FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Mer 11 Fév - 15:28


Barry & Athéna

Let's Rock baby!


Bon sang ! Le cours d’histoire de la magie était tellement barbant que je m’étais endormi comme une masse. Le pire dans tout ça c’est qu’on avait une interro la semaine prochaine. Mais pourquoi ? Je ne comprenais vraiment pas l’intérêt de cette matière. A quoi cela pouvait-il nous servir ? Tout ce que je savais c’était que ce cours était parfait pour me reposer ou écrire des chansons. J’en avais tellement marre. Les cours de Défense contre les Forces du Mal ça c’était quelque chose. Même si la prof était un peu étrange. En tout cas dans ces cours à elle c’était le pied. Bref j’avais fini les cours plus tôt qu’à l’ordinaire et cela m’arrangeait pour le mieux. D’ailleurs il faisait beau, pourquoi ne pas en profiter pour aller jouer un morceau dehors ? Jouer à l’intérieur était d’un ennuie. Même si je pouvais avoir un public, là j’avais besoin d’air.

Je montais quatre à quatre les escaliers pour accéder à mon dortoir. Une fois sur place je pris ma guitare et partie en courant en direction du parc. Je croisais bien quelques camarades de classe mais je ne perdis pas de temps à discuter avec eux, car j’étais trop pressé d’aller jouer dehors. Une fois dans le parc je respirais un grand coup. Que c’était bon ! Même si vous aimiez être un rat de bibliothèque, c’était agréable de respirer l’air frais. Je me baladais dans le parc à la recherche d’un coin où jouer ma musique sans avoir à bouger de nouveau. Puis je réussi à trouver l’endroit idéal : un arbre. Je m’y adossais tranquillement sentant le bois contre mon dos. Bon sang qu’est-ce que c’était bon ! Me positionnant correctement je commençais à jouer de la guitare avec un morceau que j’appréciais énormément du King, et oui Elvis Presley, cette chanson n’est autre que « Jailhouse Rock ! ».

Après ce petit échauffement il fallait que je m’attaquais à du lourd. Pour faire honneur à mon pays d’origine, il fallait bien jouer un autre morceau d’un groupe célèbre. Pourquoi pas le groupe ACDC ? Il fallait que je travaille un peu sur le côté Rock de la chanson Highway to Hell. Donc bon pourquoi pas. Je commençais à jouer mais ce n’était pas simple du tout. J’avais du m’y reprendre à trois fois avant de bien enchainer les morceaux. Et au dernier essaie j’avais réussi à faire la chanson d’une traite. Très fier de moi je ne pu m’empêcher de sortir haut et fort :

- Oh Yeah ! Rock’n Roll !

Je regardais autour de moi juste après avoir lâché mon cri de joie et vit une jolie blonde non loin de moi qui était entrain de m’écouter jouer probablement. Je ne l’avais jamais vraiment vu auparavant dans ma classe. Et puis si elle m’écoutait jouer c’est qu’elle devait bien aimer le Rock et ça pas de problème. On allait parler le même langage toi et moi. Je me levais et m’approchais d’elle en l’interpelant :

- Hey comment ça va ? T’aime bien le Rock blondie ? Oui c’est à toi que je parle. Cherche pas il y a personne d’autres aux alentours.

Elle semblait un peu surprise de comment je lui parlais. J’étais peut-être trop direct avec elle ? Et puis tant pis. Si elle n’aimait pas ma façon de faire elle pouvait bien m’envoyer dans les ronces, ce n’était pas bien grave. Le nombre de fois où ma façon de parler et mon direct m’avait mis dans ces situations je n’étais plus à ça près. D’ailleurs avant de me faire rembarrer je me présentais :

- J’ai oublié. Je me présente Barry Brown, le rockeur. Et toi tu t’appelles comment ?

Bon ok ce n’était pas ma meilleure approche mais peut-être que je n’allais pas avoir une indifférence totale. Et qui sait on pourrait bien avoir des points communs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Mer 11 Fév - 17:59


 
Inutile de parler de mon contentement quand je n’ai pas cours. Les heures de liberté il n’y a rien de mieux ! Et le meilleur endroit pour savourer ces moments, c’est d’aller faire un tour dans le parc. Mais ça, tout le monde le sait. J’avais emporté avec moi un paquet de cigarettes et un briquet, que j’avais caché prudemment sous ma robe de sorcière étudiante. Si jamais je me faisais coincer avec ça dans l’enceinte de l’établissement, j’avais peur de ce qui pourrait m’arriver. Peut-être que les professeurs ne diraient rien, mais par mesure de précaution mieux valait ne pas le savoir.

J’allais m’installer sur un petit banc construit en bois. Il était assez vieux et semblait avoir été grossièrement créé. Il était mignon quand même ce banc, car il bordait une haie et me cachait du reste des gens. Je pouvais fumer tranquille plus directement dit.

Hop, briquet, cigarette, et j’allumais le tout dans ma bouche. L’intérieur de mon corps attendait cette cigarette depuis le début des cours et n’attendait que ce moment, alors tout mon être se délectait du plaisir de l’arrivée de cette chère nicotine. Je regardais en même temps le paysage, qui certes ne donne pas sur une vue de rêve mais qui semblait paisible. Une brise légère caressa mon visage et c’était juste le moment le plus calme et agréable de la journée. Être seule et ne plus voir toutes ces têtes de partout, ne plus être obligée de se faire transparente pour éviter d’attirer l’attention où qu’on vienne me parler. Être là et vivre le moment que l’on me donne. L’apprécier et se vider la tête de toutes ces choses négatives qui agacent et alourdissent notre esprit.

Je vit quelqu’un bouger dans le coin de mon oeil. Aussitôt je bougeais ma tête dans sa direction pour vois qui cela pouvait bien être. Un jeune garçon, à qui je ne su donner de réel âge, qui s’assit rapidement contre un arbre. Il ne semblait pas m’avoir vu, et je me surpris à me dire à moi-même que je sous-estimais mes pouvoirs de transparence. Il tenait une guitare qu’il positionna sur lui. Un musicien donc, j’étais curieuse de savoir ce qu’il pouvait bien jouer.

Quelques notes me suffisent à repérer du rock, quelque soit le sous genre. Mes oreilles se délectèrent de ces sons qui faisaient valser mon âme. Puis il s’arrêta, poussa un cri de contentement, et regarda dans ma directement. Zut. Il m’avait vu. Pendant qu’il s’approchait de moi j’imaginais mille et une possibilités pour m’enfuir et échapper à une discussion avec cet inconnu. Au moment où je me dis que le meilleur moyen était de me lever et partir en courant -Poudlard c’est grand, avec un peu de chance on ne se serait jamais croisés à nouveau donc c’était pas grave si j’avais l’air d’une folle- il était à quelques mètres de moi.

Son intercalation me figea, et je ne répondis pas. Il était maintenant devant moi et se présenta. Il semblait plus grand que moi, et peut-être un peu plus jeune. Mais la façon dont il s’était nommé m’obligea à penser « Qu’est-ce que c’est que ce mec… », et comme il fallait que je lui réponde, je me dis que la meilleure façon de le faire c’était par le sarcasme. « Aller Athena répond c’est pas possible d’être muette à ce point! »

- En attendant AC/DC ça à l’air encore trop dur pour toi!

