FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 25/04/2016
+ PARCHEMINS : 45

Message Sujet: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 18:58


DOSSIER DU MINISTÈRE DE
Senbi Stevenson



NOM : Stevenson. PRÉNOMS : Senbi. AGE : 32 ans.  POSTE : Sorcier de santé. ÉTAT CIVIL : Célibataire. PURETÉ DU SANG : Sang mêlé. ANCIENNE MAISON : Serdaigle. ORIENTATION SEXUELLE : Désespérée. CAMP : Neutre, n'a pas assez de courage pour affirmer tout haut (ou même tout bas) sa préférence pour l'Ordre du Phoenix. PARTICULARITÉ : Il y en a qui ont des dons pratiques et classes. Se transformer en animal, lire dans les pensées des autres, voir les choses folles que réserve l'avenir. Et puis il y a les autres comme Senbi qui cumulent les talents inutiles, dont celui de prendre systématiquement les mauvaises décisions, spécialement celles qui mettent dangereusement en péril son espérance de vie. Fort heureusement, ses "facultés" n'ont pas toutes tendance à lui faire rejoindre les voies du seigneur plus rapidement. Bien au contraire, son véritable pouvoir consistant à trouver la réplique parfaite environ 5 h après s'être fait envoyer chier sur Mars pourrait être en fait un mécanisme inconscient de survie, le jeune homme ayant, comme il se plait à le dire, "un corps de lâche" qui ne semble pas vraiment taillé sur mesure pour porter des opinions fortes.

Votre personnage trouve par hasard la pierre de résurrection, l'une des reliques de la mort ! Que décide t-il de faire ?

Une mer d’encre striée de multiples arêtes tranchantes. A sa surface, des vagues de couleurs, de formes déformées par les multiples facettes. Là un œil, sur l’autre un nez et des lèvres sur la troisième dans un portait désordonné. Une main s’approche, hésitante et elle est soulevée de terre, elle qui n’avait rien demandé, abandonnée sur un chemin depuis longtemps oublié. Comme tant d’autres, elle la manipula, la tourna et la retourna avant qu’une lueur de compréhension n’éclaire ce regard d’un bleu fade.

Combien de fois l’avait-elle vue cette lueur ? Elle ne le savait pas, elle ne le savait plus. Après tout, elle n’était qu’une pierre et aussitôt le reflet évaporé, toute conscience était envolée.

Comme pour tant d’autres, elle ramènerait un disparu, puis un autre. Autant de fois qu’il le voudrait, tant qu’il la tournerait une fois, puis deux, puis trois. Et puis, accablé par le chagrin, les entrailles nouées par la frustration de cette joie éphémère et insipide, il l’abandonnerait lui aussi. Dans le meilleur cas, il s’ôterait la vie. Dans le pire, il errerait jusqu’à ce que la faucheuse le soulage de son fardeau.

Jusqu’au prochain.

Pourtant, la main s’immobilisa, malgré le désir brûlant qu’elle sentait. Revoir ses parents. La ramener à l’hôpital où il travaillait et soulager la douleur des autres, un désir qui semblait viscéral chez son nouvel hôte.
Mais suivrait indubitablement la souffrance qu’il aurait à ne plus les voir. Un désespoir qu’il verrait dans les yeux de ses patients à la seconde où il leur retirerait la pierre.

Le prix était trop lourd. Pour lui, et surtout pour les autres. Les autres et leur bonheur qui l’obsédaient au point de lui faire faire les pires folies n’aurait cette fois pas le dernier mot.

Un clapotis, et les eaux du lac se refermèrent sur la pierre comme un écrin, épargnant au monde quelques soupirs inutiles.

Votre personnage tombe sur un moldu malmenée par des sorciers au détour d'une rue, que fait-il ?

Réagis.

Elle ne comprenait pas. Tous ces mots étranges qu’ils lui jetaient à la figure comme autant d’injures. Une langue de haine, de mépris et de violence qui résonnait douloureusement aux oreilles de la silhouette à quelques mètres de là. Immobile, à l’abris de l’ombre et des coups, elle se tenait là, silencieuse. Pétrifiée en fait.

