FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
LE MAITRE DU JEU

LE MAITRE DU JEU
+ SORCIER DEPUIS LE : 13/11/2009
+ PARCHEMINS : 1569

Message Sujet: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Sam 4 Oct - 14:22


 
   
Event n°1 : Le bal de la St Valentin

 
Assis devant son bureau, Albus Dumbledore avait les mains croisées devant lui alors qu'il réfléchissait à l'avenir de l'école qu'il dirigeait. Ces derniers temps, le monde magique sombrait peu à peu et Poudlard en avait été affecté, connaissant des heures sombres. La dernière fois qu'avait été organisé un bal dans l'enceinte de l'école de sorcellerie, une attaque sur une née moldue était survenue, plongeant les élèves dans une ambiance de terreur et d'insécurité. Ainsi, à l'approche de la douce fête de la Saint-Valentin se posait le dilemme de savoir s'il fallait où non organiser de nouvelles festivités. Ses lunettes en demie lune tombait sur son nez aquilin alors que le directeur de l'établissement tentait de peser le pour et le contre. En vérité, cette question semblait sans réponse car peu importait celle qu'il donnerait elle ne satisferait pas tout le monde. Las, il repoussa son corps en arrière pour s'enfoncer dans son siège. Depuis quand le monde était-il devenu si sombre ? La mise en place de l'Ordre du Phénix lui prenait beaucoup de temps et d'énergie si bien que, depuis quelques mois, l'homme sage ne devenait plus que l'ombre de lui-même. « Nous ferons un bal. » La décision était tombée. Était-ce la bonne et la plus sage ? Rien n'était moins sûr mais égal à lui-même l'homme à la barbe étonnement longue avait estimé que des enfants avaient le droit à des moments de lumières dans un contexte aussi sombre que celui dans lequel ils se trouvaient forcés d'évoluer.

L'idée du bal était lancé et les préparatifs commencèrent activement mobilisant l'ensemble du corps professoral ainsi que quelques élèves prompts à aider à la mise en place des festivités. Cependant, n'obstruant pas le risque d'un nouveau débordement, il fut demandé par Albus Dumbledore lui-même, que le Ministère de la Magie mette en place une sécurité renforcée dans l'école magique. De fait, plusieurs Aurors ont été réquisitionnés pour assurer la sécurité des élèves et permettre que tout se passe dans les meilleures conditions et qu'aucun trouble, de quelle que nature que ce soit, ne vienne gâcher ce moment de partage entre les étudiants de l'école de magie.

Pour l'occasion, la Grande salle a revêtue ses plus beaux apparats. Un ciel de nuit noire aux étoiles étincelante éclate dans le haut plafond et des tentures rosée et blanche viennent couvrir les murs. Les habituelles tables des quatre maisons ainsi que celle des professeurs ont été retirées et une immense piste de danse fut installée. A droite, un somptueux buffet est en place dénonçant sans vergogne le travail impressionnant que les elfes de maison auront fournis pour contenter l'appétit de tous. L'horloge sonne vingt heures et les grandes portes s'ouvrent pour les premiers élèves pressés de partager cette soirée avec leur moitié, leurs amis ou simplement seul pour profiter d'un bon repas, d'une bonne musique et d'un peu de nouveauté et de gaieté dans un château devenant bien trop terne.

BIENVENUE DANS LE PREMIER EVENT DE DAILY PROPHET !
LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN



HJ : A la fin de la soirée, le Valentin et la Valentine de DP seront nommés, alors n'hésitez plus et envoyez les noms de vos nominés par MP à Gale Rosier-Nott, Dawn R. Blackwood ou Nika E. Black ! Les comptes seront fait à la fin et celui et celle ayant eu le plus de voix seront sacrés à la fin de la soirée !

Il est demandé de privilégier les réponses courtes afin de favoriser le dynamisme de ce topic commun et de permettre une évolution plus rapide.

Enfin, n'oubliez surtout pas de vous amuser !

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daily-prophet.forumactif.org
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Lun 6 Oct - 9:52



❝Bal de la Saint Valentin❞
Lorenzo & Lorelei
Les temps sont sombres ces derniers temps. L’hiver n’arrange sûrement pas les choses. Le froid, la pénombre, le sale temps, ouais, tous les facteurs sont réunis pour foutre le moral de tout le monde à zéro ! J’ai bien dis à zéro oui. Du genre à vous déprimer en un rien de temps. Vous avez beau vous lever du bon pied, être heureux comme pas possible, il vous suffira de regarder par la fenêtre et de voir ce temps de m*rde pour vous plomber le moral et par conséquent, votre si joyeux réveil. Foutu Royaume-Unis ! Les légendes ne sont pas toutes fausses, dans ce coin de la planète, il pleut toujours ! Et quand il ne pleut pas, ben il fait quand même moche. Il y a quelque fois je retournerais bien en Italie, au moins on a du soleil trois quart du temps là-bas et franchement, c’est bien mieux. En plus de ça, pour me montrer que ma journée est vraiment pourrie, je me tape la journée des cours horribles. Enfin, horribles, plutôt que je n’apprécie pas, restons un petit peu soigné dans nos paroles. Non je déconne, ce sont des cours juste affreux ! Comment quelqu’un pourrait aimer l’astrologie et les conneries de ce genre ? Personne, soyons sérieux deux minutes. Mais je n’ai pas le choix, je dois au moins y participer, faire acte de présence pour les examens qui approchent. Olala, ces examens, n’en parlons pas ! Ils me font flipper comme pas possible. Le fait de se dire que ce sont les ASPICS qui déterminent le futur de chacun, ça fait peur en soit. En gros, tu te plantes à tes examens, t’es un looser toute ta vie et tu ne pourras jamais rien réussir … Niveau perspective d’emploi, c’est un peu nul. Dis donc, je ne suis pas ultra positif ce matin, ouais, ce sont ces cours de malheur qui me rendent comme ça. Bon, allez, c’est partit pour une horrible journée. Vivement ce soir, tiens !

Je serre un peu plus le nœud papillon à mon cou. Un instant de plus je me regarde dans la glace, satisfait du résultat. Le smoking noir que j’ai déniché lors de mes dernières vacances en Italie est juste parfait. Un peu moldu, mais on s’en fou de ça quand on voit le résultat. « Non mais c’est quoi ça ? » Je me retourne vers mon pote, celui qui partage mon dortoir. « On appelle ça un smoking gros naze. » « Merci je sais, mais t’es sérieux, tu vas mettre ça pour le bal. » Je le regarde un instant, le dévisageant totalement, de la tête au pied. Lui, il est comme tous ces sorciers qui ne savent pas se mettre en valeur et qui me désolent quelque fois, vêtu de sa robe de sorcier de cérémonie, attention s’il vous plait ! « Ça pose un problème ? » Je lui demande en haussant les sourcils comme pour le menacer de faire attention à ce qu’il s’apprêtait à dire. « Ben ouais, tu croies vraiment qu’une bombe va vouloir de toi habillé comme ça ? » Je souffle bruyamment d’exaspération. Finalement je me retourne vers le miroir pour ajuster de nouveau ce nœud papillon, par pur réflexe. « Figures toi que j’y vais avec la nana la plus sexy de Poudlard. » Et sans ajouter quoi que ce soit d’autre je sors du dortoir en le foudroyant du regard. On verra bien qui sera le mieux vu ce soir. Et étrangement, je suis quasi certain que je ne serais pas le seul à avoir opté pour un costume. La classe à l’italienne, que voulez-vous ?

