FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 DAWN ▼ Blame it on my sick pride

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Dim 17 Aoû - 1:55


DOSSIER DU MINISTÈRE DE
Dawn Rose Demetria Gersey Blackwood


   

   
   
NOM : Blackwood. PRÉNOMS : Dawn Rose Demetria Gersey. AGE : 17 ans.  ANNÉE : 4ème année. ÉTAT CIVIL : Officiellement célibataire, officieusement fiancée. PURETÉ DU SANG : Bien trop pur. MAISON SOUHAITÉE : Serpentard. ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle. PARTICULARITÉ : Aucune.
   

   
Votre personnage trouve par hasard dans un couloir les réponses du prochain devoir de potions, que fait-il ? Utiliser un papier contenant les réponses pour son prochain devoir de potion? Quel interêt? Dawn vaut mieux que ça, elle s'en fiche pas mal de l'occasion en or que cela représente elle préfère que ces notes viennent d'elle et non d'un élève trop étourdi. Des professeurs la soupçonnent déjà inutilement de triche ce n'est pas la peine de leur donner raison. Elle n'a pas besoin de ça et elle ne veut rien devoir à personne. Ce bout de papier elle se contenterais de le jeter dans un coin, qu'il soit utilisé ou non elle s'en fiche pas mal. Elle aura une bonne note, comme toujours.

   ✎ Votre personnage tombe sur une première année malmenée par des septième année au détour d'un couloir, que fait-il ? Dawn commencerait tout d'abord par lever les yeux au ciel. Franchement ils ont pas mieux à faire ces abrutis que ce s'en prendre à une première année? Quelle fierté ils doivent faire pour leurs familles! Une fois l'exaspération passée Dawn se dirigerait droit vers eux, stoppant de force leur petite fête idiote. La baguette à la main elle ferait en sorte d'utiliser d'assez de menaces pour que les élèves retiennent son visage et partent sans demander leurs restes. Elle n'hésiterait pas à faire une démonstration si cela se révélait nécessaire. Ce n'était pas comme si elle ne s'était jamais battue, avec ou sans sa baguette d'ailleurs. Une fois seule avec l'élève elle l'aiderait à se relever avant de lui dire de ne pas rester dans ses pattes. Puis elle finirait par faire demi-tour, non sans lui avoir dit avant où était l'infirmerie.

   ✎ Le professeur de métamorphose a injustement punit votre personnage à la place d'un autre élève qui se moque de lui, comment réagit votre personnage ? Dawn ne dit rien, elle encaisse la punition car elle sait que si elle proteste ce ne sera que pire. Mais que l'autre élève ne se croit pas sortie d'affaire, Dawn n'est pas du genre à oublier aussi facilement. Si elle reste stoïque et silencieuse son regard est noir et acéré. Cet élève n'aurait aucun intérêt à recroiser sa route, elle risquerait de se montrer un peu trop méchante envers lui. Elle n'est pas du genre à faire un scandale en pleine classe mais elle est très rancunière et n'oublie jamais les crasses qu'on lui fait. Un jour ou l'autre ça vous retombe dessus, ne vous croyez pas sauvé.

   ✎ Amour, richesse, célébrité ou sagesse : qu'est ce qui intéresse le plus votre personnage ?  En tant qu'unique héritière des Blackwood Dawn possède déjà la richesse et la célébrité. Pourtant elle s'en fiche pas mal, elle laisse ces préoccupations futiles à ses parents. La sagesse elle la tirera de Poudlard, elle sait que l'école et les expériences qu'elle y vivra l'aideront toujours. Alors il ne lui reste plus que l'amour à souhaiter, le vrai celui qui la fera vibrer comme jamais. Sauf que l'amour elle n'en a jamais reçut alors comment elle pourra un jour le vivre? Et puis, souhaiter vivre le grand amour, non elle n'est pas assez naïve pour ça.
   

