FERMETURE DU FORUM, plus d'informations par ici

Partagez | .
 

 NIKA ☰ our fate die in a dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: NIKA ☰ our fate die in a dream   Sam 16 Aoû - 21:03


DOSSIER DU MINISTÈRE DE
Nika Eiza Black



NOM : Black. PRÉNOMS : Nika Eiza. AGE : Dix-sept ans.  ANNÉE : Quatrième année. ETAT CIVIL : Célibataire. PURETÉ DU SANG : Sang-pur. MAISON SOUHAITÉE : Serpentard. ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle. PARTICULARITÉ : Aucune.

Votre personnage trouve par hasard dans un couloir les réponses du prochain devoir de potions, que fait-il ? La tricherie n'est pas un vice qu'elle possède. Bien trop fière et suffisante, Nika refuse catégoriquement l'aide de quiconque, que celle-ci soit volontaire ou non. De fait, si elle trouve ce petit bout de papier avec toutes les réponses, elle ne prendra pas la peine de l'emmener avec elle ou de tenter de le mémoriser. Elle n'a confiance en personne sauf en elle. Toutefois, au cas où les inscriptions sur le parchemin se révéleraient être exactes, elle aurait tendance à détruire le bout de parchemin pour que personne n'en profite. La générosité n'a jamais réussi à s'imposer face à l'égoïsme. Ainsi, si elle n'en profite pas, personne ne pourra en jouir.

Votre personnage tombe sur une première année malmenée par des septième année au détour d'un couloir, que fait-il ? L'exaspération sera sa première réaction. Après toutes ces années, il n'y a aucun changement et ceux qui se prennent pour les plus forts vont toujours s'en prendre à plus faible. Jugeant le comportement puéril et indigne de son intérêt, elle passerait son chemin sans sourciller un instant. Ce n'est pas forcément juste pour la victime de première année, mais elle ne le connait pas et ne se soucie pas assez des personnes qui l'entoure pour enfiler le costume de justicière de l'école de magie. Cependant, l'image qu'elle aurait pu se faire des bourreaux sera gravée à jamais dans sa mémoire et en aucun cas elle ne prendra le peine de leur adresser la parole les ayant jugé puérils, lâches et stupides. Généralement, il est très difficile qu'elle revienne sur la première impression qu'elle a de quelqu'un.

Le professeur de métamorphose a injustement punit votre personnage à la place d'un autre élève qui se moque de lui, comment réagit votre personnage ? Le calme et la sérénité vont laisser place à une colère noire. Voyant rouge, l'impulsive héritière Black serait capable d'aller régler ses comptes en plein cours se fichant pas mal d'être sanctionnée par la suite tant que le responsable se sera prit un sortilège bien senti donné par ses soins. La trahison est quelque chose qu'elle ne supporte pas et qu'elle a du déjà trop goûté dans sa propre famille. De fait, lorsqu'elle a l'impression qu'on se joue d'elle, la poupée de porcelaine perd tout once de sang froid et ne se contrôle plus. Le fait que l'on se moque d'elle est la goutte qui fera débordé le vase, l'insolence de trop qu'elle n'arrivera pas à digérer. Narcissique, elle ne supporte pas qu'on la tourne en dérision.

Amour, richesse, célébrité ou sagesse : qu'est ce qui intéresse le plus votre personnage ? Cela dépend de quel côté on se place. Si vous demandez à la Nika qui obéit à son père et qui représente à elle seule ses plus grands espoirs, elle vous répondra la célébrité. La richesse est déjà acquise mais le nom de famille Black a quelque peu été floué ce qui n'est pas pour plaire au patriarche. Il faut le redorer à tout prix et Nika semble être son pion parfait, se modelant à la perfection. Cependant, si vous demandez à la Nika seule, hors de l'influence de son père, elle vous répondra l'amour sans hésitation. Ayant grandie dans une famille où l'amour n'était pas roi, elle n'est pas certaine de l'avoir réellement connue un jour. Ainsi, elle rêve du jour où elle sera l'élue d'un homme mais est terrifiée à l'idée de s'ouvrir et de devenir vulnérable face à quelqu'un.

