FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez
 

 ~ pieces falling in the game we play

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 19:05


DOSSIER DU MINISTÈRE DE
Cordelia Avery



NOM : Avery, nom que tout le monde connait, nom  qu'elle aimerait parfois ne pas porter. PRÉNOMS : Cordelia, maman a toujours voulu la douceur pour sa fille. Son deuxième prénom Hysteria elle l'a hérité de son père. AGE : vingt-six hivers.  POSTE : Concierge à Poudlard, qui l'aurait cru, elle qui hait les règle, elle qui n'a jamais aimé se faire contrôler. La rumeur court que son frère l'aurait aidée à arriver à ce poste. ÉTAT CIVIL : Célibataire, papa Avery lui avait imposé un fiancé, mais elle a réussit à se rebeller avant la bague au doigt. PURETÉ DU SANG : Elle est de sang pur , comme tous les Avery. ANCIENNE MAISON : Elle avait tellement peur d'aller à Gryffondor, si peur qu'elle tremblait sur sa chaise lorsque le Choixpeau s'est écrié : "Serpentard" . ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle. CAMP : On la forçait à aduler les Mangemorts. Officiellement, elle les soutient, officieusement, elle s'en fiche. PARTICULARITÉ : aucune

Votre personnage trouve par hasard la pierre de résurrection, l'une des reliques de la mort ! Que décide t-il de faire ?
La pierre de résurrection. Une pierre mystérieuse, adulée, rêvée. Moldu ou sorcier, gnome ou elfe de maison n'importe quelle créature rêverait de la toucher du doigt. N'importe quelle créature, sauf Cordelia. Le pouvoir de redonner la vie, elle n'en a que faire. Le pouvoir de ramener un être cher, elle ne le désire pas. Sa famille l'a tellement poussée à ne pas afficher sa souffrance, son amour pour quelqu'un, qu'elle ne sait pas le faire. Elle a bien perdu sa meilleure amie sous la baguette de son père, ou plutôt, son père l'avait laissé mourir sous ses yeux pour punir sa chère fille d'avoir osé être amie avec une sang de bourbe, mais même ce fameux cailloux entre les mains, elle ne la ramènerait pas. La mort a décider de lui prendre la vie, et elle ne défierait pas la faucheuse. Quand bien même elle souffre, quand bien même elle rêverait de la revoir, quand même elle n'a aucunement peur de la mort elle-même, elle ne le ferait pas. Faiblesse, fierté ou souffrance profonde, elle a ses raisons, raisons que personne ne comprendrait.
Votre personnage tombe sur un moldu malmenée par des sorciers au détour d'une rue, que fait-il ? Une bien triste question. Et une bien triste réponse. A dire vrai, ce scénario lui est probablement arrivé. Au détour d'une ruelle sombre de Londres, une petite moldue pendue par les pieds, contre le mur. Et des rires, des rires à faire froid dans le dos, des rires emplis de cruauté de la part de jeunes sorciers un peu trop mesquins. Delia les regarde, un sourire aux lèvres. Elle profite de la scène, amusée et séduite par la situation. Puis elle s'avance vers eux en leur conseillant quelques sort. Un bel impardonnable, ça serait la cerise sur le gâteau. Mais elle ne sort pas sa baguette. Non, elle a déjà donné son avis, c'est déjà bien. Elle aurait voulu le faire, mais non. Elle préférait laisser les autres sorciers s’exécuter, histoire d'être le leader pour une fois. L'occasion était tellement rare. L'occasion ne c'était peut-être présentée qu'une fois.
Et, finissant par tourner les talents, elle rentre chez elle. Son regard fini par croiser celui du miroir. Et ce sont des larmes qui coulent le long de ces joues. Un monstre. C'est tout ce qu'elle est. C'est tout ce qu'elle pense d'elle en se regardant dans le miroir.
Le Ministre de la magie propose à votre personnage de tout quitter pour devenir son conseiller personnel. Accepteriez-vous la proposition ? Sois belle et tais-toi. Le mot d'ordre pour toute demoiselle Avery. A vrai dire, on ne sait même plus si ces dames ont un statut d'humain ou un statut d'objet. Un objet d'une beauté irréprochable, et gare à celle qui n'hérite pas de ce cadeau. Les femmes sans attrait tombent dans l'oubli. Heureusement, Delia n'a pas été échappée par ce don de la nature. Elle devient donc un objet, un instrument pour soigner l'image de la famille. Sans avis, on ne lui demandait jamais. La parole, on ne lui donnait jamais. Elle était obligée de se cacher, d'inventer un tissu de mensonge pour n'en faire qu'à sa tête. Si bien qu'aujourd'hui, il lui est impossible de prendre une décision convenable. Devenir la conseillère personnel du Ministre de la magie lui est impossible. Son impulsivité conduirait le monde de la magie à a perte. Aucune de ses décisions ne sont réfléchies, et elles sont souvent saugrenues, incompréhensibles pour les autres. Il suffit de la connaître un peu plus pour en connaître la raison. Elle est partagée entre le bien qui dort profondément au fond d'elle et le bien qui lui a été enseignée.
Amour, richesse, célébrité ou sagesse : qu'est ce qui intéresse le plus votre personnage ? Demandez-lui, elle vous répondra la richesse. De l'argent à n'en plus finir, des lingots en guise de recouvre lit, elle vous dira qu'elle en rêve. Evidemment, le fait de pouvoir s'offrir tout ce dont elle rêve, assouvir ses moindres désirs, ses envies les plus folles. Mais surtout, elle vous dira que l'argent apporte le pouvoir, une chose qu'on ne lui a jamais accordée dans son passé, un chose qu'elle veut de ce fait faire grandir à tout prix. Mais ce n'est pas ce que son coeur vous dira. Non, son coeur piétiné, caché, enveloppé d'une couche de pierre vous  dira timidement que tout ce dont elle a besoin, c'est de l'amour.

