FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 hey doctor ? ft. Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: hey doctor ? ft. Libre   Ven 29 Avr - 20:08

Sa fourrure déchiquetée par une poignée de dents ou de griffes provoque un grognement, déchirant le silence de cette paisible nuit et rendant cette lune parfaite seule témoin de la bataille. La férocité de ces actes commandés par la bête et purement instinctif lui échappera au lever du jour. Pour l’heure, l’animal n’est plus le parasite, il domine et déchaine toute sa fureur et sa frustration sur une autre créature qui sait lui tenir tête à son plus grand étonnement. Le combat dure, jusqu’à ce que finalement, des voix se fassent entendre. Le fauve prend la fuite ainsi que son assaillant, pour le bien de ce secret et de cette misérable vie menée par deux êtres n’en formant qu’un seul. L’homme et la bête ne se complètent pas le moins du monde, mais sur ce point, consciemment ou non, ils fuient plutôt que de braver le danger d’alerter tout individu sur cette double nature et risquer leur perte à tout deux. Lentement, l’homme reprend sa forme initiale, sa souffrance telle qu’aucun son ne sort de sa bouche si ce n’est ceux occasionnés par son souffle ridiculement court. Puis, la chute. La douleur intense lorsque les os craquent et se replacent. Le trou noir.

***
Quand je suis sorti des bois, je me suis immédiatement mis à la poursuite de vêtements ou de ce qu’il en restait du moins. Bonne idée Lucas. C’était sans compter sur des contusions un peu partout sur le corps. Ce soir, je me suis battu. Contre quoi ? Demandez-ça à l’autre. Moi, je n’y suis pour rien même si j’en paie les frais. Sale chien galeux, jamais satisfait, il faut qu’il tue ou qu’il massacre pour se sentir exister… Vous vous demanderez certainement pourquoi je le laisse « sortir » alors qu’il existe une potion pour y remédier ? Parce qu’à long terme il y a le manque et que l’effet de la potion sera moins durable, moins efficace. On ne veut pas de carnage dans la bergerie, n’est-ce pas mes agneaux ? Laissez-donc faire papa, il sait ce qu’il fait, ça fait près d’une dizaine d’année maintenant.

En attendant, j’ai plutôt intérêt à faire soigner ces plaies, j’en profiterais pour faire un coucou à quelques connaissances fort appréciable, surtout quand on a de tels bobo et me faire tout petit auprès d’autres suspicieux. Du commérage qui pourrait devenir bien moins plaisant si ce que je suis se savait. Sans le moindre sourire sur les lèvres, j’attends mon tour, me perds dans les couloirs en observant ceux qui ont été soignés, sont sur le point de l’être. Je n’ai croisé personne dans un piteux état. La magie aide beaucoup il faut croire pour réparer ce qu’un moldu a du mal à remettre en place, voir restituer à l’état d’origine… évitons de parler de ça, ce serait dommage qu’un idiot vienne lire dans mes pensées à quel point je suis pessimiste concernant des alliances entre sorciers et non-sorciers. Pas que ça ne me plairait pas, ma vie aurait été beaucoup plus facile si ça avait été le cas, croyez-moi. Cependant, j’ai du mal à croire que le racisme se fasse uniquement chez les sorciers. Fut un temps, il y a eu des chasses dans le monde des impurs… ah, que de souvenirs pour les deux civilisations. L’homme est une telle créature qu’il est la seule à s’entretuer et à tenir rancune auprès de peuples qui ont depuis évolués. Accuser le descendant d’un abruti pour les fautes de ce dernier ça ne ressemble un peu à rien, mais c’est presque une coutume humaine, au-delà de toutes les frontières, religions et couleurs. Peu importe. Où est-ce que je suis tombé moi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LA LOUVE DOMINANTE

