FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 Are you that blind ? - Ezekiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zephir T. Yaxley
LE GRAND MÉCHANT LOUP

LE GRAND MÉCHANT LOUP
+ SORCIER DEPUIS LE : 01/08/2015
+ PARCHEMINS : 113

Are you that blind ? - Ezekiel  Empty
Message Sujet: Are you that blind ? - Ezekiel    Are you that blind ? - Ezekiel  Icon_minitimeDim 13 Sep - 18:00


Are you that blind ?
Zephir Yaxley feat Ezekiel Yaxley.

 





Depuis l'accident, Zephir n'avait eu aucun contact avec un membre de la famille Yaxley. Si ses rapports avec le clan étaient déjà glaciaux et distants, la révélation publique de sa nature, accompagnée de la preuve qu'elle n'avait rien d'un vulgaire chien galeux, avait un peu plus aggravé les choses. Une situation dont la jeune louve s'accommodait sans peine, préférant le silence radio à une présence constante. Toutefois, bien loin d'être dupe, elle savait pertinemment que cet éloignement n'avait rien de spontané. Il suffisait d'un peu de bon sens et d'une vague connaissance de la réputation entourant Rory Yaxley pour savoir que tous ses gestes, paroles et attitudes étaient méticuleusement pensés afin d'arriver à un but précis et toujours desservant ses propres intérêts. Ainsi, que le patriarche n'ait pas accouru à son chevet était certes logique, ce dernier n'avait jamais témoigné de l'affection pour aucun de ses enfants, mais également étrange. Sept ans de cela, quand elle avait été victime de ce terrible accident la transformant en monstre aux yeux de la communauté magique, il avait été présent. Dans certains moments d'égarement, Zephir entendait encore les paroles venimeuses de son père, distillant son poison en elle pour anéantir toute forme d'acceptation et de bien-être. Cette absence de toute communication était donc assez déstabilisant.

Bien qu'épargnée par son tortionnaire de toujours, la jeune Yaxley se débattait avec ses démons. La vision de cauchemar qu'elle avait entraperçue, embarquée sur l'épaule de son père alors qu'ils fuyaient le corps mis en morceau de son oncle s'était répétée. Devenue plus intense, concrète et vivace dans son esprit, Zephir chassait les flashs sanglants qui lui revenaient à coup de tranquillisants multiples et variés. Une technique qui malheureusement perdait en efficacité, commençant à rendre le loup de Poudlard un peu plus éveillé. Ressurgissant par instants, elle le laissait s'exprimer dans ces brefs épisodes salvateurs où elle éprouvait la délectable sensation de retrouver l'intégralité de sa personnalité. C'était dans ces périodes de lâché prise que sa bonne vieille tendance à s'attirer des ennuis revenait au galop. Jamais bien loin, ce tempérament fougueux qui faisait à présent parti d'elle s'exprimait de la pire des façons qu'il soit. Explosions soudaines d'une violence incontrôlées, accès de rage aveugles, saccages multiples et variés ou encore enfreint d'un nombre incalculable de règles de l'école : Zephir s'était surpassée en tout juste deux semaines. Voilà le temps qu'il avait fallu à la bête pour reprendre le dessus. Après un mois et demi à être tenu en laisse, il avait finalement brisé ses chaînes.

D'un pas lent et las, l'aînée Yaxley retrouva, non sans un petit pincement au cœur, le chemin de la salle de détention. Une pièce étriquée si familière qui symbolisait son grand retour. Bien qu'encore dans une léthargie médicamenteuse, elle esquissa un maigre sourire. Qu'il était bon de se laisser aller à la douce euphorie que représentait le retour de son loup. Elle n'était pas complètement perdue après tout. D'un geste déterminée, elle poussa l'épaisse porte en bois qui la séparait de ces quatre murs si familiers. La pièce avait conservée son odeur âcre qui vous prend à la gorge et modifie pour un jour tout aliment que vous ingurgitez, du moins quand on possède les sens aiguisés d'un lycan. Inspectant la pièce à la recherche du professeur, Zephir eut la désagréable surprise de voir son demi-frère, Ezekiel, assis à l'une des deux tables qui avaient été préparées. Perdant instantanément sa bonne humeur, elle le dévisagea de ses prunelles océan glaciales et accusatrices. Sans réellement savoir pourquoi, ou du moins inconsciemment, la jeune louve avait toujours détesté Eze. Il représentait tout ce qu'elle aurait dû être pour espérer avoir un semblant d'amour de la part de son père, pour être acceptée dans le clan familial. Dès l'instant où il était arrivé dans les bras de sa mère au manoir, elle lui avait voué une haine féroce qu'il lui rendait bien, endormi par les propos d'un patriarche manipulateur et gonflé par l'orgueil d'avoir enfin un fils. Sans lui adresser le moindre mot, elle s'installa à la table qui avait été préparée à ses côtés ; ces quelques heures allaient être parmi les plus longues qu'elle avait été amenée à vivre. Cependant, Zephir n'eut pas le temps de s’apitoyer sur son sort car à peine s'était elle installée que le fantôme de Nick sans-tête surgit du mur de gauche et s'exclama. « Hé bien ! C'est pas trop tôt ! Si vous êtes toujours constamment en retard je comprends votre présence ici Mademoiselle Yaxley ! » s'exclama-t-il dans un rire sonore. Une provocation qui provoqua immédiatement un grognement tout à fait audible du loup, il allait falloir le compter de la partie. Refroidi par l'agressivité latente de l'élève dont il avait la garde, le fantôme eut un mouvement de recul et se racla la gorge avant de s'exprimer à nouveau. « Bien... Je repasserai à l'improviste de temps en temps. Profitez du temps que vous devez passer ici pour réfléchir à vos actes. » Sur ces paroles qu'il pensait pleines de profondeur, il disparu à nouveau par là où il était apparu, laissant les enfants Yaxley ensemble. Le regard fixe, Zephir soupira bruyamment avant d'étirer ses jambes sous la table, il était préférable de prendre ses aises. L'ennui faisait déjà son chemin quand l'évidence de la situation la frappa de toute sa clarté. Un sourire étira le coin de sa lippe, transformant ses traits séraphin en une grimace moqueuse. « Au fait, qu'est-ce que tu as fait qui mettra père en rogne quand il en aura vent ? » demanda-t-elle sur un ton amusé, laissant la joie de découvrir une tare chez son demi-frère exploser.


@destiny.

_________________

   Wolves and women are relational by nature, inquiring, possessed of great endurance and strength. They are deeply intuitive, intensely concerned with their young, their mate and their pack. Yet both have been hounded, harassed and falsely imputed to be devouring and devious, overly aggressive, of less value than those who are their detractors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Are you that blind ? - Ezekiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Christian vs Ezekiel Jackson
» The Nergal Vs Ezekiel Jackson
» Blind Test [Nouveau Jeu]
» Ezekiel Jackson celèbre sont succès
» Blind-Test du forum - Thématique "Chansons pourries"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-