C’était peut-être pas une bonne idée en fait, alors je m’empressais de rajouter avant qu’il ne puisse le prendre mal :

- Je m’appelle Athena Flint, et oui j’aime le rock.

J’essayais d’esquisser un sourire. J’espère actuellement au plus profond de moi-même que je ne rougissais pas, puis je me dis que plus j’y penserais plus il y aurait de chance. Alors, je bannis le plus vite possible cette pensée de ma tête afin d’atténuer au mieux les dégâts.

- Quelle maison? Demandais-je, en me disant que c’était sûrement une question qu’il fallait poser dans ce genre de situation. Peut-être pas.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Jeu 12 Fév - 11:00



Barry & Athéna

Let's Rock baby!


La jeune blonde était entrain de fumer sur le banc lorsque je l’accostais. Elle semblait un peu surprise sur comment je l’abordais. Bon ce n’était pas la première fois que j’abordais de la sorte quelqu’un, mais c’était assez embarrassant qu’elle ne prononçait pas un mot à ma réponse. J’ai du attendre un peu pour connaître le son de sa voix. Sauf que la seule chose qui sortie de sa bouche fut que ACDC était encore trop dur pour moi. J’étais mélangé entre la surprise et l’intrigue. Elle se permettait de me critiquer sur ma façon de jouer. Bon il fallait l’avouer, je n’arrivais pas encore à bien jouer ce morceau et j’acceptais toute les critiques que je pouvais entendre, mais ce qui me surpris le plus c’est qu’elle connaissait le morceau que j’avais joué. Et ça ce n’était pas à la portée de tout les sorciers. J’allais répondre lorsqu’elle se présenta et annonça qu’elle aimait le rock. Elle enchaina avec un sourire radieux et elle avait les joues légèrement rosie. Son sourire était mis en valeur grâce à ses longs cheveux blonds. Elle était très jolie. Mais il ne fallait pas s’attardait sur sa beauté, déjà je sentais mes joues rougir légèrement. Je m’empressais de lui répondre :

- Jolie prénom. Athéna…… c’est une référence à la déesse grecque ?

J’attendais sa réponse. Stop stop stop…… j’avais posé une question sur son prénom ? Mais c’est pas possible ! Pourquoi j’avais dit ça moi ? Parler de son prénom ? Mais quel idiot je faisais, mais pourquoi je n’avais pas parlé de ses groupes de musique favoris ? C’était bien ma veine. J’allais faire quoi moi ? Tout doux, on devait se calmer, ça ne changeait rien de s’énerver. De quoi je pouvais parler ensuite. Pourquoi ne pas parler de musique ? Oui c’était une bonne idée. Mais ce n’était pas dans les plans de la petite blonde. Elle me demandait ma maison. Euh………. c’était sérieux ? Car moi je m’en fichais un peu vu qu’on aimait tout deux la musique ça pouvait passer outre nos maison respective. Bon suivant la maison qu’on était on pouvait avoir des relations plus ou moins amicales. Certes j’ai déjà des camarades dans les autres maisons mais tout le monde ne comprenait pas vraiment. Pourquoi les maisons ? Il fallait bien répondre. Je pris la parole de manière non fier et lui expliqua le fond de ma pensée :

- Et bien je suis chez Gryffondor. Mais on s’en fou non ? Vu qu’on aime tout deux le Rock, non ? Et toi blondie t’es dans quelle maison ? Pas les Rouges en tout cas.

Après ma dernière phrase je me mis à rire, pour sur qu’elle n’était pas chez les rouges sinon je l’aurai déjà repéré depuis un sacré moment. Une fille comme ça elle ne passe pas inaperçue. J’ai tenté de reprendre assez vite mon sérieux, mais ce n’était pas facile. Après sa réponse je commençais à lui parler de ses gouts :

- Je te l’accorde je n’ai pas encore le niveau pour ce morceau d’ACDC mais je suis sur que tu apprécieras le prochain que je vais jouer. Et crois moi il déchire. Tu veux l’écouter ?

C’était une question rhétorique car même si elle disait non j’avais déjà pris ma guitare m’était posé sur le banc et avait commencé à jouer un bon morceau de Johnny Be Good mais une version beaucoup plus comment dire…….. ah oui….. une version Rock.


Musique:
 

Une fois que j’avais fini de jouer le morceau je la regardais et me demandais ce qu’elle en pensée, normalement je n’avais fait aucune fausse note, et j’étais assez fier de moi. Avait-elle appréciait le morceau que j’avais joué ? Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir. Je le lui demandais :

- Alors tu en penses quoi Athena ? C’est pas mal, non ?

Je ne savais pas vraiment si la jeune blonde allait aimer mais c’était un excellent morceau je trouvais.



Dernière édition par Barry G. Brown le Mar 24 Fév - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Jeu 12 Fév - 17:15


 
Essayant de puis le début de ne pas soutenir son regard par peur de dévoiler ma gêne, je ne pu m’empêcher de le faire quand il fit le rapprochement entre mon prénom et celui de la déesse grecque. Je fus surprise, car personne encore n’avait fait le lien.

- En effet, Athena est la déesse de la sagesse et des stratégies guerrières. Ma mère a toujours considéré que la déesse était un personnage clé de l’Olympe. Donc, elle m’a donné ce nom!

Je souris et pris une légère pause.

- C’est cool que tu ai fais le lien entre mon prénom et la déesse.

Par contre, quand il m’annonça qu’il était à la maison de Gryffondor, à l’inverse de lui ça me refroidit. Nos deux maisons se détestes. Et non parce que je ne souhaite pas que les autres serpentard me regardent de travers en me voyant côtoyer un Gryffondor, je ne les aime pas moi-même. Ce sont des gens qui se savent courageux etc etc… Ravalant mes aprioris, je lui souris modestement et répondis:

- Non, moi je viens de Serpentard, les vert! Je n’aime pas les Gryffondor, leur caractère me donne la nausée, j’espère vraiment que tu sors du lot, sinon ça collera pas entre nous deux.

J’avais dis ça le plus possible sur le ton de la rigolade, sans laisser paraitre que je pensais réellement ce que je disais. Je tirais la dernière latte sur ma cigarette et jetais le mégot à mes pieds pour l’écraser soigneusement, de façon à ce que le filtre ne ressemble plus à rien.