LA LOUVE DOMINANTE
+ SORCIER DEPUIS LE : 24/12/2015
+ PARCHEMINS : 93
+ LOCALISATION : Bureau des Aurors

Message Sujet: Re: hey doctor ? ft. Libre   Sam 30 Avr - 12:43


Hey doctor?
Lucas et Jaina



Jaina rechignait toujours autant à venir ici : cet endroit abhorré qu’elle tentait autant que possible d’éviter. Ici, la lycanthrope se voyait comme mise à nue : contrainte de dévoiler ses marques dont elle était pourtant si fière. Car oui, Jaina était fière d’être ce qu’elle était : un loup-garou, une hybride capable de prouesses. L’ancienne Poufsouffle portait le patronyme si craint des Greyback ; Ce nom synonyme de lycanthropie, et ce depuis des siècles. Une tradition familiale que les profanes ne comprenaient pas et ne pourraient jamais comprendre avec leurs esprits si fermés, si… Humains. Des monstres, des meurtriers, voilà comment beaucoup les voyaient. La jeune Auror n’en avait cure. Sa vision des choses étaient quant à elle diamétralement différentes. Conséquence de son legs familiale et un net penchant à la cruauté, voir à la folie si l’on se fiait aux murmures qui accompagnaient le moindre de ses pas.
Cette réputation qui ne l’avait pourtant pas empêché de s’élever au sein du Ministère pour finir par intégrer le prestigieux Bureau des Aurors… Ainsi qu’en parallèle une place de choix au sein des Mangemorts du Seigneur des Ténèbres. Un double jeu dangereux mais tellement excitant. Bien que suspicieux, ses supérieurs lui faisaient confiance depuis la mise à mort de son propre père lors d’un combat acharné qui avait opposé lycanthropes et chasseurs de mages noirs. Ainsi Jaina était à la place idéale pour rapporter au Lord Noir des informations utiles à sa montée en puissance. Une fidélité qui lui permettrait d’obtenir ce qu’elle désire par-dessus tout : l’épuration des loups-garous qui ne lui jureraient pas allégeance. La meute de son père avait été la première à en subir les conséquences par une extermination méthodique orchestrée dans l’ombre par Voldemort et sa fidèle Mangemort. L’ancien Alpha, le patriarche Greyback, était mort ; Une place vacante que sa progéniture escomptait bien prendre. Se sentait-elle différent depuis cet évènement ? Peut-être… Elle ne saurait le dire.
Jaina se voyait comme une lycanthrope pure, bien que ceci soit entièrement faux car mordue à l’enfance par son père, une Alpha qui imposerait un jour sa loi chez ses congénères pour en prendre la tête. Le Seigneur des Ténèbres l’avait promis : le jour où il prendrait le pouvoir, les lous-garous qui l’auraient suivi seraient récompensés. Une promesse à laquelle elle croyait… Dans une certaine mesure. Après tout elle n’était pas stupide et Voldemort avait ses propres objectifs, auxquels il n’hésiterait pas à sacrifier la vision de la lycanthrope.
Soupirant, la jeune femme pénétra dans l’hôpital d’un pas moins assuré qu’à l’ordinaire. Cette nuit sa louve, qu’elle prénommait Lupa, s’était déchaînée. Quelques traces de morsures et de griffures parsemaient son corps, stigmates de quelconques combats qu’elle avait engagé sous sa forme lupine. Comme souvent, la lycanthrope s’était réveillée ce matin au milieu de cadavres : les victimes de sa Louve. Elle n’en éprouvait aucuns remords. Après tout nous faisons tous partis de la chaîne alimentaire, bien que les humains normaux l’aient oublié. Grimaçante, elle alla rejoindre la salle d’attente : inutile de se faire plus remarquée que nécessaire.

Jaina prit à une chaise libre, juste à côté d’un blondinet plutôt sexy, pour patienter qu’un médicomage vienne l’appeler pour l’ausculter. Peut-être verrait-elle son amie Ebony ? Elle l’espérait. Dévisageant la masse grouillante de sorciers, la jeune femme commençait déjà à s’ennuyer. Tout en bougeant elle grimaça de douleur. Ses blessures la piquaient horriblement. Vivement qu’un professionnel vienne panser ses plaies. Son regard dévia sur son voisin de chaise. Instinct ou simple à priori ? Dans tout les cas, plus elle le regardait, plus elle se sentait comme attirée par lui. Sans doute encore sa part louve, si prompte à s’accoupler aux mâles qu’elle jugeait digne. Mais n’y avait-il pas une autre raison ?