Ce genre de situation, il ne les avait que trop vécues lorsque fraichement arrivé du Caire, il avait posé ses valises dans la capitale londonienne. Combien de fois avait il rêvé que quelqu’un vienne à son secours et combien de fois avait il été déçu, mais pas franchement surpris. Parce que la vie est injuste, que les gens sont lâches et que lui aussi.

Surtout lui.

Allez, réagis.

Trois assaillants, une victime, et lui. Il ne ferait pas le poids, lui qui avait toujours privilégié ce qui guérissait et non ce qui blessait. Il ne ferait pas le poids, lui qui avait toujours préféré les après midi télé et chips aux heures de sport. Le hic, c’est qu’elle ne ferait pas le poids non plus, et qu’elle n’avait ni baguette, ni pouvoirs magiques.

Fuck my life

Une insulte ou deux plus tard, tout droit sorties d’un film à la mode, et c’était sur lui que tombaient les coups au même rythme que les talons claquant à toute vitesse dans la direction opposée.

Le Ministre de la magie propose à votre personnage de tout quitter pour devenir son conseiller personnel. Accepteriez-vous la proposition ?

Le sang bourdonnait à ses oreilles. Devenir conseiller personnel du ministre. Comment et pourquoi ? Il n’en savait rien. A vrai dire, l’annonce avait produit sur lui un tel effet qu’il avait tout oublié, de l’endroit où il était jusqu’à son propre nom. Lui qui n’avait jamais eu une âme d’aventurier se sentait soudain pousser des ailes.

Il était enfin reconnu pour ce qu’il était. Il pourrait faire du bien aux gens, avoir enfin l’opportunité de prendre les bonnes décisions, soigner toutes les maladies de la terre. Et qui sait, demain, instaurer la paix dans le monde, rien que ça.

La plume gratta le parchemin alors qu’il commençait à tracer délicatement un S, en essayant de ne pas trembler quand un son strident le fit sursauter.

Il était de nouveau seul dans son lit en désordre, et une fois de plus en retard pour sa journée.


Amour, richesse, célébrité ou sagesse : qu'est ce qui intéresse le plus votre personnage ?

« Bercé trop près du mur », « On l’aime bien au village » sans oublier le fameux « Fini à la p*sse », autant de qualificatifs qui le mettent tout à fait à son avantage. Parce que des générations de consanguinité ne font jamais de miracle, même quand papa a la bonne idée d’apporter un peu de mixité, il est, à bien des égards, le type bizarre. Celui à côté duquel on s’assoit pas trop en classe, des fois que la loose serait contagieuse. En réalité, le problème n’est pas qu’il est bête. C’est tout simplement qu’il a l’air de l’être, ce qui est peut être pire puisqu’il s’en rend parfois compte.

Heureusement pour lui, c’est quand même rarement le cas.

Ce qu’il avait été facile et confortable au début, de se cacher derrière sa langue maternelle. Pour dissimuler le léger chuintement de sa diction, pour cacher ses incompréhensions. Des autres, il ne comprend pas souvent le sarcasme, ni l’humour noir. Des autres, il ne perçoit pas les signaux. De moquerie, lorsqu’une de ses réponses tombe à côté de la plaque ou qu’il rit en cœur avec les autres de lui même. Ou même d’ennui, lorsqu’il lui arrive de monologuer une bonne vingtaine de minutes sur sa dernière passion farfelue en date sans se rendre compte du côté égocentrique de la conversation. Aussitôt, ses lèvres se scellent, sa voix finissant par mourir dans un silence embarrassant, ce même silence qu'il essaye désespérément d'éviter par ses monologues nerveusement débités. Etre un gentil garçon, se rendre invisible, ça il sait faire à la perfection.

Il est le bitume qui s’écrase sous le rouleau compresseur de la méchanceté humaine

Il est aussi celui qui rit un peu trop fort, trop longtemps. Celui qui rit quand il ne le faut pas vraiment non plus (et qu’on regarde franchement de travers parce que rire à un enterrement, c’est pas du meilleur effet). Celui qui donnait tous ses gâteaux aux « copains » à l’école, juste pour avoir le droit de les appeler ainsi. Celui qui faisait leurs devoirs aussi, parce que chaque chose qu’il lit, il la retient alors forcément s’il peut faire quelque chose pour ses chers amis. Celui qui sanglote, et pleure trop souvent « pour un garçon ». Celui qui s’envoie plus de pots de glace devant un téléfilm de Noël qu'une ménagère de moins de 50 ans après un rateau. Celui qui aime un peu trop les gens (à en devenir embarrassant), ou qui les déteste complètement au point de trembler à leur approche. Chez lui, il n’y a pas de demi-mesures et ses colères seraient dévastatrices, s’il n’avait pas une âme si tendre.