Sans me laisser le temps de répondre, il enchaina sur une musique que mon oreille apprécia dès les première notes. Je posais mes coudes sur mes genoux, laissant tout mon dos s’avachir négligemment. C’était pas une des positions les plus sexy, mais j’étais bien comme ça donc je restais comme tel. Le long de la musique -qu’il jouait très bien je dois l’admettre- je constatais que ce garçon avait quelque chose qui me mettait finalement plus à l’aise qu’avec les autres, parce qu’il s’en fichait. On pourrait presque penser qu’il n’était pas un sorcier, qu’il était un simple humain né pour la musique, que demain il pourrait partir sans se retourner et faire le tour du monde avec simplement sa guitare comme bagage. C’était hippie, et ça me plaisait énormément. Il respirait aussi la jeunesse, je lui donnais dix-huit ans, il semblait ne pas se rendre vraiment compte qu’il grandissait, enfermée dans sa bulle où il aimait trop le rock. Le temps de cette chanson, c’est ce qu’il m’avait semblé voir en tout cas.

J’ai peut-être vingt ans, mais à côté de lui j’avais l’impression d’être déjà une vieille mégère aigrie. Cette image de moi me dégoûta. Je sais que je suis bizarre, mais au fond hormis faire la fête et aimer écouter du rock, je n’étais pas très… jeune.

- Je connais pas cette musique, mais elle est super. Lançais-je. Je suis dans l’obligation de t’accorder qu’en fin de compte, tu joues plutôt bien!

Je relevais la tête avec un air d’admiration. Je me disais que c’était de cette façon qu’il se sentirait flatté et convaincu. Oui, parce que je voulais qu’il soit fier de sa prestation. Dans le fond, je n'aurais pas pu faire le quart de cette chanson sans fausse note, je ne sais pas jouer de guitare. Car si j'avais voulus jouer d'un instrument, ça aurait voulut dire que j'aurais du m'inscrire à un cours. Un cours, avec plein de gens. Non, non, et non!

- Comment tu as appris? A jouer, je veux dire. Lui demandais-je


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Jeu 12 Fév - 21:20



Barry & Athéna

Let's Rock baby!


Je n’avais absolument pas prévu le fait qu’elle allait parler de son prénom. J’avais écouté le peu de temps que j’avais été à l’école moldu, comme on disait bien. D’ailleurs lorsqu’elle prit la pause pour et souris, je me senti rougir, elle était très belle. J’espérais qu’elle ne le remarquerait pas, et je me dépêchais de répondre à sa phrase :

- Oh tu sais ce n’est pas sorcier de trouver la réponse. Il suffit d’avoir de la culture générale. D’ailleurs je trouve que ça te va très bien.

Et ben quoi ? C’était la vérité. N’importe qui pouvait savoir cela. Il fallait juste être curieux. Par ailleurs qu’est-ce que je pouvais dire d’autre ? On parlait de nos maisons respectives. Et là cela semblait poser un os. Une Serpentard, il fallait qu’elle soit chez les verts. Nos maisons se détestaient, même si je m’en fichais comme de ma première couche cela risquait de me retomber dessus. J’espérais juste que Lumen ne l’apprendrai pas sinon je ne donnais pas cher de ma peau. Enfin peut-être que non…….. c’était pas le moment de tergiverser. Moi sortir du lot de tout ces Gryffondors ? Cela me fit rigoler. Rien que sa manière de parler des autres rouges après m’être calmé je lui répondis :

- Sortir du lot ? Je ne sais pas si on peut vraiment dire ça. Mais je suis un cas assez spécial. Tiens par exemple je m’entraine à jouer de la guitare à trois heures du matin dans la salle commune. Résultat presque tout le monde vient râler. D’ailleurs les premières fois les préfets m’ont tellement râlé dessus qu’ils m’avaient mis des heures de colles pendant deux semaines.

A ce souvenir je me mis à rire, bon ce n’était pas un souvenir excellent mais en y repensant c’était assez amusant. D’ailleurs j’enchainais après avec mon morceau de musique. Pendant que je jouais, je remarquais qu’elle c’était mise à l’aise. Je ne le voyais pas vraiment car je me concentrais à jouer de la meilleure manière possible. Par ailleurs après avoir fini le morceau je pu voir qu’elle c’étai vraiment mise à l’aise en se penchant sur ses genoux. Je n’osais imaginer si un mec passait par là et qui la sifflait. Par ailleurs elle répondit à ma question pour savoir ce qu’elle en pensait. Elle ne la connaissait pas ? Pas très surprenant la chanson datait un peu quand même. Par ailleurs elle me félicitait et annonçais qu’en fait je savais bien jouer. Cela me flattât, car même si je me fiche un peu des avis des autres entendre des compliments c’était agréable. D’ailleurs elle redressa la tête avec admiration, c’était assez plaisant même si je me senti plus ou moins mal à l’aise. Déjà je sentais mes joues qui rougissaient. Frottant ma main derrière ma tête je lui souriais en répondant :

- Merci blondie. Mais tu sais c’est à force de forger qu’on devient forgeron. Alors plus je joue et mieux je jouerai à l’avenir. L’interprète originale de cette chanson est  Chuck Berry si tu veux l’écouter encore.

De là elle commença à me demander où j’avais appris à jouer de la musique. Et bien c’était assez dur à dire vu comment j’ai appris. Enfin j’allais lui expliquer de la manière la plus simple qui soit :

- Bah écoute Théna, comment te dire. J’ai d’abord appris avec ma mère, dès l’âge de un an. Enfin je n’arrêtais pas de vouloir lui piquer sa guitare à ce qui parait. Donc mes parents m’en avaient acheté une. Après j’ai appris avec ma mère avant qu’elle ne meurt à mes quatre ans, puis mon père m’a payé des cours de guitare. Sauf que j’ai très vite fini et j’ai continué de jouer dans les rues pour quelques passants. Avant j’étais blues mais lorsque j’ai découvert le Rock et bien……. Je ne peux pu m’en passer. Comme tu peux le voir.

Lorsque je parlais de ma mère morte, je n’avais pas vraiment d’émotions, ni bonheur ni malheurs. C’était comme ça et puis c’est tout. Je ne savais pas si c’était elle seulement mais je l’appréciais plutôt bien. Elle ne semblait pas être hautaine ni quoi que se soit d’autre. Bien sympathique comme tout le monde pourrait l’apprécier. D’ailleurs pourquoi elle était toute seule ? Attend je me posais cette question alors que moi aussi était seul ? De plus sa question sur moi qui avait appris à jouer me fit poser une question :

- Et toi Théna tu as appris à jouer d’un instrument ? Ou tu aimes simplement écouter ? Voir tu rêves d’apprendre mais tu as jamais tenté ?

Je ne trouvais pas cela déplaçais mais assez normale comme question. D’ailleurs au lieu de m’assoir sur le banc je m’asseyais à terre devant elle la guitare à côté d’elle. Comme ça j’avais ma guitare devant moi et ainsi qu’Athéna. J’écoutais toujours ce qu’elle me disait. Par ailleurs je lui demandais :

- Dit moi pourquoi une jolie fille telle que toi fait toute seule dans le parc ? T’as séché les cours ou tu voulais être seule ?

Bon je n’étais pas le mec le plus délicat qui soit et j’aimais pas tourner autour du pot.