   
PSEUDO : Barling pour vous servir!. AGE : 22 ans et toutes mes dents! Non j'déconne :oups:. PRÉSENCE : 9/7 oui je suis une ouf  :morph: . AVATAR : Phoebe Tonkin la Sublimissime. COMMENT AS TU DÉCOUVERT LE FORUM : J'ai vu de la lumière alors je me suis incrustée  :pornstache:  . UN PETIT MOT POUR LA FIN : Les sushis c'est le bien. HEY MACARENA  :baila:. J'vous kiffe. Fin.

   



Dernière édition par Dawn R. Blackwood le Dim 17 Aoû - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Dim 17 Aoû - 1:58


Tell me your Story
There's too many bad notes playing in my symphony


IT'S GONNA BE A LONG WAY TO HAPPY

Debout au milieu de la pièce Dawn n'écoutait déjà plus. A vrai dire cela faisait déjà longtemps qu'elle avait perdue le fil des paroles de son précepteur, cette réunion portant sur ses progrès et difficultés était ennuyeuse à mourir, pourtant son visage ne laissait rien paraitre. Si ses yeux étaient humblement baissés sa posture, elle, était parfaite. Les épaules en arrière, le dos droit et les pieds fermement posés au sol elle avait une allure bien trop révérencieuse et sérieuse pour une enfant de huit ans. Alors que la faible capacité de concentration de la plupart des gamins de son âge les aurait déjà poussé à s'agiter ou à courir partout Dawn restait silencieusement et sagement à sa place. Son esprit vagabondait librement mais son attitude n'en laissait rien paraitre. Elle paraissait polie et attentive alors que ses pensées dansaient impunément. Elle était bien jeune mais elle savait déjà parfaitement comment elle devait se comporter face aux autres. D'autant plus que ses parents se trouvaient à ses côtés. Elle tenta un rapide coup d’œil en direction de son père, placé à sa droite, mais il ne lui prêtait aucune attention, il était bien trop concentré sur les paroles du précepteur hors de prix qu'il avait engagé pour s'occuper de l'éducation de sa fille pour lui témoigner une quelconque marque d'affection.
Drake Aleksander Blackwood était un homme important, bien trop important pour s'embarrasser des états d'âmes d'une gamine de huit ans, même si celle-ci était sa fille unique. Ministre de la justice magique, il jouissait d'une notoriété et d'une fortune considérable qui faisait la renommée de sa famille dans le monde magique. Drake Blackwood n'avait jamais été connu comme étant un homme aimant et attentionné, bien au contraire, il était froid, cruel et calculateur, connu pour ne servir que lui même et la cause en laquelle il croyait. Employer des méthodes drastiques et douteuses ne lui avait jamais fait peur. Convaincu de la supériorité de son rang et de son sang il voyait l'intégration des sangs-mêlés et des nés-moldus dans la monde magique comme une aberration qui ne manquerait pas de les mener tous à leur perte. Alors il avait pris le parti d'agir, de ne pas regarder sa société s'écrouler à cause de sa faiblesse et sa bonté absurde. Il était de notoriété publique que la magie noire avait toujours eu une place importante dans la famille Blackwood, et ce depuis bien des générations, chaque membre en étudiait les arcanes et en pratiquait les maléfices. Alors quand il avait entendu parler d'un groupe de sorciers réunis autours d'un mage noir et prônant enfin les idéaux qui lui semblaient tellement évidents il n'hésita pas un instant avant de les rejoindre. Si le tatouage des mangemorts marquait fièrement son bras cela restait néanmoins un secret bien gardé, bien qu'il souhaitait du changement sa place dans la société sorcière lui est chère et il était hors de question pour lui de risquer de la perdre un jour. La réputation des Blackwood avait toujours véhiculée un prestige capital à ses yeux et savoir que son nom serait très certainement perdu à sa mort était sa plus grande déception. Les Blackwood étaient une grande famille sorcière, mais un tragique accident -en réalité certainement un assassinat- avait ôté la vie à son frère ainé, le laissant seul en charge de la descendance de la famille. Bien sûr, son plus grand désir avait toujours été que sa femme lui donne un fils, un héritier digne de ce nom qui reprendrait les rennes à sa majorité et qui transmettrait le nom des Blackwood avec honneur. Mais le destin en avait décidé autrement et sa femme avait accouchée d'une petite fille. Dawn avait à peine prise sa première bouffée d'air que déjà son père la méprisait. Quelle déception c'était pour lui. Il avait eu une fille, le pire des affronts. Son enfant était du sexe faible, jamais elle ne pourrait reprendre la tête de la famille, jamais elle ne pourrait servir correctement les idéaux qui étaient les leurs. Jamais elle ne serait digne de tout cela. Il s'y refusait de tout son être. La relation qui le liait à sa fille se révélait chaotique et destructrice. Bien que encore jeune, Dawn avait rapidement compris que rien qu'elle ne puisse faire lui apporterait l'amour de son père, et encore moins sa reconnaissance. Ses tentatives s'étaient toutes soldées d'échecs cuisants. Ses dessins avaient finis brûlés sous ses yeux car jugés futiles et ses colères, qui étaient censées ramener l'attention de son père sur elle, ne lui avaient valus que des regards acerbes et des gifles retentissantes. Sa fille était sa déception, l'image même de la condamnation de son nom.