« Je trouve l'endroit toujours aussi déprimant... Vous venez souvent ici ?  »
fit-elle espiègle en s’adressant au blondinet.

Une manière comme une autre d’engager la conversation. Elle tendit ensuite sa main.

« Jaina Greyback. Et toi ? » demanda-t-elle intriguée en passant sans en prendre conscience au tutoiement, et bien décidée à comprendre la raison de cette attirance.





_________________

   
Douce folie...

"La folie ne s'explique pas, elle se ressent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: hey doctor ? ft. Libre   Mar 10 Mai - 17:19

Quand je suis revenu m’asseoir, je ne m’attendais pas à avoir gardé ma place, les petits accidents domestiques arrivent si vite, surtout quand on possède une baguette. Mais non, je me posais donc exactement où je m’étais installé, laissant ce parfum qui m’est propre faire son travail de marquage. Je suppose que ça fonctionne comme ça. Je me suis intéressé aux loups, de ce que j’en sais, uniquement parce que j’en suis un et qu’il est nécessaire que j’accorde un peu de mon temps à cette bête sanguinaire, de sorte qu’elle le soit moins. Je ne pense pas que ce soit vraiment efficace, mais j’essaie en tout cas. Je rêve d’un jour où la potion, le sort, l’opération qui permet d’extraire cette chose qui prend possession de moi à la pleine lune viendra. Peut-être que j’en serais à l’origine, en tous les cas, je ne serais sans doute pas le seul à me présenter pour effectuer les premiers tests et si quelqu’un dans ce bas monde se souciait un peu plus de ce cas, il y aurait déjà bien moins de morts occasionnées par ces créatures et bien moins de soucis avec les préjugés desquels ils sont victimes. Ils… j’en fais aussi partie. Quelle ironie.

Une voix, féminine, me sort de mes pensées. J’aurais bien voulu me griller une cigarette. Elle est à quelque chose près dans le même état que moi. Bien moins marquée cela dit, qu’est-ce qui lui est arrivé ? Peu importe, Lucas ne te mêle pas, ce ne sont pas tes affaires. Je tends ma main également, la serre. Désolée jeune demoiselle, je ne suis pas vraiment un bon voisin, mais je tenterais de faire des efforts. « Bof, je connais des endroits bien moins chaleureux qu’un hôpital. J’y viens rarement » Visite de routine ? Non, j’évite au maximum. Le plus souvent, c’est une petite sorcière de l’hôpital qui me force à m’y rendre pour me soigner quand je suis très mal en point. Là, c’est surtout pour m’éviter de me blesser plus, car certaines morsures peuvent être dangereuses. J’aurais peut-être dû écouter un peu plus en cours sur les espèces animales de ce monde, ça m’aurait évité de me retrouver trop souvent à découvert. D’ailleurs… « Et vous ? » Elle se présente, un nom que je connais de loin, quelque chose qui me rappelle cette illustre famille que je ne connais pas et que je boycotte encore jusqu’à présent : la mienne. « Lucas Grimm, enchanté » elle passe rapidement au tutoiement celle-là. Bof, ce n’est pas tellement gênant, mieux ça que de faire des courbettes à une patiente juste parce qu’elle possède un nom qui inspire la crainte. Je sais me plier pour ma survie, mais qu’on ne m’en demande pas trop en revanche… je mords, et je mords très fort. Je ne tiens pas trop en place, bien que calme et patient, quand j’ai mal, tout ce qui me passe par la tête c’est marcher, chose qui s’avère un peu compliquée quand on est un véritable gruyère. Bien, que faire, que faire ? Pourquoi ce regard sur moi, hm ? Pas que je sois méfiant, mais j’ai l’habitude de côtoyer toute sorte de personnes, et là, je sens quelque chose de différent… je n’aime pas ça du tout.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: hey doctor ? ft. Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 

hey doctor ? ft. Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-