Dernière édition par Barry G. Brown le Mar 24 Fév - 10:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Dim 15 Fév - 17:29


 
Je n’aime pas les compliments, donc je me contentai de ne pas répondre au sien. Mais lorsqu’il me dit qu’il embêtait les autres élèves à des heures intolérables je ne pu m’empêcher de rire. C’est vrai, c’était bien un Gryffondor celui-là, à s’attirer des ennuis tout le temps. Il n’y avait qu’eux pour faire ça!

Un nouveau vent frais et léger s’éleva. Heureusement, je n’avais pas froid et il ne dura pas assez longtemps pour le ressentir. Cette brise semblait être juste apparut pour dire « hé les gars, n’oubliez pas que j’existe hein! ». Je pris une mèche de mes cheveux et commençais à jouer avec, principalement en l’enroulant entre mes doigts. J’adorais les toucher, parce qu’ils sont doux, mais je le faisais tellement souvent que parfois ça me graissait les cheveux… berck.

Je vis qu’il ressentit une gêne à ma démonstration d’admiration, et intérieurement je me dis « tiens, au moins tu vois ce que je ressens rien que quand on m’adresse la parole! ».

Puis il me raconta comment il avait apprit à jouer de la guitare. Quand il parla de la mort de sa mère avec tant de neutralité, un frisson partit du bas de mon crâne et parcourut tout le long de ma colonne vertébrale jusqu’à disparaitre à la fin. Bon, il était jeune quand il l’avait perdu donc il n’a pas vraiment eu de souvenirs attachants venant d’elle. Pourtant une maman… c’est si précieux! Mais je n’arrivais pas à savoir si il ne ressentait vraiment rien du fait d’en parler. C’est un garçon, et les garçons ne sont pas les meilleurs quand il s’agit de montrer leur faiblesses. Peut-être, qu’il ne ressentait vraiment rien. Je voulais m’imaginer comment j’aurais été à sa place, mais je me rendis compte que c’était impossible. Je ne l’avais pas vécus, je ne pouvais pas savoir.

C’était fantastique, cette sorte de vie qui tournait autour de la musique, mais comme je me sentais mal à l’aise à cause de la perte de sa mère, je n’avais pas envie de répondre. Heureusement, il me demanda à son tour si je jouais d’un instrument.

- Je n’ai jamais joué d’instrument, commençais-je. J’adore écouter la musique, mais c’est vrai que j’aurais aimé apprendre à jouer du piano.

Barry s’assit par terre devant moi, alors je me mis en tailleurs sur le banc. Quand il me demanda pourquoi j’étais seule, je fis disparaitre mentalement de sa question l’appellation « jolie fille » et sortis de mon paquet une cigarette que je me mis à agiter devant lui.

- Pour ceci! Je ne préfère pas me faire attraper par les professeurs! répondis-je simplement.

Je pris une profonde inspiration, comme si je m’apprêtais à avouer le secret de toute un vie.

- Puis, je suis du genre solitaire tu vois, le relationnel, ce n’est pas mon truc. J’aime bien être transparante, dis-je platement.

Ayant peur de le vexer en disant cela, je m'empressais de rajouter dans un rire plutôt forcé:

- Toi, en tout cas, on peut facilement dire que tu es hyper-social! C'est rare que je me sente à l'aise avec des gens, mais je sais pas si c'est parce que tu as une bonne tête, toi ça passe plutôt bien! Je pense ne pas avoir autant parlé de moi depuis ... Deux années.

En constatant cela je réalisais qu'en effet, c'était il y a deux ans, avant qu'Allen et Emilia ne disparaissent de ma vie quoi. Je chassais cette pensée négative de ma tête. Je ne me permettais pas de penser cela maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Lun 16 Fév - 0:00



Barry & Athéna

Let's Rock baby!


Je ne savais pas si mon rire était contagieux, mais en tout cas la situation semblait propice à la discussion. Rien de tel que le rire pour créer des liens avec des gens. Lorsqu’elle me complimentait je la voyais entrain de s’amuser avec ses cheveux. C’était assez déroutant et jolie. En ajoutant le compliment qu’elle m’avait fait, le résultat fut que je m’empourprais très vite. Je devais avoir l’air d’un véritable fruit rouge, voir même aussi rouge que l’écusson rouge de Gryffondor. On devait se reprendre bon sang. Ok je savais que j’étais un mec mais ce n’était pas une raison que de réagir comme ça. Enfin le plus important c’était de rester concentrer sur la discussion qu’on avait. De quoi on parlait déjà ? Il fallait se concentrait bon sang ! Je n’osais pas imaginer si d’autres Gryffondor me voyait rouge comme cela, mais au pire on s’en foutait, non ? J’avais le droit de faire ce que je voulais. Une fois calmé j’avais parlé de ma mère et je pensais avoir perdu Athéna dans mon discours. J’espérai qu’elle n’allait pas trop se poser de questions et qu’elle n’allait pas se sentir en peine par rapport à moi. Par ailleurs avant de lui poser la question sur si elle jouait d’un instrument je me questionnais sur l’origine de sa passion pour le rock.

Après lui avoir demandé si elle jouait d’un instrument, elle me répondit que non et qu’elle aurait aimé jouer du piano. C’était un bel instrument, bon très encombrant et ne servait pas tant que ça dans le rock. Mais je trouvais que c’était le pied que de savoir en jouer. Par contre c’était dommage que elle qui aimait tant la musique ne pouvait pas en jouer. D’un coup me vint une idée :

- Et si je t’apprenais à jouer de la guitare ? Bon ok ce n’est pas du piano mais tu sauras en jouer comme ça. Qu’est-ce que tu en penses Théna ?

Après cette petite question et sa réponse c’était à ce moment là que je m’asseyais à terre. Quant à elle, Athéna c’était mise en tailleur. J’étais un peu surpris de sa position mais je ne lui fis aucune remarque. J’étais bien assis sur le sol moi. Par ailleurs je lui demandais ce qu’elle faisait seule, ici. Elle sortie une cigarette de son paquet que je n’avais pas eu le temps de voir d’où il provenait tellement j’étais concentré sur sa réponse. Alors c’était pour fumer. Je regardais un peu bizarre la cigarette avant de sortir :

- Je ne pense pas que les professeurs vont t’attraper et t’empêcher de fumer s’ils te voient. Encore qu’à l’intérieur de l’école oui mais sinon……… Les plus dangereux seraient les élèves qui viendraient te taxer quelques cigarettes.

Oui j’avais fait en sorte qu’il y avait un peu d’humour juste derrière ma phrase. J’espère qu’elle comprendrait mon humour, même s’il était assez spécial. Après cela elle prit une grande inspiration, comme si elle allait me dire quelque chose d’important. Puis elle parlait qu’elle n’était pas sociale comme personne, solitaire était le mot qu’elle avait employé. Dans ce cas pourquoi elle était restée à discuter avec moi ? De plus elle voulait être transparente, ma tête a du faire une tête interrogatrice, car elle s’empressa d’ajouter que moi c’était tout le contraire. J’étais très sociale, et qu’elle était à l’aise avec moi. Moi avoir une bonne tête ? Ça me faisait sourire. Au moins je ne ressemblais pas à un sac à patate. Par contre elle disait que ça faisait deux ans qu’elle n’avait pas autant parlé. Il c’était passé quoi pour qu’elle se renfermait autant ? J’allais lui répondre calmement sans l’assaillirent de question :

- Je dirai plutôt que le courant passe bien entre nous Théna. Je suis assez sociale certes mais j’ai rarement vu quelqu’un comme toi. Enfin une Serpentard…..enfin tu vois quoi….