PSEUDO : Manon. AGE : 20 ans. PRÉSENCE : 5/7. AVATAR :Holland Roden COMMENT AS TU DÉCOUVERT LE FORUM : par bazzart . UN PETIT MOT POUR LA FIN : c'est de la bombe  :gnii: .




Dernière édition par Cordelia Avery le Ven 17 Avr - 14:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 19:05


Tell me your Story
BEAUTY IS NOT JUST A MASK

CORDELIA, 10 ans.
Une chevelure flamboyante, des joues rosées et un regard d’ange. Une politesse des plus rares, un calme impressionnant et un sourire à la fois discret et charmeur. Ajouter à cela une bonne dose de mystérieux, et la froideur habituelle des Avery. Voilà tout ce qu’on retenait de cette enfant. Ni plus, ni plus. Jamais personne n’avait remarqué son intelligence, sa vivacité d’esprit, et encore moins son imagination débordante et son esprit si créatif. Non, personne. Chez les Avery, les femmes sont appréciées pour leur grande beauté, leur charisme muet, leur prestance et leur discrétion. Rien d’autre. Malheur à celle qui osait s’exposer, honte à celle qui souhaitait partager son avis. Une lourde tradition familiale pour laquelle on admirait les demoiselles Avery. Un lourd fardeau qu’elle supportait avec brio.
Mais dès son plus jeune âge, la petite Cordelia avait eu du mal avec cette règle, comme elle avait eu du mal avec toutes les règles en général. Pleine de vie, elle s’était maintes et maintes fois confrontée à la froideur et à la dureté de ses parents. Elle avait toujours quelque chose à dire, toujours une question à poser. Sacrilège, damnation. Le père Avery, accompagné de sa femme, a mis plusieurs années pour rendre leur fille à leur image, une belle poupée, une simple marionnette.