Je suis confiant pour ce soir et ce n’est pas un mec totalement sans classe qui va mettre en doute mon choix vestimentaire. Quoi que, plus je descends les marches des escaliers et plus je croise des mecs en robe de sorciers qui me dévisagent. Génial … Oh et puis zut ! Je m’en tape de leurs regards, ils sont juste jaloux. J’essaye de me rassurer, sans doute. J’arrive enfin au bout de ces nombreuses marches, en bas des escaliers, près de la porte de la Grande Salle … Et j’attends. J’ai donné rendez-vous ici même à Lorelei. J’ai hâte ! Tellement hâte ! Je me souviens encore quand je lui avais demandé de venir au bal, j’avais eu raison à son sujet, il suffit d’être un peu beau gosse, de sortir les bonnes phrases au bon moment et hop, elle accepte tout ce que vous lui proposez. Et le plus étrange, c’est que plus on passe de temps ensemble et plus j’ai l’impression de m’attacher à elle. Du genre, un peu trop. Je ne sais pas ce que ça signifie exactement. Je sais juste que je m’attache. Finalement, je me mets à l’attendre en pensant avidement à elle. Encore.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Jeu 9 Oct - 12:10

EVENT N° 1 ; Le bal de St-Valentin
Rhapsody et Néron
« Tu t'est coupé les cheveux ?! » Je me contente de hausser les épaules, tout en finissant de boutonner ma chemise. Il y a de quoi surprendre n'importe qui, c'est bien vrai. Mais ça fait tout de même un moment que j'avais cette idée. Pourquoi pas après tout ? Avoir l'air un peu masculin de temps en temps ça ne peut amener que du positif. « Elle doit vraiment être spéciale à tes yeux, la fille que tu as invité au bal. Pour que Néron Lestrange renonce à ses cheveux longs... J'ai cru que je vivrai pas assez longtemps pour voir ça. » « ça repoussera. Pas de quoi en faire une affaire d'état. » Et c'est bien vrai, après tout ce ne sont que quelques centimètres en moins sur mon scalpe. Mes camarades semblent avoir opté en majorité pour porter une robe de sorciers. Ils ont été plutôt surpris de me voir enfiler un pantalon ce soir, à ma sortie de la salle de bain dans laquelle j'ai passé trois bonnes heures. Je suis plutôt content d'avoir réussi à couper mes cheveux correctement. Mon maquillage me convient également, ni trop ni pas assez. Je serais sans doute encore une fois le seul garçon à être maquillé comme sa cavalière. Mais peut importe. C'est pas comme si je n'avais pas l'habitude d'être à part. « Un costard Lestrange ? » « Et alors ? Le tout c'est d'être élégant. Ce qui n'est visiblement pas le cas de tout le monde il faut croire... » Ce type commence à sérieusement me pomper l'air. Il se permet de critiquer mon choix ?... Très bien, mais au moins je ne porte pas une robe de sorcier ressemblant aux rideaux de ma grand-mère. J'ai toujours détesté les robes de sorcier. Les vêtements moldus me mettent bien plus en valeur. Mon père a du mal à comprendre ça, d'ailleurs... Mais c'est pas ma faute si les robes traditionnelles ont tendance à me faire un gros cul.

Une fois ma cravate nouée, mon veston boutonné et ma veste mise, je vérifie une dernière fois dans le miroir que mon maquillage et mes cheveux sont impeccables. J'ai du faire en sorte d'être prêt  assez tôt, afin que Rhapsody n'ait pas à m'attendre trop longtemps. J'enfile à la va vite quelques bracelets avant d'adresser un dernier regard désapprobateur à mon camarade à la langue bien pendue. Je suis certain que sa cavalière sera ravie de danser avec son arrière grand père. Les escaliers sont bondés ce soir. j'aperçoit quelques camarades de Serdaigle descendant les escaliers pour se rendre dans le grand hall, ou bien dans la grande salle. Certains sont déjà à deux. D'autres sont seuls, ou bien en groupe entre amis. J'espère que ma cavalière ne se fera pas trop attendre, je déteste arriver en retard.  D'autres garçons attendent en bas des escaliers, que leur partenaire du soir vienne les rejoindre. Je ne suis visiblement pas le seul, à attendre que Madame finisse de se maquiller.

Soudainement, je suis pris d'un terrible doute. Est-ce que j'ai réellement bien fait de mettre un costard moldu ? Est-ce que Rhapsody aura une tenue qui sera assortie à la mienne ? Un autre garçon à quelques pas de moi porte également un smocking. Je n'ai pas souvenir de l'avoir déjà croisé, celui-ci étant sans doute plus âgé. Le sien, noir et blanc est bien plus classique que celui que j'ai décidé de porter ce soir, intégralement noir. « Ravi de voir que je ne suis pas le seul à ne pas porter une robe de sorcier. »
code by mirror.wax


Dernière édition par Néron Lestrange le Ven 10 Oct - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Jeu 9 Oct - 22:59

Gale se passa une main dans les cheveux, tentant de leur donne rune forme plus agréable à regarder. On lui apprenait depuis toujours à toujours avoir une belle apparence mais ce soir plus que jamais l'héritier des Rosier-Nott savait que sa tenue devait être irréprochable. Si tout se passait bien ses camarades - ou du moins ceux qui comptaient, c'est-à-dire ceux évoluant dans son cercle de sang-pur - auraient les yeux rivés sur lui et sur sa cavalière. C'était son premier rendez-vous avec Rohesia, sa future fiancée. Leurs parents avaient déjà scellé un accord mais avaient demandé à leur enfant d'amener l'annonce de façon plus subtile que le faisait la plupart des sorciers : Gale et Rohesia devaient se rapprocher jusqu'à ce que l'annonce des fiançailles paraisse aussi naturelle que possible, comme si elle émanait de leur volonté et pas celle de leur famille. A dix-neuf Gale était content d'avoir enfin une fiancée. Bientôt il allait sortir du château et il était inenvisageable de quitter la maison familiale sans une femme à son bras avec qui habiter. Au départ il était resté de marbre en apprenant que l'heureuse élue était Rohesia Eisenberg, mais plus le temps passait et plus il était ravi de ce choix. Rohesia et lui n'avaient jamais été amis, évoluaient dans des cercles différents mais elle lui avait toujours fait bonne impression - en dehors de sa répartition à Poufsouffle - et elle venait d'une famille aussi riche que puissante. Son nom avait beau être celui de Rosier-Nott, Gale était parfaitement conscient qu'il n'était pas un si bon parti que cela en raison de son ascendance mystère du côté paternel. Dans l'histoire il était celui qui s'en sortait le mieux.

Une fois totalement apprêté, habillé d'une robe de sorcier à la dernière mode, à la fois simple et élégante, Gale descendit dans la salle commune. Beaucoup de ses camarades s'étaient regroupés là, bien qu'une partie était déjà descendue. Gale aperçu Dawn Blackwood à quelques pas de lui et détourna aussitôt la tête. Si Dawn était là, il y avait fort à parier que Nika était également dans les environs, aussi il ne traîna pas. Le souvenir de leur dernière rencontre lui laissait un goût amer dans la bouche. Il avança d'un pas régulier dans les couloirs, trop focalisé sur le déroulement de la soirée à venir pour faire attention aux personnes qu'il pouvait croiser. Il était parfaitement conscient que ce premier rendez-vous devait se dérouler de la manière la plus parfaite possible sans quoi Rohesia avait toujours la possibilité de supplier ses parents de ne pas la fiancer avec lui. Il respira un grand coup, tâchant de se donner du courage pour cette soirée qui s'annonçait aussi plaisante que stressante. Le hall était presque vide et Gale s'installa dans un coin, adossé contre un mur en attendant l'arrivée de sa cavalière. Il avait vingt bonnes minutes d'avance, ce qui allait probablement être l'attente la plus longue de sa vie en considérant les conséquences que la soirée pouvait avoir sur son avenir tout entier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Ven 10 Oct - 18:07






Le bal de la Saint-Valentin
Dawn & Olivier

Olivier était plutôt content de la soirée qui allait s'annoncer, une belle soirée où il en était persuadé, il allait avoir de nombreuses occasions de rire. Un bal de la Saint-Valentin...c'était une bonne idée, et cela aurait bien plus ravi Olivier si il avait actuellement quelqu'un dans son cœur. Il aurait probablement sorti le grand jeu pour offrir une soirée inoubliable à l'élue de son cœur. Ceci dit, ça n'était pas le cas, donc Olivier voyait plus le côté bal dans cette soirée que Saint-Valentin. Il était célibataire depuis quelques temps déjà d'ailleurs. Néanmoins, il lui est venu une idée dont il était plutôt fier, pour profiter au mieux de cette soirée. Il s'était dit qu'il pourrait y aller avec Dawn Blackwood, oui vous avez bien entendu Dawn. L'année passée, tout deux étaient sortis ensemble pendant quelques-mois, il l'aimait bien, mais ils ont mit fin à leur relation d'un commun accord après qu'Olivier ait vu une partie d'elle qu'il n'imaginait pas voir. Ceci dit, ils étaient restés bons amis, et de tant à autre - surtout Dawn en fait - ils se taquinaient un peu gentillement. Ainsi, Olivier c'était dit qu'y aller avec Dawn ça risquait d'être vraiment amusant, déjà ils pourraient voir la tête de certains après les avoir vu venir ensemble, et rien que ça ça donnait envie. Dawn était une fille vraiment amusante et il était persuadé qu'ils allaient passer une belle soirée ensemble.