Il fallait que je me rate sur la fin de ma phrase et que je m’emmêle les pinceaux. C’était du joli tout ça. Fallait rattraper cet erreur et vite. Elle avait dit quoi déjà ? Que j’avais une bonne tête ? Pourquoi ne pas reprendre sur ça. Mais il se passa un coup que je ne m’attendais pas. Le vent se mis à souffler brusquement et avait failli emporter ma guitare ainsi que le paquet d’Athéna qui ne s’y attendait pas non plus. J’ai juste eu le temps de me redresser pour attraper ma guitare de ma main gauche et le paquet de la main droite. Résultat en déséquilibre je tombais à terre sur le dos mais avec la guitare et le paquet intact. Je souriais bêtement avant de dire :

- Au moins faute de savoir bien te parler j’ai de bon réflexe.

Puis je me mis à rire bêtement. J’étais vraiment irrécupérable comme mec.



Dernière édition par Barry G. Brown le Mar 24 Fév - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Mar 17 Fév - 12:15


 
Me demander de m’apprendre à jouer de la guitare, alors là, on pouvait pas faire mieux comme proposition. Je ne sais pas trop à quoi devait ressembler ma tête à ce moment là, mais un mélange d’excitation, d’étonnement, de joie, et d’un peu tout en même temps ce réalisait dans ma tête. Je levais les points en l’air comme pour crier victoire, en lançais joyeusement:

- Tu peux pas me rendre plus heureuse! Oui je suis totalement d’accord!

Abaissant mes bras, je m’imaginais déjà exceller dans le domaine. Je ne connaissais Barry que depuis quelques minutes, et il me proposait déjà de réaliser un de mes rêves. Allen et Emilia l’aurait sûrement fait eux aussi, mais ce qui nous avait rapproché n’était pas la musique. D’ailleurs, je ne sais même pas ce qu’ils écoutaient. N’empêche qu’il n’avait pas fallut beaucoup à ce petit brun pour me laisser penser qu’il pourrait peut-être finir par remplacer le vide que mes anciens amis avaient laissé. La barrière des maisons se dissiperait sûrement, avec le temps. Puis il ne ressemblait pas à ces Gryffondor à qui j’avais pu avoir à faire pendant mes sept longues années à Poudlard et que je haïssais tant.

« Je ne pense pas que les professeurs vont t’attraper et t’empêcher de fumer s’ils te voient. Encore qu’à l’intérieur de l’école oui mais sinon……… Les plus dangereux seraient les élèves qui viendraient te taxer quelques cigarettes. »

Il me fit rire, car il avait raison. Personne ne me voyait dans l’enceinte de l’école mais dès que je sortais mon paquet de cigarette, je devenais une des écolières les plus populaires de Poudlard. C’était d’ailleurs assez ridicule de voir ses gens me soudoyer du regard de leur donner une cigarette, tout en me parlant comme si nous nous connaissions depuis toujours. C’est une façon subtile de voir que l’Homme se sert de nous quand il en a besoin, car dès que ceux qui viennent me demander une clope obtiennent ce qu’ils cherchaient tant à obtenir, ils se retournent et je deviens à nouveau une étrangère à leur yeux.

- Oh que oui, tu as bien raison, m’exclamais-je. Mais je ne suis pas à Serpentard pour rien, je suis  maligne, et la meilleure des ruses pour éviter cela c’est tout simplement… de se cacher !

Puis je courbais mon dos pour rapprocher ma tête de la sienne en regardant à droite et à gauche comme pour simuler une énorme confidence

- Et puis, entre nous, tu peux facilement me voir les soirs des week-end fumer à la tour d’observation.

Je lui fis un clin d’oeil avant de me relever. La tour s’observation est un endroit magnifique, mais à mes yeux surtout à la tombée de la nuit, quand on peut voir les étoiles, la voie lactée, la lune. La nuit est féminine pour moi, je n’aurais jamais su dire pourquoi. Elle est mystérieuse, fourbe, cache des secrets, est synonyme de peur pour les enfants, est synonyme de transformation même pour une infime partie de gens qui prennent autre formes à la pleine lune. Les étoiles brillent et la lune les illuminent. Le ciel est noir et c’est à que l’on se rend compte de la vraie couleur de l’univers, que l’on se rend compte qu’on ne voit pas la fin de l’infini, car il n’y en a pas.

J’haussais un sourcil, car je ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait dire entre le fait que j’étais à Serpentard et le fait d’être sociale. Il avait l’air embêté, et cela m’amusait.

- Non, je ne comprend pas vraiment ce que tu veux dire par là! Répondis-je dans un sourire. Le fait que je ne soit « pas dans la bonne » maison te déranges maintenant?

Puis avant qu’il ne me réponde, un coup de vent titanesque souffla et la guitare de Barry ainsi que mon paquet de cigarette s’envola. Ah non pas ça! Dans un fraction de seconde je sautais du banc pour le rattraper mais la rafale me fit perdre mon équilibre et je finis lamentablement à terre sur les genoux et les mains en avant pour ne pas finir la tête dans la terre. Encore paniquée à l’idée de ne plus revoir mon paquet de cigarettes, je relevais ma tête en direction de Barry. Il tenait mon paquet mais semblait aussi être tombé. Il me fit une remarque sur sa façon de parler assez risible contrairement à ses réflexes.

Je m’assis par terre, et je me mis à rire. Mais pas un simple rire, plutôt le genre que les élèves en cours ont peut-être entendu à ce moment, comme si des années d’éclats ne jaillissaient que maintenant. Et c’était plaisant. Plaisant d’apprécier ce moment. Je me calmais enfin, même si cela me semblait impossible à réaliser quelques secondes auparavant.

- Si j’aurais su, j’aurais pas venu!

C’était une phrase de la guerre des boutons, que j’avais vu étant donné mes années à passer pour une moldue. Puis d’un coup je réalisais qu’il pouvait sûrement ne pas connaître, et je me sentie tellement ridicule, que je m’empressais d’ajouter:

- Euh… tu connais la guerre des boutons? C’est un film très connu des moldus!


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Mar 17 Fév - 18:37



Barry & Athéna

Let's Rock baby!


Je ne m’attendais pas à une telle volonté de sa part, ni à une aussi grande joie rien qu’à l’idée de lui apprendre la musique. Si je pouvais transmettre mon savoir pour aider Athéna, j’allais être on ne peut plus heureux. Je souriais avant de lui répondre :

- Dans ce cas on commencera ce weekend si tu veux. On ira dans un endroit calme où il n’y aura personne pour nous déranger. Comme par exemple la salle de classe désaffectée, non ?