Alors non, il ne cessera jamais d’ouvrir les bras à ceux qui l’enfoncent toujours plus bas. Parce qu'aimer les gens, c'est tout ce qu'il sait faire. Les aider, comme on ne l'a jamais aidé à comprendre le monde, c'est tout ce qu'il souhaite faire.

Qu’on lui rende la pareille, c’est tout ce qu’il souhaite recevoir.


PSEUDO : Lsine. AGE : 24 ans. PRÉSENCE : 2/7.AVATAR : Bazzart
Code:
[b]RAMI MALEK[/b] [color=#c24132]◊[/color] Senbi Stevenson
COMMENT AS TU DÉCOUVERT LE FORUM : Bouche à clavier. UN PETIT MOT POUR LA FIN : Popcorn.




Dernière édition par Senbi Stevenson le Dim 1 Mai - 2:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 25/04/2016
+ PARCHEMINS : 45

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 18:59


Tell me your Story
citation


« Allez, monte » Une tape sur les fesses du garçonnet, un sourire complice qui se reflétait sur le visage de sa femme enfin serein et de nouveau radieux. Un baiser tendrement échangé, comme un soupir de soulagement alors qu’ils s’installaient sur les inconfortables sièges de cuir de leur voiture pour arpenter les rues londoniennes sinueuses, loin des tourments de la révolution égyptienne.

Au même moment et à l’autre bout de la ville, on resservait un énième verre de whisky à ce célèbre pilier de bar bien connu du quartier pour ses disputes souvent mouvementées avec sa femme. Il fallait dire que le bonhomme était volage et que cela ne plaisait curieusement pas à madame, qui le lui faisait le plus souvent savoir à coup de poêles lancées avec expertise au travers de la pièce.

Ses yeux vitreux auraient pourtant du alerter le barman. Le chuintement encore plus accentué que d’habitude lorsqu’il en demandait une petite dernière. La manière dont son corps peinait à maintenir l’équilibre précaire qui le maintenait sur ce tabouret bouffé aux mites. Le raclement nerveux et incessant de ses ongles crasseux sur la surface poisseuse du bar alors qu’il se demandait comment il rentrerait en un seul morceau. Tout cela, il s’en fichait pas mal du moment que son meilleur client réglait la note, comme en attestait d’ailleurs le léger rictus qui déforma ses lèvres alors que l’ivrogne passait la porte de son bar. Bien. Qu’il aille donc vomir ailleurs, se disait-il trop content qu’un autre que lui éponge pour une fois ses excès d’alcool.

La rencontre des deux conducteurs fut …percutante et le tableau de bord n’épongea que peu la flaque qui avait été expulsée hors du corps de ce meurtrier involontaire.

Ils avaient survécu à tout. A l’hostilité de sa famille, convaincue qu’épouser une moldue était pure hérésie. A la révolution, à ces silhouettes sans visage et sans nom qui tuaient sans distinction les ressortissants de sa mère patrie.

Mais ils n’avaient pu survivre à la cupidité humaine. Sauf leur fils.

Senbi Stevenson, inattendu miraculé de la sortie de scène fracassante de ses parents.

Un nom et un prénom qui ne vont pas ensemble comme ses charmants camarades s’étaient fait une joie de le lui faire savoir dès le premier jour d’école. Et le deuxième. Ainsi que le troisième et le quatrième. Une différence qui allait de son nom à sa couleur, en passant par ses facultés, étranges et bizarres qui attiraient tantôt les rires et tantôt les regards suspicieux. Dans la famille de son père, ses origines n’attiraient pas franchement non plus de regards bienveillants. A vrai dire, c’était déjà un miracle s’il en attirait tout court, sa nature de sang mêlé jetant sur l’arbre familial une tâche indélébile que pas même toute sa tendre nature ne pouvait racheter.
Pourtant, il restait cet éternel gamin souriant, qui offrait tous ses encas à ses « amis » simplement pour avoir le droit de les appeler ainsi. Le gamin qui rentre toujours chez lui avec une chose en moins, un stylo, une casquette ou même une basket, parce qu’un autre en avait eu davantage besoin que lui. Le gosse prêt à se faire punir simplement pour voir un sourire.