Dawn n'obtiendrait rien auprès de son père, elle le savait depuis longtemps. Malgré son jeune âge elle avait vite perdue ses illusions sur son père, celui qui aurait dû être son héro était en réalité le méchant de l'histoire. Et sa mère, elle, ne valait pas mieux, d'ailleurs elle ne tenta même pas d'accrocher son regard. Perchée sur des talons vertigineux et vêtue dans une robe de grand couturier elle se tenait encore plus droite que sa fille, si cela était possible, et écoutait le précepteur avec un air supérieur et distant à la fois.
Lorelei Anastasia Blackwood. Ou la femme qui garde ses noirs secrets bien cachés, dont l'apparence ne vous permettrait jamais de deviner ce qu'elle pense. Car c'est Lorelei Blackwood qui seule forge la réputation et l'image de sa famille. Son air altier et ses manières parfaites cachent un caractère manipulateur et orgueilleux. C'est une femme qui sait comment tirer parti de toutes situations et comment tourner les choses à son avantage. Elle n'hésitera pas à marcher sur les autres si cela peut lui permettre de gagner en reconnaissance. Planter un couteau dans le dos n'est pas si compliqué. Si son mari est d'une froideur brute elle est le serpent venimeux qui distille son venin goutte à goutte tout en se cachant sous des couleurs chatoyantes et des airs rassurants. Elle était le genre de femme capable de vous faire taire d'un regard et trembler d'un sourire. N'allez pas croire que la froideur que son mari affiche face à sa propre fille la révolte. A vrai dire, elle n'a que faire de la relation qu'entretiennent son mari et sa fille tant qu'ils font bonne figure face aux autres. Pour Mrs Blackwood il n'y a rien de plus important que les apparences. Alors pour s'assurer de la bonne image de sa famille elle passe ses journées à courir les boutiques de luxe et organiser diverses soirées mondaines ou gardens party qui se feront -bien sur- uniquement entre sorciers de la Haute société. Tout cela pour sauvegarder la renommée de leur famille et tisser des liens avec des sorciers reconnus. Sa relation avec sa fille avait toujours été, et restera, des plus réduite. Dès la naissance de son enfant Mrs Blackwood a engagé une nourrice pour s'occuper d'elle jour et nuit ainsi qu'un précepteur qui lui donnerait une éducation des plus parfaites, magie noire comprise. Comment pouvait-elle perdre son temps à s'occuper d'une enfant alors que la belle image de sa famille était en jeu? Lorelei n'a jamais exiger qu'une seule chose de sa fille: qu'elle soit parfaite. Ceci valant aussi bien pour ses résultats scolaires -qui se devaient d'être les meilleurs- et pour l'image qu'elle donnait d'elle. Et Dawn s'acquittait de cette seule tâche, répondant à la demande de sa mère avec perfection. Elle ne le faisait que parce qu'elle espérait qu'un jour sa mère la regarde avec tendresse et fierté et que son père la gratifie d'un hochement de tête satisfait. Mais cela n'arrivait jamais. Dawn avait toujours été très intelligente, et les cours particuliers que lui donnait son précepteur lui avaient fait acquérir une grande culture aussi bien générale que sur la magie. Quant à son image, cela ne lui posait pas de grandes difficultés, Dawn avait toujours été excellente dans l'art de la dissimulation et du mensonge, se comporter en jeune enfant sage et patiente était tout à fait dans ses cordes. Alors pendant les soirées mondaines elle se montrait polie, souriante et des sujets de conversations évolués pour une enfant de son âge. Parfaite sous tout points, mais au fond,déjà si hypocrite. Et Lorelei Blackwood était satisfaite, sa fille était parfaite.