PSEUDO : euphorie. AGE : 22 ans. PRÉSENCE : Tous les jours. AVATAR : Nina Dobrev. COMMENT AS TU DÉCOUVERT LE FORUM : Grâce à la magie. UN PETIT MOT POUR LA FIN : Vive nous, oui oui !




Dernière édition par Nika E. Black le Dim 17 Aoû - 22:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

Message Sujet: Re: NIKA ☰ our fate die in a dream   Sam 16 Aoû - 21:03


Tell me your Story
darkness becomes me

L'histoire de Nika commence par la rencontre entre Caïn Samaël Black et Erel Denaïs Black. Cousins depuis toujours, ils ne s'étaient jamais côtoyés en raison de l'infamie pesant sur la branche de Caïn depuis Marius Black, l'enfant indigne et déshérité. Coup du sort ou fatalité, la mort de ce dernier permit à la branche reniée de se refaire un nom et une place parmi les siens et les familles de sang pur dont la noblesse était sans égale. C'est ainsi que, souhaitant garder la prestance de leur nom de famille et la pureté de leur sang, un pacte fut fait entre deux frères afin de marier leurs enfants. Par ce serment, l'un s'offrait une chance de redorer l'image des siens et l'autre permettait que le nom de famille soit perpétré malgré le fait qu'il n'ait hérité que d'une fille. Association catastrophique, l'amour ne pointa jamais le bout de son nez entre le cousin et la cousine qui acceptèrent le fardeau et la mission dans l'unique volonté de remettre leur famille à la place qu'elle méritait. Leur union donna trois enfants, chacun étant unique en son genre et chacun tentant de se faire une place dans le monde qui l'entourait, grandissant dans l'ambiance hostile du foyer Black. Nika fut la deuxième, enfant du milieu, seconde fille, portrait craché de son père.




↠ foregone conclusion

Elle causa peine et douleur à sa mère, refusant catégoriquement de sortir de ce cocon dans lequel elle avait évoluée durant neuf mois. Accouchement difficile pour une petite fille qui finit par pointer le bout de son nez en fin de soirée alors que le vent soufflait la tempête et que le feu crépitait doucement dans la cheminée du manoir Black. Nika. Prénom attribuée pour rendre hommage à la mère de son père qui s'était éteinte quelques mois avant la naissance de sa seconde petite fille. Contrairement à sa grande sœur Reagan, de deux ans son aînée, elle avait des cheveux noirs comme l'ébène et des yeux couleur charbon. Le teint de sa peau mate et la forme de sa bouche rappelait trait pour trait le physique de son père, légèrement adouci par quelques traits de sa mère. Proclamée comme le plus beau bébé qu'il n'y ait jamais eu, Caïn Black s'en empara avec précaution pour passer un peu de temps avec sa nouvelle fille. Personne n'était en mesure de comprendre pourquoi est-ce qu'il avait jeté son dévolu sur cette fille alors qu'elle n'était pas sa première mais personne non plus n'arrivait à le faire changer de position. C'était elle. Il ne voyait que par elle. Il n'y avait que Nika. Elle était l'espoir qu'il attendait, celle qui lui permettrait de redorer l'image des Black une bonne fois pour toute. La fatalité était en marche. Valse lente et macabre, Nika grandit dans une ambiance malsaine et électrique. Des parents qui ne se supportaient pas, une mère volage qui collectionnait les amants et une sœur et un frère avec qui elle ne se sentait pas très proche étant trop accaparée par son père. Cela ne fait rien. Elle aimait tellement Caïn qu'il lui importait peu de rester des heures, même des jours, en sa seule compagnie, l'écoutant parler du monde et de la magie alors que tout cela n'était pas encore de son âge. Elle comprit très vite qu'elle faisait partie des privilégiés ; d'une parce qu'elle était de sang pur, de deux parce qu'elle était une Black.