Il avait reçu de sa grand-mère française un magnifique costard qu'elle avait elle même préparé pour son petit-fils. Autant dire que ça avait bien fait plaisir à Olivier, sa grand-mère avait toujours été généreuse avec lui, lui offrant des petits cadeaux pour diverses occasions lorsqu'il en avait besoin. Le colis avait été accompagné d'une petite lettre où sa grand-mère comme pour se justifier de cette surprise, lui avait dit qu'un Leblanc devait toujours être bien présenté. Olivier avait l'habitude de cette excuse, et il savait que ça en était une parce qu'il en avait une fois fait la remarque de manière déviée à sa grand-mère et qu'elle lui avait à ce moment là sourit sans répondre. En tout cas, Olivier avait enfilé son costard, il avait prit soin de faire en sorte qu'il soit parfaitement mit, il noua délicatement sa cravate puis vérifia méticuleusement qu'il était impeccable. Il n'aimait pas du tout ne pas être parfaitement bien habillé, son côté maniaque ressortant particulièrement lors de ce genre d'occasions.

Après avoir terminé de se préparer, Olivier quitta la salle commune et descendit les longs escaliers magiques de Poudlard afin d'arriver dans le Hall, là où ils s'étaient donnés rendez-vous avec Dawn. Il croisa de nombreux élèves s'agitant dans les couloirs, les uns pressés, les autres stressés sans doute par un premier rendez-vous. Cette agitation le faisait bien rire. Arrivant en bas, il remarqua plusieurs personnes patientant, il distingua surtout son meilleur ami Italien et Néron, les voyant il sourit et se dirigea vers eux.

"Hey! Salut Néron! Ça fait plaisir de te voir!" puis il se tourna vers Lorenzo.

"Et toi monsieur l'Italien, pas trop nerveux?"     

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Sam 11 Oct - 20:57



le bal de la saint valentin
Le bal de la Saint Valentin... Ce n'était vraiment pas une mondanité à laquelle Alienor souhaitait participer. Malheureusement pour la blonde, une missive expresse de son paternel était arrivé, la sommant de s'y rendre et de faire bonne impression sur les héritiers sang pur qui fréquentaient les mêmes bancs écoliers qu'elle. Résignée, elle avait accepté le choix de son père sachant aussi que ses frères seraient présents et qu'ils se feraient une joie malsaine de répéter à leurs parents que la bonne à rien avait désobéis. Fouillant dans sa malle, elle en ressortie une robe en dentelle blanche qui n'était pas très longue et possédait un decolté plus que plongeant. Soupirant, elle alla s'enfermer dans la salle de bain de son dortoir, n'oubliant pas d'amener son whisky avec elle. Si elle devait passer toute la soiré à sourire et à prétendre être heureuse et insouciante, elle ne pouvait pas y aller sobre. Celle qui avait eu besoin de changement et avait coupé sa longue chevelure blonde, en un carré sauvage, resta un moment prostrée dans la salle de bain, appréhendant ce que pourrait donner cette soirée. Par un miracle d'on ne sait où, l'héritière déchue de la famille Avery avait trouvé un cavalier en la personne de Magnus Ljungström. Ce n'était pas un sang pur, mais ce n'était pas important pour la poufsouffle. De plus, elle osait espérer que ses parents ne lui en fasse pas toute une montagne vu qu'elle avait déjà réussie à éviter l'affront de se présenter à un bal seule, sans aucun cavalier à son bras.

Lorsqu'elle se sentie suffisamment déconnectée pour affronter la soirée et ses camarades, la Avery quitta la pièce et emporta avec elle un petit sac à main dans lequel elle consigné soigneusement sa flasque de whisky et ses cigarettes moldues en cas de rechute. La prise de rendez-vous avec Magnus s'était faite à la va-vite et la blonde à la peau de pêche ne savait pas exactement à quelle heure ils étaient censé se retrouver. Tant pis. Elle se sentait prête, possédant le courage nécessaire pour se jeter la fausse aux lions et ne préféra pas reculer de peur de ne plus réussir à sauter le pas. Sortant de la salle commune de sa maison, elle déambula dans les cachots, puis les couloirs, pour arriver jusque devant la grande salle. De nombreux couples étaient déjà en train de se presser, se rejoignant et s'adressant des sourires mielleux avant de faire leur entrée dans la salle comme s'ils étaient les rois de la soirée. Passant devant eux sans même faire attention, Alienor pénétra dans la salle décorée pour l'occasion. Cherchant le bar, elle partie dans sa direction trouvant là le meilleur des réconfort qui pouvait exister. Son passage ne passa pas inaperçu en raison de sa robe mais aussi parce que la sixième année n'avait pas attendu d'être accroché au bras de son cavalier pour pénétrer dans la salle et que cela ne se faisait pas. C'était assez déconvenue. Mais voilà, les convenances Alienor s'en fichait. Elle ne pensait plus à rien depuis longtemps, bien trop flinguée, bien trop à l'ouest pour encore prendre en compte tout ce protocole qu'elle trouvait ridicule. Se faisant servir un verre, elle profita du peu de monde dans la salle pour y ajouter quelques gouttes de whisky. Portant le gobelet à ses lèvres, elle posa ses yeux d'un bleu d'azur sur les personnes qui commençaient à se mouver autour d'elle.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Sam 11 Oct - 22:38

Sobriété, élégance, distinction ? Quels étaient ces mots ?

Loin de se pavaner en parure de grand couturier couronnée de soie et de fines dentelles, Calypso avançait d’un pas assuré en jupe de cuir légèrement ultracourte, dévoilant une bonne partie de ses jambes blanches comme du poulet -mais joliment sculptées par le Quidditch-, et bustier d’un rouge incandescent qui dévoilait entièrement ses épaules trapues et son cou pâle, constellé de taches de rousseur. Ses cheveux dévalaient ses épaules en boucles désordonnées, comme à leur habitude, et se ruaient follement jusqu’à ses reins, toujours aussi roux et éclatants. En guise de maquillage, elle avait maculé ses paupières de noir et ses lèvres de rouge, et un peu de mascara avait coulé sur le coin extérieur de sa paupière gauche -ce qui ne la dérangeait pas outre mesure. Elle n’avait jamais été tirée à quatre épingles, et ce n’était pas la Saint-Valentin (la Saint-Valentin, la fête des amoureux ? HAHAHA) qui allait changer la donne ! Elle n’était pas là pour plaire ou pour émerveiller un quelconque cavalier. Éventuellement pécho mais c’est tout Elle était là pour s'amuser, point barre, peu lui importait de détonner au milieu des jolies robes de ses camarades !

Elle n’était pas non plus seule. Non, il n’y avait pas de beau jeune homme aux yeux alanguis pendu à son bras, mais elle avait entraînée avec elle sa cousine, Leslie Leroy. Il fallait bien que la pauvre enfant sorte de sa tour, si elle ne voulait pas se transformer en morceau de parpaing et finir encastrée dans un mur ! Et quoi de mieux qu’une cousine dévouée pour l’emmener voir du monde ? Elle espérait seulement que tout se passerait bien. Il fallait dire que voir des couples s’enlacer et enfoncer fiévreusement leurs langues dans l’orifice buccal de leurs partenaires avait quelque chose d’assez traumatisant.