CORDELIA, 14 ans.
Des larmes aux coins des yeux, la peur au ventre. La petite Cordelia avait une sale impression de déjà vu, impression qu’elle avait eu des centaines de fois. Elle n’osait même pas allumer la lumière, par peur de voir son petit visage enfantin  se détruire sous la tristesse. Elle faisait de son mieux pour ne faire aucun bruit. Pleurer, c’est pour les faibles, disait papa, et les Avery ne sont pas faibles. Pourtant, elle ne comptait plus les fois où elle se réfugiait dans sa chambre avec cette douloureuse impression de solitude et les joues mouillées de larmes. Mais cette fois, une tâche venait noircir davantage ce tableau qui ne se répétait que bien trop souvent. Une douleur. Oui, cette douleur qui ne voulait plus partir, cette douleur à la tête que son père lui avait infligée. Pourtant, elle n’avait prononcé qu’un mot. Le mot de trop. Monsieur Avery avait été loin d’imaginer que sa marionnette si calme et discrète pourrait encore un jour daigner dire quelque chose à table. Droite comme un piquet, le visage fermé et le regard froid et méprisant, Cordelia n’avait pu s’empêcher de faire une remarque à son frère. Un faute de la part de la petite poupée, faute impardonnable et inattendue. Le masque était presque tombé. Oui, un masque qu’elle s’était créé peu de temps après son arrivée à Poudlard, masque qui lui permettait d'exister sous ces allures de poupée de chiffon, froissée et contrôler par sa famille. A son arrivée à l’école de sorcellerie, les premières années peinait à lui parler. Froide, hautaine, fière, on l’appelait souvent petite princesse au coin des couloirs, termes plutôt péjoratifs dans leurs paroles. Puis, elle troqua son silence contre une bonne dose d’assurance. Peut-être même trop d’assurance. Une once de cruauté grandissante dans le cœur, le surnom princesse se changea en leader pour les Serpentard, sa chère maison, et en terreur pour les autres. Moqueuse et cynique, un vent de froideur soufflait derrière elle lorsqu’elle traversait les couloirs. Elle ne parlait que très peu, et sa voix ne faisait que vous rappelez la petitesse de votre espèce, ou à quel point elle méprisait ce qui l’entourait. Il y avait bien quelques personnes qui arrivaient à lui arracher un sourire sincère, des mots gentils et une amabilité extraordinaire. Mais ils se comptaient sur les doigts d’une main où quelques doigts manquaient… Son comportement, il lui arrivait souvent de le détester, au détour d’un couloir vide, lorsque la solitude s’emparait un peu trop de son cœur glacé. Les larmes montaient, la colère envahissait ses veines, et surtout, elle se haïssait.

CORDELIA, 16 ans.
« Here lies Penelope Wilson » Quatre mots qu’elle peinait à lire. Des mots douloureux qu’elle ne comprenait pas, des mots trop cruels pour qu’elle puisse elle-même les prononcer. Tout était arrivé si vite, beaucoup trop vite. En un clin d’œil, elle avait perdu sa seule véritable amie, la seule personne qui la comprenait réellement, la seule personne qui réussissait à effriter cette pierre qui cachait son petit cœur et qui arrivait à refaire sortir ses meilleurs côtés. Cordelia se souvenait de tout. Les images se bousculaient dans sa tête, images qu’elle souhaitait gommer tellement elles étaient douloureuses. Elle se revoyait avec Penelope, bravant les interdits de Poudlard, riant aux éclats, laissant les mesquineries de côté pour afficher une gentillesse qu’elle croyait perdue depuis sa tendre enfance. Penny, c’était l’éclat de lumière dans sa vie sombre, c’était la piqure de bonheur et de gaieté dont elle avait besoin. Mais elle c’était effacée, brisée soudainement. Il faut dire que toutes deux avaient un attrait particulier pour le danger et l’adrénaline. Et, c’est par une nuit sombre où même la lune avait préféré se cacher qu’elles avaient décidé de visiter une forêt, non loin de chez les Avery, qui ressemblait presque trait pour trait à la forêt interdite de Poudlard. Loup-garou ou autre dangereuse créature, les deux amies se firent surprendre au coin de la forêt. Elles se défendirent comme elles pu, mais ce ne fut pas assez. Que ce soit par les hurlements de la créature ou par les cris apeurés des deux filles qui voyaient leur vie défiler sous leurs yeux, le père Avery fut tiré de son sommeil et attiré vers la forêt. Là, il vit sa fille et son amie, nez à nez avec le loup-garou. Il sorti sa baguette et prit Cordelia par le bras, et se retrouvèrent quelques mètres plus loin sans qu’elle n’ait eu le temps de cligner des yeux. Elle vit toute la scène. Absolument toute. Elle vit comment la créature déchira la peau de son amie, elle vit comment la pauvre Penelope rendit son dernier souffle, des crocs plantés dans sa gorge. Son père la força à regarder jusqu’au bout. « Tout est de ta faute », lui-souffla-t ’il d’un ton glacial. Oui, elle était coupable. Coupable d’avoir été amie avec une sang-de-bourbe, coupable d’avoir plongé sa famille dans une profonde honte.