« Nika, viens ici, je dois te parler de quelque chose. » La jolie petite brune aux airs de poupée de porcelaine était dans le jardin en compagnie de son frère et de sa sœur. Sans un regard pour eux, elle laissa en plan ce qu'elle était en train de faire et se dépêcha de rejoindre son père, comme elle le faisait toujours. Docile et malléable, il avait commencé à en faire ce qu'il souhaitait sans qu'elle ne s'en rende compte et sans que sa mère ne puisse faire grand chose pour l'aider. Erel avait remarqué l'influence néfaste de son mari sur sa fille mais les rares fois où elle avait tenté de parler à Nika, ou essayé de l'éloigner de son père, s'étaient soldées par un échec cuisant creusant un peu plus le fossé entre la mère et la fille. Passant la porte du bureau de son père, elle la ferma derrière elle et prit place dans « son » fauteuil. Sa sœur et son frère n'avaient pas ce privilège d'avoir un siège attitré dans le bureau de leur père ce qui la rendait encore plus fière et suffisante d'avoir eu ce droit. « Bientôt tu entreras à Poudlard, nous allons commencer ta formation. Tu devras représenter le nom des Black, notre honneur. Par cela, tu devras être excellente. » Il n'y avait pas de question. Caïn Black ne posait pas de question, il ordonnait et Nika courrait pour exécuter, fière comme un coq d'avoir été l'élue de ce dernier pour satisfaire à ses désirs. Hochant de la tête, elle savait qu'elle était sa préférée. Reagan était prête à faire sa rentrée en septembre mais c'était à elle qu'il avait demandé de porter le nom Black dans le prestige. « Je ne vous décevrais pas, père. » Ses yeux malicieux se plissèrent alors que sa bouche s'étirait pour former un fin sourire sur sa peau de nacre. La machine était en marche.




↠ machine learning

« Tiens mieux ta baguette. Là, tu vois, d'une main ferme et tu tournes ton poignet. » L'apprentissage de la poupée de porcelaine se faisait de manière intensive si bien qu'elle avait l'impression que son cerveau enregistrait de manière automatique sans qu'elle ne fasse réellement attention à tout ce que son père lui débitait sur la magie et les arts occultes. Fatiguée de ce rythme intensif, la jolie brune s'était éloignée de son frère et de sa sœur qui ne la voyait plus. Constamment enfermé dans le bureau de son père ou en déplacement avec ce dernier, lorsqu'elle n'avait rien à faire on la retrouvait endormie dans son lit ou sur le canapé près de la cheminée. Épuisée par tout cela, elle redoublait pourtant d'efforts pour ne pas décevoir celui pour qui elle vouait un véritable culte. Heureusement, la rentrée à Poudlard se faisait à la fin de cet été pour elle et ainsi, la future élève de Poudlard se consolait en se persuadant que le rythme scolaire serait sûrement beaucoup plus facile à suivre et nettement plus reposant que celui imposé par Caïn. Terminant l'exercice, elle fut invitée à prendre place dans son fauteuil afin que son père lui donne ses dernières recommandations avant son entrée dans l'école de magie la plus prestigieuse. « N'oublies pas tout ce que je t'ai dis, Nika. » Hochant frénétiquement la tête, l'enfant adressa un sourire qui se voulant rassurant au près de son père adoré. Elle n'avait rien oublié et tout était gravé dans sa mémoire. Pour rassurer son patriarche, elle décida de lui énumérer toutes les règles essentielles qu'elle devrait suivre. « Ne parler qu'aux sang-pur autant que possible, être excellente en cours, travailler surtout les potions et les enchantements, ne pas s'encombrer d'une histoire sentimentale, aller à Serpentard. » Le dernier point était essentiel pour améliorer l'image de la famille Black. Si aller dans la maison des serpents était une tradition, il était vrai que certaines brebis galeuses avaient terminés chez les Gryffondor ce qui avait nuit à la réputation de la famille au sang pur. Ainsi, il ne fallait pas qu'elle se loupe, quoi qu'il lui en coûterait, elle irait à Serpentard et son père serait fière d'elle.