Non, cela faisait bien longtemps que la petite Dawn avait cessée d'écouter son précepteur vanter ses mérites et ses progrès. Elle savait que cela ne ferait aucune différence alors à quoi bon attendre avec espoir des mots et des gestes que ces parents n'auraient jamais envers elle? Cela n'était jamais assez et la déception était toujours aussi cuisante.


DON'T GET TOO CLOSE, IT'S DARK INSIDE

« Je peux savoir c'que tu fous?! » Dawn bouscula sans ménagement un petit groupe de trois élèves et alla se planter devant un de ses camarades deuxième année de Serpentard. A ses pieds se tenait une jeune première année que Dawn reconnue comme étant Maxilynn Peters, une première année dont la famille était tombée en disgrâce après que son grand père ait choisi d'épouser une né-moldu, brisant ainsi leur lignée de sang-pur. Le Serpentard arrêta son geste pour la regarder d'un air interloqué. « Je me charge de lui apprendre les règles ici, les sangs souillés prennent trop la confiance. » Elle haussa un sourcil et posa une main gauche sur sa hanche, sa main droite avait déjà discrètement saisie sa baguette. « Ah ouais? » Rétorqua-t-elle aussitôt d'un ton arrogant. Durant une seconde le silence se fit tendu, les deux Serpentards se défiant du regard. Il fut le premier à détourner les yeux et Dawn en tira une satisfaction mauvaise. Ils s'écrasaient tous devant elle, et ils avaient bien raison. « Ils ont besoin d'être remis à leur place. » Argua-t-il d'une voix remplie de haine. Il n'avait pas l'air d'apprécier qu'une fille se mette sur son chemin et lui tienne tête de la sorte. Elle avait beau être pale et frêle elle imposait le respect. « Moi je crois que c'est toi qui prend un peu trop la confiance. » Son doux visage avait perdu toute trace de sympathie, ses yeux trahissaient le mépris qu'elle ressentait à l'égard du sorcier et ses lèvres ne formaient plus qu'une fine ligne. Convaincue de sa supériorité le Serpentard fit un pas dans sa direction avec l'air menaçant de celui qui ne compte pas se laisser faire et qui a l'habitude de briser les autres. Mais c'était mal connaitre Dawn. Elle avait déjà sortie sa baguette et elle le faucha d'un sort. Le Serpentard fut repoussé par une force invisible et tomba lourdement au sol quelques mètres plus loin. De rage il attrapa aussi sa baguette mais Dawn avait déjà franchi la distance qui les séparait et pointait sur sa gorge une baguette d'où s'échappaient des étincelles rougeâtres, signe de la colère qui la gagnait. « Écoute moi bien espèce d'imbécile, la prochaine fois que tu touches à un cheveux de Peters je te le ferais regretter personnellement. Avec ou sans ma baguette. » Son air menaçant devait être particulièrement convaincant car le Serpentard perdit de ses couleurs et sa superbe. « Qu'est-ce qu'il te prend Blackwood?! Je... » De nouvelles étincelles apparurent encore plus proche de sa peau. « La ferme. » Lança-t-elle brutalement. Un sourire carnassier s'étira lentement sur ses lèvres. « Peters est ma proie. Le prochain qui s'en prend à elle je l'envoi passer le reste de l'année à l'infirmerie avec tous les os brisés. Préviens les idiots qui te servent de potes. » Elle fit un geste flou de sa main libre pour lui montrer que cette information devait faire le tour du château. Maxilynn Peters était sa victime attitrée, personne n'avait le droit de s'en prendre à elle. Le prochain passerait un sale quart d'heure, pas comme cet imbécile à qui elle s'était juste contenté de quelques menaces et qui s'affaissait déjà sous on regard implacable. « Maintenant dégage. » Son ton ne souffrait pas de réplique et le Serpentard compris qu'il ne pourrait pas gagner cette confrontation. Il se releva avec précipitation et s'éloigna aussi rapidement que son corps endoloris par la chute le lui permettait.