Ce gamin naïf et franchement un peu stupide, il l’était resté en grandissant.

Une scolarité à Poudlard des plus inintéressantes, au sein de la prestigieuse maison Serdaigle. Un choix du choixpeau qui ne fut pas sans élever quelques interrogations quant à la sanité d'esprit de l'objet totem de l'institution centenaire auprès des rares personnes qui avaient daigné l'approcher et qui n'avaient, pour le moins, pas été franchement éblouis par sa vivacité d'esprit. A la limite aurait il été acceptable en tant que Poufsouffle puisque l'expulsion n'était pas envisageable se disaient-ils. Il fallait dire qu’il était si « adorable » à faire des pieds et des mains aussi bien dans ses études que dans ses activités extra scolaires qui lui servaient de Tinder amical avant l'heure, avec tout aussi peu de succès. Un échec cuisant et répété qui eut au moins l’effet vertueux d’améliorer ses notes dans toutes les matières, tant le temps libre pour étudier était vaste lorsqu’on n’avait pas l’ombre d’un ami.

Parce qu’il voulait aider les autres plus que tout, il était devenu sorcier de santé et prenait grand soin, jour après jour de chacun de ses patients. Parce qu’il voulait leur bien être, il ne comptait pas ses heures, ni les millimètres qui élargissaient jour après jour les cernes sous ses yeux. Parce qu’il voulait conserver son groupe d’ « amis » -en réalité d’autres paumés un peu beaucoup intéressés- il continuait de fourrer dans ses poches quantité d’ingrédients rares de la réserve de Sainte Mangouste avant de sortir, la boule au ventre d’avoir violé les règles de la sacro sainte institution.  Mais après tout, s’ils les lui réclamaient, c’était certainement pour une noble cause et cela n’avait sans doute rien à voir avec leurs yeux rougis et rêveurs.

Du dindon, il était et resterait incontestablement la farce.





Dernière édition par Senbi Stevenson le Dim 1 Mai - 2:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 11/04/2016
+ PARCHEMINS : 29
+ LOCALISATION : Quelque part là où il ne me trouvera pas.

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 19:01

Oh c'est rare de le voir cet acteur sur les forums :love: :*o*:
Bienvenu & courage pour finir ta fiche :super:

_________________
if you forget me
I'm living for you, so please notice me, so please notice me. Cause I won't forgive you if you forget me, if you forget me. I'm living for you, so please notice me, so please notice me. Cause I won't forgive you if you forget me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 19:11

Ton personnage m'a l'air intéressant :nia: J'ai hâte d'en savoir plus. :keur:
Mais en attendant que tu finisses, je te souhaite la bienvenue sur DP :gnii:
Et surtout bon courage pour ta fiche. :love:
Et si jamais tu as des questions, le staff est là pour toi :ah:

_________________


Les fleurs du mal
Helen Keller ☽ The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 25/04/2016
+ PARCHEMINS : 45

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 19:18

Rosalya > ah bon? Purée moi à chaque fois que j'essaye de m'inscrire avec, il est déjà pris. C'est une sorte de malédiction étrange xD Merci <3

Lumen > Ouuuuuuuhhh merciii ! (purée je crois que j'ai faillit prendre ton cousin avec Aaron Taylor Johnson en Prédef mais j'avais peur qu'aucun des liens proposés ne soit joué xD... *DÉGOUT INTENSE*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 19:29

C'est vrai que ce personnage est top ! Mais Sio est très occupée en ce moment.  :ow: Mais pour la peine, il nous faudra un super lien :huhu: (avec Lumen ou mon dc Bony :heart: )

_________________


Les fleurs du mal
Helen Keller ☽ The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 02/01/2016
+ PARCHEMINS : 1057
+ LOCALISATION : Serdaigle, 7ème année, Poudlard

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 20:58

Salut et bienvenue à toi !! :hello:

Moi aussi je le trouve super intéressant ton personnage, pour ce que j'en ai lu pour l'instant ! Et j'aime beaucoup ta plume.