« Une nouvelle Black... Intéressant. Je vois que tu as beaucoup de potentiel et une envie immense de faire tes preuves. Ton caractère est doux et ton âme est curieuse, cependant ton envie de combler ton père renverse tout sur son passage. Oui je vois à quel point tu souhaites y aller. » Inspirant doucement alors que le choixpeau magique continuait de lui faire son discours, elle attendait impatiemment qu'il lui permette d'aller rejoindre la table des vipères. Il n'y avait pas d'autres solutions possibles même si au final, une maison telle que Serdaigle aurait sûrement mieux convenue à la jeune fille qu'elle était. « SERPENTARD. » Un soulagement se fit sentir, ce qui lui provoqua un frisson de réjouissance alors qu'elle se hâtait de rejoindre la table où les applaudissements et sifflements avaient éclatés. Bien que sa famille ait connue une mauvaise passe durant ses dernières années, elle restait l'une des familles de sang pur les plus prestigieux. Le fait de s'appeler Black était en soi un prestige et un honneur qui se ressentait face aux autres qui n'étaient pas aussi chanceux. L'apprentissage automatique avait eu le résultat escompté. Lancée dans la fosse, Nika se muait en anguille pour se faire une place et un nom dans le château qu'elle allait maintenant côtoyé pendant sept longues années.




↠ pure deception

L'été était la saison préférée de Nika depuis sa plus tendre enfance. Aimant le soleil et le sentiment de brûlure qu'il procurait sur sa peau, l'enfant avait prit l'habitude de courir et de flâner dans les jardins et forêts qui entourait le domaine Black, lorsqu'elle n'était pas en session d'apprentissage avec son père. Bien qu'elle soit une adolescente à présent, elle n'avait rien perdu de ses habitudes et continuait de faire ses promenades solitaires à chaque fois que le temps le lui permettait. Revenue de Poudlard depuis quelques jours, celle qui venait de valider sa deuxième année décida d'aller se ressourcer dans un petit bosquet qu'elle connaissait et qui se situait dans la forêt à côté. Un ancien cabanon était laissé à l'abandon et la poupée de porcelaine en avait fait son petit jardin secret, gardant jalousement le secret vis-à-vis de son frère et de sa sœur. Fatalité ou coup du destin comme vous préférez, il s'avérait en réalité qu'un autre membre de la famille connaissait ce petit coin de paradis.

Lorsqu'elle ouvrit la porte, Nika ne cru d'abord pas à ce qu'elle venait de voir. Le corps de sa mère bien trop proche de celui d'un homme travaillant au ministère et ami du couple Black, eu le don de transformer son paradis en véritable enfer. Elle n'avait jamais été très proche de sa mère mais il y avait toujours eu une forme de respect entre elles. Nika était plus proche de son père, soit, mais cela ne voulait pas dire qu'elle n'aimait pas ou n'admirait pas non plus sa mère lorsqu'elle n'essayait pas de l'éloigner ou de la séparer de celui qu'elle adorait. La colère s'empara de son corps parcouru de frisson. Mâchoire crispée, muscles contractées, elle mit quelques secondes avant de réaliser réellement ce qui était en train de se dérouler juste sous ses yeux emplis d'éclairs. « Nika, je t'en prie, attends ! Je peux tout expliquer. » Elle venait de claquer la porte et tourner les talons. Elle n'arrivait pas à en revenir. Elle qui vénérait tellement son père, comme sa mère, cette épouse indigne, avait pu lui faire une chose pareille. C'était une honte, une abomination qui venait de s'abattre sur la famille Black. Faisant volte face, elle asséna à sa mère un regard qui trahissait tout le dégoût qu'elle avait à présent pour elle. « Je ne vois pas comment tu pourrais justifier une chose pareille. Tu devrais avoir honte de faire ça à mon père. Vous n'êtes peut-être pas amoureux mais nous sommes la famille Black. J'ai l'impression que tu as oublié le devoir qui était le tiens. » Erel resta abasourdie. D'une part par ce que venait de lui balancer sa fille et le jugement qui transparaissait dans le ton de sa voix mais également parce qu'elle avait l'impression d'entendre son mari s'exprimer. Caïn avait obtenu ce qu'il désirait. Nika était devenue son égal, réfléchissant et agissant comme lui le ferait, automate bien dressé qui n'avait plus de réflexion personnelle. Elle eu de la peine pour son enfant car malgré le fait qu'elle avait toujours été volontairement tenue à l'écart par Caïn, elle aimait Nika. Elle était son enfant, son sang et elle aurait aimé avoir une relation un peu plus saine et sereine avec la poupée de porcelaine. L'espoir avait été tué dans l’œuf. Si Nika avait décidé de garder secret ce qu'elle avait découvert sur sa mère pour ne pas faire de peine à son père, il était hors de question qu'elle ait de nouveau confiance en cette femme victime de ses pulsions. N'en disant pas un mot à sa sœur et son frère, elle décida cependant que s'ils lui posaient la question un jour, elle ne mentirait pas. Sa mère était une adulte et elle devrait assumer l'impact de ses actes lorsque la vérité éclaterait au sein du foyer Black.