CORDELIA, 20 ans.
Des rideaux déchirés, des miroirs brisés, son lit dévoré par les flammes. C’était comme si le néant s’était emparé de la chambre de Cordélia. Déchéance désastreuse dans une si petite pièce, le résultat d’une colère que la jeune Cordélia n’avait pu faire sortir que par la destruction. Rien n’avait été épargné, plus rien ne tenait debout, pas même la jeune sorcière. Elle s’était laissé emporter dans une douce vague d’hystérie, emportée par une mélodie de fureur. Elle ne perdait jamais sa grâce lorsqu’elle plongeait tête baissée dans un excès de colère, mais rien ne lui résistait. Assise par terre, elle regardait le fruit de sa destructions, non sans une once d’honte dans ses yeux. Le souffle saccadé, elle restait silencieuse, redescendant de son petit nuage d’hystérie.
Trois heures plus tôt.
La boule au ventre, elle franchit le pas de la porte de chez elle. Elle avait dû écourter une belle après-midi à concocter des filtres. Mélanges d’amour ou de haine, de douleur et de peine, de mort ou de vérité, réaliser des potions à base de plante était sa passion. Un plaisir où la sérénité l’occupait et où la frustration n’y avait pas sa place. Mais c’est bien frustrée qu’elle salua ses parents, accompagné d’un étrange jeune homme. Des questions plein la tête mais muette comme une tombe, elle le salua à son tour. Elle avait tant redouté ce moment. Même si elle avait maintes fois voulu fuir l’évidence, cette dernière l’avait rattrapée et allait lui faire l’effet d’un coup de tonnerre.
« Cordelia, je te présente ton fiancé. » Elle dût faire un effort qu’elle avait longtemps cru insurmontable pour garder la tête haute et laisser ce beau sourire sur ses lèvres rouges. Elle s’avança vers son futur mari, tentant de garder cette colère grandissante bien au fond d’elle. Elle avait les yeux pétillant, et tout le monde cru à son mensonge, lorsqu’elle avoua être très enchantée. Elle garda même son sourire lorsqu’elle s’imagina avec lui, dans une grande maison, des enfants parcourant la maison. Même si elle ressentait profond dégoût, personne ne s’en doutait. Non, tout ce que les parents Avery voyaient, c’était la noblesse de leur fille et la fierté d’honorer sa famille en découvrant l’époux qu’on lui avait choisi. De toute façon, elle passerait ses vieux jours malheureuse et fripée au bout d’une table, à approuver bêtement ce que cet homme lui dirait.


Cordelia, 26 ans.
Une queue de cheval serrée et une jupe fendue, ses pas claquaient dans les longs couloirs de Poudlard. Elle aurait donné n’importe quoi pour être à la place de ces élèves naïfs, bien enfouit dans leurs lit. Mais non. Maintenant, elle avait un travail, des responsabilités. Et même si déambuler dans Poudlard pour veiller à ce que tout le monde soit bien couché était loin d’être une passion un vent de liberté soufflait pour elle. Au doigt, aucune bague. Au pied, aucune chaîne. Elle vivait ici depuis bien plus d’un an et elle se sentait revivre. Bien sûre, elle redoutait les dîners familiaux où elle devait rester des heures à écouter des centaines de reproches et même des insultes parfois. Mais elle sentait cette crainte qui l’avait habitée depuis trop longtemps s’envoler peu à peu. Son frère, elle lui devait tout. Elle lui devait l’annulation de son mariage forcé, son sourire de plus en plus joyeux et ce poste à Poudlard. Evidemment, elle avait dû faire ses preuves, montrer son sérieux, sa grande rigueur et surtout sa grande autorité. Mais c’était bien Seth qui avait appuyé sa candidature. Trop fière pour le remercier, trop rancunière pour pardonner le passé, elle devait quand même avoué quand sans lui, elle ne serait pas là. Quand bien même elle avait toujours eu du mal à respecter les règles, elle prenait beaucoup de plaisir à les faire respecter. Pour la première fois, elle sentait le pouvoir entre ses mains, non sans la ravir. Il faut dire qu’elle connaissait la moindre petite ruse et toutes les possibilités de transgresser les règles pour les avoir elle-même trahie plusieurs fois.




Dernière édition par Cordelia Avery le Dim 19 Avr - 21:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mickey S. Ollivander
CHAT DU CHESHIRE

CHAT DU CHESHIRE
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/02/2015
+ PARCHEMINS : 581
+ LOCALISATION : londres.

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 19:07

Une nouvelle Avery ! Avec Holland en plus en avatar :keur:
Bienvenue par ici, bonne chance pour ta fiche !

