous ne sommes même pas amis, pourtant elle est là, à mes côtés et ce constat me réconforte, la solitude est pesante, bien plus ces derniers temps. Resserrant ma main autour de ses doigts graciles, puisant dans cette force qu’elle a eu pour moi, je répète ses actions et pose ma main libre sur l’avant-bras de mon meilleur ami. « Viens Ethan, ce crétin n’en vaut pas la peine. » Il tourne son visage vers moi et j’essaie de lui faire passer toute la force que je retire de mes amis depuis tant d’année. « T’as perdu tes couilles Webster ? Tu ne veux plus te battre ? » J’ignore du mieux que je le peux ce débile profond, tâchant de réfréner mes pulsions meurtrières et cette colère sourde qui bouillonne toujours dans mes veines. Finalement ce type n’est que du chiqué, il parle, il parle, mais quand il s’agit de passer à l’action il n’y a plus personne. Puis, j’ajoute une nouvelle phrase à l’intention de mon ami : « Remontes à la tour avec nous et retrouvons Lumen. Ça ne sert à rien de rester là. »



@destiny.

Pouet:
 

_________________


I'm half a heart without you

Being here without you It's like I'm waking up to Only half a blue sky I'm half the man, at best I miss everything we do I'm half a heart without you© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE MAITRE DU JEU

LE MAITRE DU JEU
+ SORCIER DEPUIS LE : 13/11/2009
+ PARCHEMINS : 1569

Message Sujet: Re: Intrigue : L' Alliance sort de l'ombre   Mer 6 Juil - 21:55




 
L' Alliance sort de l'ombre

samedi 9 mai 1981

L'explosion et le triste spectacle de la salle des trophées attiraient la foule, choquaient les uns, effrayaient les autres, en réjouissaient même certains. Le corps enseignant essayait de contenir la cohue, de rassurer les âmes attristées et de les protéger d'un drame plus terrible. Si un tel événement avait pu arriver dans l'enceinte même de Poudlard, qui pouvait garantir la sécurité des étudiants ? Cette question se lisait sur les visages inquiets de chacun des professeurs présents sur place. Ils choisirent alors de rassembler les élèves, de vider la pièce et d'effacer toute trace du délit. Le but ? Eviter de traumatiser d'autres jeunes sorciers et de les raccompagner dans le calme vers leur salle commune là où ils seraient assurés que les étudiants ne courraient plus aucun danger. Mais comme dirait le sage Merlin, rien ne se passa comme prévu. La terreur prit le cœur de certains collégiens. Des regards inquisiteurs et accusateurs furent lancés. Des insultes claquèrent dans l'air. Des disputes éclatèrent. Et des bagarres démarrèrent. On cherchait le coupable et chacun y allait de son petit pronostic. Malgré la présence de quelques éminents représentants du personnel de Poudlard, le feu grandit et les altercations s'intensifiaient. Certains en arrivaient même aux mains.


- Que se passe t-il ici ?

La forte voix d'Albus Dumbledore résonna dans la pièce et calma toutes les tensions. Aussitôt, les élèves se turent et s'éloignèrent les uns des autres. Le grand homme aux lunettes en forme de lune et aux cheveux gris argentés se fraya sans trop de difficulté un chemin au centre de la foule. Le directeur de Poudlard en imposait par sa stature et dès son entrée, il créait un profond respect dans chaque personne qui lui faisait face. Il avait été alerté d'abord par l'explosion, mais un immense patronus, un superbe oiseau était venu quelques instants après dans son bureau pour l'implorer de se rendre au troisième étage. Le sorcier constata avec effarement l'inscription en lettre rouges, cette menace faisait froid dans le dos, mais il n'en montra rien. Il resta impassible. Il allait devoir organiser une réunion d'urgence avec le reste des professeurs, prendre des mesures et mener une enquête pour démasquer les coupables. En attendant, il fallait écarter les élèves loin d'ici.

- Je vous prie de rejoindre vos salles communes. Professeurs, veuillez les accompagner et me rejoindre dans la grande salle après. Prévenez tous vos collègues.

Dans la bouche de Dumbledore, cet ordre était sensé. Les élèves obéirent dans les secondes qui suivirent et disparurent vers les étages ou les sous sols, chaque maison avec un professeur à leur tête.






Quelques précisions

→ L'intrigue est désormais terminée. L'intervention de Dumbledore a permis de disperser les différents élèves et ainsi de fermer l'entrée pour un temps indéterminé.

→ Les professeurs : Eden Wilson-Grey, Seth Avery et Ezra Scodelario ont raccompagné respectivement les gryffondors, les serpentards et les serdaigles à l'entrée de leur salle commune. Ebony Lancaster s'occupe de son côté des poufsouffles .

→ Vos personnages sont choqués, effrayés ou en colère. Une telle chose ne peut pas laisser indifférent les élèves. Restez logiques. Prenez donc en compte ceci dans vos rps futurs et la chronologie.

→ Cette intrigue s'est déroulée le samedi 9 mai 1981 au troisième étage devant la salle des trophées


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daily-prophet.forumactif.org
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: Intrigue : L' Alliance sort de l'ombre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue : L' Alliance sort de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le Sénéchal Noir sort de l'ombre...
» Le Sénéchal Noir sort de l'ombre !
» 1.25 sorties le 23/09 modification et sort revus definitif
» Résumé de l'intrigue
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-