↠ unhappy love affair

Butinant de fleur en fleur, se comportant comme la reine des abeilles qu'elle était devenue au sein de son groupes d'amis à Poudlard, Nika découvrait les plaisirs interdits de la vie d'une femme. Respectueuse des règles édictées par Caïn, elle avait finit par en désobéir à une, tombant sous le charme d'un serdaigle de deux ans son aîné. Laissant de côté l'apprentissage de son père, elle s'était laissée emportée dans un flot de sentiments qu'elle ne connaissait pas jusque là. Souriante et rêveuse, une nouvelle Nika faisait place. Certaine de l'erreur de son père qui n'avait pas connue l'amour à cause d'une femme bien trop frigide avec lui et que trop chaleureuse avec d'autres hommes, elle voyait quels bienfaits l'amour pouvait lui porter. Dotée de grâce et d'une beauté à couper le souffle depuis sa naissance, la poupée de porcelaine se découvrait une douceur et une gentillesse qui lui permettait de faire peau neuve. Personne ne la reconnaissait. Plus accueillante et chaleureuse, elle n'était plus considérée comme une peste, une vipère à la pureté du sang qui la rendait amère et hautaine. Désillusion macabre lorsqu'elle se rendit compte que le jeune homme s'était simplement joué d'elle, souhaitant faire une mauvaise farce à une petite serpentard qui prenait un peu trop de gallon à son goût. Vexée et piquée au vif dans son ego, la vengeance de la belle à la peau de nacre fut terrible. Sortilèges et insultes fusèrent alors qu'elle lui imposa une humiliation publique en bonne et dû forme dans la Grande Salle à la vue de tous. Fermée à toute découverte sentimentale qui la rendait de nouveau vulnérable, l'héritière Black comprit à quel point son père avait raison, une fois de plus. L'amour n'était qu'une faiblesse qui atteignait encore plus fortement une femme plutôt qu'un homme. Les raisons du cœur n'étaient que des caches œillères qui l'empêchait d'accéder au but qu'elle s'était fixé et à l'accomplissement de la mission que son père lui avait ordonné. A partir de ce jour, nombre d'élèves masculins purent se vanter d'avoir réussi à froisser des draps avec la belle Nika Black, mais plus personne n’eut l'opportunité de se revendiquer gardien de son cœur.