Ses yeux balayèrent les alentours, curieux. Hm, tiens, des petits Sangs-Purs édition spéciale « j’ai sorti mon plus beau costume et j’ai un gros baobab dans les fesses » constellaient l’horizon. Le visage de la Gryffondor se plissa sur un sourire mi-amusé, mi-narquois. « Jolis costumes, les gars » commenta-t-elle d’un ton moqueur, à l’adresse de ses camarades déjà présents. En particulier à Gale Rosier-Nott. Un frisson de déplaisir mêlé d’amusement la traversait toujours lorsque par hasard, elle apercevait sa délicate physionomie. « Très sexy, vraiment » ajouta-t-elle en leur décochant un clin d’oeil faussement coquin. « Ça me rappelle l’anniversaire de mon arrière-grand-mère, tout le monde avait sorti ses plus beaux atours. Vous avez de la chance qu’elle ne soit plus de ce monde, elle n’aurait pas résisté à votre charme et aurait sûrement essayé d'arracher vos beaux vêtements avec les dents. Petits chanceux. »
Elle gratifia tout le monde d’un sourire. Bon, maintenant, il était l’heure de se trouver un cavalier ! Si possible mieux gratiné que ceux-là. Elle rejoignit une blonde qui stagnait au bar d’un pas léger, le sourire toujours fermement accroché aux lèvres, Leslie toujours dans son champ de vision. En espérant que personne ne chercherait à tripoter sa cousine. Elle n’hésiterait pas à renverser son jus de citrouille *ahem ahem, non, cette odeur musquée est celle de la citrouille, vraiment* sur la tête de l’opportun.  « Rien ne vaut le jus de citrouille pour que la fête soit plus folle, hein » dit-elle gaiement à la fameuse blonde en buvant une grande rasade de sa boisson.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Sam 11 Oct - 23:41

C'était un spectacle auquel Dawn aurait dû être habituée depuis bien longtemps. L'annonce d'un bal provoquait toujours les mêmes réactions, pourtant même après 4 années au sein de Poudlard elle parvenait à être exaspérée par les comportements affreusement clichés de certains de ses camarades. C'était comme un virus qui se propageait aussi vite qu'un vif d'or au sein du château. Dès que le bal de la Saint Valentin avait été annoncé la plupart des élèves avaient balayés leurs inquiétudes sur les récentes agressions qui avaient eu lieu, ils en avaient même oublié la mort du ministre pour ne plus penser qu'à ce soir là. Les filles de l'école s'étaient aussitôt mises à parler robes, chaussures et maquillage. Tout en piaillant comme des béquasses elles étaient parties à la chasse au cavalier, transformant par la même occasion les jeunes sorciers en proies parfois pas si innocentes que ça. Et ça elles risquaient de l'apprendre à leur dépend. Dawn avait assistée à ce spectacle avec un agacement croissant. Quand ils concernaient des centaines d'adolescents les bals ne faisaient pas toujours ressortir les meilleurs traits de caractère. Loin de se préoccupée de tous ces détails superficiels Dawn ne s'était pas vraiment penché sur la question de ce bal, hésitant même à s'y rendre, jusqu'à ce que Olivier Leblanc lui propose d'être son cavalier pour la soirée. Ce qu'elle avait accepté avec un petit sourire en coin et un clin d’œil faussement aguicheur. L'héritière des Blackwood avait alors vu la soirée sous un œil nouveau. L'année passée Olivier et elle étaient sortis ensemble pendant plusieurs mois avant de se séparer d'un commun accord, ils n'avaient, au fonds, pas assez de choses en commun et tous deux savaient que leur relation était vouée à l'échec. Alors ils avaient pris les devant en décidant d'arrêter d'eux même avant de se détester mutuellement. Maintenant qu'ils étaient de simple amis Dawn s'amusait beaucoup à faire tourner le jeune français en bourrique en lui rappelant pas très subtilement leur romance passée. Le faire rougir et le mettre mal à l'aise était quelque chose qu'elle réussissait à chaque fois.

Voilà pourquoi, comme toutes ces camarades, Dawn avait finalement rejoint son dortoir pour se préparer. Après avoir viré une des élèves de la salle de bain dans laquelle elle venait de passer près de deux heure -pour un résultat plus que médiocre- elle avait enfilé sa robe et terminait maintenant de se maquiller. Elle avait choisi de porter une longue robe bustier d'une élégante couleur beige. Elle était décorée de pièces de tissu de la même couleur pour plus d'originalité. En quelques gestes elle maquilla ses yeux de brun et enfila un collier et un bracelet en argent. Ses longs cheveux d'un brun presque noir avaient été ondulés et retombaient librement sur ses épaules nus et dans son dos. Fin prête elle chaussa ses escarpins beiges -gagnant en un instant une dizaine de centimètres- et se tourna vers Nika qui terminait aussi de se préparer à ses côtés. La poupée de porcelaine était à couper le souffle dans sa robe noire décorée de pierres scintillantes, d'un clin d’œil Dawn lui montra son admiration. Évitant la foule des élèves les deux Serpentardes rejoignirent le hall ensemble, chacune avait un cavalier pour la soirée mais la jeune femme savait qu'elles allaient vite se retrouver. Plusieurs élèves se trouvaient déjà dans le hall, discutant en attendant leurs amis ou leur moitié. Elle aperçue Gale Rosier-Nott détourner le regard bien vite, elle ne vit pas Elwan et elle ne parvint pas à savoir si cela l'apaisait réellement. Leur dernière rencontre avait été mouvementé mais elle ne pouvait empêcher ses pensées de se tourner vers lui. Elle secoua la tête pour se concentrer de nouveau sur le moment présent. Repérant Olivier en compagnie de Néron Lestrange et d'un autre Gryffondor elle adressa un dernier sourire à sa meilleure amie avant de se diriger vers lui. Arrivée à sa hauteur elle posa une main sur son bras et lui adressa un sourire éclatant. « Bonsoir, mon cher cavalier. » lui lança-t-elle en prononçant les trois dernier mots dans un français parfaitement correct. Elle se tourna vers ses deux camarades pour les saluer de quelques mots polis avant de s'adresser de nouveau à Olivier. « Tu es très élégant ce soir. » le complimenta-t-elle avant de se pencher vers lui « Mais tu es pas mal sans ton costume aussi. » ajouta-t-elle à voix basse pour que seul lui entende. Elle battit des cils une seconde et afficha un grand sourire innocent sur son visage. Oui, elle allait bien s'amuser ce soir.

_________________
We don't fight fair

 


Dernière édition par Dawn R. Blackwood le Mar 11 Nov - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LE PETIT CHAPERON ROUGE

LE PETIT CHAPERON ROUGE
+ SORCIER DEPUIS LE : 06/10/2014
+ PARCHEMINS : 303
+ LOCALISATION : Poudlard will always be my home

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Dim 12 Oct - 1:26

Cassie fixait son reflet dans le miroir d'un regard absent. Ses mains passaient distraitement sur sa robe, lissant inutilement le tissu. Elle l'avait trouvée plusieurs mois auparavant dans une petite boutique de Pré-au-Lard qui vendait des vêtements de seconde main. Elle n'avait pas les moyens de s'acheter une robe de marque de toute manière et même s'acheter des vêtements neufs était une décision qu'elle ne pouvait prendre sans y réfléchir avant. Elle avait réussi à mettre un peu d'argent de côté avant de claquer la porte de chez elle mais elle devait faire attention. Cette robe lui avait sautée aux yeux, avec son tissu rouge à motif et sa matière souple. Et maintenant qu'elle se voyait dedans elle ne regrettait pas son achat, la couleur faisait ressortir ses longues boucles brunes et ses yeux bleus-verts. Heureusement les vacances s'étaient terminées depuis plusieurs semaines et les traces de coups de son père avaient eu le temps de s'estomper. Rien ne laissait deviner sa situation. Elle lui allait à merveille et elle pourrait même se trouver jolie dedans. Elle ne savait pas vraiment ce qui l'avait poussée à enfiler cette tenue, les bals et autres évènements de grande envergure organisés par l'école n'étaient pas vraiment son truc, elle s'y rendait une fois sur deux et même si son amitié avec Calypso lui avait permis de s'ouvrir aux autres cela lui demandait toujours beaucoup d'efforts. Pourtant ce soir là en voyant ses camarades se préparer avec enthousiasme elle avait ressentit une pointe d'envie. Elle aussi elle voulait connaitre cet engouement un peu léger, presque superficiel, qui animait brusquement toutes les filles du château. Elle avait besoin d'un peu de légèreté dans sa vie, tout ne pouvait pas être régi par les drames et les hurlements. Elle avait envie de prendre soin d'elle, de se faire jolie pour son cavalier avec qui elle allait danser. Mais bien sûr, comme elle n'avait pas vraiment prévu de se rendre à ce bal elle n'avait pas de cavalier.