Un ancien Serdaigle en plus !! :lunette: :P

En tout cas, bon courage pour la rédaction de l'histoire, et à très bientôt par minou ! :lamahug:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA NÉBULEUSE DES SENTIMENTS

LA NÉBULEUSE DES SENTIMENTS
+ SORCIER DEPUIS LE : 11/01/2016
+ PARCHEMINS : 516

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 21:14

Je ne connais qu'une seule personne qui joue aussi bien les loosers et qui a 24 ans.

:blblbl:

_________________

"Why does a wise man take leave of his senses? Where is that fine line where sanity melts? When does intelligence give way to madness? A moment comes when a man becomes something else…" Jekyll & Hyde. ©️ Joy


Surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MONSIEUR PILE OU FACE

MONSIEUR PILE OU FACE
+ SORCIER DEPUIS LE : 19/04/2015
+ PARCHEMINS : 258
+ LOCALISATION : londres.

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 21:48

Bienvenue parmi nous ! :*o*: J'adore ton choix d'avatar, bon courage pour le reste de ta fiche ! :keur:

_________________
no name
A qui peut se vaincre soi-même, il est peu de chose qui puisse résister. Louis XIV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLUME A PAPOTE

PLUME A PAPOTE
+ SORCIER DEPUIS LE : 05/12/2015
+ PARCHEMINS : 246
+ LOCALISATION : Un pupitre de la Gazette du Sorcier.

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 23:02

WELCOOOOOOOMEUH! :yes:

Ton talent avec ce type de caractère me fait toujours autant crever de jalousie!
Allez, je sais que tu remplis les fiches plus vite que ton ombre alors je ne te souhaite pas bon courage, mai sache que j'ai terriblement hâte de te retrouver en jeu ! <3

_________________

Everyone has a story.
« If you ever find yourself in the wrong one... leave. »
« [...] les hommes ne se sont jamais accommodés d’événements hors-cadre et inexplicables; ils ont toujours eu soif de comprendre l’ordre sous-jacent dans le monde.» – S.Hawking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 23:26

Bienvenue sur DP ! :love:
Pfiu, cet avatar plus ce titre de topic (Halsey :yes:) et ce début de fiche, j'adore déjà :keur::keur:
J'ai hâte de voir la suite alors je te souhaite bon courage pour ta fiche ! :keur:

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mar 26 Avr - 23:57

Bienvenue parmi nous. :heart:

J'adhère totalement à ton choix d'avatar. Intrigué, j'ai lu le début de ta fiche et je dois dire que j'apprécie déjà beaucoup ton personnage. :*o*:
Revenir en haut Aller en bas
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 20/12/2015
+ PARCHEMINS : 95
+ LOCALISATION : Partout où on a besoin de moi

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mer 27 Avr - 13:25

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii toi aussi iciiiii ♥️♥️ Bon courage pour ta fiche :string:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA LOUVE DOMINANTE

LA LOUVE DOMINANTE
+ SORCIER DEPUIS LE : 24/12/2015
+ PARCHEMINS : 93
+ LOCALISATION : Bureau des Aurors

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Mer 27 Avr - 18:07

Bienvenue par minou :oups:

_________________

   
Douce folie...

"La folie ne s'explique pas, elle se ressent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



+ SORCIER DEPUIS LE : 07/02/2016
+ PARCHEMINS : 44

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Jeu 28 Avr - 8:07

Toi ici :yes:
Oh je ris déjà à ce perso, j'ai hâte hâte hâte de le voir jouéééé :blblbl:
Hâte de (re)lire ta plume, bienvenue parmi nous :love:

_________________
Fight, love and have fun
So close no matter how far. Couldn't be much more from the heart. Forever trusting who we are. And nothing else matters. ©️cookie corns

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    Ven 29 Avr - 19:54

Bienvenue sur DP !

Je vois que tu connais déjà plein de monde ! En tout cas, hate de voir ton personnage sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin    

Revenir en haut Aller en bas
 

Senbi - Low on self esteem, runs on gasolin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» Self Esteem - Jefferson Greenwald
» Ingrid J. Svensson ¤ Gimme love, gimme dreams, gimme a good self-esteem
» Lisbeth "Babs" Cutler - Past always runs back
» Cuz it runs in my blood {r}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des présentations-