Dawn lança un coup d’œil autours d'elle, si son altercation avec le Serpentard n'avait pas attirée une foule nul doute que bientôt tout Poudlard serait au courant. Bien, qu'ils sachent tous à qui ils avaient à faire. Le couloirs était désormais vide à l'exception de Maxilynn, la jeune Poufsouffle était toujours assise à même le sol apparemment terrifiée par les paroles que venait de prononcer la jeune sorcière. Dawn pouvait la comprendre, elle n'avait pas été tendre même si elle estimait qu'elle aurait pu faire pire dans le registre des menaces et de la violence. Elle passa une main dans ses cheveux et rangea sa baguette. Sans un mot elle s'approcha de la première année et lui tendit la main pour l'aider à se relever. Elle plongea son regard dans le sien et lui adressa un sourire à la fois malicieux et machiavélique. « Tu es ma proie maintenant. Si on te demande tu es ma victime attitrée et tous ceux qui oseront s'en prendre à toi auront affaire à moi. Comme ça plus personne ne t'embêtera et ceux qui le feront quand même le regretteront. » Dawn haussa un sourcil interrogateur pour s'assurer que Maxi avait bien compris ses paroles et leur sens caché. Sous peu tout le château saurait que personne ne devait poser le doigt sur la jeune Poufsouffle sous peine de s'attirer les foudres de la verte et argent. Elle avait beau dire qu'elle était sa proie la vérité était que désormais Maxilynn était sa protégée. Car Dawn n'avait jamais été un bourreau et elle s'y refusait.


I'M ON A ROAD WITH NO DIRECTION

Du plat de la main Dawn lissa sa robe. Elle prit une profonde inspiration et regarda une dernière fois son reflet dans le miroir à pied qui lui faisait face. Elle était habituée à l'image qu'elle renvoyait et elle savait ce que son reflet signifiait aux yeux des autres. Elle y voyait la fière et glaciale héritière Blackwood. Un visage de porcelaine et un port altier qui ne laissait aucun doute quant à ses origines sociales. Des manières parfaites et des conversations toujours avisées mais un caractère tout en dualité et en nuances. Pour tous, Dawn était la parfaite jeune femme de bonne famille, polie et respectable mais tous savaient que c'était plus que ça. Car elle était une énigme pour les autres. En société elle jouait la carte de la parfaite héritière mais la réalité était toute autre. Cette facette que la haute société sorcière voyait d'elle n'était que celle que sa mère attendait d'elle, la perfection. La véritable Dawn était loin d'être parfaite, froide et distance elle vivait avec un masque constant qui la protégeait des autres. Elle ne laissait personne l'approcher et usait de son arrogance et de son impulsivité pour faire fuir les autres. Son caractère était si fort que parfois la violence prenait le dessus et elle n'hésitait pas à s'attaquer à plus fort qu'elle, elle ne prenait même pas la peine de s'embarrasser de sa baguette dans ces moments là. C'était ce même caractère qui la poussait à penser par elle même et à s'opposer aux idéaux de son père, elle trouvait ces histoire de supériorité des sang-pur parfaitement ridicule et estimait qu'on devait juger les gens selon leur caractère et non leur lignée. Mais elle gardait ces idées pour elle, refusant de s'exprimer sur les questions politiques, elle avait bien trop peur de la réaction qu'auraient ses parents si ils l'apprenaient.