Elle était seule dans son dortoir, le bal avait commencé depuis peu et toutes ses camarades étaient déjà parties profiter de la soirée. Elle avait laisser partir Calypso, à ce moment elle n'avait pas vraiment eu l'intention d'assister à cet évènement et maintenant elle hésitait. Elle passa ses doigts dans ses cheveux qu'elle avait relevés dans une tentative de coiffure élaborée, l'effet n'était pas parfait mais il ferait bien l'affaire. Elle ne portait presque pas de maquillage, elle n'en possédait de toute manière presque pas. Elle souffla une dernière fois et avant de se laisser plus le temps de réfléchir elle sortie de son dortoir, quelque peu tremblante dans ses chaussures à talons. Tout en parcourant les étages qui la séparaient de la Grande Salle elle se répétait que Calypso aussi n'avait pas de cavalier attitré, si elle pouvait aller au bal seule Cassie aussi le pouvait. Le hall était déjà rempli d'élèves qui commençaient à entrer dans la grande salle transformée en salle de bal pour l'occasion. Cassie fut au moins soulagée de voir que sa tenue ne détonnait pas, plusieurs jeunes sorcières avaient même sorties le grand jeu en revêtant de longues robes élégantes et certainement hors de prix. La Gryffondor passa une dernière fois ses mains sur sa robe, pris une grande inspiration et entra dans la salle d'un pas qu'elle voulait assuré -et qui pouvait faire illusion. Un peu perdue elle lança un regard autours d'elle, près du bar elle repéra Calypso qui discutait avec Aliénor Avery, elle tenta de prendre un air détendu, elle afficha un sourire sur son visage et sans attendre pour ne pas bloquer l'entrée elle se dirigea vers elles. « Surprise. » lança-t-elle doucement une fois arrivée aux côtés de sa meilleure amie. Ça pour une surprise...

_________________
"Only the caged birg sings"
Regrets collect like old friends, here to relive your darkest moments I can see no way, I can see no way and all of the ghouls come out to play. And every demon wants his pound of flesh, but I like to keep some things to myself, I like to keep my issues drawn. It's always darkest before the dawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Dim 12 Oct - 13:39



   
   

"Alors elles attendent le Prince Charmant, ce concept publicitaire débile qui fabrique des déçues, des futures vieilles filles, des aigries en quête d’absolu, alors que seul un homme imparfait peut les rendre heureuses."


Bibliothèque, quelques jours auparavant.


Sa plume avait beau martyriser le parchemin, le gratter jusqu'à le perforer sadiquement, Lysander peinait à se concentrer. Son regard chocolat taillait de temps en temps sa route droit devant lui, là où son champ de vision laissait à découvert une magnifique brune au teint opalin, aux pommettes d'un rose pastel, au sourire délicieux et... Reprends-toi. Le jeune homme secoua sa tête comme s'il put bousculer toutes ses pensées afin de se ressaisir, délaissa un instant Lullaby affairée à étudier et coula ses yeux songeurs sur son devoir magnifiquement noirci de beaux dessins. Un grognement d'insatisfaction glissa alors à la lippe du garçon, lequel décida de se lever sur un coup de tête. La chaise ainsi malmenée par sa poigne nerveuse fit grincer le vieux parquet, à l'instar des dents de ses comparses révisant au sein de la bibliothèque trop silencieuse. « Shhhhhhht ! » soufflèrent les plus studieux à l'unisson, jetant un regard mauvais à celui qui osa se lever de manière impromptue. Mais Lysander – bien qu'irrité par leur attitude – fit fi de ne rien entendre et se dirigea vers la table de Lullaby. Bam, bam, bam. Encore heureux que les adorateurs du calme ne purent entendre son myocarde alangui, battant la course aussi rapidement que les Canons de Chudley. Et lorsque le Gryffondor arriva à sa portée, voilà qu'il se racla la gorge afin de s'annoncer (provocant des borborygmes agacés de la part de certains) et mieux se jeter à l'eau. « Salut. » « Shht. » Mâchoire crispée, le jeune homme sanguin refréna ses pulsions afin de prendre sur lui. « Je me demandais si... » « SHHHT. » « Le prochain qui me « chut » se bouffe ma main dans la gueule. RECU ? » Et Lysander aurait volontiers accompagné sa diatribe de quelques insultes moldues piquées par son irritation, mais il se rendit compte – bien trop tard – que son attitude n'était pas celle d'un gentleman qu'aurait pu escompter Lullaby. Alors gêné par son coup de sang, Lysander vint s'asseoir face à la jeune fille, lui emprunta plume et papier avant d'y écrire quelques mots : « M'accompagnerais-tu au bal ? » Puis de glisser l'invitation sur la table lustrée, dans l'attente de sa réponse. Il se sentait con. Un peu.

***

Il se sentait con. Un peu. Engoncé dans son beau costard rappelant ses origines moldues, une cravate qu'il aurait volontiers omise mais qu'il conserva tout de même afin de donner bonne impression à Lullaby. Ou du moins de tenter, puisque l'épisode à la bibliothèque avait quelque peu érodé son image déjà faussée de gentil garçon bien propret. Quelque peu nerveux à l'idée de son premier bal accompagné, Lysander n'avait eu de cesse de faire des allers-retours entre la salle de bal et les jardins. S'était maintes fois gardé de fumer afin d'atténuer son stress puisque conscient que l'odeur des cigarettes froides n'avait rien d'un amortentia. Ainsi et lorsque le Gryffondor eut rejoint la salle de bal pour la quatorzième fois en l'espace de vingt minutes, il jeta un coup d'oeil aux alentours, repéra les têtes connues et, lorsqu'il passa aux côtés de Calypso, ne put que s'apercevoir qu'elle s'était déguisée en un individu de sexe féminin. « Merde j'ai les yeux qui me brûlent. » fit-il d'un timbre qui se voulait sérieux mais qui révélait autant leur complicité que son amusement (dissimulant en vérité sa gêne. Lysander ayant bien trop l'habitude de percevoir Calypso comme un pote se retrouvait très vite déstabilisé dès lors qu'elle exhibait une part de sa féminité), passant non loin de la jolie rousse sans pour autant s'arrêter.

   

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Dim 12 Oct - 15:42

« Le monde est un grand bal où chacun est masqué. »
Vauvenargues


Quand j'ai reçu l'invitation de Dumbledore pour assurer la sécurité du bal de la Saint Valentin de Poudlard de cette année, ainsi que d'avoir une double mission (merci à mon métier de journaliste!), j'ai hurlé de joie dans tout mon appartement! Oui, je sais, c'est une réaction enfantine mais c'était pour moi la plus belle nouvelle depuis un petit moment. Avec tous les incidents auxquels j'ai pu assister, je dois avouer que le bal allait me changer les idées.

Je regardais par la fenêtre. Il faisait froid mais la chaleur de cet événement allait être vraiment forte. Cela allait forcement me rappeler le bal de Poudlard, quand j'y étais éleve. J'y allais toujours avec Nathan et aussi Ebony et Augustine. Chacune de nous avec nos cavaliers. Ce sont des moments encrés dans mon coeur.

J'avais déjà préparé mon petit carnet pour y noter de quoi rédiger un article. Je savais que ma présence allait en gêner plus d'un. Certains journalistes étaient tellement mal vu que j'avais l'impression que tout le monde me détestait. Mais peu importe. J'aimais vraiment mon métier, c'était le principal.

Pour cette occasion, Marcus, mon meilleur ami d'enfance, m'avait aidé à choisir la robe que j'allais porter. J'avais donc choisis une longue robe noire bustier, à strass gris. Je laissais mes cheveux libres et j'avais juste mis un vernis rouge sur mon ongles pour les assortir à ma paire de talons rouges. Je n'avais pas envie de charger ma tenue, parce que j'étais là en tant que "professionnel", même si Nathan était mon cavalier.

Quand j'arrivais à la réception, il y avait déjà pas mal d'élèves. Je reconnus parmi eux Gale, le jeune homme que j'avais interviewé du temps où je travaillais à la Gazette. Je me sentais mal à l'aise sur le coup. Nathan n'était pas encore là alors ça me laissait du temps pour observer la décoration et noter quelques informations sur mon carnet.