Je ne savais pas si elle allait accepter de commencer les cours de musique aussi tôt. Car même si elle avait l’envie d’apprendre à deux cents pour cent, cela risquait d’être très difficile d’apprendre. Et d’ailleurs est-ce qu’elle oserait aller dans une salle seule avec moi ? Je n’étais pas ce genre de mec mais il fallait reconnaître que c’était assez spécial comme demande. Mais à voir son enthousiasme je ne pensais pas que cela risquait de poser problème. J’espérais être un bon professeur. Déjà je tentais de lui faire comprendre qu’il risquait d’y avoir des soucis niveau apprentissage :

- Pour tout te dire tu seras la première à qui je fais cours, donc je suis désolé si je m’y prends mal. Je ne suis pas professeur de musique. Donc je m’excuse d’avance si je m’y prends mal. J’espère que tu seras patiente avec moi. Déjà pour commencer il te faut un surnom. Un nom de scène. Tu as une idée ?

Je commençais à chercher un pseudo pour elle. Bon ok je n’arrêtais pas de l’appeler Théna….. mais ça n’allait pas. Je cherchais encore et encore mais rien ne me venait à l’esprit. Jusqu’à ce que j’ai l’idée du jour. Bon ça pouvait passer ou pas du tout. Je la regardais et lui lançais :

- Que penses-tu de B.T. ? Baby Théna ça claque non ?

De là nous parlions de sa petite manie de fumer. Je savais bien comment les gens agissaient lorsqu’on avait quelque chose qu’ils n’avaient pas : de vrais vautours. D’ailleurs elle confirma mes dires en rigolant et répondant qu’elle était une vraie Serpentard car elle était rusée. J’avais oublié que c’était leur caractéristique principale. Lui souriant j’allais lui répondre lorsqu’elle se rapprocha de mon visage en se courbant légèrement. Elle tourna légèrement la tête à droite à gauche avant de me parler droit dans les yeux. Je pouvais parfaitement voir ses yeux, c’était limite si je n’avais qu’à me lever pour coller son visage au mien et que nos lèvres se rencontre. J’entendais sa phrase qui me fit rougir fortement………. Est-ce qu’elle c’était rendu compte de sa phrase au moins ou était-elle sérieuse ? Car cela ressemblait fortement à une proposition assez…….. comment dire……. enfin……. vous voyez quoi….. une proposition assez chaude. Voilà………. Enfin elle termina sa phrase par un clin d’œil et se redressa, je devais être rouge mais je cachais ça en faisant un sourire très sympa et lui répondit :

- Vraiment ? Je ne te savais pas aussi rebelle. Par ailleurs la vue doit être sublime.

Au moins si elle n’avait pas fait exprès je ne lui disais pas non et si c’était vraiment sérieux bon ben on n’était pas sorti de l’auberge. Il fallait que je calme mes rougeurs. Mais malheureusement mon côté pas doué refis surface et elle me demandait si je m’inquiétais sur la nature de sa maison. Faisant une mine assez sérieuse malgré les rougeurs j’allais lui parler sauf que le vent me stoppa dans mon élan. J’avais réussi à sauver son paquet mais elle était tombée. Lorsque je lui disais que j’étais mieux pour mes réflexes que mes paroles, elle fut très amusée, elle s’assit et rigola à ne pu pouvoir. Son rire fut fort contagieux car je me mis à rire aussi de bon cœur. Honnêtement je m’amusais bien avec Athéna. Elle me faisait un peu penser à Lumen, même si elles étaient toutes deux différentes. Lorsqu’elle prononça sa phrase, après avoir repris son calme il y eu un petit écho me disant que j’avais déjà entendu ça quelque part….. Mais où ? Ça c’était vraiment la bonne question. Par chance elle m’expliqua que c’était provenant d’un film : La Guerre des Boutons. Voyant qu’elle était fortement gênée je m’empressais de lui répondre :

- Ne t’en fais pas je connais. Il fallait juste que ça me revienne. Je suis plus musique que film. Par contre moi si j’avais su je t’aurai rattrapée plutôt que le paquet. Tu n’aurais probablement pas tombé à terre.

Je lui tendis son paquet. Ça devait être important pour elle, même si c’était moins important que ma guitare. Je vérifiais que ma guitare n’avait rien et je ne vis aucune écorchure ou corde cassé dessus. Je fis un soupir de soulagement avant de reporter mon attention sur Athéna. Elle avait du voir que j’avais vraiment surveillé ma guitare sous tout les angles, comme s’il s’agissait de l’objet le plus précieux que j’avais au monde. C’était le cas certes. Enfin bref je voulais en savoir plus sur elle-même, je tentais de réengager la conversation d’une manière assez simple :

- Sinon ça va ? Ben vu que t’as failli te casser la figure sur le sol je préfère demander. Moi j’ai rien et ma guitare non plus donc bon.

J’avais vraiment besoin d’apprendre à parler aux filles moi. Ce n’était pas possible. Je devais être le seul mec à dire des idioties.




Dernière édition par Barry G. Brown le Mar 24 Fév - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Jeu 19 Fév - 21:09


 
Quand il me proposait de commencer ce week-end, dans ma tête je bouillonnais d’envie de lui dire oui. Mais je ne le connaissais pas encore vraiment, c’était la première fois que nous nous rencontrions et j’avais quand même une barrière qui se créait automatiquement. Je ne pouvais pas me lier d’amitié directement avec ce gars là, même si il était très gentil et qu’il respirait la confiance à plein nez. Pourtant, je me surpris à dire :

- Oui, moi ça me convient.

Je lui souris. Il me fit rapidement comprendre qu’il n’avait jamais apprit à qui que ce soit à jouer de la guitare. En d’autres termes je serais sa cobaye. Mais ça me convenait à moi, il avait l’air tellement dévoué à m’aider que je n’aurais pas pu me permettre de lui dire « oh bah puisque c’est comme ça je veux plus! » car je ne le pensais même pas. Ce serait sa première expérience en tant que professeur de musique, et ma première expérience en tant que musicienne. Deux pour le prix d’un, on en demandait pas plus!

Il commença ensuite à me trouver un nom de scène. N’ayant jamais essayé de me donner de surnom, je le laissais seul se creuser la tête, car de toute façon il trouverait sûrement de meilleures idées que moi. Il me proposa B.T. , et ça me plaisait.

- Oui pourquoi pas, approuvais-je dans un sourire. Et ton nom de scène à toi, c’est quoi?

Il se mit à parler de mes cigarettes fumées dans la tour d’observation. Quand il me dit que l’endroit devait être sublime, je pris ça comme une perche pour que je lui propose de venir. Peut-être que ça ne l’était pas. Je pris quand même tout mon courage entre mes mains et lui lançais:

- Et bien tu sais quoi tu n’auras qu’à venir voir par toi-même! J’y suis normalement entre 21H30 et 23H00, tu peux même venir avec ta guitare ou ce que tu veux qui fait du bruit, les professeurs ne tournent pas dans les couloirs comme c’est le week-end.