Elle même n'aimait pas la part sombre de sa personnalité, elle n'aimait pas ce qu'elle impliquait et ce qu'elle cachait. Cette froideur, cette distance qu'elle instaurait envers les autres c'était sa manière de se protéger. Elle avait tellement peur d'être blessée qu'elle ne laissait pas les autres l'approcher, elle s'enfermait dans une personnalité qui n'était pas la sienne et qu'elle n'approuvait même pas. Elle était arrogante, suffisante et cassante alors qu'envers ceux qu'elle aimait elle se montrait douce et prévenante. Dawn avait l'impression d'être tordue, de ne pas pouvoir réussir à se comporter normalement. On lui avait appris à cacher ses émotions, à se comporter de manière décente en toute situation mais on ne lui avait jamais appris à être elle même. Depuis toute petite elle avait du apprendre à vivre avec ce vide, ce manque d'affection qui la rongeait de l'intérieur, et ce masque de froideur était le seul moyen qu'elle avait trouver pour ne plus souffrir. Elle ne pouvait pas se le permettre. Mais maintenant elle devait en payer les conséquences, les gens qui la jugeaient sans la connaitre, les rumeurs qui courraient sur son compte. On disait d'elle qu'elle était une garce arrogante et superficielle, une petite fille pourrie gâtée qui se servait de son nom. Mais tout ça était faux, en partie, elle était juste brisée. Elle faisait en sorte de ne pas se laisser atteindre par tout ce qu'on disait d'elle, de se montrer au dessus de tout ça, mais au fonds elle devait bien avouer que petit à petit ce manège la détruirait. Combien de personnes son masque de froideur et ses peurs allaient-ils lui faire perdre?
Sa vie n'avait jamais été facile, contrairement à ce que tout le monde pouvait penser et chaque parole et chaque lettre qu'elle recevait de son père ne faisait que le lui rappeler toujours un peu plus cruellement. Elle avait réussi à supporter l'absence d'amour de la part de ses parents, les longues soirées chics où ils lui imposaient de se montrer respectueuse avec chaque sorcier, les gifles et les humiliations que lui faisait subir son père pour la simple raison qu'elle était du sexe faible, mais elle ne pouvait supporter ce contrôle constant qu'il lui imposait. Ce vide en elle prenait tellement de place qu'il menaçait de l'engloutir à chaque instant. Elle pouvait presque sentir le contrôle de sa vie filer entre ses doigts. Elle n'avait pas le droit au répit, pas le droit à un seul moment de liberté. C'était son prix à payer pour être née Blackwood.

Et maintenant Dawn avait l’impression que sa vie s’écroulait sous ses yeux, tout foutait le camp et elle ne savait plus quoi faire ou comment réagir. Elle était tellement perdue que s’en était douloureux. Le désastre du cours de divination avait déjà été une épreuve difficile à accepter. Le professeur leur avait fait boire d'étranges potions qui avaient provoqué des visions chez les élèves. elle avait beau se répéter que ce qu’elle avait vu n’était qu’une vision provoquée par le thé, que ce n’était pas réel elle ne pouvait pas supprimer ces images de son esprit. Cette vision d’elle-même, portant la marque des ténèbres et ces paroles insinuant qu’elle avait commis le pire et que ça lui avait plût, lui avait glacé le sang. Ce n’était qu’une hallucination mais au fonds elle savait que c’était aussi bien plus, elle savait que c’était exactement ce que ses parents attendaient d’elle, que si elle voulait enfin pouvoir être l’objet de leur attention elle devait prendre la voie qui semblait toute tracée pour elle. Quelque part elle s’en était toujours doutée, être née Blackwood signifiait qu’elle devait adopter la ligne de conduite de ses parents mais elle n’y avait jamais réellement songé et là elle s’était littéralement pris la révélation en pleine figure. Elle devait choisir le Seigneur des Ténèbres et rien que cette idée la rendait malade. Et il y avait eu Elwan. Elwan qui l’avait embrassée alors qu’elle s’attendait à tout sauf à ça. Il l’avait totalement prise au dépourvu et il avait provoqué le chaos en elle. Depuis elle le fuyait, elle faisait son maximum pour ne jamais se retrouver face à lui. Elle avait peur, de ce qu’il pouvait avoir à lui dire, des explications qu’ils pourraient avoir. Et elle avait peur parce que cet instant précis où leurs lèvres s’étaient rencontrées ne cessait de lui revenir en mémoire, la laissant le souffle coupé et le cœur affolé. Une foule de sentiments contradictoires se déversaient en elle et elle ne savait plus comment les gérer.