Peut-être allais-je interroger quelqu'un. Un élève et un professeur? Oui, ça pourrait être sympathique. Mon article n'en serait que plus vivant. Je m'approchais alors d'une jeune fille qui portait une longue robe beige et tenta de lui adresser la parole, ne serait-ce que pour avoir un petit avis.

« Excusez-moi, Mademoiselle. J'aimerai juste vous demander quelque chose : est-ce que cet événement organisé par Poudlard vous plait? A votre avis, est-ce qu'il y a des personnes qui n'aiment pas? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Dim 12 Oct - 16:10

Le bal de la saint-valentin
Rhapsody et Néron
Rhapsody passe une dernière fois la brosse dans ses longs cheveux lustrés. Inspire un bon coup, une expression légèrement ennuyée sur le visage. Comme à chaque fois elle est excitée à l’idée de s’amuser … mais aussi déprimé parce qu’elle connait bal et soirées comme sa poche. Et qu’elle sait que l’attente est souvent bien plus amusante que la fête en elle-même. Mais peut-être que cette fois ce sera différent. Après tout pour elle les soirées sont un travail. Elle fait semblant de rire , parle avec des parfaits inconnus avant de jouer de son violon et de quitter la scène, un sourire tremblant sur les lèvres. Puis elle s’évanouit et ne demeure qu’un souvenir évanescent dans leurs esprits. Elle ne s’amuse jamais. Ne peut pas rire trop fort. Se contente de suivre les conventions de sangs-purs qu’elle méprise uniquement parce que leur argent lui permet de vivre.

Sinistre en somme …


Doucement Rhapsody secoue la tête et se dirige vers la sortie du dortoir un petit sourire aux lèvres. Peut-être devrait-elle attendre certaines de ses condisciples. D’après ce qu’elle a vu les filles aiment arriver en groupe pour faire « plus d’effet ». Mais elle s’en moque Rhapsody. Tout d’abord parce qu’elle y va avec quelqu’un qu’elle connait bien … quelqu’un qui connait absolument toutes les parcelles de son anatomie. De ce fait pas besoin d’en faire trop pas vrai ? Mais elle soulagée Rhapsody. Une soirée avec Néron ne peut être synonyme d’ennui. Elle sait pertinemment que comme toujours il va arriver à la faire rire. A la faire sourire. Pas de pression avec Néron. Ils se connaissent trop maintenant. Sont trop amis. Il ne lui demande jamais plus que ce qu’elle est prête à donner. Elle non plus d’ailleurs. C’est peut-être ça le secret.

Rapidement la jolie rousse descend les marches. Sent quelques regards sur elle mais ne s’arrête pas. Elle sait pourtant que certains élèves doivent se demander ce qu’elle a bien pu faire de l’excentrique élève qu’elle est d’habitude. Elle est presque éthérée ce soir Rhapsody. Avec ses longs cheveux qui tombent en grosses boucles rousses sur ses épaules. Coiffés seulement par une fine barrette qui dégage son visage. Mais elle sait que ses boucles lourdes et soyeuses sont l’un de ses plus grands atouts … alors elle n’a pas besoin de coiffure sophistiquée Rhapsody et puis de toute façon elle n’avait pas envie d’y passer trop de temps. Sa robe en elle-même est simple, une longue robe bustier bleu marine qui met en valeur ses yeux bleus-verts et sa peau d’albâtre. Un ou deux bijoux. Un maquillage léger qui agrandit encore plus ses yeux immenses et un rouge à lèvre vif pour trancher. Rien d’exceptionnel. En tout cas pas pour Rhapsody qui à l’habitude de soigner son apparence pour les réceptions ou elle doit venir jouer. Elle connait parfaitement ses points forts et sait se mettre en valeur. Un avantage quand il faut venir chez des sangs-purs qui se délectent du moindre faux-pas.

Mais ce soir elle n’en fera pas c’est certain. Rapidement elle aperçoit Néron avec des amis et discrètement se dirige vers eux en essayant de ne pas faire de bruit malgré ses talons. Pas difficile vu le brouhaha ambiant. Soudain elle se plante à ses côtés et sourit en voyant la surprise dans ses yeux. «  Salut toi ! » un petit rire lui échappe. « Ravie de te voir en si charmante compagnie !  Au moins je sais que tu ne t’ennuyais pas en m’attendant !» et d’un signe de tête son sourire s’étend à Lorenzo , à Olivier et sa cavalière Dawn. Elle les connait de vus mais c’est tout … ceci c’est une soirée pour lier de nouveaux liens pas vrai ? Avec toute sorte de personne ...
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Dim 12 Oct - 18:41

Réajustant son nœud papillon autour de son cou, Nathan aligna soigneusement les verres sur le bar, afin que tous les élèves présents pour le bal puissent se servir facilement et sans créer d’émeute. Le gallois doit bien l’avouer, il avait été surpris qu’on le sollicite pour être le barman du bal de la Saint Valentin qui se déroulait à Poudlard. Alcool interdit en plus, tu parles d’une arnaque ! Heureusement qu’il était correctement rémunéré, sinon, il serait bien resté sous sa couette avec Turlutte, à lire un bon bouquin. Mais le fait qu’il avait trouvé en Alisson une cavalière toute désignée l’avait également motivé à se bouger le train et assurer le service de ce soir. Pour un temps limité cela dit, il comptait bien profiter un peu de la soirée. En plus, il avait subtilement dissimulé une bouteille de whisky dans un des seaux du placard à balais de rez-de-chaussée hinhinhin. Il s’était dit qu’en faisant style le mec qui va aux toilettes, il pourrait se servir un verre ou deux avant de retourner dans la Grande Salle, ni vu ni connu j’t’embrouille ! Et si un ou deux élèves de Poudlard étaient sympa, il serait même capable de leur en filer. Nathan est un grand seigneur après tout ! (ah bon ?).

Pour l’occasion, il avait enfilé le costume hyper trop la classe à Dallas que son frère lui avait envoyé de Paris, l’été passé. Avec un petit mot « ne me fais pas honte espèce de déchet de la mode ! ». Oui, on s’aime beaucoup entre frangins chez les O’Sullivan. En parlant de frangin, Nathan avait sauté sur petit frère d’amour pour l’étouffé dans un câlin somme toute très viril, le félicitant de s’être dégoté une cavalière potable pour la soirée. Le gallois était ensuite allé prendre son poste derrière le bar, après quelques conseils graveleux à l’adresse de son frère. De la place qu’il occupait, il pouvait voir tous les couples qui déambulaient dans la salle, ainsi que les sang-purs dans leur chemise de nuit robe de sorcier trop ringarde. Nathan, en bonhomme plein de testostérone qu’il était, prêtait un œil attentif à toutes les filles superbement habillées/maquillées/coiffées qui rentraient dans la salle au bras du jeune homme de leur choix. A croire que y’avait que des canons à Poudlard c’était pas croyable ! Ah oula non, il venait de parler trop vite, y’en a qui se sont pris un bus avant de venir ou quoi ? Perdu dans sa réflexion très subtile et pas du tout horriblement méchante, Nathan revint à la réalité en voyant une belle blonde s’asseoir sur les fauteuils mis à disposition pour ceux qui voudraient se la jouer pilier de bar. Le brun resta en bug un bon moment. Il faut dire qu’elle était physiquement très intelligente cette fille, avec ses cheveux coupés au carré et sa robe un brin provocante. Cela dit, il n’eut pas le loisir de la détailler plus, qu’une rouquine qu’il connaissait bien entra dans son champ de vision.

- Calypsoooooo, ça va ma couille ? lança bruyamment Nathan tout en adressant un large sourire à la Gryffondor. Tiens, si jamais tu veux rajouter de l’eau pour couper ton jus de citrouille.

Gros clin d’œil appuyé qui signifiait « c’est de la vodkaaaaa ». Quoi ? Nathan n’a jamais prétendu être un jeune homme respectable et avec le sens des responsabilités. Après tout hein, la plupart des étudiants étaient majeurs, et il savait parfaitement qu’ils n’allaient pas se contenter d’un Virgin Liqueur de la Goule. Il releva la tête pour tenter d’apercevoir Alisson, qui devait assurer la sécurité de l'événement. Peut-être n’était-elle pas encore arrivée. En tout cas, Nathan n’avait pas trop le temps de bavarder, la plupart des élèves se ruant vers le bar pour espérer attraper un verre.