_________________
MY PAST DOES NOT DEFINE ME. MY CALM MAKE A STORM. MY INNOCENCE IS NOT MY IGNORANCE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei E. Wilbert
LA PRINCESSE ADOPTÉE

LA PRINCESSE ADOPTÉE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/09/2014
+ PARCHEMINS : 5009
+ LOCALISATION : au pays de la débauche /pan/ non celui des livres, de la magie

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 19:11

Comme je l'ai dis dans la partie invité, j'adore le pseudo (Avery la base :bave:) + l'avatar (Teen Wolf en force :love:)
De même que j'exigeais un lien :siffle:

En tout cas bienvenue & courage pour ta fiche :super:

_________________
Only you can set my heart on fire.
Tu es la seule chose que je veuille toucher, j'ignorais que cela pouvait signifier autant. Tu es le danger, je m'en moque car je n'ai jamais été aussi bien. ✻ “ Suis-moi dans le noir, laisse-moi t'emmener au-delà des satellites. Tu pourras voir le monde que tu as ramené à la vie. Alors, aime-moi comme tu sais le faire touche-moi comme tu sais le faire, qu'attends-tu ? ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 19:52

MICKEY OLLIVANDER :heart: :*o*: merci beaucoup :heart:
LORELEI superbe avatar :heart: et puis merci, merci et encore merci :*o*: :ow: ! Et avec plaisir pour le lien ! :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Seth Avery
~ pieces falling in the game we play Neutre10


+ SORCIER DEPUIS LE : 23/01/2015
+ PARCHEMINS : 311
+ LOCALISATION : Poudlard

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 19:56

:dead:

Comme je te l'ai dit par MP bienvenuuuuuue

*regarde l'assistance*
Si quelqu'un s'approche de toi, je lui fait regretter le jour de sa naissance :sort2:
*affute sa baguette en jetant un œil noir à Teruki et Aiden et tout les hommes en général*


Bonne chance pour ta fichounette !!! Je reste à ta dispo sœurette !! :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love:
Avery's family is the best

_________________

❝Où se situe la frontière entre le désir et l'amour?❞
II existe des moments passée avec certaines personnes qui vous laisse, le temps d'un instant, un goût d'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn R. Blackwood
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 20:13

Bienvenue sur DP ! :love:

Une petite soeur Avery ça promet d'être intéressant ! :ow:
Surtout avec ce choix d'avatar, je l'aime beaucoup et celui que tu as là est très jolie en plus !

Bon courage pour ta fiche et si tu as des questions, n'hésite pas ! :heart:

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 20:16

SETH AVERY FAMILY ABOVE ALL :super: :ow: merci pour ton accueil fréro :ow: :*o*: et je n'hésiterai pas :heart:

DAWN. Phoebe :dead: :*o*: merci beaucoup ! et promis je n'hésiterai pas :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 20:31

Une Avery, on est envahit, au secours !!!!!! :mdr:

Bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 20:36

Pourquoi de suite Teruki Seth? Rolling Eyes

Bienvenue :yay:

Bon courage pour ta fiche :super:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 21:03

Bienvenue :*o*:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 21:06

LORENZO merci :heart:
BARRY il m'intéresse ce Teruki :héhé: :ow: merci beau brun :heart:
NERON un Lestrange :heart: merci :yes:
Revenir en haut Aller en bas
Lumen Macmillan
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 21:08

CORDY !!! :*o*: Holland, j'avais des doutes quand j'ai vu l'avatar dans la zone invité, mais elle est superbe ! :love: :ah: Magnifique choix ! :luv:

Bienvenue & bon courage pour ta fiche ! :love: :love: :ah:  Si tu as des questions, n'hésite pas. :*o*: :nia: :baila:

_________________


Les fleurs du mal
Helen Keller ☽ The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 21:12

Kaya :heart: Je l'aime tellement, elle est juste parfaaaite :*o*: :ow: :yes: et puis merci pour cet accueil, ça fait plaisir :heart: Je n'hésiterai pas :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeMer 15 Avr - 23:06

Oh la sœur de Seth *.* Hâte de Rp avec toi, ça pourrait être marrant :P il nous faudra un lien toutes les deux ^^

Et je te préviens, Teruki est pour l'instant.... à moi.. pour le moment ^^ :P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitimeJeu 16 Avr - 10:57

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


~ pieces falling in the game we play Empty
Message Sujet: Re: ~ pieces falling in the game we play   ~ pieces falling in the game we play Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

~ pieces falling in the game we play

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 05. The games we play
» Play For Your Club
» FIFA World - Free to play
» Game of Thrones BD
» I want to play a game • Romane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des présentations-