J’étais très fière de lui avoir proposé de venir. La tour d’observation, c’est un peu comme ma pièce secrète. Quand j’y vais, personne n’y est. Je suis toujours seule à admirer la vue. Et c’est calme. Et c’est là où je peux même me parler à moi-même à voix haute sans risquer de me faire entendre. Où je peux pleurer seule, rire seule, m’amuser seule, fumer seule. La sérénité comme on ne la jamais vu. Parfois, je me surprend même à discuter avec la lune sans qu’elle ne me réponde jamais. De toute façon, ce n’est pas vraiment possible…!

Après l’épisode la grosse rafale qui m’avait fait lamentablement tombé par terre, et que je fis une référence à un film qu’il ne connaitrait peut-être pas, il m’annonça le contraire. Je poussais un énorme soupire de soulagement dans ma tête. J’avais évité de passer pour la fille la plus stupide de toute l’école.

- Ah oui tu connais ? Tu habites où alors? Lui demandais-je

Personne ne connaissait vraiment les films moldus, car les familles en particulier de sang pur ne regardent pas ce genre de choses. Parce que c’est « moldu ». Moi par chance, même issue d’une famille de sag pur j’y avait eu droit, mais je n’ai pas eu un parcours de vie très commun je pense.

Puis il me fit la remarque que je m’étais pas mal gaufrée à cause du vent. Mais moi, j’étais contente qu’il l’ai rattrapé mon paquet. J’aurais été tellement dégoutée de le perdre.

- Non, regarde je suis peut-être ridicule et maintenant tu peux voir qu’une fille qui tombe, c’est pas très affriolant, commençais-je sur le ton de l’humour, mais regarde je n’ai rien et tu as sauvé mon seul moyen actuel de décompresser. Un vrai héros !

Il me tendit le paquet et je le pris avec joie. Je m’empressais ensuite d’en prendre une cigarette et de l’allumer, comme pour me prouver qu’il était vraiment là. Il me demanda ensuite comment j’allais.

- Oui, ça va très bien, moi et mon paquet n’avons rien non plus!

Je ris légèrement. Je ne savais pas s’il m’avait demandé si j’allais bien car c’est un code de politesse. En tout cas, c’était gentil.

- Tu es en quelle année? Lui demandais-je.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Ven 20 Fév - 22:26



Barry & Athéna

Let's Rock baby!


Lorsque je lui parlais de faire le weekend elle me répondit positivement. J’étais assez content car je pouvais aider quelqu’un à développer son amour pour la musique. D’ailleurs il fallait lui trouver un nom de scène. Moi je n’en avais pas encore un de définitif, j’y travaillais encore. Mais j’avais trouvé celui d’Athéna. Baby Théna. Ça sonnait plutôt bien. Lorsque je lui proposais elle semblait l’aimer. Sauf qu’elle me demanda si j’en avais un. Logique me diriez vous mais là je séchais. J’en avais deux en tête mais je n’arrivais pas à choisir. Peut-être qu’elle pouvait m’aider. Je lui répondis de manière honnête :

- Et bien…… pour tout te dire je n’en ai pas encore. Enfin si mais j’hésite entre deux. Je voyais bien The Flash ou alors Tempo.

Je lui montrai bien que je n’avais pas encore décidé. Bon ça ne me posai pas de problème de ne pas en avoir encore un, mais il fallait que j’en trouve un. Je savais que j’étais un peu débile car j’avais le temps, mais plus j’attendais moins je me ferai connaître rapidement. Les deux noms m’allaient plutôt bien. Le premier je trouvais qu’il faisait tape à l’œil. J’adorai aller à pleine vitesse et généralement j’arrivais à jouer à toute vitesse tout le temps au Quidditch. Après le deuxième faisait surtout penser que j’arrivais à comprendre le rythme de tout objet ou humain. Tout était pensé sur mes capacités. Ensuite nous avions parlé de ces cigarettes et ma tête était totalement en pleine éruption de questions. Heureusement je me calmais car elle me répondit qu’elle voulait bien que je vienne avec elle dans la tour d’Astronomie et que je pouvais ramener ce que je voulais car il n’y avait personne et que le bruit ne se faisait pas entendre…….. Quoi ????? Rien qu’à deux où aucun bruit ne pouvait se faire entendre ? Mais elle m’invitait à me draguer ou quoi ? Peut-être qu’elle me disait ça juste pour plaisanter. Il fallait que je sois sur. Je lui demandais :

- Tu es sur de vouloir partager ton endroit avec moi ? J’ai peur de m’imposer et que tu sois trop….. comment dire….. à l’étroit.

Je ne savais pas trop comment le dire, mais au moins je lui demandais si elle voulait vraiment que je vienne. Je pensais que par curiosité je viendrai surement pour la vue, mais on n’était pas encore le weekend donc bon.

Après m’être fait étaler à terre par le vent, elle se mit à rigoler fortement et à sortir une réplique de film que j’avais déjà entendu, mais que j’avais eu du mal à m’en souvenir. D’ailleurs le fait que je connaissais la réplique l’amena à me demander où j’habitais. Devais-je lui dire l’origine ou mon lieu de résidence actuelle. Je dirai l’actuelle. Me mettant bien droit je lui disais :

- Oui je connais, enfin j’ai déjà entendu. Maintenant je vis chez ma tante, à la campagne non loin de Londres. Et toi tu habites où pour connaître une réplique d’un film moldu ?

Après cette petit discussion je me permis de m’excuser sur le fait qu’il aurait mieux fallu la rattraper que récupérer son paquet. Mais elle n’était pas du tout du même avis. Moi un héro ? Je n’avais rien fait d’héroïque. Je n’avais réussi qu’à récupérer un paquet de cigarette que je lui avais rendu. D’ailleurs elle en allumant une et pris de suite une taffe. Après avoir regardé sous tous les angles ma guitare, je commençais à lui demander si elle allait bien. Car même si elle disait que la chute ne lui avait rien fait, on pouvait avoir mal peu de temps après. Elle m’assura que tout allait bien et je la croyais. Peu de temps après elle enchaina sur mon année d’étude à Poudlard. Soupirant je lui disais :

- Cinquième année. L’année des B.US.E. je sens que cela va être d’un ennuie mortelle. Et aussi long qu’un slow d’un couple qui danse. Et toi ? Pas dans mon année en tout cas, sinon je t’aurai déjà remarqué.

Oui c’était un compliment que je faisais. J’en faisais souvent sans vraiment faire attention mais là j’avais bien insisté. Car une fille comme ça qui aime le rock elle ne serait pas passé inaperçu. Je lui souriais et commençais à dire avec un énorme sourire :

- Alors être en compagnie d’un Rouge ce n’est pas trop dur j’espère ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Mar 3 Mar - 0:06


 
- Choisis vite, monter sur une scène sans surnom ça pourrait être un peu bête!

Je lui dis cela dans un sourire. Puis je repris :

- Même si j’aime beaucoup tempo qui fait une allusion direct à une rythmique, j’aime bien The Flash, commentais-je. Et d’ailleurs, pourquoi The Flash?