- Hé ho hé ho, c’est quoi ce bordel, c’est les grosses chaleurs ? Tout le troupeau de buffles se rue vers la source ? Les jeunes de nous jours, vous avez été élevés dans la toundra ? Toi là-bas, monsieur ronchonchon, sache que si je veux, je peux te laisser te déshydrater toute la soirée !

Ce bal ne s’annonçait pas de tout repos. Heureusement que la blondinette semblait avoir élu domicile sur son siège de bar, il n'aura pas totalement perdu sa soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Dim 12 Oct - 22:47

Elle avait choisi une longue robe bleue pâle, moulante jusqu'à la taille et qui s'évasait délicatement par la suite. La couleur, assortie à ses yeux, mettait en valeur son teint clair et surtout, focalisait toute l'attention sur sa chevelure rousse éclatante qu'elle avait simplement ramené sur son épaule droite, d'où elle ondulait jusqu'à sa taille. Son rouge à lèvre très marqué d'origine magique, qui avait l'intérêt de ne pas s'estomper tant qu'elle ne le désirait pas, tranchait avec le reste de son maquillage, presque invisible, et attirait les regards sur ses lèvres. Elle se trouvait extrêmement attirante et était très fière du résultat de ses longues heures de travail. Ce n'était pas un enthousiasme juvénile comme elle en ressentait pour ce genre de soirée dans ses premières années à Poudlard qui l'avait poussé à s'enfermer dans la salle de bain, c'était la certitude que, pour l'occasion, toutes les filles seraient terriblement belles, et que si elle voulait les surpasser, elle allait devoir se surpasser elle-même, d'autant plus qu'elle savait que les garçons, eux aussi, seraient à croquer, et qu'elle avait toujours une petite faim durant ce genre de soirée. Et puis, il y avait son cavalier. Il l'avait invitée, d'après lui, parce qu'il avait la flemme de faire l'effort d'en inviter une autre et « qu'elle ferait bien l'affaire ». Mais elle le connaissait, s'il n'avait pas eu envie de l'accompagner, il ne le lui aurait pas proposé. D'y penser, son cœur battait à un rythme qui rappelait l’enthousiasme juvénile cité précédemment, ce qui avait pour effet de l'agacer profondément. Elle savait pertinemment que son plus grand atout auprès de la genre masculine, c'était son corps, et pas son caractère ou son esprit. Elle avait d'ailleurs depuis longtemps perdu l'espoir d'être véritablement aimé pour ce trait, et ce même avec Gus, qui pourtant l'appréciait énormément. Aussi avait-elle mis toute son énergie et ces espoirs de le séduire, même rien que pour un soir, dans sa préparation. Après avoir vérifié une dernière fois que ses ongles des mains et des pieds s'accordaient, et s'être offert sa fidèle grimace d'encouragement – la plus hideuse qu'elle arrivait à faire, et qu'elle réservait à son reflet-seul, et lorsqu'elle se préparait pour certaines occasions – elle quitta le dortoir des vert et argent, sans oublier d'observer minutieusement les parures de ses camarades au passage. Sublimes étoffes et haute couture pour la plupart, comme la sienne. L'avantage de venir d'une des familles dont les coffres à Gringotts étaient les mieux gardés et les mieux garnis. Elle se rassura en se rappelant que c'était, en majorité, un privilège de sangs-pur qui eux étaient, en majorité également, à Serpentard. Ainsi, lorsqu'elle rejoindrait les autres élèves, la comparaison des vêtements tournerait clairement à son avantage. En passant la porte de la salle commune, elle se demanda comme il se serait apprêté. Sexy par son côté désinvolte et pseudo-relax, sans aucun doute. Elle remarqua que finalement, ça ne lui importait peu, ce qui était assez contradictoire : elle soignait son propre paraître comme peu de ses camarades, mais c'était  « l'être » de Gus qui la retenait ainsi accroché à lui. Elle n'eut pas le temps d'approfondir cette pensée car elle arrivait dans le Hall qu'elle parcourut des yeux. Elle s'était laissé cinq minutes de retard afin de se faire attendre, mais c'était sans compter la flegme de Gus qui devait sans doute encore être en train de faire sa sieste ou d'essayer une potion sans avoir remarqué l'heure. Elle se résigna à l'attendre et se dirigea vers le bar où se pressaient déjà plusieurs élèves, saluant au passage Nika, un peu trop jolie à son goût, comme à son habitude finalement, d'un sourire charmant. Elle se servit d'un verre malheureusement non-alcoolisé, et s'assit délicatement à côté d'une blonde très sexy qui lui disait vaguement quelque chose, avant d'observer le serveur, plutôt mignon, et d'autant plus intéressant qu'il n'était plus à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Dim 12 Oct - 23:29

Le bal de la saint-valentin
Lullaby et Lysander
Lullaby tremble. Lisse doucement le tissu satiné de sa  robe avec la paume de sa main. Stupide robe ! Stupide Nika aussi ! En réalité elle ne veut pas sortir. Ne veut pas se montrer ainsi… pourtant tout avait bien commencé. Parfaitement bien même.  Lullaby étant aussi excitée par la perspective d’un bal que la majorité des adolescentes de Poudlard. Folle de joie donc. Et puis terriblement paniquée. Parce que Lysander l’avait invitée. Parce qu’elle ne se rendait que rarement dans ce genre de soirée … et que lorsqu’elle faisait tout de même cet effort elle se contentait de mettre des robes ternes, souvent bien trop sages qui ne la mettait pas en valeur mais la rendait invisible aux yeux des autres comme elle l’aimait tant. Mais pour la première fois depuis bien longtemps Lullaby avait quelqu’un qu’elle souhaitait impressionner …

Ce qui expliquait sans doute son action stupide et irréfléchie. Celle qui faisait qu’elle se trouvait désormais dans les toilettes du deuxième étage, terrifiée à l’idée que quiconque puisse la voir.

Elle avait demandé à Nika de l’aider. Une erreur monumentale sans doute. Mais Nika lui rappelle tant Althéa. Même force de caractère. Même aura. Et surtout ce même genre de charisme qui faisait qu’en bien ou en mal personne ne pouvait les quitter des yeux. Alors demander à Nika de l’aider, quelque part c’était comme demander à Althéa de le faire. Et la douleur douce-amère que cela lui procurait n’avait pas de prix. Sur le papier donc l’idée était parfaite … mais en réalité … « Je ne suis pas sûre de pouvoir sortir comme ça c’est …  je ne suis pas … enfin c’est pas moi non ? Je ne peux pas porter de choses comme ça non ? » La question est d’avantage rhétorique qu’autre chose. Mais quand elle se regarde Lullaby ne se voit pas vraiment elle mais quelqu’un de totalement différent … et elle ne sait pas vraiment si elle est capable d’assumer !

Mais quelque part c’était de sa faute. Après tout ce soir même elle aurait pu ne pas venir au dernier moment. Prendre une des vieilles robes de son placard et ne pas aller dans les toilettes pour se faire préparer par Nika. Mais elle ne l’avait pas fait. Au lieu elle s’était maquillée dans le dortoir des serdaigles. Plus que d’habitude d’ailleurs. Assez pour faire paraitre ses yeux bleus immenses, pour donner l’impression qu’ils mangeaient le reste de son visage, le noyant dans un horizon de bleu céruléen. Puis elle était partie. Sans bijoux à part un bracelet, en uniforme mais avec des chaussures à talons blanches. Aussi choisies par Nika d’ailleurs . C’était Nika aussi qui lui avait lissé ses longs cheveux d’un coup de baguette. Soudain Lullaby soupire. Non tout était bien sa faute. Après tout Nika avait soigneusement suivie toute ses directives. Lullaby lui avait dit qu’elle ne voulait ni robe trop courte, ni décolleté, ni transparence. Et cette robe n’était rien de tout cela. D’une blancheur immaculée, elle glissait jusqu’à ses pieds, sans manche elle ne possédait absolument aucun décolleté. Le seul problème ? Elle était aussi moulante qu’une seconde peau. Impossible d’ignorer une seule partie de l’anatomie de Lullaby. Alors elle ne pouvait pas sortir avec une robe pareille pas vrai ?