Elle souffla une nouvelle fois, la réception allait commencer et il était hors de question pour ses parents qu'elle ne soit pas là pour accueillir les invités de marque qui ne manqueraient pas de se bousculer au manoir Blackwood. Elle remit une dernière fois ses longs cheveux bruns en place et sortie de sa chambre. Une fois tous les invités accueillis avec soin elle s'éloigna de ses parents en sirotant son verre de champagne pour déambuler dans la salle, distribuant des sourires et répondant avec politesse aux questions qu'on lui posait. Elle était habituée à ses soirées mondaines où elle devait jouer à la parfaite jeune femme. La soirée venait à peine de débuter mais elle pouvait déjà sentir l'hypocrisie envahir la pièce, ici tout le monde en faisait preuve. Et elle la première.




_________________
We don't fight fair

 


Dernière édition par Dawn R. Blackwood le Jeu 10 Sep - 10:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Dim 17 Aoû - 23:13

Bienvenue ma future keupine du mal :super:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Dim 17 Aoû - 23:45

Merciiii mon chou!  :bsx: 
Tu es mon premier message de bienvenue quelle émotion!  :ow: :ow: :ow: 

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Lun 18 Aoû - 5:03

Je te souhaite également la bienvenue :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Lun 18 Aoû - 10:57

dawn  :larmes: on a jamais eu l'occasion d'exploiter notre lien dwan/theo, va falloir remédier à ça  :super: 
bienvenue :heart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Lun 18 Aoû - 19:03

Merci à vous deux :heart
J'aime qu'on poste dans ma fiche même si je suis là depuis une éternité :fire:

Théodora t'en fais pas on a une idée de lien du tonnerre de Dieu avec Nika :heart:

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CŒUR DE LIONNE

CŒUR DE LIONNE
+ SORCIER DEPUIS LE : 23/08/2012
+ PARCHEMINS : 5770

Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Lun 18 Aoû - 19:11

DAWN !!  :*o*:  :*o*: :*o*: :*o*: :*o*:  :*o*:  :*o*: :*o*: :*o*: :*o*: 

Disons plutôt re-bienvenue ! :love: :luv: Et j'espère qu'on pourra se trouver un lien Lumen/Dawn. :héhé:  

_________________


Les fleurs du mal
Helen Keller ☽ The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LA PRINCESSE DES GLACES

LA PRINCESSE DES GLACES
+ SORCIER DEPUIS LE : 18/08/2012
+ PARCHEMINS : 6731
+ LOCALISATION : Poudlard, la tanière des verts ou le terrain de quidditch

Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Lun 18 Aoû - 20:06

Merci ma jolie Lumen! :heart:
Je suis sure qu'on pourra se trouver un lien et avec un peu de chance peut être que Lumen et Dawn ne chercheront pas à s'étriper cette fois :oups:

_________________
We don't fight fair

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   Mer 20 Aoû - 13:52

:pornstache: :pornstache: :pornstache: :pornstache: :pornstache: je pollue pas, c'est faux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Message Sujet: Re: DAWN ▼ Blame it on my sick pride   

Revenir en haut Aller en bas
 

DAWN ▼ Blame it on my sick pride

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAWN ▼ Blame it on my sick pride
» Blame it on my own sick pride (+) Sofia
» Dawn Of War II
» Haitian Population: Sick and Tired but Still an Asset‏
» Dawn of war 2 Retribution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des présentations-