Au moment de sa réflexion concernant mon invitation à la tour d’astronomie, je compris au bout d’un moment qu’il avait pensé que je flirtais avec lui. Mon visage se figea de gêne et la seule chose qui pu sortir de ma bouche était un rire saccadé, ridicule, qui ne ressemblait en faite même pas à un rire. C’était plutôt le bruit que faisait un castor à l’agonie. Je sentais le sang me monter à la tête, aussi puis-je en déduire que je devais être plus rouge que la rougeur même. J’essayais de ne pas balbutier :

- Je ne … t’invitais pas à un rendez-vous ou à coucher avec moi… C’est juste pour que c’est rare à l’heure d’aujourd’hui de me voir côtoyer des gens, ça me surprend moi-même, je voulais juste te faire connaitre l’endroit où j’aime passer le plus de temps!

A la fin de ma phrase je me sentais déjà un peu plus détendue. Au fond, ce n’était pas de ma faute si il avait les idées tordues. A moins que ce ne soit moi qui ne sais pas m’exprimer. Oh quelle horreur… J’essayais de ne pas y penser, il ne valait mieux pas, car cette gêne pourrait bien m’amener à ne plus vouloir le revoir.

Il me dit qu’il habitait non loin de Londres. Ca devenait interessant de voir que deux individus, tout deux sorciers, dans la même école, avec la même révélation pour le rock, puissent se retrouver là, à discuter. Il me demanda ensuite d’où je venais.

- Et bien moi figure toi que j’habite… à Londres! M’exclamais-je fièrement.

Le sourire aux lèvres, nous commençâmes à parler de nos classes respectives et j’appris donc que Barry était en cinquième année. Moi, à cette période, je me disais que j’avais encore deux longues années avant de quitter Poudlard. Ce fut, à mon grand étonnement, bien plus rapide que je le pensais, car me voilà déjà, Athena Flint, en dernière année en tant qu’étudiante en sorcellerie.

- Moi je suis en septième année, commençais-je, l’année des ASPICS.

Je lui souris et repris:

- Les BUSES, c’est de la gnognote en vrai, tu verras ! Il faut juste pas stresser, c’est la clé.

Je remarquais ensuite que le soleil avait bougé, et j’entendis les coups de la grande horloge de Poudlard retentir jusque dans mon oreille. Il était alors temps pour moi de prendre congé, de mettre un terme à nos discussion.

- Ah, c’est l’heure pour moi d’y aller.

Je rassemblais mes affaires tout en lui parlant.

- C’était un plaisir de te rencontrer Barry!

Je me levais ensuite et me rendis compte que j’étais plus petite que lui. Je lui arrivais au nez, ainsi je pu constater que si je portais des talons je pourrais arriver à sa hauteur. Ce qui était stupide de penser à ça maintenant. Je lui souris rapidement et commençais à partir, quand je me rendis compte que dans mon élan je ne lui avais pas dis au revoir.

- Même si j’ai plus d’une corde à mon arc, si j’arrive trop en retard je vais me taper une affiche du tonnerre. A plus!

Je finis par me retourner et à marcher à l’envers, pour brandir ma main et afficher le signe des cornes, tout en lui lançant de façon à ce qu’il entende :

- Oh yeah, Rock’n Roll!

Qui furent les premiers mots que j’avais entendu venant de Barry.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   Mar 3 Mar - 13:15



Barry & Athéna

Let's Rock baby!


Après lui avoir dit mes futurs noms de scène, elle me donne son point de vue sur mes surnoms, bien qu’elle ait une préférence pour l’un des deux. D’ailleurs elle me demanda l’origine de l’un d’entre eux souriant je lui répondis :

- Et bien c’est un petit quelque chose que j’ai depuis très jeune en moi. The Flash fait référence à l’éclair, donc autrement dit à la vitesse de la lumière car on entend le son d’un éclair qu’après qu’on la vue, et je trouve que la vitesse est un atout clef dans chaque situation alors vu que j’aime la vitesse et que j’arrive à enchainer les notes assez rapidement voilà tout.

Nous partîmes ensuite sur le sujet de la tour d’astronomie. Elle commença à rire d’une manière assez étrange et elle devint totalement rouge. Ce fut lorsqu’elle ouvrit la bouche que je compris sa rougeur. Bon au moins elle n’avait pas fait exprès. Cela me rassura légèrement sur comment elle pensait. Au moins je pouvais aller à tour d’Astronomie sans soucis, ni inquiétude. Levant une main apaisante je lui annonçais :

- Ne t’en fais pas. Je comprends qu’il y a eu un quiproquo. C’est ma faute aussi. Parfois je prends tout au pied de la lettre et je pense assez bizarrement. Alors je serai heureux de venir te rejoindre dans la tour. Enfin si tu veux toujours de moi.

Elle me souriait légèrement. A mon avis ces paroles l’avaient rassuré un tant soit peu. La conversation dévia ensuite sur nos lieu de résidence. Elle habitait à Londres. Cela me fit penser que si elle voulait des cours en dehors des cours ça serait parfait. Elle n’aurait qu’à passer à la maison. Ma tante ne dira pas non. Elle voulait que je trouve chaussure à mon pied et que je fasse une bonne profession. Cela m’embêtait fortement. Enfin je lui proposais quand même :

- C’est géniale ça ! Si un jour tu souhaites passer chez moi tu seras la bienvenue et on pourra continuer à t’apprendre la musique.

Nous partîmes sur le sujet de nos classes respectives. Elle était en dernière année. Elle m’expliqua que les B.U.S.E. n’étaient pas si terrible que ça. Je souriais à ce qu’elle disait. Enfin il fallait aussi savoir bien bosser et ça ce n’était pas de tout repos. Lorsque les cloches retentirent je la vis se lever et rassembler ses affaires et me dire qu’il fallait qu’elle s’en va. J’hochais la tête pour lui faire comprendre que je comprenais. Elle me disait qu’elle était ravie de m’avoir rencontré. Je lui retournais le compliment :

- Moi de même B.T. ce fut un réel plaisir.

Lorsqu’elle se leva je vis qu’elle m’arrivait légèrement au nez. Elle n’était pas petite et avait une bonne taille. Elle avait une jolie forme élancée je trouvais. Je la voyais avancer et elle se retourna pour me dire au revoir. J’allais lui répondre lorsqu’elle se mit à faire semblant de jouer de la guitare et à crier la phrase de joie que j’avais lancé à haute voix lorsque j’avais réussi le morceau. Cela me fit rire et je pris ma guitare pour jouer un petit air de rock avant de la voir s’éloigner au loin. Je trouvais que cette serpi était pleine de surprise. Et j’avais hâte d’en savoir plus sur elle.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: [ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ Athéna/Barry ] Let's Rock Baby!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let's Rock, Baby ! [guntharer / storm / sliver]
» Let's Rock Baby !
» « Hey ! Hey ! The Great Makoto Is Here !! Let's Rock Baby ! Yeah !! »
» athéna perséphone zubrowka ☞ hey baby (uc).
» Rock'n Roll Baby! - Barry Brown

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Daily Prophet V1.0 :: Pensine des RPs-