Seulement elle ne peut pas non plus vraiment faire attendre Lysander non plus. Leurs liens semblent trop fragiles. Prêts à se casser au moindre mouvement. « Je sais pas si je peux faire ça … mais je peux pas faire attendre Lys » Son regard croise celui de Nika, magnifié par son maquillage. « J’arrive pas à croire que je doive faire ça ». Pourtant elle n’a pas le choix. Et le pire est qu’elle doit y aller seule. Après tout Lullaby n’est qu’une sang-mêlée et ce ne serait pas forcément une très bonne presse pour Nika d’arriver avec elle. Alors elle inspire profondément,sert rapidement Nika dans ses bras, entre remerciements et regrets et sort enfin des toilettes pour se diriger vivement vers le lieu des festivités. Et plus elle avance. Plus les regards se tournent vers elle. Au point qu’elle en devient rouge tomate. Son côté demi-vélane fait qu’elle attire toujours l’attention mais à ce point ! C’est sans précédent. Ce qui la pousse à maudire Nika un ton plus haut . C’est aussi pour cela qu’elle ne se dirige pas directement vers Lysander en arrivant. Mais plutôt vers Alienor. Assise près du bar. Elle à besoin de réconfort Lullaby. Et la petite flasque dans son sac peut lui donner du courage. C’est pour cela qu’elle s’assoit à côté de la magnifique blonde. Mais elle ne veut pas l’embêter non plus. « Ne t’inquiète pas , je ne resterais pas longtemps … j’ai juste besoin de trouver un peu de courage quelque part … »

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LE CLAIR OBSCUR

LE CLAIR OBSCUR
+ SORCIER DEPUIS LE : 08/04/2013
+ PARCHEMINS : 824
+ LOCALISATION : Dans l'enceinte de Poudlard, peut-être dans un coin solitaire à boire pour oublier, ou avec ses amis pour faire bonne figure !

Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   Lun 13 Oct - 18:20


Ballet of valentine's day
Calixte Webster feat Lumen Macmillan.

 






A la base, ce bal devait être une soirée sympa, passé avec une super copine, sans stress. Nous nous étions mis d’accord, il y a des semaines, quand nos professeurs nous avaient annoncé la nouvelle d’y aller ensemble afin d’éviter la galère de trouver un partenaire, de devoir jouer au flirt et surtout de devoir certainement supporter une sangsue mal intentionnée. Je n’avais pas la tête et le cœur à l’ouvrage et à l’évidence mon amie non plus. Tout était parfait, nous étions d’accord et surtout nous savions que nous passerions une super soirée à observer les autres autour de nous jouer aux amoureux transit. Beau programme en perspective ! Et pourtant je ne pensais pas que nos plans tourneraient en véritable cauchemar. Ça fait maintenant plusieurs jours que nous nous évitons mais de manière assez étonnante, je me suis préparé comme un pantin, sans faire attention à mes gestes et je l’attends maintenant dans notre salle commune. Ça peut paraître bizarre, mais même sans nous parler, je sais que tout comme moi elle ne reviendra pas sur nos plans, il est juste évident que nos plans seront certainement moins sympathiques que prévus. Si elle n’arrive pas bientôt, je crains que le sol de la pièce ne soit plus qu’un vaste trou noir d’ici peu tellement j’ai l’impression de passer mes inquiétudes dans mes pas rapides et traînant des pieds. A chaque nouveau bruit provenant de l’escalier menant au dortoir des filles fait accélérer les battements de mon cœur, chaque fois je tourne la tête si rapidement qu’une douleur insoutenable me vrille le cou, mais à chaque fois c’est une autre fille de ma maison qui descend élégamment vêtue. Des sueurs froides m’envahissent tout entier, j’ai tellement chaud que je n’ai qu’une envie ôter ma robe de sorcier, je sens la sueur me couler du front, le long de ma colonne vertébrale, j’ai l’impression de tout humidifier à grosses gouttes. Je me fais littéralement un sang d’encre et pourtant je ne pensais pas atteindre un stade supérieur de nervosité, mais quand je l’entends se racler la gorge pour attirer mon attention c’est mon cœur à moi qui cesse aussitôt de battre, le souffle aussi court que si je venais de disputer un match de quidditch. Je lui fais un vague sourire crispé, remarquant à peine sa belle robe prune qui la met grandement en valeur et lui tend mon bras pour l’inviter à me suivre mais je n’arrive pas à émettre un seul son, ma bouche est comme le désert de Gobi, tellement sec que s’en est insupportable. Sa petite main gracile touchant mon avant-bras m’électrise un instant, pas comme un amoureux pourrait être électrisé, non plutôt comme si un éclair tentait de m’anéantir sur place. Je commence à la diriger en dehors de notre salle commune pour rejoindre la pièce où se déroulera le bal et espérer gagner un peu d’air en sortant de mon étouffement personnel. Si seulement je savais exactement ce que je lui avais raconté cette nuit-là, je pourrais ne pas avoir la désagréable sensation de jouer ma vie. Au final, j’ai l’impression de vivre un rendez-vous, mais en pire, car elle fait partie de mes meilleurs amis et pourtant j’ai la sensation que tout ce que je pourrais faire ne me ferait passer qu’encore plus idiot à ses yeux, si idiot est le terme…  Ivrogne, dépressif, pleurnichard, ou que sais-je encore… A mesure que nos pas nous guident, que je sens sa hanche me frôler par instant et sa main toujours se tenir à mon bras, j’ai l’impression qu’une tension immense se répand autour de nous et laisse un tracé indélébile sur le chemin que nous foulons. Ma vie est une sacré merde en ce moment. Nous descendons alors les dernières marches menant à notre but, l’air frais s’engouffre un peu partout autour de nous et pourtant j’ai toujours l’horrible sensation de ne pas réussir à respirer. Je n’ai toujours pas décroché un mot et ma voisine non plus, quelle merde ! En arrivant à hauteur de la grande salle, un fourmillement d’élève me fait un peu oublier ma détresse. Je vois Lorenzo, beau comme un dieu avec un Lestrange toujours aussi bizarre et Oli qui doivent attendre leurs cavalières. Étrange tableau… Encore plus étrange quand j’aperçois Blackwood se diriger vers mon petit Napo et lui glisser des mots à l’oreille… Je ne me suis jamais remis de leur couple fugace l’année dernière. Un couple bien trop improbable à mon avis. Nous entrons alors nous retrouvant devant une salle majestueuse et bien loin de notre « cantine » habituelle. Et c’est en apercevant mon meilleur ami que tout pris son sens et qu’une réaction enchainée délia tout : « Merde, regarde-moi ça Lu’ ! Je ne pensais pas que Lys pouvait avoir l’air aussi crétin en costume !  » Le déclic avait eu lieux, la crainte s’était envolée comme mon arythmie passagère et ma suffocation persistante. Un véritable poids en moins, après tout si elle était là avec moi ce soir c’est qu’elle me comprenait au moins un peu. Je lâche donc finalement ce qui me ronge depuis quelques jours : « Je suis désolé de t’avoir ignoré ces derniers jours Lumen. J’ai pas envie que tu me prennes en pitié. Mais j’ai compris une chose à l’instant, si tu es à mes côtés c’est qu’au final tu ne m’en veux pas et que tu ne me rejettes pas. Je me trompe ?  » Je remarque alors rapidement quelques nanas qui nous observent allègrement. Je leur lance un regard noir, attrape mon amie et la dirige vers le bar. « Ce n’est pas le lieu pour en parler, je ne sais pas trop ce que je t’ai dit, j’étais dans un état pitoyable, mais oublie, on va essayer de passer une bonne soirée et on en reparlera plus tard. Tu veux boire quoi ?  » La peur d’en avoir trop dit reste toujours ancrée au fond de moi, mais quelques part je sais que je peux avoir confiance en Lumen, elle a toujours été une amie loyale et ce n’est pas comme si sa famille était réputée pour être la plus sympathique de toute l’Angleterre…

@destiny.

_________________


I'm half a heart without you

Being here without you It's like I'm waking up to Only half a blue sky I'm half the man, at best I miss everything we do I'm half a heart without you© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Event de la Saint Valentin : Pokémon Go !
» Event n°1 → Le bal de la Saint Valentin
» [Abandonné, sorry :c] [Event: 14 février 1990] Le bal de Saint-Valentin ♥
» [Event] Saint Valentin
» Event : La saint valentin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des rps-