« Nika, fais moi confiance. Je ne te trahirais pas, moi. » Les mots coulèrent sur sa peau de porcelaine sans qu'elle n'y prête attention. Elle n'y croyait plus. La souffrance et la désillusion avaient été si fortes qu'elle s'était jurée que plus jamais elle ne serait l'instrument d'une plaisanterie masculine de mauvais goût. Elle valait mieux que cela et si jamais son père apprenait son incartade, elle ne donnait pas cher de sa peau. Voir la déception dans le regard de celui qu'elle adulait serait probablement quelque chose de bien trop difficile à supporter qu'elle ne préférait pas prendre le risque de le vivre. Terminant de boutonner le chemisier de son uniforme scolaire, elle adressa un sourire à sa conquête actuelle tout en passant une main dans ses cheveux d'ébène afin de les repousser en arrière. « Ce n'est pas possible. Je n'ai confiance qu'en moi. Pourquoi est-ce que tu ne te contentes pas de ce qu'on a ? On se voit, on s'amuse, mais l'engagement est interdit. C'est ce dont rêve tous les garçons ! » Haussant les épaules, elle le laissa à sa réflexion. Elle n'était pas contre le fait de revoir plusieurs fois le même garçons. D'ailleurs, c'est ce qu'elle faisait la plupart du temps. Elle n'était pas non de celles qui couchait avec tout Poudlard et qui n'avait plus une once d'estime pour elle et pour leur corps. Cependant, lorsqu'elle sentait que son amant commençait à trop s'attacher, elle avait la manie de s'enfuir sans même un mot d'explication. Fermée et discrète, l'élève de Serpentard n'avait plus confiance en la gente masculine pour se laisser aller et s'ouvrir aux autres. Conséquence d'un coup de cœur à sens unique, retombée d'une éducation trop sévère envers les non sang-pur, peu importait ; Le résultat était le même, son cœur avait été brisé et la guérison était un processus long et difficile.




↠ quirk of fate

En cette rentrée de septembre 1980, l'ambiance avait radicalement changée dans l'enceinte de l'école de magie Poudlard. Victime des influences du monde sorcier, la recrudescence des partisans de la magie noire et l'effervescence que provoquait le Lord avaient un impact significatif sur la vie des étudiants du château. Nika se trouvait dans le cercle fermé des familles de sang pur, l'image de son nom de famille ayant été redoré par les efforts de son père et dont le passé restait lourd de sens et de gloire. Plongée dans une ambiance pesante où les groupes se forment et les idéaux se combattent, la poupée de porcelaine se retrouvait dans un tourbillon d'affirmations qu'elle ne comprenait pas toujours. Par un coup du sort, elle s'était retrouvé à travailler en binôme avec un né moldu, race qui n'avait pas de valeur aux yeux de son père, espèce menacé par la politique du Seigneur. L'alchimie qui s'installa entre eux eu pour effet de faire vaciller l'héritière Black. Certaine de ce qu'elle avait apprit, formatée pour n'être que la représentante des idées de Caïn, ambassadrice d'un nom de famille qu'il fallait glorifier, elle se retrouvait indécise sur l'objectivité des idéaux de sa famille. Plongée dans une torpeur ou se confrontent allégeance à son père et développement de son propre avis sur la question, Nika commence un nouveau pan de sa vie dans l'incertitude la plus complète. Toujours hautaine et de sang pur, elle se laisse pourtant aller à créer des alliances improbables avec personnes qui ne sont pas de son rang. Différente en plein jour que dans le monde libérateur de la nuit, elle se trouve sur un échiquier géant sans savoir réellement où est sa place. Le coup du destin est d'autant plus fort que, plus le temps passe, plus l'ambiance de Poudlard change et plus l'acharnement de Caïn dans son apprentissage s'estompe peu à peu. L'émancipation difficile se dessine malgré tout avec lenteur.

Assidue dans ses études, la belle à la peau de nacre ne laisse pas les événements présents la détourner de ses objectifs, dont le principal est d'exceller à l'école afin de pouvoir jouir d'un poste important à sa sortie de l'école de magie. Attentive et rusée, elle ne laisse pas ses idéaux se connaître facilement n'ayant confiance en personne pratiquement et se méfiant d'un coup bas dans une foule et se murmure guerre, révolution et résistance.


Revenir en haut Aller en bas
 

NIKA ☰ our fate die in a dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NIKA ☰ our fate die in a dream
» Dream of Ewilan
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daily Prophet :: Paroles des Moldus :: Pensine :: Pensine des présentations-